CATHARSIS EN SIX TEMPS Un projet d’Idir Chender, Frédéric Siuen, Illyes Salah et Amina Boudjemline Réalisé par Idir Chender.

Large_sans_titre-2

Présentation détaillée du projet

Le projet soutenu par notre collectif poursuit une double ambition. En premier lieu, justifier la part créatrice de l’acteur qui, dans ce métier, n’est que trop souvent l’exécutant. Et pour cause, l’ensemble de notre collectif se compose de comédiens. Mais surtout cette envie profonde de vous faire partager la fabuleuse histoire de Noé. Ce jeune homme qui vous ressemble presque …

 

L’HISTOIRE DU PROJET

 

« Il faut porter en soi un chaos pour mettre au monde une étoile filante » (Nietzsche)

 

Nous nous sommes rencontrés au CNSAD (Conservatoire national supérieur d’art dramatique). Notre amitié s’est prolongée dans la nécessité de créer ensemble sincèrement, durablement et collectivement. C’est pour cela, tout juste sortis de l’école, que nous sollicitons votre aide pour mener à terme notre tout premier projet : « Catharsis en six temps».

 

A l’origine, « Catharsis en six temps » était une pièce de théâtre. Ecrite et mise en scène par Idir Chender, elle a été jouée au Théâtre Nouvelle Génération de Lyon, dans le cadre du diplôme d’études théâtrales, pour lequel elle reçu d’ailleurs la mention et la note maximale. Elle a également été jouée dans l’enceinte du Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris. Idir Chender mûrit cette idée depuis six ans, et après avoir eu l’occasion de le tester et le perfectionner sur les planches, la nécessité d’une mise a l’écran, volonté initiale, s’est faite impérieuse. 

 

 

Kissss  

 

 

QUELQUES MOTS SUR LE FILM… 

 

« Croyez-vous en Dieu ? Croyez-vous en l’existence de Dieu ? Ne pas croire en Dieu est croire qu’il n’existe pas savez-vous ? Alors croire que cela est absurde de croire en Dieu, alors qu’on croit qu’il n’existe pas, est de fait fauter comme l’accusé ?» (Extrait)

 

Il est normal qu’un parent souhaite voir son enfant en bonne santé. Il est normal qu’un parent souhaite voir son enfant exceller à l’école. Il est normal qu’un parent souhaite observer son enfant évoluer, se faire des camarades de classe, avoir une copine, un copain… Il est normal qu’un parent souhaite voir son enfant aller loin dans la vie, être maître de sa vie, se servir de son intelligence pour surmonter les obstacles… Être fier de son enfant si unique, si talentueux, avec tant de capacité, le considérer comme un génie dans ce qu’il entreprend.

 

Un génie ?

 

Noé. Nul ne sait vraiment ce qui perturbe son comportement. Il ne semble plus répondre à ce qui nous paraît normal. Un simple « bonjour » pourrait devenir une étape complexe, étonnante, incompréhensible, impalpable.

 

Autour de ce personnage principal vont graviter des perturbateurs. Perturbateurs qui sont aux yeux du commun d’une normalité confondante, cette normalité qui, chez Noé, relève du défi. Un flot d’interrogations et de sensations vont l’amener à vivre continuellement ce que nous ne pouvons vivre qu’épisodiquement. Ne vous êtes-vous jamais demandé, à la vue de votre main, si cette dernière faisait bien partie de votre corps? N’avez-vous jamais tout à coup entendu votre voix, comme si cette dernière ne pouvait sortir de vous? N’avez-vous jamais douté de l’existence d’autrui? N’avez-vous jamais répété plusieurs fois un mot jusqu’à ce que son sens même vous soit étranger? Toutes ces sensations qui se diluent dans le bonheur d’être normal…

 

Tiraillé par des choix abyssaux, Noé nous entraînera dans nos propres vides, et à l’interrogation subliment ravageuse du sens de la vie. Y’a-t-il un choix à faire ? Peut-on vivre sans choisir ? Incapable de trouver un compromis, il s’agira de découvrir quelle sera l’issue choisie par le jeune garçon.

 

 

 

Kisskiss

 

 

  

 

EXTRAIT DE SCENARIO

 

1.1 INT-MATIN. APPARTEMENT NOE / CHAMBRE

 

Un réveil sonne. Personne ne réagit. Quelques secondes

après, le téléphone se met à sonner. Le répondeur s’active.

