"Qu’en est-il des amoureux qui se déchirent sans en arriver à une mort certaine ?" La Compagnie M'Amuse revient avec sa troisième création!

Large_e_quipe-1520608463

Présentation détaillée du projet

Portée depuis 2014 par un duo théâtre-cinéma, la Compagnie M’Amuse, tente de sensibiliser son public sur des problématiques intimes, parfois tabous, souvent bouleversantes. 
A travers des textes classiques et contemporains nous nous interrogeons sur le thème de la dualité. Sans chercher à nous enfermer dans un genre précis, nous souhaitons explorer cette question en la confrontant au public d’aujourd’hui. Notre volonté est de rassembler les générations autours de ces questionnements qui renvoient chacun à sa propre histoire. M’Amuse rassemble majoritairement des étudiants issus de parcours artistiques en voie de professionnalisation ainsi que des intervenants qui enrichissent les projets de leurs expériences.

Programmée dans plusieurs théâtres cette saison, la Compagnie en est aujourd’hui à sa troisième création : Branlette, et fait appel à votre contribution !

Ecrit et mis en scène par Kentin Parez, cette création originale se décompose en trois actes et est jouée par 6 comédiens/performeurs.


 

Branlette a pour caractéristique majeure d’être une expérience.

En effet, depuis huit mois désormais, les comédiens vivent l’expérience à la façon de cobayes. La première représentation, le 24 avril 2018 au Théâtre de l’Opprimé sera donc l’aboutissement de ce travail de recherche. 

Mais quelle recherche ?

« Branlette s’intéresse à ces couples qui ne sont pas des couples. À ces amoureux qui n’arrivent pas à se le dire correctement. À ces personnes qui se déchirent espérant un jour nouveau.  Branlette étudie l’amour non partagé, non pas comme un sentiment apportant le malheur, mais comme un accès au réel bonheur. »

 

 

Tout au long du processus de création et d’écriture, Kentin Parez a questionné le concept d’amour au sein du couple. Les six comédiens sont donc divisés en trois couples distincts, à l’orientation sexuelle différente.
Dans un va et viens constant entre déchirement et retrouvailles, le public pourra assister à la naissance du bonheur individuel au sein des couples.

Mais la réelle expérience se trouve dans le jeu des comédiens. Nous questionnant sur ce qu'on appel "la technique de jeu", Branlette tente de montrer qu'un comédien ne doit pas forcément avoir une technique de jeu pour être bon sur scène. Il peut jouer dès lors qu'il connait un texte et qu'il se fait confiance.
Pour montrer cela, les 6 comédiens/performeurs n'auront jamais répété leur scène. Ils découvriront aussi leurs costumes, et la création scénique seulement quelques heures avant la représentation. 





Branlette est un pari risqué, basé uniquement sur la confiance en l'autre et en soi. 

 

L'Équipe

 

KENTIN PAREZ - Auteur / Metteur en scène / Comédien

 


D’origine Angevine, Kentin se passionne pour la scène à l’âge de 13 ans en tant que chanteur soliste de l’orchestre symphonique de son collège/lycée. À ses 15 ans il décide de se former en tant que chanteur lyrique en intégrant la classe de chant du conservatoire. Une fois son baccalauréat Littéraire acquis, Kentin part pour poursuivre sa formation au conservatoire de Vincennes. Parallèlement il intègre la faculté de la Sorbonne Nouvelle Paris 3 où il suivra une licence théâtrale et cinématographique. C’est à la fin de sa première année d’études supérieur qu’il monte la Compagnie M’Amuse avec Julia Recca, lui permettant de mettre en scène son premier manuscrit théâtral ; J’ai l’âge de mon expérience. A la rentrée scolaire 2016, il termine l’écriture de sa deuxième pièce EXAMEN(S) qu’il mettra en scène avec Justine Cazin. C’est après avoir participé au Festival Acte et Fac qu’il termine l’’écriture de Branlette qu’il met en scène avec Julia Recca pour une première au théâtre de l’Opprimé en Avril 2018.

