Faites partie de l’aventure Canada Canada de Rip Hopkins en soutenant l’édition du livre !

Large_montages_couv_livre_seul-1484486695-1484486721

Présentation détaillée du projet

Capture_d_e_cran_2017-01-06_a__10.52.51-1483718789

 

Woody Allen a fait un malheur avec son Zelig, ce personnage-caméléon prenant jusqu’à la morphologie des gens qui l’entouraient dans un désir d’être accepté. Une génération de jeunes et de moins jeunes se sont amusés - et usés la vue - à chercher Charlie. Et c’est en droite ligne avec ces deux œuvres pourtant bien différentes que s’inscrira celle de Rip Hopkins : Canada Canada !

Capture_d_e_cran_2017-01-08_a__06.15.44-1483874158

 

Canada_canada_basse_def.23-1482264557

 

Canada_canada_basse_def.05-1482863548

 

 

Capture_d_e_cran_2017-01-06_a__11.34.24-1483720479

 

Un portrait du Canada et des Canadiens.

 

Exploration photographique ou fantasme cinématographique, Rip Hopkins part à la recherche de l'histoire et identité du CANADA pour son 150ÈME ANNIVERSAIRE en 2017. D’un policier à un prêtre, d’un autochtone à un chasseur, d’un retraité à un tatoué et même l’incontournable premier ministre rock-star, les 150 clichés ont tous un point en commun : le portraitiste s’y cache. Rip a le rôle principal de Canada Canada.

 

Tantôt il se fait tout discret, presque invisible, lorsqu’il joue le réceptionniste dans le bureau du maire d’Ottawa ou lorsque, dans son habit immaculé de valet, il se fond au mur de marbre blanc du bureau de l’ambassadeur de France au Canada. Tantôt, il occupe au contraire tout le centre de la photo, ici enfourchant une motocyclette pétaradante, là revêtant une peau d'ours qui vivait sur l'île Victoria à Ottawa. Et toujours, il actionne son appareil grâce à une petite télécommande dissimulée.

 

** Des parties de ce texte ont été inspirées des mots de l'article d'Hélène Buzzetti - 5 décembre 2016 - Le Devoir **

 

Canada_canada_basse_def.27-1485107158

 

 

Capture_d_e_cran_2017-01-06_a__11.35.02-1483720513

 

"Avant d’aller au Canada, j’avais le sentiment de connaître intimement ce coin du monde à travers le cinéma nord américain. Lorsque j’ai débarqué au Canada tout ce que j’ai vu m’a rappelé le cinéma : vêtements, architecture, voitures, discussions. Le Canada est un pays photogénique.

 

J’ai donc construit mes photographies comme des extraits de films, dans le style de ceux de Martin Scorcese, des frères Cohen ou de Brian de Palma. Chaque image a son propre scénario et chacun joue son propre rôle dans sa propre réalité. Chaque prise de vue est un arrêt sur image qui nous encourage à imaginer ce qui s’est passé avant et après.

 

Dans cette série, je suis comédien. Je deviens canadien le temps d’une prise de vue. Tel un caméléon je me suis adapté à chaque environnement, à chaque personne, à chaque contexte. C’est très facile de devenir canadien car tout est fait pour assimiler les immigrés. Au contraire de l’Europe, tout semble ici nouveau, sans référence à un passé. Tout est possible.

 

Pépita Car, chargée de mission culturelle à l’Ambassade de France au Canada, a porté ce projet avec son enthousiasme contagieux. Elle n’hésite pas à frapper à la porte d’un inconnu pour lui demander de participer au projet, de nous consacrer une heure dans un froid glacial pour la prise de vue devant sa maison, de nous prêter ses vêtements et ses chaussures et de sortir tout son matériel de ramassage de feuilles. A mon grand étonnement les canadiens - généreux, patients et curieux - répondent : « sure why not ! ».

 

Mon but est de faire une série documentaire et non une fiction. Je cherche à m’approcher au plus près de la réalité du quotidien comme dans les portraits documentaires réalisés par Walker Evans (Let Us Now Praise Famous Men, 1941) ou Robert Frank (Les Américains, 1958).

