Ce livre racontera, en textes et photos, une façon d'être au monde et d'y rester. Digne, résistant et libre. Aidez-nous à le réaliser!

Large_visuel3-1439847500-1439847519

Présentation détaillée du projet

Merci-bandeau-1447594393

 

Nouvel_objectif-1447594562

 

Vous êtes nombreux à nous contacter pour savoir si la collecte pouvait continuer et pour quel objectif.

Nous la poursuivons, comme nous l'avions annoncé, afin de monter une exposition itinérante.

Notre nouvel objectif est 20000 euros.

 

 

Titre1-1441149996

 

 

De la Camargue, tout a été dit. 

 

 

Depuis des siècles, des récits de voyageurs, des poèmes, des livres, des photographies ou des films vantent son Histoire, en la magnifiant ou en l’exaltant au nom de la liberté, de la nature ou de son mythe d’intemporalité. 

 

A moins d’être imperméable à  toutes ces formes de représentation, chacun connaît ces histoires de vent, de sel, de mer ou de chevaux aux crins blancs ayant le delta du Rhône aux eaux affleurantes  pour théâtre magistral.   A la douceur du rose des flamants répond perpétuellement la robe noire des taureaux sauvages, des animaux sublimés par une foule de narrateurs omniscients.

 

Ses admirateurs la disent intemporelle, fixée dans un passé défini par la force des éléments qui la compose et protégée par ses traditions.

Pourtant, rien n’est moins sûr…

Au-delà de multiples clichés, le monde des manadiers, gardiens de ces traditions grâce aux taureaux et aux chevaux qu’ils élèvent, souffre, loin des images d’Épinal d’animaux galopant les pieds dans l’eau sous un coucher de soleil. 

                                                                                                                                             Un_homme_copie-1441150879Jean Lafon, illustre manadier et fils de cette terre spongieuse, rencontré un jour d’inondation, nous a raconté sa vie contre le vent où de plus en plus il doit lutter pour lui offrir une ligne de moindre résistance.  Il ne fait pas partie du décor, car avec ses terres et ses animaux, il « est » le décor.  Et pour y survivre, avec son caractère rugueux et sa passion paroxystique, il se débat.

                                       0_job5549-1439846123

 

 

2photogr-1441153445Ce projet mené par deux photographes sous la direction morale d’un manadier, ne parlera pas de ces Camargue de cartes postales car trop évidentes, il parlera d’hommes et de femmes luttant dans le siècle pour justifier leur raison d’être : la passion des taureaux et des chevaux face aux coups de butoirs d’un monde qui change et d’une nature bouleversée par le réchauffement climatique.                                                                                                                                     _job7477-1438631842

 

Une question se pose : et si l’incipit de ces lieux « le commencement du monde où la terre, le ciel et l’eau ne se seraient pas encore séparés » n’était en fait que son épitaphe ?

 

Concre_tement-1441152584Ce projet, souhaite aller voir l’envers du décor d’une nature lancée au galop sur le goudron, le temps d’une bourrasque touristique d’été venue la humer entre les pizzas et autres churros importés. 

Ici on aime les taureaux, on les taquine, mais on ne les tue pas.  S’ils viennent courir dans des arènes après des hommes trompant la mort en courant vite et sautant haut, ces taureaux ne sont jamais mis à mort.  Ils viennent voir et bousculer les gens qui se revendiquent d’eux en s’annonçant cousins de l’animal tout en s’octroyant au passage certaines de ses qualités !  Dans cette région unique au monde, les taureaux font carrière, deviennent parfois célèbres, et quelques uns finissent même statufiés à l’entrée d’un village ou au cœur d’un rond point.