 

JULIA RECCA - Assistante Mise en scène / Créatrice Lumière

 


C’est à travers des cours d’improvisation que Julia Recca s’intéresse au théâtre. Une fois le baccalauréat acquis, elle décide d’entrer en études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle Paris 3. C’est lors de sa deuxième année qu’elle fonde la Compagnie M’Amuse en collaboration avec Kentin Parez. Aujourd’hui âgée de 20ans, diplômée d’une licence théâtrale, souhaitant continuer ses études en parallèle de la Compagnie, elle se dirige donc vers un Master théâtrale. Spectatrice active, outre son engagement dans la gérance de la compagnie, elle se lance dans la création d’une nouvelle version de J’ai l’âge de mon expérience tout en continuant d’assister Kentin Parez à la mise en scène des autres créations en court.

 

LAURE MARION - Comédienne

 

Agée de 23 ans, Laure commence le théâtre à l’âge de neuf ans, alors qu’elle habite encore au Brésil. Revenue en France, elle intègre le cursus professionnel du Cours Florent de 2012 à 2015. Parallèlement, elle étudie à la Sorbonne Nouvelle où elle entame en septembre 2017 sa 2ème année de Master d’Etudes théâtrales sous la direction de Joseph Danan. Depuis sa sortie du Cours Florent, on la voit dans Clôture de l’amour de Pascal Rambert, mis en scène par Léo Barcet (prix d’interprétation féminine du Festival International de Théâtre Universitaire d’Agadir), dans Tu dis que tu aimes les fleurs, création d’Emma Bernard au Théâtre de la Bastille, et dans Abandon, carte blanche orchestrée par Léo Barcet et présentée au T2G. En 2017, elle met en scène Sodome, ma douce de Laurent Gaudé dans le cadre du festival Acte et Fac au théâtre de la Bastille, avec le collectif LOUVES/ qu'elle a fondé.

 

GARY GUÉNAIRE - Comédien

 

Depuis l’âge de 13 ans, Gary se passionne pour le théâtre et se forme avec les ateliers jeunesse du Cours Florent durant cinq années. En parallèle de ses études, il tourne dans 4 courts-métrages et participe à son premier projet professionnel théâtrale à l’âge de 16 ans, L’Eveil du Printemps, mis en scène par Julie Louart. A la rentrée 2016, il décide de s’engager dans un cursus professionnel de formation théâtral à l’Ecole du Jeu. Son envie de jouer ne cessant de grandir, il intègre la Compagnie M’Amuse pour interpréter le premier rôle de J’ai l’âge de mon expérience. Il tient également le rôle de Mark dans ADN de Dennis Kelly avec la Compagnie des Cri’arts et tourne dans un premier long-métrage.

 

SOPHIE BRAEM-VASCO - Comédienne

 

Née un jeudi 12 Août 1993 à Aubergenville, d'une mère portugaise et d'un père normand Sophie a grandi en Nouvelle-Calédonie puis en Bretagne dans le Finistère nord, où elle obtient son baccalauréat Littéraire. A ses 18 ans, elle monte sur Paris pour entrer aux Cours Florent. C’est en 2014 qu’elle monte Judith ou le corps séparé de Howard Barker en Travail de Fin d’Etude, qu’elle rejoue au Théâtre de Verre puis au Théâtre de Ménilmontant. Elle joue aussi dans la Cantatrice Chauve de Ionesco mise en scène par Judith Andres pendant deux saisons consécutives au Théâtre de Belleville. Membre du collectif féminin, LOUVES/, depuis deux ans. Pour l’année 2018, elle monte une nouvelle création au sein de ce même collectif et intègre la compagnie M’Amuse pour sa troisième création.

 

BAPTISTE CARRION-WELSS - Comédien

 

Né en 1997, Baptiste Carrion-Weiss commence le théâtre dans une compagnie Dijonnaise à l’âge de 10 ans. A 17 ans, suite à l’obtention de son baccalauréat, il s’installe à Paris où il débute sa formation aux cours Florent. On le voit dans Gertrude (le cri) de Howard Barker, mis en scène par Eva Ramos, dans le rôle de Hamlet sélectionné au festival Les Automnales. Il est reçu au concours de la classe libre pour la rentrée 2017 et intègre parallèlement la compagnie M’Amuse.

