Soutenez Business, une web-série absurde et décalée narrant les péripéties d'un gang de quartier et de ses déboires.

Large_businessbardon-1437234516-1437234526

Présentation détaillée du projet

Synopsis

 

 

BUSINESS, c'est l'histoire de Stan, jeune barman au chômage, obligé par la force des choses de collaborer avec une bande mafieuse de quartier pour se débarrasser d'un enquête policière compromettante. L'ahurissante stupidité de ses nouveaux collaborateurs, au même titre que le flegme et l'égo monstrueux du chargé d'enquête le Sergent Poivre, le mèneront à prendre les devants dans sa mission afin de la mener à bien, tout en dissimulant ses activités illégales à Matilda, sa petite amie autoritaire et castratrice. BUSINESS, c'est une web série humoristique nantaise, dont l'inspiration principale vient de Kaamelott (et Alexandre Astier en général), avec un côté Quentin Tarantino pour l'importance de la musique et de la force charismatique des personnages.

 

Page facebook: Maskedbat Productions

 

1548042_1462658453976306_3848344217287783976_o-1437244201

Une photographie prise lors de la projection du pilote au cinéma Le Lutétia, le 11 juin 2014.

 

 

 

Note d'intention

 

 

Notre fiction, qui allie l'humour absurde avec l'univers gangster, dépeindra la façon dont un monde fermé et marginal, possédant ses propres modes d'opération, ses propres codes et valeurs, pourra se voir changé de l'intérieur par l'arrivée d'un élément perturbateur, et ce en gardant une touche légère et décalée.

 

L'histoire Business a maintenant plus de deux ans, et tout a bien changé depuis les premiers brouillons. Si l'idée a toujours été de produire une web-série humoristique avec pour thématique générale la vie de gang, il nous a paru nécessaire d'acquérir de l'expérience pour mener à bien une production si ambitieuse. C'est pourquoi un premier pilote a été tourné, monté puis projeté dans des cinémas de la région nantaise en juin 2014. La plupart des acteurs sont ainsi imprégnés de l'univers du projet depuis longtemps.

 

À propos de l'univers, l'idée, outre d'instaurer une ambiance propice aux décalages humoristiques, est d'insuffler un ton assez « western », avec la thématique de la rédemption et la musique parfois oppressante, parfois stimulante.

 

Voici un extrait choisi du scénario:

 

La ligne se coupe.

 

                                                          STAN

                                                   (Surpris)

                                   Qu’est-ce que c’est que ce bordel?

 

                                                          JAMES DOUGLAS VAN BRYNDEN

                                   Oh, ça a coupé? Dommage!

 

STAN, surpris, retourne dans le salon. Dans son canapé, un homme de petite taille, bien habillé, portant un chapeau, est assis nonchalament.

 

                                                           STAN

                                    Mais mais mais vous êtes qui vous?

 

                                                           JAMES DOUGLAS VAN BRYNDEN

                                    Moi? On s’en fout. Nan l’important, c’est que...

 

                                                            STAN

                                    Nan, on s’en fout pas, nan. Y’a un mec que je

                                    connais pas assis dans mon canapé, j'aimerais

                                    bien savoir qui c’est!

 

                                                             JAMES DOUGLAS VAN BRYNDEN

                                    Mais nan mais je vous jure on s’en FOUT!

                                    Allez venez, là, prenez un peu de thé, posez vous!

 

                                                              STAN

                                     Me poser... Mais ça va pas la tête?

                                     Vous allez sortir de chez moi fissa avant que

                                     j’appelle la police!

 

JAMES DOUGLAS VAN BRYNDEN manque de s’étouffer avec son thé.

 

                                                             JAMES DOUGLAS VAN BRYNDEN

                                      La police? La police. Vous comptez appeler

                                      la police, après ce que vous avez fait tout

                                      à l’heure.

 

                                                               STAN

       Quoi... Mais... Vous êtes qui?                                                                              

 

                                                               JAMES DOUGLAS VAN BRYNDEN

                                      JE VOUS L’AI DIT ON S’EN FOUT.

                                                                             

                                                                STAN

                                      MAIS QU’EST-CE QUE VOUS BRANLEZ LA???

 

  JAMES DOUGLAS VAN BRYNDEN pose ses pieds sur la table basse.

 

                                                                JAMES DOUGLAS VAN BRYNDEN

                                      Je suis... Un espion.

 

STAN lui lance un regard noir.

 

JAMES DOUGLAS VAN BRYNDEN enlève ses pieds de la table basse.      

