Que cache véritablement la mort de ce journaliste Franco-Congolais? Un reportage hallucinant au pays de la Françafrique.

Large_31_ossbi

Présentation détaillée du projet

Le documentaire retrace le portrait de Bruno Ossebi et ses motivations à travers les témoignages de ceux qui l'ont approché.  Réalisation d'une reconstitution pour savoir ce qui s'est passé et définir les hypothèses de l'accident et de sa mort. 

 

les faits

Quasiment à la même heure, à 6000 km de distance, un incendie se déclare chez deux parties civiles d'un même procès, celui des Biens Mal Acquis, fameuse affaire visant des chefs d'Etats africains accusés de détournements de fonds publics. Les deux militants en réchappent de justesse, mais au Congo, la veille de son rapatriement en France, Bruno Ossebi-Jaquet meurt brusquement d'une embolie pulmonaire alors qu'il se rétablissait des flammes qui avaient emporté sa femme et ses deux petites filles. Tous les éléments qui auraient permis de comprendre ce qui s'était passé ont été effacés, rasés, détruits; sauf une intime conviction, Bruno à été assassiné; il reste des indices, ne laissons pas l'espoir s'éteindre dans les cendres criminelles.

 

Bruno Jacquet Ossébi était connu pour ses articles sur la corruption au Congo. Le 19 janvier 2009, il avait révélé dans un article intitulé « Pétrole contre poignée de dollars » que la Société nationale des pétroles du Congo essayait de négocier un prêt gagé de 100 millions de dollars sur le pétrole via la BNP Paribas, pratique interdite par loi. Le prêt ainsi éventé n'à pas été honoré, cela n'a pas dû plaire aux intéressés.  Quoi qu'il en soit, les questions soulevées par cet incendie mortel ont été peu examinées par la presse congolaise. Plusieurs journalistes ont déclaré au CPJ craindre d'aller trop loin dans cette affaire. Des amis du journaliste disent, eux aussi, ne pas vouloir poser beaucoup de questions. « Je ne veux pas parler de la mort de Bruno, surtout au téléphone », a déclaré un associé du journaliste. Soulignant sa crainte de représailles, il a préféré garder l'anonymat..  Laisser le temps voler les indices et faire de ce meurtre un simple fait divers, c'est laisser mourir le journaliste une deuxième fois; il en faudra plus pour tuer Bruno Ossebi, exemplaire dans son métier et pour son courage; merci de lui rendre hommage.

 

Le documentaire fera également :

- une présentation de journalistes indépendants, de leurs risques et de leur mode de diffusion.

- Une rétrospective du procès des biens mal acquis depuis 2007.

 

Format: 52 minutes.

 

 

Ce qui m'a fait venir au sujet

Au début rien ne me prédestinait à m'intéresser à la Françafrique, et puis, graphiste de formation, j'ai réalisé des cartes de vœux pour l'ambassadeur du Gabon en France. La secrétaire m'avait dit que l'ambassadeur paierait en espèce dans les couloir; je trouvais cela curieux mais j'avais une facture en bonne et due forme. Après plusieurs rendez-vous reportés de l'ambassadeur, on me fit comprendre de laisser les cartes de vœux et que je serais payé en retour, mais j'avais avancé les frais moi-même et je découvrais d'autres prestataires lésés par l'ambassade et un univers hallucinant. J'ai compris que l'ambassadeur n'enverrait pas ces bon vœux en Avril alors j'ai décidé de le faire à sa place. J'ai envoyé les voeux à la presse en évoquant ma mésaventures et j'ai pu atteindre le point faible du grand corps diplomatique: l'orgueil. L'ambassadeur s'est empressé de payer pour ne plus faire l'objet de critiques dans les journaux. Ce milieu mafieux n'aime pas la lumière alors, j'en ai fait un spectacle, une adaptation théâtrale du procès des biens mal Acquis, écrit à la mémoire de Bruno Ossebi. Cette comédie dramatique est une vulgarisation de la françafrique. Ma prédilection pour l'humour ne fait aucune opposition à présenter un sujet grave. La pièce se  joue régulièrement dans Paris, ce qui permet la rencontre avec des militants.

Un site est dédié à ce spectacle : http://leprocesdesbma.fr/

Biens-mal-acquis

 

Qui suis-je ?

Un artiste, auteur, vidéaste polyvalent, un chanteur sous le pseudonyme "Adonis" sensibilisé contre la la méchanceté même si cela peut paraître puéril, c'est aussi une conviction fondamentale et une réalité puisque vous me lisez. La plateforme de Kiss Kiss Bank Bank est une preuve de l'échange solidaire que l'on peut espérer de l'humanité. Même si une partie ne partagent pas ses valeurs, un seul homme tel que Bruno Ossebi fait toute la différence et mérite qu'on s'y intéresse.

 

Pour revenir à moi, je préfère vous présenter mon curriculum vitae ci dessous. 

 

Voici un film d'une minute pour vous donner un aperçu et le sourire mais vous pouvez consulter 50 films de mon cru sur ma page Dailymotion: http://www.dailymotion.com/lionelgirard#video=x11ibaz

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

4500 €

 

TECHNIQUE: 2100 €

J''aime ma bonne vieille panasonic DVX100B mais elle n'est pas HD et les mini DV deviennent difficiles à trouver;

il me manque 1500 €pour acquérir la SONY PRO HVRZ et 600 € pour un micro canon, les HF et une torche lumière. 

 

LOGISTIQUE: 1200 €

tournage en France et Congo-Brazzaville 

 

POST PRODUCTION  1200 €

Montage - mixage - étalonnage - musique 

 

Tous les bénéfices complémentaires serviront à l'apport technique audiovisuel pour réaliser d'autres projets de documentaires indépendants. 

 

Merci à vous.

Lionel Girard

Thumb_avatar
chervat

Formation de montage vidéo et 3D Réalisation de courts métrages, reportages, clips Directeur Artistique à Télé Bocal Créateur de série pour Canal + Scénariste pour France 2 Acteur et auteur de pièces de théâtre

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne chance et très bonne continuation ! J'ai écrit un mémoire l'année dernière sur les biens mal acquis ("la France, un paradis patrimonial pour biens mal acquis"), ça me passionne! vraiment hâte que ça se concrétise! Bien à vous
Thumb_default
J'espère que ça va marcher, ce film est nécessaire aujourd'hui et pas demain. Mille bravo pour cette initiative !
Thumb_default
Bruno mérite ce documentaire ! Merci Lionel pour cette initiative en espérant qu elle puisse aboutir jusqu'à son terme !