CAVALCADE Un film expérimental réalisé par Gaetan Saint-Remy, adapté des performances Cavalcade de Vincent Tholomé et Maja Jantar.

Large_cavalcade

Présentation détaillée du projet

 Synopsis

 

 

Tout se passe dans l’univers. En haut dans l’univers. Pas tout en haut, mais tout de même haut dans l’univers.

Naissances. Des couches de peaux. Des couches de roches. Couches sur couches.

Des fumées. Des vapeurs. Des nuées.

Un homme traverse un paysage aride. Des prés à l’océan. Et plus loin, aussi.

 

Il y a, dans les zones industrielles, des murs. Ils suintent.

Des étincelles éclatent continûment en feu d’artifice, le long de fils électriques.

 

 

Une narration éclatée dans laquelle les images, les sons, les chants, les respirations et les

souffles, construisent un récit épidermique, plus intuitif que scénaristique.

Un conte post-apocalyptique narré par deux voix, celles de Vincent Tholomé et de Maja

Jantar, qui dévoilent de nouveaux sens aux images et aux sons.

 

 

Cav-teaser09

 

 

Cav-teaser10

 

 

Cav-teaser19

 

 

 

 

Note d'intentions -  Vincent Tholomé, Maja Jantar et Gaetan Saint-Remy

 

 

Nous vivons une époque de décloisonnement des genres et des médias.

Une époque de croisements divers entre arts plastiques, musiques, littératures.

Ce n’est sans doute pas non plus un hasard si de nombreux

livres de poésie sont accompagnés d’un CD, si de nombreux

poètes performent leurs textes sur scène, en solo ou en collectif,

au milieu d’autres artistes (musiciens, danseurs, plasticiens, etc.).

On pourrait y voir le signe d’une époque chaotique ... ou le signe d’une grande vitalité.

Le signe que quelque chose ne veut pas disparaître.

La langue de Cavalcade est volontairement « primitive »,

ses façons de dire « archaïques ».

 

La langue de Cavalcade se réfère à d’anciennes façons d'écrire et de dire la poésie.

Comme dans les époques lointaines, du tout début de l'écriture, des dessins émaillent le livre, illuminent cette langue plutôt qu'ils ne l'illustrent. Ces dessins sont la véritable charpente du livre. Lui fournissent son ossature. 

Ce « retour à l’origine » - ou, pour mieux dire, cette « réinvention de l’origine » - est ce qu’il faudrait, à nos yeux, préserver dans le film en devenir. Insister, dès lors, sur

le corps, la présence physique des corps et de leur voix, dans les mots proférés.

 

Travail sur le souffle, le cri, le chant et le murmure.

Travail sur le silence. Travail sur le peu qui en dit un maximum.

Travail sur deux couches de narration, l’une faite de mots, l’autre faite d’images. Aucune de ces couches n’illustrant l’autre. Se faisant l’écho l’une de l’autre. Les images montrant ce que la bande-son et son texte ne disent pas. Bande-son et texte faisant entendre une histoire que les images ne montrent pas.

 

 

Cav-teaser24

 

 

 

Cavalcade est un laboratoire, un scénario qui se réécrit chaque jour.

Commencé en juin 2013 durant un tournage de deux semaines en Islande, nous aimerions poursuivre la réalisation de ce film d'une quarantaine de minutes par un second tournage et la postproduction qui suivra. Nous prévoyons d'achever le film et de le distribuer, début 2015, en salles, festivals de cinéma LAB, festivals de poésie et/ou de performances, ...

 

Cavalcade est un univers en mouvement au sein duquel tout se réinvente sans cesse, nous devons maintenant avancer d'un pas, celui de la finalisation du tournage.

 

 

Merci de nous y aider !

 

 

Cav-teaser18

 

 

 

 Note de Production  -  Jonas Luyckx (White Market)

 

 

Cavalcade s’inscrit parfaitement dans la lignée cinématographique

que nous voulons défendre, soutenir et promouvoir.

 

Ici, s’impose d’emblée le fondement même du cinéma et du rôle

du cinéaste, à savoir : comment filmer les mots?

Comment mettre en lumière et en mouvement un texte pour

lui donner une autre dimension, un second degré de lecture?

 

Ces questionnements sont à la base de ce film. Ici, le point de

vue du cinéaste est nourri par la parole de l’écrivain sous forme

de chassé-croisé entre les images, les sons, les voix et les textes,

qui plus est, des intonations, des rythmes et des variations

d’intensité, à travers les mots qui prennent vie dans la lecture

et dans l’interprétation unique assumée par Vincent Tholomé et

Maja Jantar.

 

La poésie qui se dégage de ces textes est éminemment

intimiste, tout autant qu’universelle. Elle engage le spectateur

à une introspection, à une lecture personnelle, basée sur

le monde qui l’entoure. Les voix qui la portent sont des voix porteuses,

voyageuses, inspirées par des images précises. Il s’agit

donc d’un voyage guidé, dans lequel notre esprit est invité à

s’évader, à divaguer, à se laisser porter par des sensations, des

impressions, des sentiments. La façon de filmer ces mots est la

raison d’être qui nous pousse aujourd’hui à produire ce film.

