Soutenez le court-métrage "Bouteille de vin" de Nina Hasni ! Un huis clos, une famille, un meurtre.

Large_visuel-1485469534-1485469544

Présentation détaillée du projet

Bouteille de vin est un court-métrage de quinze à vingt minutes écrit et réalisé par Nina Hasni, étudiante en troisième année de licence à l'Université Paris 1 La Sorbonne. 

 

Le_synopsis-1485696099       

 

Camille, Sylvain et Lola, trois frères et sœurs, sont conviés à un dîner organisé par leur mère, Michelle. Camille est venue accompagnée de son mari Marc ; Sylvain de sa femme Patricia. En plein milieu du repas, un drame se produit. Sylvain tue sa mère en lui brisant une bouteille de vin sur la tête. Tous les invités ont assisté à la scène. Après le choc et l'incompréhension, l’hystérie et les règlements de compte envahissent peu à peu l’atmosphère du salon. Obnubilés par les reproches qu’ils se lancent les uns les autres, les membres de la famille ne trouvent pas vraiment de solution à cette situation, oubliant presque que Michelle, sans vie, gît sur le sol.

 

Sylvain finit par tout avouer et dit pourquoi il a fait ça. Il n’est pas réellement fautif. Marc est impliqué lui aussi dans cette affaire… Ce dernier a caché un lourd secret durant des années.

 

Comment vont-ils vivre la mort de la mère ? Comment faire pour accepter cette mort ? Comment s’en sortir ? Dénoncer sa propre famille ou se taire ?

 

La_note_d_intention-1485705072

 

« Le court-métrage Bouteille de vin découle du registre de l’absurde. Tout d’abord, la mise-en-scène marque différents espaces. Celui dans lequel discutent les personnages vivants, et celui de la mère morte. Au fur et à mesure du film, la mère devient un objet. Elle fait partie du mobilier. Il y a une distinction entre les cinq personnages étant debout ou assis, et la mère qui est allongée sur le sol. Ils se disputent au-dessus d’elle, comme si elle n’existait pas.

[…]

Ces heurts sont rythmés par le montage de plans courts. Une succession d’action s’enchaîne rapidement. La caméra portée permet d’être au plus près des personnages et de sentir leurs émotions. Ils discutent beaucoup. Ils commentent tout ce qu’il se passe. Des règlements de compte ont lieu. La famille se réfugie dans la parole. Les personnages donnent l’impression de dire tout ce qu’ils ont sur le cœur, de dire ce qui n’a pas été dit depuis longtemps. Le rythme permet de nuancer les moments de discussion et les moments de silence. Le silence marque une atmosphère lourde nous rappelant que le sujet est grave.

[…]

La violence des mots et des gestes des personnages vient agrémenter le tout. Elle se ressent dans les mouvements de caméra brutaux et brusques passant d’un personnage à un autre. Tous les personnages passent par la violence et l’exprime de différentes manières. Ils sont à bout et finissent par montrer une face cachée de leur personnalité. Il est intéressant de voir que la violence évolue : soit des actes aux mots pour certains, ou le contraire pour d’autres. La violence permet de faire avancer l’action. Elle fait des va-et-vient en parallèle au rythme sonore évoqué plus tôt entre discussion et silence ». 

 

 

Les_acteurs-1485696218

 

 

Unnamed-1485468251

 

Charlotte Audebram dans le rôle de Camille

Elle s'est principalement formée chez Blanche Salant et tourne régulièrement dans des films de fictions ou institutionnels. Sensible au cinéma dit « réaliste », son côté combatif et affirmée trouve toute son expression dans des rôles de militant ou de flic comme dans Rodriguez était malade des Michels brothers ou encore CDD de Tomas F. Smith.

Au sein de « l’Effet théâtre » et du « Théâtre à la carte », Charlotte a eu l'occasion de lier les domaines du théâtre, de l'entreprise et du social (projets interactifs et de sensibilisation contre la violence et les discriminations).

 

 

Robin_ojade-1485693854

 

Robin Ojade dans le rôle de Sylvain.

Il est actuellement au cours Le Foyer qui est une formation professionnelle d’acteur à Paris. Il a suivi pendant deux ans des cours d’art dramatique de l’Ecole Jean Perimony. Pendant trois ans, Robin a été dans une agence de publicité à l’étranger en Asie et en Afrique du Sud.

 

 

Ombline-1485694010

 

Ombline Clément-Bollée dans le rôle de Lola.

Après avoir suivi des études de commerce, elle décide de tout arrêter pour se consacrer à sa passion et intègre ainsi les Ateliers du Sudden en 2012. Ombline aura notamment comme professeurs Philippe Rondest, Mariappia Bracchi, Raymond Acquaviva, etc. Après sa formation d'acteur, elle décroche quelques petits rôles pour des clips (Cassius - The missing) et dans des séries. En 2016, elle rejoint la compagnie de théâtre "Paragraphe et Compagnie", dans laquelle elle joue l'un des rôles principaux en alternance dans plusieurs spectacles pour enfants.

 

 

Cl_ment_naline-1485695077

 

Clément Naline dans le rôle de Marc.

Il est ingénieur du son, auteur, compositeur, arrangeur, interprète, chanteur et comédien. Il aime mêler et croiser ses aspirations artistiques entre musique et théâtre, studio de cinéma et prestation scénique. Clément ne cesse de multiplier ses collaborations avec chanteurs, comédiens, musiciens, réalisateurs et metteurs en scène.

 

 

Amandine_leprince3-1485695135

 

Amandine Leprince dans le rôle de Patricia.

