On dit qu'il faut toujours faire une deuxième année au festival d'Avignon. Pourquoi ? La première année on se montre, on parle de nous, mais les programmateurs ont déjà fait leur planning sur les quelques jours présents, donc ils viennent nous voir la deuxième année. Et bon projet est d'avoir le plus de dates possible un peu partout en France.

Large_affiche_avignon2012

The project

PORTRAIT D’ARTISTE

 

                         

                  CELINE DAVITTI (onewoman show)

 

« Je suis blonde et claire en dedans, nature  et  pleine d’esprit, pas docile mais  sensible, jeune et  mûre juste ce qu’il faut, pour ne pas gâter les hommes et au fait… je cherche l’amour ! »

Et voilà  comment la Céline arpentant les  planches des théâtres, nous fait à chaque fois une scène, se moquant des comportements décidément trop dociles des filles en quête d’amour avec un grand A,  mais aussi raillant les stéréos types de drôle de mecs plus vrai que nature, ne recherchant eux, que l’amour qu’avec un petit Q !

 

 

Et même si les hommes restent au fond d’eux-mêmes , des analphabètes inconscients ignorant la prédominance de la première lettre capitale du verbe aimer, sur le minus cul du corps à caresser,  ils rencontrent pourtant des femmes , ils apprennent mutuellement à s’aimer, puis s’assemblent maladroitement ignorant qu’il y a des manuelles et des Emmanuelle aussi, pour expliquer tout ça.

 

 

Mais patience, Céline de la Tentation, noble de cœur par la particule et aristocrate par le talon, arrive bientôt dans votre ville  pour vous proposer dans son spectacle CELINE DE LA TENTATION, une méthode pour remédier à ces lacunes-là !

 

 

A coup de KAMA SUTRA, elle fait  l’inventaire des moyens traditionnels et nouveaux pour accéder à cette  fin et  la rassasier par la même occasion. Toujours sur le fil du rasoir, qui rend désormais les corps imberbes, elle joue les équilibristes du noir de la chambre, les contorsionnistes amoureux, nous apprenant  à coup d’humour et d’éclats de rire, la pose qui ose, le détail qui tue, l’oubli malencontreux qui fait des ébats à deux, un débat d’éclat !

 

 

Voilà donc une sacrée personnalité qui ne vit que pour et sur la scène,  préférant se montrer sans être exhibitionniste, nous provoquer sans être obscène, nous aimer sans être collante, c’est bien simple, le one man l’habite !

 

 

Et elle n’a pas fini de nous livrer avec force et chaleur tout l’éventail de son talent, car d’autres personnages la guettent, tapit dans les loges, rêvant d’être incarnés par son art inné, brut et sensible à la fois. Mais Céline Davitti le sait  et peut être bientôt  la comédienne apparaitra plus encore, faisant disparaître comme par magie, dans un rôle étonnant, Céline,  de Davitti !  

 

 

http://www.alamarge.net/celine-davitti.php

 

Why fund it?

 

Mon budget global s'élève à 7300 euros. (Ah oui, quand même !)

 

Il se décompose en différents postes : Location du théâtre (5500) / Inscription au programme (312) / Hébergement (700) / Transport (150) / Affiches, tracts, billeterie... (700) 

 

A l'heure actuelle, j'ai rassemblé 4200 euros grâce aux précédentes représentations et quelques amis.

 

Je fais donc appelel aux Kiss Kiss Bankers, pour nous aider à réunir les 3100 euros manquants qui seront utilisés pour la communication et ainsi augmenter notre visibilité durant le Festival.

 

   

 

Thumb_affiche_g_raldine
Spectacle

Qui est-elle ? Pas si simple comme question, On dit d’elle, qu’elle est un garçon manqué et qu’elle l’assume pleinement avec toutefois une grande part de féminité. A vrai dire son parcours n’est pas vraiment conventionnel autour du monde artistique, mais c’est elle…… Née le 11 septembre (super date), à Paris exactement. Issue d’une grande... See more