Aidez-nous à faire partir des enfants en vacance, par votre contribution à l'achat du matériel de jeu et des tentes!

Large_camp_svp_kkbb-1440637696-1440637730

Présentation détaillée du projet

A l'origine du projet:

 

En 2015, l'Institut du Bon Pasteur, société catholique de vie apostolique, a voulu lancer le pari d'un camp de vacances pour des enfants de 6 à 12 ans, durant le mois d'aout. Rien de spécial jusque là, sauf que les prêtres et séminaristes à l'origine de ce projet ont ciblé un public un peu spécial. On trouve aujourd'hui relativement facilement des aides et des bourses pour financer les vacances d'enfants en situation familiale difficile, en échec scolaire, etc. Mais les personnes qui se sont adressées à nous ne rentrent pas majoritairement dans ce cadre. Il s'agit plutôt, encore une fois dans la plupart des cas, de familles nombreuses, voire très nombreuses (une famille de 12 enfants l'an dernier), qui eu égard à ce nombre d'enfants, ne peuvent partir en vacance en famille, car le budget serait trop important. Ces familles nous ont donc sollicités pour inscrire deux, trois ou même quatre frères et sœurs au camp Saint-Vincent-de-Paul. On comprend aisément que dans ce cas il était impossible de demander un prix réaliste et tenant compte des achats réels à effectuer.Sam_0107-1440635550

 

Un premier camp: un succès!

 

Le pari a été relevé, et avec succès, du 8 au 15 aout 2015, à Châtillon en Dunois, où 41 enfants (sur 48 places disponibles) ont passé une semaine de vacances sur le thème de la France médiévale, alternant les combats à l'épée, les chants, les veillées, etc. Pour cela, nous avons demandé 60 euros par enfant, aux familles, et encore, avec un prix dégressif à partir du troisième enfant. Ce prix, modique et presque symbolique, a suffi à peine à combler le budget nourriture.

Sam_0084-1440635976

Toute l'équipe d'animation est bénévole, personne ne se fait rembourser le moindre frais kilométrique, et deux associations de reconstitution médiévale, ainsi qu'un fauconnier, nous ont prêtés leurs concours gracieusement. L'Institut du Bon Pasteur, et son séminaire à Courtalain ont financé quant à eux près de 3000 euros pour l'achat d'une partie du matériel, et pour la réalisation de grands réfectoires en bois pour abriter les enfants. Toutes les tentes, ainsi que les ustensiles de cuisine, nous ont été prêtées pour cette année. Une infirmière a participé au camp sans indemnité pour la sécurité des enfants, et un médecin nous confectionné à ses frais la caisse de pharmacie. Tout le monde y a mis du sien et le camp sut un très grand succès, avec des familles venant de toute la France, et même de l'étranger (Irlande, Espagne et Canada pour cette année).

 

Un second défi: durer:

 

Il nous faut maintenant tenir sur la durée, car nous attendons une soixantaine d'enfants l'an prochain, avec un camp plus long, et sans une partie des aides matérielles de cette année. Les vacances de ces enfants sont entre vos mains!

Sam_0163-1440636546

 

 

Vous pouvez regarder le film du camp de cette année en cliquant sur le lien suivant:

 

Film Camp Saint-Vincent-de-Paul 2015

 

 

Merci infiniment d'avance

 

Abbé Marin Cottard, directeur du camp

À quoi servira la collecte ?

Augmenter les places disponibles:

 

Il nous faut d'abord augmenter notre offre, en dépassant les 48 places que nous avions cette année. Ce nombre nous était dicté par le nombre de BAFA que nous avions. Deux personnes se sont portées volontaires pour nous aider durant plusieurs années, mais ne disposent pas de ce diplôme. Une partie des fonds collectés financera leur formation, d'un montant total de près de 1500 euros.

 

Acheter du matériel:

 

Les tentes et les ustensiles de cuisines nous ont été prêtées, mais ne pourront a priori plus l'être l'an prochain. Dans tous les cas, il nous faut disposer de notre propre matériel, pour des raisons évidentes. Après avoir demandé des devis à diverses entreprises, l'achat de 10 tentes nécessaire à notre agrandissement devrait se chiffrer à 4700 euros. Quand au matériel, qui va de la cuisine aux ballons, en passant par les déguisements, les réfrigérateurs et les feutres, son budget a été évalué à 1500 euros.

 

Bâtir de nouveaux réfectoires:

 

Les deux réfectoires que vous voyez sur les photos ont été bâtis par nos soins, mais ne peuvent abriter qu'une quarantaine d'enfants. Il nous en faut deux de plus pour l'an prochain. les deux bâches coûtent 800 euros pièce, et le prix du bois et de la visserie monte à 1200 euros pour les deux, ce qui nous fait un total de 2800 euros pour la confection de ces réfectoires.

 

TOTAL : 10 500 euros.

 

Nous ne demandons pas l'intégralité de cette somme, car nous avons impérativement besoin que l'annonce fonctionne en 60 jours, et nous ne pouvons pas nous permettre de laisser échapper vos contributions à cause d'une demande initiale trop haute. Mais vous savez à présent qu'il ne nous suffit pas d'atteindre le plafond de 5000 euros, mais qu'il nous faut le dépasser!

Thumb_photo-1440638060
Abbé Marin Cottard

Séminariste à l'Institut du Bon Pasteur, je suis une formation de six ans pour devenir prêtre de l'Eglise Catholique. Engagé depuis de nombreuses années dans des activités caritatives auprès de la jeunesse, je continue aujourd'hui cet engagement en permettant, avec votre soutien, à des enfants de partir en vacance.