 

« Filmer les mots », c’est leur donner une vie nouvelle, faite

de dialogues, d’échanges, encourageant la croisée des chemins

menant aux différentes lectures qui peuvent naître d’un même

texte.

 Le regard que Gaetan Saint-Remy pose sur ces textes propulse

les mots au-delà de ce qu’ils représentent, car il tente de

leur conférer une vie propre. En ce sens, son regard est porteur

d’une réflexion qui trace un chemin. Ce chemin parallèle ouvre

vers un cinéma qui nous expose, nous incite, en tant que public,

à entrer en relation (ou pas) avec lui.

 

Une conversation s’entame donc entre le cinéaste et

le spectateur qui peut sembler difficile d’accès, mais qui est nécessaire.

 

Dans ce film, la voix de Vincent Tholomé vient soutenir

en rythme et en ruptures les images qui naissent dans

ces paysages à géométries variables, toujours ponctués par

la roche et la terre. En contre-point, la voix de Maja Jantar

nous porte comme ces nuages bercés par les paysages islandais.

Ces deux voix viennent renforcer ce que les images et

les textes racontent. Soutenir cette découverte des restes

d’une civilisation disparue, parcourue par un être mi-humain,

mi-animal, un narrateur muet nous emmène sur les traces

d’une mémoire imaginaire.

 

 

Cav-teaser02

 

 

Ce film fait se croiser les chemins. Il entre en

résonance avec la poésie et la performance. Une rencontre entre

trois artistes donnent ainsi forme à une oeuvre singulière.

Notre réflexion de production veut se reposer sur ces forces

vives et sur les réseaux qu’elles génèrent.

 

Avec White Market, nous cherchons entre autres à établir des liens avec le spectateur,

en amont de la production d’un film, afin que celui-ci

puisse prendre part à la production et au développement d’un

projet pour ne plus être qu’un simple consommateur de cinéma,

mais un acteur de sa production. Nous voulons ainsi que

chaque production de film soit unique, en adéquation avec le

sujet et ce qui émane de chaque film. Il s’agit d’accompagner

les réalisateurs vers un espace de partage avec le spectateur.

 

Une soirée de lancement sera organisée au départ du teaser que vous avez

visionné. La récolte de fond va ensuite se poursuivre grâce à

la mise en place d’un site internet spécifique au projet Cavalcade.

 

 

 

Cav-teaser29

 

 

 

 

Cavalcade, l'équipe

 

 

 

Gaetan Saint-remy, Reéalisateur et co-scénariste du film

 

Né à Bruxelles le 30 mai 1979, GAETAN SAINT-REMY est scénariste et réalisateur de films, notamment de plusieurs documentaires (trilogie "Au-delà du miroir occidental", "Entre leurs mains" série de 3x52, ...), clips (pour des performances, des musiciens, plasticiens, ...), des ciné-poèmes et films expérimentaux, des courts métrages de fiction ("Des gens assis, des gens debout" ; "Parking"), etc.

 

Il dirige depuis dix ans la plate-forme audiovisuelle Sep Stigo Films et a créé avec Jonas Luyckx la structure White Market destinée aux films expérimentaux et de "transmission".

http://www.sepstigofilms.be

http://www.whitemarket.be

 

Comme auteur, il écrit des narrations graphiques (collectif Synapse), puis des recueils de proses courtes ("Au-delà d’Ici-là", "Les centrales périphériques", deux booklegs parus chez Maelström reEvolution). Chez le même éditeur, son premier roman, "Charly Solo", co-écrit avec Mathieu Pierloot, a remporté le Prix Gros Sel du Public en 2010.

Des textes de Gaetan sont publiés dans différentes revues (À la découpe, Revue Bâtarde du collectif In de keuken, ...). Il participe également à des lectures de poésies et son premier recueil de poésies, "Les mondes de l'instant" paraît en mai 2014 dans la collection CompAct.

 

Comme musicien il fait partie du collectif d’improvisation Elphémerrances, compose pour des courts métrages de fiction. En 2011, il rejoint également le collectif de performances METAHUB.

 

 

Img_6346

 

 

 

 

Vincent Tholomé, Auteur, co-scénariste, performance vocale

 

 

Auteur performeur. On lui doit une quinzaine de livres, dont les récents Cavalcade (Le Clou dans le Fer et Rodrigol, 2012) et VUAZ (Maelström, 2013). Son écriture, atypique, mêle allègrement fiction et poésie, oralité et recherches sur la langue. En tant que performeur, il a fait partie de divers collectifs d'artistes où l'on retrouvait tout aussi bien des écrivains que des plasticiens, des vidéastes, des musiciens, etc. On peut actuellement le voir et l'entendre en solo et au sein de diverses formations (Notre affaire commune (avec l'auteur Marc Perrin), le trio WYRD, la Troupe Poétique Nomade, des duos avec Maja Jantar ou Xavier Dubois) que ce soit en Europe (France, Russie, Allemagne, Hongrie, etc.) ou aux Amériques (USA, Canada).

