Soutenez le nouveau film de Mathieu ZEITINDJIOGLOU. L'histoire d'un couple décidé à interroger le sens de l'amour au pays des Védas...

Large_pub_3.2_va-1445859363-1445859394

Présentation détaillée du projet

Titre du film :           “Burn In Love”, nos amours combustibles

Réalisateur :             Mathieu ZEITINDJIOGLOU

Durée :                      90 minutes pour une sortie au cinéma et en festivals.

Casting principal :   Jean-Claude DREYFUS (dans le rôle du conteur)

                                  Anna ZEITINDJIOGLOU

Etat du film :            Film en production.

 

                  Film de présentation du projet (version longue : 5 minutes)

 

                                                       RÉSUMÉ

 

Un couple entreprend un voyage itinérant de 6 mois en Inde. Lors de ce périple, Mathieu souhaite tourner un film, sur “l’appel spirituel” de l’Inde, en allant, entre autre, interroger les grands guides spirituels qui demeurent là-bas. De son côté, Anna espère qu’ils se marieront selon un rite védique à Rishikesh, petite ville au pied de l’Himalaya et au bord du Gange où les Beatles ont reçu en 1968 l’enseignement du yogi Maharishi Mahesh.

 

Bien que Mathieu pense qu’une cérémonie religieuse serait contraire à ses principes de laïcité, il ne souhaite pas contrarier Anna, qui trouve l’idée de ce mariage védique follement romantique. En effet, d’après la tradition hindoue, lors du mariage védique, Agni le dieu du feu unira les époux pour les 7 vies à venir. Et, comble de romantisme, la cérémonie aura lieu le 14 février, date de la Saint-Valentin. Une occasion, pour ce couple marié civilement depuis 7 ans, de donner un second souffle à la passion, qui s’est émoussée au fil des années.

 

Il s’ensuit un long voyage initiatique à deux, fait de rencontres exceptionnelles, et, ponctué d’évènements incroyables. Mais, emporté dans le flot de l’Inde, le couple est mis à l’épreuve. Car les contradictions dans leurs attentes de ce voyage révéleront les failles et les questionnements au sein du couple, et, Mathieu sera poussé à se questionner sur le sens qu’il donne au couple et à l’amour…

 

             Rejoignez-nous sur Facebook   -    Aller sur le site du film  

 

Img_6516-1443084580

 

                      Une trilogie sur la violence, l’amour et la mort

 

“Burn In Love” est le deuxième volet d’une trilogie sur la violence, l’amour, et la mort. “Le fils du marchand d’olives”, un long-métrage traitant de la violence faite aux Arméniens lors du génocide de 1915, était le premier volet de cette trilogie. Auto-produit avec un petit budget, le film remporta un vif  succès : sélectionné et primé dans de nombreux festivals français et internationaux, il est sorti au cinéma en avril 2012, et, après avoir reçu de très bonnes critiques presse, est resté 13 semaines à l’affiche. 

 

                   Lien allociné du film "Le fils du marchand d'olives"

 

“Burn In Love” utilise les mêmes principes de narration et de mélange des genres que  "Le fils du marchand d'olives" : auto-fiction documentaire et film d’animation. Mais, le  film explore, cette fois, les multiples visages de l’amour.

 

Pourquoi l’amour, qui est censé nous apporter le bonheur et la joie, est souvent accompagné de souffrance  et de peine ? Doit-on diviser l’amour en amour sacré et profane, divin et humain ? L’amour est-il une illusion ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles le film s’attachera à répondre, en interrogeant notre conception de l’amour, depuis son incarnation dans le couple, jusqu’à sa dimension métaphysique, véhiculée, par les religions, et par les guides spirituels de l’Inde.

 

 

Img_8695-1443083924

 

 

                        Un voyage en Inde sur les traces de l’amour

 

Depuis l'Antiquité, l'amour fait l'objet d'interrogations et de débats, mais il reste un concept abstrait, plus facile à expérimenter qu'à expliquer. Nous avons tous des idées sur ce que l’amour devrait être ou ne pas être, mais au fond nous en ignorons tout...

 

En racontant le long périple en Inde d’un couple d’Occidentaux, cherchant à raviver la flamme de la passion des premiers jours, “Burn In Love” parle d'abord, de la réalité du sentiment amoureux et de l’engagement dans le couple :

Anna, la romantique, pense que l’amour se manifeste par des preuves d’amour et une passion constamment ravivée. Tandis que Mathieu, plus pragmatique, pense comme le disait Antoine de Saint-Exupéry que : “aimer c’est regarder ensemble dans la même direction”. Des attentes différentes face à l’amour, qui vont révéler des failles dans ce couple, et, réveiller chez Mathieu un questionnement sur le besoin d’amour et la réalité du sentiment amoureux.