 

                                                               JAMES DOUGLAS VAN BRYNDEN

                                                        (Avec moins d’assurance)

                                        Je suis un espion.

                                                                     

                                                                STAN 

                                        Un espion. Et qu’est ce que vous foutez

                                        chez moi?

 

                                                                JAMES DOUGLAS VAN BRYNDEN

                                         Bah, vous prévenir d’un truc.

 

 

Et parce qu'une image vaut mille mots, voici plusieurs vidéos extraites de l'univers de Business. Nous ajouterons qu'à raison de 25 images par secondes, et de deux vidéos totalisant en tout 472 secondes, nous arrivons à un total de 11 800 000 mots économisés. Ce qui est, soyons directs, largement rentable, même si l'on compte le temps de réunion des acteurs et de l'équipe nécessaire à la production desdites vidéos, la location du matériel, la direction d'acteurs, le temps de restauration, le Zoom h4 qui plante, les lampes qui grillent, les engueulades avec l'équipe, le montage et l'étalonnage. Non décidément, c'était la meilleure solution, et personne ici ne la regrette. De plus, c'est largement plus sympa d'être en tournage que d'être derrière son ordinateur à énumérer et décrire des choses sans fin, et surtout sans grand intérêt.

 

Enfin bref.

 

 

 

 

 

 

Lieux de tournage

 

 

L'histoire se passe principalement dans trois lieux:

- Le BAR, repère de la bande mafieuse dont Stan est l'associé non consentant. Les portes du bar "La Bonne Humeur" à Sucé-sur-Erdre s'ouvriront ainsi pour l'équipe du tournage plus d'une semaine durant.

-La maison de Stan

-Le COMMISSARIAT, fief du Sergent Poivre. Pour tourner ces scènes, plusieurs salles nous sont prêtées par le département audiovisuel de la Maison des Arts de Saint-Herblain (44800)

 

 

L'équipe

 

 

Baptiste Berthelemy, étudiant entrant à l'école de cinéma Ciné Créatis, a participé à de nombreux projets amateurs au cours de ces trois dernières années. Il est le scénariste et le réalisateur de Business. Deux élèves de cette école l'assisteront: Amandine Jarnoux et Nicolas Hervat. Victor Pigrée, étudiant à l'école 3is sera l'ingénieur son.

 

Acteurs

 

-Thomas Corcessin jouera le rôle de Stan.

 

Sans_titre-1437832510

 

 

-Aurélien Pirault jouera le rôle de Gabriel.

 

 

-Nicolas Hervat jouera le rôle de Big Jack.

 

-Théo De Preester jouera le rôle de James Douglas Van Brynden.

 

 

-Maëla Chanteloube jouera le rôle de Joan Crawford.

 

 

-Benjamin Florentin jouera le rôle du Sergent Poivre.

 

 

-Christophe Valério jouera le rôle de Frank Serrati.

 

 

-Stéphane Leclercq jouera le rôle de Matilda.

 

Mail.google.com-1437833660

 

 

 

 

Voici enfin quelques visuels issus des plans préparatoires et des répétitions:

 

 

 

 

 

 

 

      Lum-1439049752

 

 

Kill-1439382430

À quoi servira la collecte ?

Le tournage s'étendant sur un mois complet, la location est parfois plus onéreuse que l'achat, c'est pourquoi la production a parfois fait le choix d'acheter plutôt que de louer.

 

- Location et achat d'accessoires, de costumes et d'éléments de décor (armes à feu, costumes, petits accessoires) : 600 €

 

- Frais de préproduction, déplacement, et défraiement des comédiens: 450 €

 

- Location et achat de matériel technique (accessoires lumière, accessoires son, filtres caméras) : 600 €

 

- Frais de régie: 550€

 

- 10% d'imprévus de tournage: 200 €

 

                                                                       = 2400 €

 

Le dépassement de l'objectif servirait à rembourser les frais de tournage assurés de manière autonome (lumière et accessoires principalement), à avoir quelques crédits de post-production et à assurer de meilleures conditions de tournage.

Thumb_10430382_10203482743141610_4845305369434738170_n-1435780548
Maskedbat

Jeune réalisateur actif dans la région nantaise depuis maintenant trois ans, je suis un féru de web-séries et d'humour absurde. Ma vie de réalisateur a commencé avec le pilote de Business en 2012, puis ont suivi plusieurs projets artistiques dans lesquels je me suis investi avec la même passion. J'ai aujourd'hui besoin de vous pour mon ambitieux projet.

Derniers commentaires

Thumb_default
Bon courage à tous :) !
Thumb_default
Bonne chance!