 

Pour le développement du scénario de Cavalcade, a été le Lauréat poésie 2013 de la Fondation SPES.

 

 

Blog personnel :

http:// http://lacompagniedugrandnord.wordpress.com/

 

 

 

1013402_10152926297940464_1084075149_n

 

 

 

Maja Jantar, co-scénariste, performance vocale, création sonore, "Mask design"

 

MAJA JANTAR is a multilingual and polysonic voice artist living in Ghent, Belgium, whose work spans the fields of performance, opera, poetry and visual arts.

A co-founder of the group Krikri http://www.krikri.be, she has been giving individual and collaborative performances throughout Europe and experimenting with poetic sound works since 1995.

 

Jantar often collaborates with the theatre company Crew (www.crewonline.org), a group operating on the border between art and science, performance and new technology, as well as with artists from different disciplines, theatre, dance, music. She regularly performs with Belgian poet Vincent Tholomé.

Recently, she performed with Vincent Tholomé and Sebastien Dicenaire at the Centre Pompidou in Paris for the Bruits de Bouche Festival. From 2001 to present, Jantar has directed ten operas, including Monteverdi’s classic Incoronatione di Poppea and Sciarrino’s contemporary Infinito Nero.

Some of her visual poetry has appeared in various publications, amongst others Zieteratuur (The Netherlands), and her visual work has been shown in several exhibits, recently an ink-and-paper selection from her “Lilith” series could be seen at Kunsttempel Kassel (Germany) and a CD and art book of her visual and audio work has been published by Hybriden Verlag in Berlin. She’s currently also working on a poetic film evocating the book "Cavalcade" by Vincent Tholomé.

 

Blog personnel:

http://majajantar.wordpress.com

 

 

 

1044710_10152927726525464_1887927070_n

 

 

 

 

Img_6338

 

 

 Et tout commence ...

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

De la réussite de cette collecte dépendra la possibilité pour nous de finaliser le tournage du film.

 

Le premier tournage était initialement conçu comme un repérage mais grâce à certaines rencontres, un soupçon de chance et une manière consciente de travailler dans une écriture quasi instantanée, les repérages initialement prévus se sont transformés en premier tournage, un peu « à l'arrache », avec une caméra RED en poche et une équipe ultra réduite.

 

Le « teaser » que vous visionnez sur cette page est le fruit de ce premier tournage. Ce n'est qu'un « teaser ». Et encore ce mot ne convient pas tout à fait. C'est davantage une trace, une trace faite de pistes (narratives, visuelles, sonores).

 

Les séquence y sont courtes alors qu'au final elles seront longues et entrecroisées.

Les voix de ce « teaser » sont empruntées à des enregistrements de performances

sur scène. Il n'est ni mixé, ni étalonné. Outil de travail et de présentation, il donne néanmoins le ton général du film en devenir. Nous vous en souhaitons un bon visionnement et espérons qu'il vous emporte avec nous dans cette « Cavalcade. »...

 

 

Le montant a atteindre servira à réaliser un second et dernier tournage où nous récolterons les images qui nous manquent encore. Cela inclut :  

 

La préparation du voyage et du tournage

Le paiement de frais incontournables pour 4 personnes (intendance, transports, logements, location d'un véhicule tout terrain) durant 10 jours

La location d'un matériel image et son

La location d'un matériel de machinerie (travelling) durant 2 jours

 

L'éventuel montant excédentaire (on y croit!), quant à lui, nous servirait à financer la postproduction de notre film : montage image, montage son et création sonore, composition de la musique, étalonnage, mixage, ...

 

 

Merci infiniment pour votre aide et nous espérons à bientôt lors pour l'avant-première du film en 2015!

 

 

 

 

A016_c020_0621tn-1

 

 

Thumb_whitemarketsignature
whitemarket

White Market WM est une structure de production basée sur de nouvelles formes de conception. Cette structure créée par Jonas Luyckx (fondateur de La Film Fabrique) et par Gaetan Saint-Remy (co-fondateur de Sep Stigo Films) se concentre sur la mise en place d'alternatives de production et sur les réseaux de collaboration. Grands rêveurs devant... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Pour faire un compte rond… Courage !! Pourvu que le projet ce fasse ! Vous allez y arriver ! Amitiés ! Philippe et Brigitte
Thumb_default
Cette contribution - même modeste - fait donc de moi une "coproductrice de documentaires expérimentaux", c'est ça ? La classe. Courage à vous, Cachou
Thumb_default
Ma contribution est modeste mais attention, mes attentes sont immenses !!