Une réflexion qui commence dans l’intimité du couple de Mathieu et Anna,  mais qui s’étend rapidement au niveau des couples croisés et interrogés par Mathieu durant ce voyage.

 

Img_0721-1443084154

 

En effet, tout le long de leur voyage en Inde, Mathieu et Anna sont hébergés par d’autres couples, des Indiens le plus souvent, aux profils très différents les uns des autres. Filmés dans une certaine intimité, les couples répondent aux questions de Mathieu sur le sens qu’ils donnent à l’amour et à l'engagement. Et, au pays du mariage arrangé, le concept d’amour passionné laisse souvent les Indiens perplexes. Car pour eux, la notion d’amour à l’intérieur du couple se confond bien souvent avec celle du devoir.

Le couple Ramana et Sujatha (un des couples chez qui nous sommes hébergés), en est le parfait exemple. Mariés depuis plus de 40 ans, notre conception de l’amour les laisse incrédules, pourtant ils n’imaginent pas de vivre l’un sans l’autre. Et si pour Ramana, qui est athée, l’amour est une illusion véhiculée par les films de Bollywood, pour Sujatha la bouddhiste, ce qui se rapproche  le plus de l’amour, est sans doute la relation qu’elle entretient avec son gourou (guide spirituel). Car le véritable amour en Inde, est, paraît-il, celui qui se noue entre le gourou et son disciple, le premier aidant le deuxième à se libérer de l‘illusion de la réalité.

 

P1140632-1443084281

 

Les religions affirment donc qu’il existe un autre amour, divin, sublime, transcendantal, inconditionnel, sans limite… De quel amour s'agit-il donc ? Est-ce un amour fait de la même essence que celle qui unit le couple ? Pour le savoir, Mathieu va questionner ceux qui ont fait le choix de tout quitter, famille et carrière. Des Indiens ou des Occidentaux, qui ont décidé d’emprunter les chemins de la libération spirituelle, et leurs gourous, ceux qui ont choisi d’abandonner l’amour physique pour vivre cet amour inconditionnel, métaphysique.

 

Et, quand le Dalaï Lama affirme que la passion amoureuse est une dangereuse illusion que veut-il dire ? Le couple va jusqu’à Dharamsala pour l’interroger sur sa position.

 

Img_4737-1443086204

 

                           Un processus d’exposition de l’intime

 

Dans le curieux mélange de road movie initiatique et de journal intime, à la frontière de l’exhibitionnisme, la mise à nu des émotions des protagonistes tend à mettre le spectateur en situation de voyeur. La caméra est omniprésente. Parfois, elle s’installe comme un intermédiaire, d’autres fois comme un intrus entre Anna et Mathieu. La caméra est parfois ce qui sépare le couple, et, d’autres fois ce qui l’unit. Elle traduit l’aspect changeant de l’amour, et, témoigne également de la crise de communication, qui s’établit progressivement à l’intérieur du couple.

 

P2010044-1443084388

 

Le point de vue d’une caméra subjective, se substituant à Mathieu, permet au spectateur de plonger littéralement dans le réel, de partager la vie de ce couple, et de ceux qu’ils croisent. Une façon de montrer la réalité du couple telle qu’elle s’éprouve, puisque la caméra devient capable de saisir des vérités intimes, et, peut-être, universelles sur ce qui construit notre rapport à l’amour.  Ainsi, le couple devient-il le motif porteur de sens, ouvrant sur des questionnements plus profonds : concernant les thématiques de l’engagement, du sens de l’amour et du fondement des relations amoureuses.

 

Img_5523-1443085297

 

La forme mixte du film,  mélange d’auto-fiction documentaire et d’animation, nous aide à transformer ce voyage en une réflexion beaucoup plus profonde et multidimensionnelle sur l’amour et ses multiples facettes contradictoires.

 

Peinture_mathieu_z_2-1443192442

    "Scène de ménage" - peintures de Mathieu ZEITINDJIOGLOU - "La chute"

 

                             Les séquences d'animation dans le film

 

De la même manière que dans le film précédent de cette trilogie : "Le fils du marchand d'olives", les séquences d’animation viendront enrichir et chapitrer le film. Elles  raconteront des grandes légendes et mythes qui alimentent notre conception occidentale de l’amour, et, viendrons nourrir différentes problématiques du film : l'amour et la passion, l'amour et la fusion, l'amour et la mort, l'amour et la compassion. Il y aura 4 séquences qui dureront entre 3 et 5 minutes chacune, fabriquées à partir des dessins et des peintures de Mathieu Zeitindjioglou, et, portées par la voix de Jean-Claude Dreyfus qui en sera le conteur.