 

Pour véhiculer une réalité, il faut consacrer beaucoup de temps aux personnes que l’on photographie. Le temps d’installer la confiance. Un temps dont on manque aujourd’hui. Au moment de la prise de vue, je dois entrer dans une intimité rapidement. Pour cela, je me déshabille et mes modèles m’habillent avec leurs propres vêtements ou avec ceux de notre stock récupérés dans une laverie du centre ville d’Ottawa.

 

Ensuite je pose avec eux dans l’image. J’aime me mettre au même niveau que les gens que je photographie. Au lieu d’être derrière la caméra, je me trouve parmi eux. Du coup, ils font abstraction de l’appareil. C’est une façon de capter une vérité de la situation sans qu’elle soit déformée par une présence hors champs. Je choisis le cadre et le moment avec un déclencheur à distance. Les personnes photographiées choisissent leurs expressions et leurs gestuelles.

 

Un processus comme un jeu."

 

© Rip Hopkins 2017. Cette série de 150 photographies est la participation de la France et du Royaume Uni pour les 150 ans du Canada.

 

Canada_canada_basse_def.50-1482264870

 

 

Capture_d_e_cran_2017-01-06_a__11.35.48-1483720572

 

En plus d'une EXPOSITION à Ottawa et ailleurs au Canada à partir d'avril 2017, ces clichés décalés et intimes seront réunis, grâce à vous, dans un LIVRE qui immortalisera ce portrait si particulier du Canada.

 

Un beau livre épais qui passera de mains en mains, au Canada et en Europe, pour raconter l'histoire de ces 150 rencontres.

 

Combien de fois avez-vous eu la chance de donner naissance à un livre en un seul clic grâce à VOTRE SOUTIEN ?

Capture_d_e_cran_2017-01-26_a__09.55.52-1485442578

 

format

- 165 x 240 cm

- intérieur recto quadri 350 g/m2 Magno gloss

- couverture couleurs Pantone

- 316 pages

- dos carré cousu en cahiers de 16 pages

 

couvertures uniques

Deux feuilles d’érable se promènent à l’extérieur de l’ouvrage sous la forme d’éclats rouge. Plusieurs feuilles sont agencées sur la surface totale de la feuille à imprimer permettant ainsi de créer différentes couvertures, un livre unique pour chacun !

 

Montages_couvs_plats-1483873100

Montages_couvs-1483873123

 

Capture_d_e_cran_2017-01-06_a__11.36.33-1483720605

 

Phototeam-1485440227

 

Rip Hopkins - rôle principal

Ancien photographe documentaire à Médecins sans frontières, Rip Hopkins est sans cesse à la recherche de nouveaux terrains d’expérimentation et de nouveaux défis artistiques. Qu’il pratique des genres aussi différents que le portait ou le paysage, son style atypique, au point de rencontre de la photographie documentaire et de l’expression artistique, met l’humain au centre de son oeuvre.

 

Patrick Le Bescont  - réalisateur

Grand fidèle de Rip qui l'accompagne dans tous ses projets les plus fous, Patrick est aussi le fondateur et directeur de Filigranes Editions, maison d'édition française audacieuse et reconnue pour s’être spécialisée dans l’édition photographique et l’édition d’artistes.

 

Pépita Car - productrice

Il faut bien une étincelle à chaque moteur, Pépita a été l'initiatrice de cette aventure. Du début à la fin, les mains dans le cambiou, de productrice à chauffeur, de prosatrice à chercheuse de tête. Travaillant à l'Ambassade de France au Canada, elle fait des aller-retours entre le bureau et les scènes du crime.

 

Jean-Charles Bassenne - chef-opérateur

Diplômé de l’école des Beaux-Arts de Besançon, Jean-Charles exerce le graphisme à Paris après avoir travaillé au sein du studio Apeloig et multiplié les collaborations auprès de différents ateliers de design graphique.

 

Christophe Caudroy - monteur

Quand il n’est pas à l’autre bout du monde, prétextant un projet photo ou en train de donner un cours à de jeunes passionnés, il officie comme photographe à Paris et suit Rip dans ses aventures depuis 10 ans. Il l’aide à préparer ses projets et surtout à traiter ses photographies, un peu plus de chaleur par là, un peu moins de blanc par ici…

 

Valérie Bournet - chef décorateur

Regard extérieur rusé et aiguisé, Valérie, comédienne et co-directrice de l'Agence de Voyages Imaginaires, sera en charge de la scénographie de l'exposition quand elle n'est pas en train d'émoustiller le projet pour l'emmener toujours plus loin !

