En soutenant la parution de "Camille, regarde devant toi !", vous aurez la satisfaction d'être parmi les premiers heureux lecteurs à le lire

Large_couv_d_finitive_camille-1432720276-1432720285

Présentation détaillée du projet

Je suis Marie BARRILLON, auteur de 10 ouvrages allant du récit au témoignage, du recueil de poésies au recueil de pensées, mais aussi d'un album jeunesse et plus encore de romans.

 

 

Pa060094a-1432845139

 

 

"Camille, regarde devant toi !" est un roman qui fut initialement publié en Avril 2012. Malheureusement, 4 mois après sa parution, la maison d'édition qui avait fait le choix de le publier s'est retrouvée en liquidation judiciaire.

 

Couvcamillethebook-1432844774

 

"Camille, regarde devant toi !" n'a donc pas eu véritablement la chance de "vivre" malgré les retours prometteurs à l'époque.

 

Aujourd'hui, après avoir récupéré tous les droits, j'ai décidé de le republier en auto-édition. 

J'en appelle donc à votre soutien pour réaliser ce projet.

 

Merci à tous.

 

Résumé :

 

À la suite d'un accident, Camille perd l'usage de ses jambes. Dans la longue descente aux enfers qui s'ensuit, sa famille se disloque, éclatée par l'incompréhension qui s'installe entre son père et sa mère.

 

Pour Camille, voir ses parents à l'opposé l'un de l'autre lui apparaît comme un mur infranchissable. Sans ses deux piliers qui ont toujours porté son bonheur, elle se sent incapable de mener le combat face auquel elle est confrontée.

 

Ce combat est-il perdu d'avance ?

 

Greg, son fiancé, qu'elle rejette malgré tout l'amour qu'elle lui porte, se trouve au cœur de ce conflit qu'il va tenter, là aussi par amour, de résoudre.

 

À bout de bras, il va porter les trois personnes chères à son cœur pour ramener la sérénité dans cette famille.

Y parviendra-t-il ?

 

Et comme rien n'est impossible, il faut tout tenter, car l'apaisement et la réconciliation sont les éléments les plus indispensables pour la réussite du combat de celle qu'il aime.

 

Extrait 1 :

 

Elle espérait bien surprendre tout le monde à commencer par sa mère, rien que pour voir ses pupilles briller par les larmes de joie. Et par son père aussi. Son père qui l’abandonnait. Elle voulait qu’il soit fier d’elle, de ses efforts, de son combat et pour cela il faudrait qu’il vienne. Mais, il ne venait pas.

 

Chaque matin au réveil, elle se disait que c’était peut-être le jour du grand retour de son père. Mais, l’être humain porte en lui une grande part de rêve. Souvent, en pensant à lui, elle s’imaginait lui dire : « Papa, aide-moi à me lever ! Aide-moi ! » Malheureusement, il ne venait pas. Brigitte arrivait toujours seule, alors Camille sentait une ombre lui couvrir le visage, lui voiler la face. Elle comprenait qu’une partie d’elle-même s’atrophiait un peu plus. Sa mère sans son père, c’était comme une partie d’elle en moins. Tiens, justement, comme le corps sans les jambes. Le haut sans le bas. Les nuits sans le jour. Les joies sans les sourires.

 

Elle ne voulait pas demander à sa mère les raisons de l’absence de son père. Jusqu’au jour où elle n’y tiendrait plus. Comme une bouée de sauvetage, elle se raccrochait à cette question tout en ayant peur de la réponse qui, pensait-elle, pourrait la faire chavirer. Alors, elle la casait dans un coin de son être où personne n’irait la chercher. Et elle taisait merveilleusement bien ce bouleversement qui l’enserrait un peu plus chaque jour. Et puis, elle avait oublié le plaisir d’être debout.

 

En réalité, elle ne s’était jamais posé la question avant, lorsqu’elle marchait encore. C’était pour elle, comme pour tout le monde ou presque, un acte machinal. Instinctif. Se lever, marcher, s’asseoir. Aujourd’hui, tout cela était trop loin d’elle. Elle ne se souvenait plus. Ce qui lui importait était surtout de ne pas être seule au monde. D’être la plus heureuse possible, notamment grâce aux petites choses de la vie. Et marcher, elle y arriverait peut-être bien un jour. Un autre jour. Un de ces lendemains différents des autres. Un lendemain plein de surprise et d’ensoleillement. Un lendemain sans nuage, sans brume, avec peut-être juste un arc-en-ciel pour mettre des couleurs sur sa réussite. Sur son exploit. Sur sa résurrection.  