Le style sera assez similaire aux films d'animation déjà fabriquées par Mathieu dans "le fils du marchand d'olives", ou, celui du film d'animation fabriqué par Mathieu pour illustrer la légende indienne de danse avec le vent pour le long-métrage de Ally Walker "Sex Death and Bowling" (bientôt en salles en France).

 

 

 

                                              A PROPOS DE NOUS

 

 

Holy_1-1443221164

 

                                   Mathieu et Anna Zeitindjioglou

 

Après des études d’arts appliqués et de cinéma à Londres et à Paris, Mathieu travaille depuis plus de dix ans l’image sous toutes ses formes et genres possibles : fictions et documentaires (courts et longs-métrages, dont plusieurs primées), films d’animation, publicités, habillages graphiques, vidéo art et films expérimentaux. Réalisateur, auteur, monteur, graphiste, directeur artistique, dessinateur et peintre, sa palette artistique s’est enrichie de ses collaborations régulières avec d’autres artistes et réalisateurs. Son parcours l’a progressivement amené à développer un univers complexe et sans concessions, mais toujours assumé, pour tendre vers un art engagé et porteur de sens.

 

                      Site web : www.mathieuz.com         Profil allociné

 

Anna Zeitindjioglou est née en Pologne.
 les secousses politiques de son pays sous emprise communiste (Etat martial décrété après les grèves de Solidarnosc) l'oblige à émigrer en tant que réfugiés politiques dès sa petite enfance.

Se fixant à Paris, elle sera comédienne en parallèle de ses activités universitaires et professionnelles (dans plusieurs pièces de théâtre, courts et longs-métrages), elle interprétera notamment le premier rôle dans le long-métrage “Away From Home” de Semih Kaplanoglou (Ours d’or au festival de Berlin en 2010). Elle travaille avec Mathieu depuis 2011.

 

 

 

 

                                            Jean-Claude Dreyfus

 

Comédien, chanteur,  auteur  et metteur en scène français, il débute sa carrière au cinéma  dans What  a flash  (1972)  avant  de  collaborer  régulièrement avec Yves Boisset,  Jean-Pierre   Mocky,  Jeunet   et   Caro.  Il   obtient  la reconnaissance du grand  public pour sa prestation dans Delicatessen. Personnage haut en couleur, il  est aussi un homme de théâtre où il a joué près de cinquante pièces allant de la comédie au drame. Il collabore régulièrement au travail de Mathieu Z depuis près de 15 ans.

 

                             Aller sur le site officiel de Jean-Claude Dreyfus

 

236643_99f83363523f43c6924130ae8a964a9f-1443208981

 

             Rejoignez-nous sur Facebook   -    Aller sur le site du film 

 

À quoi servira la collecte ?

 

Img_5649-1443084671

 

L'argent recueilli servira :

 

À L'écriture, et à la modélisation des séquences d’animation. La création de ces séquences nécessitent le travail préalable d’un graphiste junior et d’un animateur confirmé, pour une durée de plusieurs mois - budget minimum nécessaire : 8000 euros;

 

A l'écriture du scénario qui servira de base au film définitif.

 

Le cas échéant aux tournage en Inde des scénes manquantes dans le scénario.

 

Img_5059-1443085426

 

Si jamais la collecte dépassait l’objectif espéré, l’argent supplémentaire recueilli permettra :

 

De commencer la postproduction du film

 

Img_4941-1443280465

Img_3304-1443086022

 

 

Thumb_pub_4-1445269605
Zfilms

Zfilms est une société de production de longs-métrages et de documentaires pour le cinéma et la télévision, libre et indépendante, fondée en 2011 par Mathieu et Anna Zeitindjioglou. “Le fils du marchand d’olives” fut leur première production et fort de ce succès, la société développe à présent plusieurs projets de fictions et de documentaires, de forme... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_pub_4-1445269605
Merci à tous vos encouragements et tous vos commentaire bienveillants, grâce votre soutien et votre générosité, la collecte est un succès. Maintenant on attaque le travail...
Thumb_11987115_1083965904968068_1116532031180204020_n-1449484844
Bonjour Anna & Matthieu ! Bravo, vous y êtes parvenus ! Nous attendons avec grande impatience de voir le film ! :-)))) Paula
Thumb_default
Bravo Anna et Mathieu! Ce sera un très beau film!!!