On entend la voix de Sabine

 

                    SABINE (VOIX REPONDEUR)

          Noé, écoutes, tu m’inquiètes... Je

          suis à l’hôpital. Il y a tout le

          monde. Rappelles moi…

 

Une main arrête le réveil. Noé, la trentaine, pantalon

velour large, chaussettes blanches, torse nu, sort

péniblement du lit.

 

1.2 INT-MATIN. APPARTEMENT NOÉ / COULOIR

 

Il se dirige aux toilettes. Il pisse, sort des toilettes et

va dans la cuisine. Il ouvre le frigo, prend du lait et boit

à la bouteille. Il ouvre le bac à légumes et prend une

feuille de salade dans une main. Il prend des ciseaux et

découpe la feuille en deux de manière irrégulière, mais sur

de lui. Il sort de la cuisine.

 

1.3 INT-MATIN. APPARTEMENT NOÉ / CHAMBRE

 

Il ouvre une cage et nourrit son hamster avec les deux

feuilles de salade. Il est concentré sur le comportement de

son animal. Le téléphone sonne de nouveau. Il reste

concentré sur les mouvements de la bête. De nouveau le

répondeur s’enclenche: On entend un souffle d’agacement.

 

1.4 INT-MIDI. APPARTEMENT NOÉ / CHAMBRE

 

Noé est assis à une table de fortune qu’il a installé devant

la cage d’hamster. Il écrit à toute vitesse sur une feuille

sans décrocher son regard de l’animal. On frappe à la porte.

Bruit de clé dans la serrure. Une jeune femme entre. Noé n’y

prête pas attention. Sabine, la trentaine, lunettes de

soleil colorées, relevées sur son front, habillée à la mode,

les cheveux tirés, rentre dans la chambre, s’arrête un

instant, regarde Noé, soupire, se poste à coté de lui,

regarde le hamster, le regarde lui, et caresse ses cheveux.

Elle ouvre son sac, sort une poupée qu’elle tend à Noé.

                    

SABINE

          Un cadeau des filles.

 

Un message se dévoile sur la poupée: "Tonton, on t’aime"

Noé reste impassible.

 

Sabine se lève, va prendre des habits dans son armoire pour

l’habiller, s’approche de lui, lui tend. Noé ne réagit pas.

Elle enfile le col à Noé, tente de lui prendre le bras, ce

dernier résiste tout en restant concentré sur son animal.

Elle insiste.

                

    SABINE

          Bon écoutes... J’ai pas le temps.

          Je sais pas à quoi tu joues. Je

          sors du boulot, je cours de

          partout, je fais des détours pour

          venir te chercher et tu m’en fais

          baver. J’en ai marre. Tu m’enfiles

          çà et on s’en va. Tu dois le voir.

          Tu le regretteras. (temps) Tu

          entends ? Tu entends putain ?! J’ai

          pas le temps avec tes conneries. Je

          sais pas ce qu’on t’a fait mais

          maintenant tu vas te lever et me

          suivre. Les filles attendent dans

          la voiture, tu te dépêches...

Noé daigne enfin tourner son regard sur elle. Sabine, les

cheveux détachés, à un mouvement pas très naturel,  comme si

elle prenait son souffle en penchant en arrière son corps

pour ensuite expulser sa parole quand elle revient vers

l’avant. Elle se met à hurler et expulser tout un flot de

paroles incompréhensibles. Noé plisse les yeux très fort

puis crie. (temps) Les cris de Noé se poursuivent mais

Sabine, posté debout, ne semble pas comprendre ni même avoir

parlé. Elle a les cheveux tirés, comme initialement. Noé

arrête de crier en la fixant.

                    

 

SABINE (ÉMUE AUX LARMES, PERDU)

          Tu me fais bizarre...

 

 

INSPIRATIONS ...

 

 

Nos inspirations sont autant visuelles qu'auditives. Voici des peintures, sons, auprès desquels nous sommes partis pour l'écriture du scénario.