 

JUSTINE CAZIN - Comédienne

 

Après un bac Économique et social et trois ans passés au CRD Mantes-la-jolie, Justine décide d’étudier le théâtre à l’université Paris 3 Sorbonne Nouvelle. Elle se réoriente en deuxième années vers des études de Production et Médiation Culturelle. Pour autant, elle continue de vivre sa passion pour le théâtre d’abord en tant que performeuse au sein de la compagnie STILL Life Experiment, puis comme assistante de production l’année suivante. 
En 2017, elle rejoint la compagnie M’Amuse en tant que comédienne et metteur en scène pour travailler sur la seconde création originale de la compagnie : EXAMEN(S). A la rentrée 2018, sa motivation et son engagement dans la compagnie la conduisent à intégrer la troisième création de la compagnie ; Branlette.

 

MISSBOU / NOLWEN KERVAZO - Costumières

 

 

MEHDI RGUIEG - Créateur Lumière et Régisseur

 

 

Toutes les photographies ont été réalisées en argentique par PQ.

 

Aidez nous à faire naitre ce projet ! Nous pouvons vous assurer que jamais vous ne le regretterez ! D'autant plus qu'avec votre aide, la création pourra être à la hauteur de nos attentes, mais elle nous permettra surtout de vous présenter le résultat de cette expérience très rapidement ! Vous n'aurez même pas à attendre puisque cette performance a la chance d'être déjà programmée deux fois dans deux lieux différents : 

- Le Mardi 24 avril 2018 au Théâtre de l'Opprimé à Paris.

- Le Vendredi 1er Juin 2018 au Centre Culturel du Crous de Paris.

On compte sur vous ! 

La Compagnie M'Amuse
contact.mamuse@gmail.com

À quoi servira la collecte ?

La Compagnie M'Amuse percevra l'intégralité de la cagnotte.

Celle-ci sera exclusivement consacrée à la scénographie signée Marie Hélène Sulmoni.

En effet, pour Branlette, l’enjeux est de réussir à distinguer les cobayes et les chercheurs. Un dispositif scénique important a donc été pensé.
Au cours de la représentation les trois couples auront pour espace de jeu trois cubes clos (2mx2m) en miroir sans tain.
Le choix du miroir sans teint est apparût comme une évidence. Cela permettra aux comédiens/performeurs d’être dans un enfermement total de miroir sans aucune conscience du public qui adopte la place de scientifiques réunis pour assister au rendu d'une expérience.
Comme dans un laboratoire, les comédiens n’auront pas conscience d’être vu mais le seront. Le public sera capable d’analyser les cobayes à travers le miroir sans tain.

La totalité de la collecte sera donc consacrée à la scénographie.



Si la collecte dépasse la somme demandée, une partie du budget sera également utilisée à la création lumière signée Mehdi Rguieg et Julia Recca,
La difficulté du miroir est de ne pouvoir éclairer sans réflexion des spectateurs, la projection de face est donc exclue. Pour pallier, il est indispensable de disposer de tubes de néons en led (45 mètres) à l’intérieur des cubes. Ils permettront de structurer le dispositif ainsi que d’éclairer les comédiens, évidemment, sans réverbération sur le public.

 

Détail

PMMA (Plexi) Incolore Brillant ep 6 mm (fois 12) = 2 186 €

Film miroir sans tain (1,52 x 10 m) = 258, 00 €

Commission Kiss Kiss Bank Bank = 140, 00 €

- Contreparties = 216, 00 €

Derniers commentaires

Thumb_pp__2_-1460754316
FÊTONS ÇA Nous avons réussi notre pari ! Vous n'imaginez pas combien nous sommes content de pouvoir créer le spectacle à la hauteur de nos attentes ! C'est grâce à vous et nous tenons à sincèrement vous remerciez de croire en ce projet ! Nous avons hâtes de le présenter ce Mardi 24 Avril au Théâtre de l'Opprimé ! Toutes les contreparties vous seront envoyer mi Mai ! Vous n'aurez pas à attendre trop longtemps ! Merci encore, mille fois On se dit à Mardi !
Thumb_default
Vous souhaitant beaucoup de succès.
Thumb_default
Vous souhaitant beaucoup de succès.