 

Canada_canada_basse_def.89-1484595506

 

 

Capture_d_e_cran_2017-01-06_a__11.37.07-1483720640

Capture_d_e_cran_2017-01-26_a__15.43.25-1485463431

Canada_canada_basse_def.52-1482269239

 

*** Projet développé dans le cadre et avec le soutien d'Ottawa 2017 ! ***

 

Canada_canada_basse_def.56-1482861070

À quoi servira la collecte ?

Pour que Canada Canada prenne son envol, nous avons besoin d'un petit coup de pouce ! L'objectif de la cagnotte, fixé à 8 600 €, est de couvrir une grande partie des frais d'impression et d'envois des livres en Europe et au Canada !

 

Diapositive1-1482267464

 

 

Mais si la campagne cartonne, qu'est ce qu'on fait ?

 

+ 110 % : on paye notre cher et talentueux graphiste !

 

+ 120 % : on fait voler notre scénographe jusqu'à Ottawa !

 

+ 140 % : on imprime plus de livres !

 

+ 160 % : on lance notre gamme de culottes S, M, L Canada Canada !

 

+ 300 % : on achète un van et  on part en roadtrip à travers la France et le Canada pour aller embrasser tous les kisskissbankers !

 

 

Canada_canada_basse_def.51-1482264648

 

 

Pour en apprendre plus sur Canada Canada : Notre site et Page Facebook

 

Et les articles de journaux sur le projet :

 

Les Ottaviens prennent la pose avec Rip Hopkins - le Droit

150e du Canada: un caméléon en caleçon en cadeau - le Devoir

 

Canada_canada_basse_def.57-1484596759

 

Thumb_portrait-_-rip-hopkins-1481931605
Rip Hopkins

Britannique d’origine et français de vie artistique, Rip Hopkins travaille pendant plus de 10 ans avec Médecins Sans Frontière pour des reportages photographiques sur des populations en danger aux quatre coins du monde. Né à Sheffield en 1972, Rip Hopkins est diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure de Création industrielle à Paris où il installe ces... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ L'exposition à Ottawa, c'est où et quand ?

Retrouvez les 150 portraits de Rip Hopkins exposés du 28 avril au 11 juin 2017 à la Galerie d'Art d'Ottawa Hors Murs !
City Hall, 110 Laurier Avenue West, Ottawa, ON, K1P 1J1. Ouvert de 09h à 20h.

Pour plus d'infos :
613-233-8699 x234, ottawaartgallery.ca, info@ottawaartgallery.ca

+ Quand le livre sera-t-il prêt ?

Pour l'ouverture de l'exposition à Ottawa soit le 27 avril 2017. Et dans vos boites aux lettres à partir de mai 2017 !

+ Comment faire pour recevoir un livre directement chez moi ?

Offrez-vous le sur Kisskiss, remplissez bien toutes vos informations personnelles dont votre adresse postale et recevez votre livre directement dans votre boîte aux lettres à partir de mai 2017 que vous soyez en France, en Belgique, au Canada ou ailleurs !

(Prix du transport compris dans la contrepartie)

+ Comment choisir le tirage de MON choix ?

Vous pouvez premièrement naviguer sur le Kisskiss et sur notre page Facebook pour sélectionner votre favoris !
Si vous n'êtes toujours pas satisfaits, nous vous enverrons une autre sélection par email ! Faites-nous signe !

+ Est-ce que les tirages CHOISIS PAR RIP sont ceux affichés dans les contreparties ?

OUI

+ Où pouvons-nous avoir accès à toutes les photos ?

Vous pouvez retrouver des photos en exclusivité sur notre page Facebook :
https://www.facebook.com/canadacanadariphopkins/

et dans les actualités du Kisskiss !
Rip arrive bientôt au Canada pour prendre les 55 dernières !

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo pour ce super projet ! Myriam et Patrick à Ottawa
Thumb_default
Bravo Rip ! Et hâte de découvrir ta dédicace ;.)! Je t'embrasse à bientôt Cécile
Thumb_default
Un très beau projet qui a du sens.