Campagne humaniste sur les réseaux d'affichage de la ville de Béziers en opposition à la communication de cette même ville sur les migrants.

Large_kisskissbankbank---illustration-1-1476646909-1476646916

Présentation détaillée du projet

[Objectif Atteint]

Nous sommes désormais à 116% de l'objectif. Nous travaillons actuellement pour que la somme complémentaire puisse être reversée à des associations biterroises. Notre action fédère largement et nous formons désormais un collectif qui ne demande qu'à se développer. Nous soutenons l'action des avocats qui ont effectué le recours pour le retrait des affiches de R. Ménard ainsi que les parutions des 2 derniers bulletins municipaux de la ville de Béziers. [Liberté Égalité Fraternité Solidarité]

 

Pourquoi ?

Suite à la publication d'un visuel insultant et dégradant sur les panneaux publicitaires de la ville de Béziers relatifs aux migrants, l'idée est d'acheter une campagne publicitaire (réseaux commerciaux) sur les panneaux de cette même ville en proposant des visuels en opposition avec la communication actuelle.

En 2016, il est impensable même inacceptable de publier un tel visuel... Si l'ignorance était la meilleure arme pour contrer la propagation de cette idéologie d'un autre temps, il faut croire que, dorénavant, l'action devient plus que nécessaire !

 

Le Visuel

Le visuel n'est pas encore défini, nous attendons des propositions de différents graphistes, dessinateurs. Le message du visuel sera avant tout humaniste et reprendra les valeurs de liberté, d'égalité, de fraternité et de solidarité ; nous sommes toutes et tous des citoyens du monde, non !

La communication sera positive, il ne faut pas seulement dénoncer le visuel de R. Ménard mais le faire oublier avec une esthétique qui respire le vivre ensemble pour toutes et tous.

Voici un exemple (en cours) réalisé par l'agence Aggelos (Bordeaux) :

 

Epuf-exiles-ba_che-2x5_web-1476703938

 

La Campagne Publicitaire

La campagne sera diffusée dès la première semaine du mois de novembre sur les panneaux publicitaires (31) situés en centre-ville de Béziers. Le fait d'être maire d'une ville ne permet pas tout, c'est un joli pied de nez.

C'est l'association "The Wagabonds" qui va récupérer tous les fonds et gérer l'achat des espaces publicitaires.

 

Contributions de citoyens du monde

Anne-Lise Vallade et Laurent Pradet (Professeurs)

Oui nous nous devons d'accueillir bras ouverts ces réfugiés car nous sommes tous citoyens de ce monde. La nation française s'est construite dans la mixité et le métissage, se nourrissant des richesses issues des différences de chacun. 

Ces hommes et ces femmes ne demandent rien d'autre qu'un peu de paix et de liberté ; ce sont des ouvriers, médecins, enseignants, artisans, commerçants, avocats, artistes... et leurs enfants qui demandent à apprendre et à aimer la vie.

 

Marie-Line Reynaud (Députée)

Robert Ménard n’est pas digne de notre république et de ses valeurs. Je lui propose de passer quelques jours à Alep et de réfléchir à son comportement scandaleux qui voudrait banaliser un discours puant et inacceptable. Il voudrait nous faire croire qu’il y a plusieurs types d’êtres humains : nous et les autres. Cette idée est inconcevable.

Quand certains vilipendent les migrants comme si ces hommes et ces femmes étaient des parias, des terroristes, qu’ils sont déshumanisés tels des bêtes, alors il est de notre responsabilité collective de réagir et de dire NON au fascisme, au rejet de l’autre, digne des pires moments de notre histoire. Souvenons nous de la guerre, de ces français qui ont migré pour les mêmes raisons. Souvenons nous et faisons en sorte que tout cela cesse pour retrouver les valeurs qui nous ont animés pendant si longtemps : liberté, égalité, fraternité. Ces hommes et ces femmes pensaient trouver un idéal, des valeurs. Au lieu de cela, ils ont trouvé Calais, l’horreur des camps, de la faim, du désespoir, de l’attente. Cette situation ne peut plus durer. OUI à l’accueil des migrants et NON à la bêtise humaine. 

 

Gérald Dahan (Artiste)

Comment pourrait on laisser une gangrène historique revenir entacher l'honneur, la mémoire, et la dignité des êtres humains ? Les hommes ont survécu à tout quand ils ont été solidaires entre eux. On ne peut pas apprendre à nos enfants l'histoire de ceux qui ont fermé les yeux sur ce qui s'est passé dans les années 40 d'un côté et de l'autre laisser se propager à nouveau dans les esprits un fascisme qui ne dit pas encore son nom mais qui a de moins en moins de complexes. Les murs ne serviront à rien face aux mouvements migratoires dûs aux guerres que l'on entretient. Le climat se dérègle alors qu'on ne protège pas assez cette Dame Nature qui ne pourra bientôt plus nous nourrir. Les flux migratoires vont s'accélérer avec la montée progressive du niveau de la mer. On a abattu des murs, ce n'est pas pour recommencer. On connaît les conséquences du réchauffement climatique, c'est une ère glaciaire qui s'en vient... L'HUMANITE n'y survivrait que par la "chaleurosité" humaine et le rapprochement des peuples.

Aidons Julien Chollet, aidons les migrants, aidons nous les uns les autres plutôt que de laisser les villes et les pays se refermer sur eux-mêmes. Évitons de prendre un chemin qui nous conduirait inexorablement vers une guerre généralisée qui signerait la fin de notre civilisation. C'est cela l'enjeu.