Elle est comédienne formée au Théâtre des Déchargeurs à Paris. Amandine a joué la douce Mme de Tourvel dans Les Liaisons Dangereuses au festival d'Avignon, des hommes et des femmes dans L'Autre de Florian Zeller à Paris et Deauville, et un vieux ministre masqué de commedia dell'arte dans L'Oiseau Vert de Gozzi.

 

 

Annie-jo_lle_priou4-1485695204

 

Annie-Joëlle Priou apparaissant dans le rôle de Michelle, la mère.

Enseignante chercheur indépendante, elle occupe une partie de son temps depuis 15 ans à jouer la comédie dans « La Troupe des Soleils » de Plaisir (78370). Annie-Joëlle en est la présidente depuis 2010. Son dernier rôle est celui de la mère dans « Un air de famille » de Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui. Très prochainement, elle suivra une formation à la technique du Théâtre-forum de la compagnie NAJE.

 

L__quipe_technique-1485696379

 

 

Nina_hasni_2-1485695730

 

Nina Hasni – Réalisatrice

Elle est étudiante en troisième année de licence à l’Université Paris 1 La Sorbonne. Depuis le plus jeune âge, elle pratique des activités artistiques : danse contemporaine, flûte traversière, théâtre, photographie… En 2013, elle reçoit le Premier Prix d’Art Visuel des "Scènes tremplin du Lycée Jean Vilar de la ville de Plaisir". En 2014, à la Clé des Champs de Plaisir, elle présente son travail photographique et audiovisuel dans une exposition personnelle « Bouge pas, voilà c’est ça ! ». En février 2017, elle réalise son premier court-métrage « Bouteille de vin » dont elle a écrit le scénario à la fin de l’année 2016.

 

 

Alexandre-1485695949

 

Alexandre Mathieu – Assistant Réalisateur

Il a fait une première année en licence de cinéma à la Sorbonne Nouvelle. Actuellement, Alexandre est étudiant en sociologie et en psychologie. Son goût pour le cinéma n’a aucunement faibli, c’est pourquoi il participera au tournage en assurant le lien entre la réalisatrice, les acteurs et l’équipe technique.

 

Kathleen-1485695959

 

Kathleen Potterie – Scripte

Elle est étudiante à l’école 3IS (Institut International de l’Image et du Son). Passionnée de musique et de jeux de société, amoureuse de l’Ecosse et des séries, Kathleen tiendra le rôle de la scripte. Elle sera la responsable de la continuité du film, elle veillera au moindre détail.  

 

 

Ludovic-1485695970

 

Ludovic Bordas – Régisseur

Il est actuellement professeur de français. Il a fait du théâtre pendant douze ans au sein de l’association « La Troupe des Soleils » dont il a été le secrétaire puis le vice-président. En 2012, à Plaisir, Ludovic a co-animé avec un ami de la troupe deux stages de théâtre au centre social « La Mosaïque ». A la régie, il s’occupera de l’organisation avant et pendant le tournage (pick-up du matériel, préparation des repas, etc.). 

À quoi servira la collecte ?

Le_budget-1485699445

 

Tout d'abord, il faut compter un budget de 700 euros pour la location de matériel audiovisuel : un Canon 5D Mark III avec une optique de 35 mm, ainsi qu’un kit son, un recorder et des HF pour trois jours de tournage.

 

Un budget de 150 euros a été également établi pour le défraiement des repas : trois déjeuners sont envisagés. Dix personnes minimum sont prévues sur le plateau sans compter les maquilleuses et l’ingénieur du son.

 

Un budget de 150 euros est à ajouter pour le défraiement des transports des membres de l’équipe n’ayant pas de carte Navigo. Quatre personnes sont concernées. Il faut prévoir pour un aller-retour sur Paris en métro 3,80 euros (soit 1,40 euros le ticket de métro) et de Paris à la gare de Tacoignières-Richebourg 16,80 euros (soit 8,40 euros l’aller).

 

Et si vous nous aidiez à dépasser notre objectif de collecte !

 

Si nous dépassons l'objectif de la collecte, grâce à votre soutien, nous pourrons rembourser des frais qui ne font pas partie du budget et faire face à des imprévus.

Une salle a été louée pour organiser une répétition avec les comédiens. Les frais de location s’élèvent à 20 euros.

Des accessoires comme des décorations pour la table où se déroule le repas, un faux couteau, du faux verre, mais aussi du maquillage pour le faux sang sont nécessaires à la bonne réalisation du tournage.

 

Le tournage se déroulera : 

- le samedi 11 et le dimanche 12 février 2017 sur Paris (75014)

- le samedi 25 février 2017 dans une maison à Montchauvet (78790)

 

Nina Hasni, la réalisatrice du projet, recevra la collecte et gérera le budget avec l'aide de son équipe. 

 

 

 

Votre contribution, si précieuse, permettra au court-métrage Bouteille de vin de voir le jour et d'être tourné dans les meilleures conditions. 

 

Merci d'avoir pris le temps de lire le descriptif du projet réalisé par des passionnés ! Découvrez vite les contreparties proposées en fonction de la somme de vos dons. Nous sommes pressés de voir vos noms dans le générique ;) 

Thumb_visuel-1485703885
Nina Hasni

Nina Hasni est étudiante en troisième année de licence à l’Université Paris 1 La Sorbonne. Depuis le plus jeune âge, elle pratique des activités artistiques : danse contemporaine, flûte traversière, théâtre, photographie… En 2013, elle reçoit le Premier Prix d’Art Visuel des "Scènes tremplin du Lycée Jean Vilar de la ville de Plaisir". En 2014, à la Clé... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne réussite Claire&Siri