 

PEINTURE

LE CRI DE MUNCH

 

Cri_munch__1_

Quand on voit ce tableau, on sent une explosion d'émotion jusqu'a en torde l'environnement, chose que Noé rêverait de pouvoir entreprendre pour laisser parler et s'enfuir "çà" qui est en lui. "Ca est en moi" (extrait)

Remarquons également sur ce tableau, l'indifférence des deux passants qui lui succèdent. 

Noé est le seul à sentir, Noé est le seul à comprendre...

A la manière de Bergson, chez Noé, la sensation amène à la connaissance.

 

 

MUSIQUES

En ce qui concerne l'univers musical, nous allons entreprendre une création totale.

Nos inspirations sont des musiques charnelles, profondes. Même si le personnage veut se débarrasser de "ça" qui le ronge "marcher mille pas, se retourner seulement avec les pieds brulés" (extrait), nous ne voulons pas faire une ode à la dépression, au noir, à l'échec. L'espoir doit faire parti intégrante de notre univers sonore. La catharsis étant la fusion de tous nos êtres en vu d'un avenir meilleur. En cela La Ritournelle de Sébastien Tellier ou encore A new error de Moderat, représentent assez fidèlement cette recherche d'espoir et non d'abandon.

 

Sebastien Tellier - La Ritournelle

 

Moderat - A new error

 

 

EXTRAITS DE FILMS

Certains extraits reflètent assez bien le fil conducteur du notre. Nous en avons choisi trois. L'un en rapport avec la scène entre Sabine et Noé issu du film CASHBACK De Sean Ellis. Le plan sur la comédienne déréalise son hystérie et rend subjectif et profond ce qui aurait pu n'être une dispute conjugale et quotidienne. Rappelons que chez Noé, la normalité est un défi.

 

Cashback de Sean Ellis - Sabine & Noé

 

Les deux autres extraits, l'un tiré de BOY A réalisé par John Crowley, l'autre étant le teaser du festival Premier plan 2013 d'Angers, mettent en évidence la quête de l'explosion, de ce fameux "lâché prise". Pour enfin passer de la tête au corps. L'un choisira la danse, l'autre la course. Le but est le même: RESSENTIR. 

 

Boy A - Scène de danse

 

Premier plan Angers 2013

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Imgm2971__1_

 

Notre investissement et notre motivation ne suffiront pas pour mener ce projet à son terme : nous ne pourrons pas soutenir à nous quatre l’ensemble des dépenses (trajets, location de matériel et lieux, frais de mission de l’équipe). Et c’est là où vous intervenez ! Grâce à votre soutien et votre participation, nous pourrons non seulement réaliser ce film, mais aussi notre rêve de l’emmener le plus loin possible…

 

Il nous manque encore pas mal d’argent pour pouvoir réaliser ce projet, qui nous servira :

 

1 – A la location du matériel indispensable à l’image (130 euros par jour) : 1300 euros

- Cage avec poignée haute - 1 SSD 240Go- 1 Dock réception SSD

- 2 Poignées latérales avec déclenchement - 1 Plaque de décentrement - 2 Jeux de rails 15mm - 1 Shoulder V-Lock - 1 Boitier sortie son XLR et 2 SDI - 1 Pack SWIT V-Lock

 

2 – Aux frais de mission de l’équipe (4 acteurs, 2 ingé sons, 1 caméraman, 1 assistant réal) c’est-à-dire déplacements, nourriture, etc. (15 euros par personne par jour) : 1200 euros

 

Et si jamais vous êtes des dingues et qu’on dépasse la somme demandée, on aura toujours besoin d’un truc en plus… et on a plein d’idées !

 

Thumb_affiche_
Catharsis en six temps

Formés par Dominique Valladier, Nada Strancar, Gérard Desarthe, Laurent Natrella, Jean Damien Barbin, doués d’expériences personnelles variées et enrichissantes, les membres de ce collectif mettent en commun leur énergie pour réaliser leur premier film. Vous aurez l'occasion de voir le réalisateur Idir Chender à la rentrée dans: "Jamais seul" de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Félicitations à vous !! Mission plus que remplie ! On attend maintenant avec impatiente la finalité du projet ...
Thumb_default
Waw Idir trop cool, allez en avant le projet et a la 1ère projection, déplacement Promis. Bravo
Thumb_default
Bon courage à toi idir et à ton équipe. On vous soutient avec cette petite contribution mais aussi avec tout notre coeur. Bisous