À l'heure des polémiques sur le twerk, la Booty Therapy redonne les racines culturelles et historiques des danses qui magnifient le bassin.

Large_visuel

Présentation détaillée du projet

Maimouna-booty-therapy

Photo David Le Chimiste

 

Sensuelle, parfaite, séductrice, tentatrice… partout où elles naissent, les femmes grandissent avec une série d’étiquettes . Que ce soit en Afrique, en Europe ou en Amérique, les femmes sont des êtres qui évoluent face à un ensemble de contradictions : être mince mais généreuse, belle mais jamais provocante, souriante mais jamais aguicheuse...

Autant de restrictions qui créent des frustrations quotidiennes et peuvent entraver leur épanouissement personnel.

 

 

Hawa-maimouna-les-ambianceuses-booty-therapy

 

Depuis bientôt 20 ans , Maimouna Coulibaly lutte contre ces normes sociales en France. Son arme elle ne s’en sépare jamais : son corps, c’est sa niaque. Et plus encore, son bassin. Véritable centre des refoulements quotidiens, le bassin renferme toutes les émotions cachées ancrées dans l'éducation depuis l'enfance.  

 

Danseuse engagée , Maimouna a créé la Booty Therapy, la danse-thérapie par les fesses et le bassin. Inspiré de l’ancrage culturel des danses afro-urbaines et de la modernité mondialisée de la dancehall, le concept de Booty Therapy est à la croisée des expressions corporelles qui déconnectent les femmes de tous les préjugés liés à leur sexe, et qui les mettent simplement en valeur en sublimant leurs différences.

 

Flashmob Booty Therapy Paris Opéra

 

Bootykilleuses

 

La Booty Therapy c’est se sentir féminine, mais pas coupable. C'est définir sa propre féminité qu'elle soit conforme ou non à l'image renvoyée par la société. C’est reprendre confiance en soi, qu’on fasse un 34 ou un 60. C’est surtout s’échapper du quotidien pour quelques instants et sentir son corps bouger comme il ne bouge jamais sans se préoccuper de l’image que cela peut renvoyer. 

 

Parce que ces préoccupations sont mondiales et que les femmes sont confrontées aux mêmes images mondialisées de la beauté et du bonheur , la Booty Therapy peut vivre au-delà des frontières françaises. Après plusieurs passages TV, spectacles à succès et happening dans les rues de Paris , Maimouna Coulibaly souhaite porter ce message jusqu’aux Etats-Unis, là où l'apparence est primordiale. Elle s'y est déjà produite lors de shows Booty Therapy ainsi qu'avec ses spectacles Héé Mariamou (2009) et Shake that Sin (2011). Elle y a également fait une série de stages l’année dernière et elle a reçu un accueil des plus chaleureux, ce qui la pousse à vouloir aller plus loin dans sa démarche.

 

Accompagnée de Hawa des Ambianceuses, elle encadrera des stages et des formations à destination des américaines tout au long de l'été. Elles seront rejointes fin septembre par un groupe composé d’élèves des cours de Booty Therapy (appelées les « Bootykilleuses ») et se produiront sur la Côte Ouest (entre San Fransisco et Los Angeles) jusque début octobre.

 

Cette tournée intitulée Booty Therapy US tour aura lieu du 1er août 2014 au 15 octobre 2014 .

 

 

A l’heure du twerk qui agite le puritanisme américain et bouscule la culture populaire des Etats-Unis, la Booty Therapy vient redonner les racines culturelles et historiques des danses qui magnifient le bassin . Des racines Africaines, dont ont hérité les populations Afro-américaines, des racines sociales (il s’agit de danses certes populaires mais qui séduisent le plus grand nombre) et des racines féminines (quand le rôle des femmes dans la culture est parfois négligé). Mais alors qu'on reproche principalement au twerk sa vulgarité, la BootyTherapy redonne un fond, un cadre et une couleur à ces danses, sur des sons afro-caribéens.

 

Bootykilleuses-flashmob

Photos de Mitch Cooper

 

 

Travailler en collaboration avec les « Bootykilleuses », c’est justement faire part outre-Atlantique de la fraîcheur et de la spontanéité qui font la Booty Therapy , deux caractéristiques qui appartiennent déjà à la culture Américaine et qui s’accordent parfaitement à ce concept.

 

Clip Officiel de la Booty Therapy tourné à New York avec Maïmouna et Hawa.

 

Un projet de spectacles et de formations :

 

- Maïmouna et Hawa donneront des cours et stages de Booty Therapy sur tout le mois d’août et jusqu’en septembre pour Hawa afin de faire découvrir la Booty Therapy aux américaines mais aussi pour former des professeurs sur place qui pourront à leur tour transmettre ce concept. 

 

- Fin septembre, début octobre, Maïmouna et Hawa, rejointes par les Booty killeuses enchaineront spectacles et happenings de Booty Therapy. Ces shows seront l’occasion d’échanger entre Bootykilleuses françaises et américaines nouvellement formées. Maïmouna y présentera son solo «Booty Therapy for a woman in love»

 

Visuel

 

À quoi servira la collecte ?

Locations studio de danse et salles de spectacle : 3000€

Location lumières : 700€

Location sono pour les happenings : 700€

techniciens : 1400€

Cameraman, photographe : 900€

Communication / Promotion : 700€

Attaché de presse : 1000€

Costumes : 1500€

Maquillage : 500€

Billets d'avion : 7300€

Logement : 1450€

 

Soit un total de dépenses de 18 650€ que nous souhaitons financer à hauteur de 10 000€ par vos dons au travers du KissKiss BankBank

Thumb_179084_160725720646740_7746120_n
Les Ambianceuses

Les Ambianceuses ont pu se produire au Festival d’Avignon Off en 2012, avec "Shake That Sin", spectacle sponsorisé grâce aux Kissbankers ! Les Ambianceuses est une compagnie de danses afro-urbaines créée il y a 10 ans par Maïmouna Coulibaly (toujours habillée en rouge). Inspirée par le Ragga Dancehall (Jamaïque), le N’Dombolo (Congo), le Coupé... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
j'ai bien reçu le shirt - mille fois merci - j'ai déjà donné les cours de Booty Therapy avec le t'shirt :-)
Thumb_default
we got it! je t'envoir une photo du tshirt avec jojo dedans bientôt bises
Thumb_balletshoes2
Bonjour! Bien reçu ma contrepartie hier. Excellente tournée!! :)