 

Alain Gross (PDG de PME)

Accueillir l'autre différent est important pour lui ou elle mais aussi pour moi. Cet accueil me renvoie à moi même et à la société dans laquelle je vis. La confiance est forte et simple plus que la peur et le replis. Faire confiance a priori et à tout prix.

 

Jean-Hubert Lelièvre (Conseiller Départemental)

Je soutiens la démarche que je trouve bien pensée. Il s'agit d'expliquer que les migrants ne sont pas un danger. Qu'ils n'ont pas envie de rester. À nous de mettre en œuvre une politique forte et courageuse pour qu'ils puissent retrouver leur pays.

 

Mona & Marco Lellouche (Retraités de l'éducation nationale)

Nous sommes tous des enfants d'immigrés, même les incultes qui pensent que leurs ancêtres étaient les gaulois, gaulois qui n'ont jamais existé que dans une grande diversité d'origines.

S'il n'y avait pas eu d'immigration massive, on utiliserait encore des langages amérindiens et non l'anglais, l'espagnol ou le portugais sur le continent américain. Mais cette immigration fut une invasion avec son cortège de millions de morts, et la destruction de civilisations millénaires.

N'en déplaise à M Ménard, ce n'est pas ce qui nous guette. Les migrants actuels ne viennent pas nous envahir, ils fuient... Ils fuient la guerre, la misère et bientôt le réchauffement climatique dont nous, nations du nord, sommes les principaux responsables.

Refuser de les accueillir, les présenter comme des envahisseurs, des prédateurs en puissance, des gens avec foi mais sans loi, ce n'est pas que le degré zéro de l'intelligence, la xénophobie dans tout ce qu'elle a de plus monstrueux, c'est surtout la manifestation de la peur. Hé oui, les matamores d'extrême-droite, vous avez la trouille, vous avez peur des gens différents, vous faites dans votre froc quand vous en voyez un qui n'est pas de la bonne couleur. Sachez que ce n'est que le début...

 

Chantal et Diego Bueche (Assistante sociale et médecin)

Robert Menard, ancien de Reporter sans frontières

Qu'il est loin ce temps, tu es devenu misère.

"Ça y est ils arrivent, les migrants dans notre centre vile"

Enfin du soleil pour eux qui ont quitté leurs bidonvilles

Leurs guerres, leurs souffrances, l'horreur des tyrans

Enfin ils arrivent, à nous de leur donner le temps

De la paix, du partage, de la fraternité, de l'amour.

Toi Robert Menard, avec ton affiche, tu me rappelles la dernière guerre 

"Ils sont partout"

Et j'ai du dégoût.

À quoi servira la collecte ?

Nous avons besoin de 4320 € TTC soit 3120 € TTC pour l'achat des espaces publicitaires (devis ci-dessous) dans la ville de Béziers + 880 € TTC pour la création graphique + Commission KissKissBankBank 320 € TTC.

 

C'est l'association "The Wagabonds" qui porte ce projet ; le détail des comptes sera forcément public.

 

Capture_d_e_cran_2016-10-14_a__23.05.29-1476540105

Thumb_5596c319eea60-full-1476548136
The Wagabonds

Simple citoyen du monde. "Le monde est une cité où pourraient cohabiter des hommes libres et égaux. Montrer en lui le « citoyen du monde », c'est souligner son lien avec la nature, son souci du temps présent et de l'avenir, sa générosité envers les autres, son refus des frontières, son sens aigu d'une fraternité universelle." Albert Camus

Derniers commentaires

Thumb_default
Une excellent initiative que visiblement l'affreux ménard s'emploie à torpiller en usant de son pouvoir de nuisance. Non seulement il faut insiste pour obtenir des boîtes d'affichage qu'ils renoncent à leur obstruction. Pourquoi ne pas dénoncer vigoureusement ces faits sur les sites sociaux et menacer de représailles les récalcitrants ? Et trouver des alliés capables de faire peur aux afficheurs en les menaçant de retirer des commandes ?
Thumb_default
Bonjour Julien Chollet, Merci d'abord de votre excellente initiative, nous attendons avec impatience les affiches. Cette campagne d'affichage pourrait-elle d'une façon ou d'une autre faire la promotion de l'hebdomadaire satirique la Pieuvre du midi qui se bat contre les idées racistes, populistes, nauséabondes de Robert Ménard et de tous les autres politiques qui ratissent sans vergogne sur ses terres. http://lapieuvredumidi.com/ Entreprise courageuse et très difficile : le journal est diffusé par abonnement et en kiosque dans la ville, mais, faute de campagne publicitaire d'envergure, insuffisamment pour payer les journalistes (licenciés par le journal la Marseillaise qui a liquidé son antenne biterroise il y a un an). A TOUS LES SOUSCRIPTEURS : vous pouvez vous abonner, faire de la pub ! Dans l'espoir de votre appui à tous, qui serait infiniment précieux pour qu'ils puissent continuer un travail de longue haleine, merci d'avance pour eux. Pour avoir moins honte et pour un peu respirer de l'air frais à Béziers ! contact@lapieuvredumidi.com Rédacteur en chef : Pierre Emmanuel Azam : pea@lapieuvredumidi.com Grand-mère, habitante de Béziers.
Thumb_default
Je soutiens votre belle campagne pour que la solidarité envers les migrants recouvre les affiches de la honte dans cette ville de Béziers gouvernée par la haine. Dominique Dellac, conseillère départementale de la Seine-Saint-Denis.