Pour une 3ème édition réussie, nous avons besoin de vous ! Créations et formations, soutenez le festival international Buja Sans Tabou !

Large_affiche_620x376-1521446375

Présentation détaillée du projet

Le Festival Buja sans tabou c'est quoi ? 

Le festival "BUJA SANS TABOU" est né de la volonté de donner un espace d'expression aux artistes burundais afin qu'ils puissent s'exprimer librement, sans tabou et sans censure sur des sujets de société (politique, religion, sexualité...).

A l'initiative de la Troupe Lampyre en 2014 et de son jeune directeur artistique Freddy SABIMBONA - metteur en scène et comédien, ce festival oeuvre à valoriser le potentiel artistique du Burundi mais aussi de permettre une ouverture grâce à la venue de compagnies et d'artistes internationaux. 

 

Retrouvez la vidéo de la 2ème édition !

 

 

La 3ème édition c'est quand ? 

La 3ème édition aura lieu du 2 au 15 avril 2018, avec une première partie consacrée aux formations du 2 au 11 avril et une deuxième partie pour les spectacles du 12 au 15 avril 2018. 

Découvrez sur cette photo une partie de l'équipe de cette 3ème édition en train de faire la communication du festival. 

 

 

Les nouveautés de la 3ème édition !

La spécificité de cette troisième édition est de sortir des lieux habituels destinés au spectacle et faire en sorte que le théâtre aille vers public. 
Une des traditions est de passer par le cabaret avant de rentrer à la maison. Les établissements populaires chez  
"Chez Gérard" dans les quartiers de Rohero et Kinindo, accueilleront alors 2 soirées du Festival. 

Aussi, pour la première fois au Burundi 2 formations auront lieu en danse contemporaine et en scénographie. 

 

Et à l'intérieur du pays ? 
Il est important que Bujumbura ne soit pas le seul lieu de diffusion des pièces pendant le festival et nous souhaitons que le théâtre puisse aussi se rendre à l'intérieur du pays à Gitega. Nous travaillons avec les écoles car c'est elles qui peuvent accueillir le plus de spectateurs. 

 

 

Quelle est la programmation de cette année ? 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Nous remercions les partenaires locaux qui nous soutiennent pour cette édition 2018. Pour réussir à mener à bien tous les objectifs que nous nous sommes donnés pour cette 3ème édition, nous avons aussi besoin de vos dons :

 

 

Financement de la formation en scénographie : 

Les formations sont dispensés par des professionnels du spectacle vivants internationaux. Elles sont indispensables pour la professionnalisation du secteur. 

Cette année nous accueillerons Patrick Janvier pour la scénographie (France). Le métier de scénographe au Burundi n'existe pas encore et les artistes, techniciens, metteurs en scène et comédiens qui suivront cette formation découvriront une nouvelle dimension du théâtre encore peu exploitée. 

Autre formation qui sera donnée pour la première année, la danse contemporaine avec Wesley Ruzibiza (Rwanda). Les jeunes danseurs, majoritairement hip-hop pourront s'ouvrirent à un autre type de danse et à ses pratiques chorégraphiques. 

Enfin, la dernière formation en jeu d'acteur sera donné par Noël Minoungou (Burkina) qui est le comédien principal de la pièce Les Sans...

 

Les formateurs du Rwanda et du Burkina Faso sont déjà pris en charge par des partenaires du festival. Il nous reste donc à financer la venue du formateur en scénographie (France) :

Billets d'avion depuis la France  : 700 €

Visa : 60€

Cachets : 500€ pour 10 jours de formation

Hébergement 15 jours : location d'une maison 400€

Repas 15 jours : 200€

 

Aussi, nous cherchons encore des fonds pour financer les repas du midi des jeunes artistes qui seront en formation. Chaque workshop/atelier accueillera 10 jeunes artistes qui souhaitent se perfectionner et se professionnaliser. La formation ayant lieu de manière intensive le matin et l'après-midi, leur repas sont pris en charge. Les pauses repas sont aussi des moments  privilégiés pour des échanges informels avec les formateurs et il important que tous puissent y participer.

Prise en charge des repas des 30 stagiaires le midi : 350 €

 

La programmation à Gitega : 

Il est important qu'une programmation puisse avoir lieu à l'intérieur du pays et cela nécessite quelques moyens notamment la prise en charge des frais de déplacement des comédiens des 3 pièces mais aussi leur perdiem, leur cachet et l'hébergement sur place. Les deux lieux choisis pour ces programmation sont l'Ecole Sainte Sagesse et au Lycée Sainte Thérèse.

 

Le budget associé à ce poste de dépense est le suivant :

Nombre de personne en tournée = 14 artistes en tournée + 1 technicien + 1 chauffeur + 1 coordinateur

Location bus pour la tournée : 600€

Essence : 250€

Cachet compagnie : 500€

Hébergement et perdiem : 400€

 

Le concert de clôture :

Grâce à cette collecte, nous pourrions programmer un grand concert de clôture avec le slameur Doueslik et le musicien Patrick Kabré (pièce Les Sans...) qui travailleraient avec des artistes & musiciens locaux pour clore en beauté ce festival. 

Doueslik en concert - Ouaga 2017 

Patrick Kabré en concert - Bobo Dioulasso 2017

 

Le budget associé à ce poste de dépense est le suivant :

Cachets artistes : 250 €/artistes soit un total de 500€

Location de matériel scénique + sono : 200€

 

Et si la collecte fonctionne mieux que prévue ? 

Nous souhaiterions que les deux artistes qui feront le concert puissent réaliser 2 jours de formation avec des slameurs et des musiciens burundais.  

 

5 000 € c'est beaucoup et en même temps si peu pour arriver à rendre cette 3ème édition inoubliable pour les artistes burundais et son public !

 

Marion Bolten percevra l'intégralité de la collecte. Celle-ci sera ensuite reverser dans son intégralité à l'association Troupe Lampyre - ayant en charge la gestion administrative du festival Buja Sans Tabou.

 

Murakoze cane / Asante sana / Barka / Merci / Thank you / Danke schön...  

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo pour votre implication à tous et vive le théâtre !
Thumb_default
Très chouette initiative ! Bravo
Thumb_default
Let's go !