                                        _gah9118-1441154188

 

Notrevolonte_-1441152700Notre volonté après avoir travaillé à la Manade Iris et Jean Lafon, est d'aller visiter d'autres manadiers et de raconter au quotidien un univers qui tente d’assumer son histoire et son futur.  En suivant au plus près, souvent à cheval, à pied ou en camion, un univers traditionnel face à une modernité compliquée, nous souhaitons montrer ce besoin de liberté d’hommes et de femmes attachés à leurs terres et leurs animaux depuis leur petite enfance.  Au-delà des images stéréotypées, nous traduirons les craintes et les espoirs des manadiers et autres gens de taureaux conscients que leur avenir est en danger.  Une situation d’autant plus paradoxale que le mythe de la Camargue s’est bâti sur leur existence et leurs images.

                                        _gah1971-1441154901

 

Jean Lafon, l’explique à qui veut bien l’entendre : « l’aménagement du territoire, la pression immobilière liée au développement du tourisme et à l’arrivée massive de français du nord venus chercher le soleil, l’extension agricole, le développement d’installations industrielles gigantesques, l’écologie théorique,  la volonté de la société à tout sécuriser ainsi que le changement climatique » annoncent la disparition des manades incapables de résister en même temps à autant de menaces.   Déjà ces professionnels ont appris à se diversifier : contre rémunération, ils invitent les gens des villes à assister à des ferrades, des castrations ou des jeux de taureaux.  Les cabanes de gardians se transforment en salle de mariage ou en espace de team-building pour des salariés d’entreprise.

                                         _job9549-1441155351

 

Si l’avenir de Venise ou du Mont-Saint-Michel a fait couler beaucoup d’encre et a donné beaucoup de travail à de nombreux ingénieurs, la Camargue doit inquiéter tout autant.  A cause du réchauffement des mers, le niveau de la Méditerranée monte.  Par endroits, la côte recule de 15 mètres à 20 mètres par an, et en dix années certaines plages ont disparu.  Quand la mer s’engouffre, en se retirant, elle laisse le sel qui attaque la flore.

 

En cinq séjours de repérage sur place nous permettant de saisir les blessures sous le sourire du paysage, et quelques lectures historiques rappelant sa jeunesse, une question évidente se pose : nos enfants entendront-ils, comme Frédéric Mistral, le poète de ces lieux, " quand la mer souffle et s'assombrit, (…), les étalons de Camargue hennir de bonheur...   

 

Roga-1441153030

                                            _gah0460-2-1440012492

                                            _job3893-1442077654

À quoi servira la collecte ?

Récolter le matériel visuel et informatif nécessaire à la présentation d'un dossier en béton chez un grand éditeur de renom capable d'éditer un livre de qualité grand format sur le sujet et pour cela il nous faut :

- Une vingtaine d'aller-retour en Camargue durant 18 mois.  En voiture ou en avion low-cost. : 6000 €

- Frais de logement et de séjour sur place. 4000€

- Achat de petit matériel (cartes, disques durs etc) : 2000€

- Post-production : 2000€

- Réparation du matériel cassé (déjà 600€ à venir!) : 1000€ 

- Télécommunications : 400€

- Cadeaux aux manadiers qui nous recevront (bières et chocolats belges!) : 400€

- Achat micro-cravate  pour enregistrer les interviews : 200€

+Payer les 6% de commission au site de Kiss Kiss Bank Bank

Si nous dépassons notre objectif, nous utiliserons la somme pour le montage d'une exposition.

 

 

 

Thumb__job1438-1438112743
Roger Job & Gaelle Henkens

2 auteurs, 1 homme, 1 femme. Une vision complémentaire d’une même réalité. Roger JOB est photojournaliste, diplômé de l'Ihecs . Ses reportages sont publiés depuis 20 ans par Paris Match, Le Soir, Newsweek, The Independant on Sunday, Geo, Le Monde Magazine, La Repubblica ou National Geographic… Après avoir fréquenté et intimement photographié les... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bon travail, les gars!
Thumb_default
Bonne chance à tous les deux !
Thumb_default
Voilà un petit plus de plus pour aller vers l'expo !