 

*******************************

Extrait 2 :

 

Camille fit une tentative, mais aussitôt elle sentit qu’elle était mal engagée. Elle se rattrapa tant bien que mal. Son cœur battait la chamade, trop fort, trop violent, trop irrégulier aussi. Elle attendit un instant de reprendre ses esprits, mais surtout son calme avant de recommencer.

 

Elle s’était fait une petite frayeur comme toujours. Elle n’y arrivait jamais du premier coup, c’était comme ça. Un rituel sans en être un. Lorsqu’elle se sentit mieux, elle entreprit de faire une autre tentative. Elle se pencha en avant afin de prendre appui de ses mains sur le fauteuil qui lui paraissait tellement minuscule à cet instant précis. Au moment de se laisser glisser vers lui, son corps se mit à glisser trop vite et à l’opposé. Camille ne put rien faire. Elle se retrouva étalée de tout son long sur le sol froid. Ce sol, elle le connaissait par cœur, à présent. Elle en connaissait presque les moindres détails et tous les défauts. Le carrelage mal aligné. Les jointures mal scellées. Les éclats et les fissures. Le froid surtout. Le froid qui lui pénétrait les os en profondeur.

 

La sonnette d’appel d’urgence se trouvait trop loin d’elle. Elle la regardait avec des larmes plein les yeux. Elle maudissait ce corps inerte. Elle maudissait ce jour où elle était sortie de chez elle deux mois auparavant.  

 

***************************

Extrait 3 :

 

A chaque retour de promenade, il n’y avait plus aucun dialogue possible avec sa fille. Elle était hermétiquement fermée sans qu’elle en comprenne le pourquoi. De toute façon, ces derniers temps, il n’y avait plus de raisonnement logique dans la conduite ou le comportement de Camille. C’était ainsi et tout le monde autour d’elle faisait avec, à défaut de faire sans, ou autrement.

 

Avec l’aide d’une infirmière, Brigitte soulevait sa fille le plus tendrement qu’il lui était possible de le faire au vu des circonstances. Elle l’allongeait dans son lit. Pendant quelques instants, elles se regardaient dans les yeux jusqu’à ce qu’ils s’embuent de larmes. Le rituel était toujours le même.

 

Au moment où l’une des deux baissait le regard, cela signifiait à Brigitte que la visite était terminée et qu’elle devait partir. Durant ces longues minutes, le silence était opaque. Aucun mot n’aurait pu le scinder. Alors, Brigitte quittait la chambre sans quitter Camille du regard, jusqu’à ce qu’elle se retrouve dans le couloir. Son pas était lent et lourd, et son cœur dégoulinait de larmes toujours plus douloureuses.

 

****************************

Présentation vidéo :

 

 

À quoi servira la collecte ?

- Tirage des 500 premiers exemplaires.

 

- Format 14x21, couverture couleur.

 

- Tirage des marque-pages à l'effigie du roman.

 

- Les frais postaux pour l'expédition des commandes des bienfaiteurs.

 

- Les fournitures diverses, les frais concernant les tirages et l'envoi des ouvrages offerts.

 

- Les frais de publicité et l'envoi du livre aux médias presse, journalistes, critiques littéraires, blogueurs littéraires.

 

- La part de kiss Kiss Bank Bank.

Thumb_pc130042-1432797831
MarieBarrillon

Auteur de "La vie suspendue" (Editions Le Manuscrit), "Leçons de vie" (Editions Le Manuscrit), "Emilie entre fabulations et vérités" (Editions Le Manuscrit), "Les rimes de L'amour" (Editions Edilivre), "Emotions Silencieuses (TheBookEditions), "Camille, regarde devant toi !" (Editions Praelego), "Quand j'y pense !" (TheBookEditions), "Poil d'or, le lapin... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_pc130042-1432797831
Bonjour à tous, Comme vous pouvez le constater, la collecte pour ce projet n'est pas parvenue à 100%, je le regrette sincèrement. Chaque contributeur sera donc remboursé de la somme qu'il avait alloué. Je remercie chacun d'entre vous du fond du cœur pour le soutien témoigné à travers cette contribution. Je ne baisse, cependant, pas les bras. J'espère juste que l'avenir me permettra de réaliser ce projet, même si c'est par un autre moyen. Encore une fois, un grand merci à vous tous. Marie
Thumb_default
Un clic soutien pour ce projet qui te tient à cœur ✿⊱╮
Thumb_pc130042-1432797831
Je le souhaite aussi Christelle. Merci pour ton soutien.