Avec Ces gens là, nous irons tous en Avignon !

Large_photo_kiss

Présentation détaillée du projet

https://vimeo.com/84846267

 

LE SPECTACLE

 

Le vent souffle, presque une tempête.

Une scène vide. La friche du monde.
Ils sont étrangers, nomades, exilés.
Ils traînent avec eux leurs enfants, leur histoire et une carriole qui contient le peu qu’ils possèdent.

 

Ils s’installent dans cette friche, au bord d’une autoroute, d’une forêt, du chemin de fer, chacun absorbé par sa tâche. Offerts au regard des autres, à notre regard.


D’où viennent-ils? D’une terre lointaine sans doute. Ils parlent et chantent une langue inconnue, imaginaire, universelle. Ce qu'ils racontent pourraient être notre propre histoire. Ils sont plus que nos semblables, ils sont nous-mêmes.

 

D’abord, il y a les parents
.  Quelques souvenirs, des chansons, des petits jeux de l’imaginaire qui font toujours sourire et l’amour, si fort. Ils réinventent leur théâtre intime, une tasse de thé, quelques pas de danse, un bijou ancien, perdu mais toujours présent. Une culture en somme, ou ce qui en affleure.

 

Ensuite il y a les enfants, par qui presque tout arrive. 
Les enfants et leurs langages. Celui qui les lie aux parents, à leur histoire, à leur culture. Et celui du nouveau monde dans lequel ils commencent à prendre racine.

Les enfants, au visage empli d’interrogations, s’accommodant de toutes les découvertes 
et toutes les rudes contraintes de la nouvelle vie.

Mais toujours ils questionnent leurs 
parents comme tous les enfants du monde: « Comment tu as rencontré maman? Pourquoi on n’habite plus là-bas ?»


Et à chaque étape, ces gens là réinventent une histoire, leur histoire.

Ils chantent, rient, jouent, souffrent aussi. Mais ce qu’ils racontent est beau, joyeux, mystérieux, inquiètant parfois, comme la vie.

 

Et puis, et puis...Il y a la violence qui leur est faite, simple, brute. Sans commentaire. 

 

 

 

 

Phot_ces_gens_l_

 

 

Avec Claudia Urrutia, Fabrice Roumier

Conception, mise en scène, marionnettes : Françoise Glière

Scénographie, objets : Violette Graveline

Lumières : Catherine Reverseau

Construction : Fabrice Coudert

 

 

UN THEME FORT

 

Le spectacle  Ces Gens là  aborde  l’errance, le nomadisme,  l’étranger et, au-delà de cette  problématique, la rencontre ou la confrontation entre l’autre et soi, entre deux cultures, cette frontière si fragile parfois entre différence et ressemblance.  

 

 « On est toujours l’étranger de quelqu’un, c’est-à-dire qu’on est toujours perçu comme quelqu’un d’étranger par celui qui n’est pas de notre culture » dit Tahar Ben Jelloun.

 

A travers ce thème, ô combien actuel et universel, qui nous concerne tous, qui est source de conflits et de haine, nous voulons donner à réfléchir, à s’ouvrir, à regarder autrement, à accepter celui ne vit pas comme nous.

 

Quelques paroles de spectateurs :

 

"Ce spectacle poétique et lumineux retrace une superbe histoire d'exilés et de nomades."

 

«..Quelle belle création, originale, drôle, dure aussi et le plus souvent émouvante!...Vous nous amenez à réfléchir sur «ces gens là» et c’est bénéfique dans la période actuelle si pleine de haine... L’ensemble donne ce beau spectacle à voir et à revoir...»

 

«...spectacle d’une grande qualité théâtrale, plein d’inventivité, avec aussi des passages chantés magnifiques...»

et la presse:

 

« La pièce, magnifiquement mise en scène, pose la question du regard que nous portons sur « ces gens là », à la fois étrangers et si proches » La Montagne novembre 2013

 

« La salle remplie a vibré avec le duo de comédiens particulièrement inventif autour du thème délicat de l'exil et des étrangers » La Montagne avril 2014

 

 

 

 

13

 

 

Créé en novembre dernier dans le cadre du Festival des Automnales dans le Puy-de-Dôme et de la manifestation internationale Enfance, Violence et Exil (piloté par l'Université Blaise Pascal  de Clermont-Ferrand) ce spectacle a rencontré un vif succès tant au niveau du public que des professionnels. 

 

Des réseaux de spectateurs et d'éducation (notamment Réseau Education sans Frontières) se sont mobilisés autour de cette création, soulignant outre l'importance du sujet, la grande qualité dramatique et artistique du spectacle et ses échos avec le champ social et solidaire.

 

 

NOTE D'INTENTION et de MISE EN SCENE

 

Sur le plateau, pas de décors.

L'homme et la femme arrivent avec ce qu'ils sont et le peu qu'ils possèdent : une carriole que la force de leurs bras arrive tout juste à tirer et à pousser. A peine l'endroit de la nuit ou du repos choisi, la carriole se transforme, s'ouvre, se déplie. L'abri se construit. Il suffit de quelques bambous dressés, une boite aux lettres et la maison, ou ce qui voudrait en laisser paraitre, prend vie. Se jouent alors les petits moments du quotidien, drôles ou tragiques, tendres ou cruels.

 

Si l ‘homme et la femme sont des comédiens de chair et d’os, leurs enfants sont des marionnettes qu’ils manipulent, aident à marcher, à grandir.

Rapport intime et charnel entre les parents et les enfants. Le cordon n’est pas encore coupé. Ils sont soudés, plus encore que s’ils vivaient dans leur pays.

Ne pas se perdre, ne pas s’éloigner les uns des autres. En temps d’exil, la famille remplace le pays tout entier. Se perdre serait mourir à ses origines, à soi-même.

 

L’histoire de ces gens là est universelle. Nous avons voulu que leur langage le soit aussi. Au fil des répétitions, les comédiens ont inventé une langue originale qui n’appartient qu’à eux, comme une partition qui a sa propre musicalité. Le spectateur n’a pas besoin de comprendre les mots, tout est clair dans ce qui se dit et se joue entre les personnages. Les enfants, eux, portent deux cultures différentes: celle de leurs parents et de leurs origines, et celle du nouveau monde dans lequel ils vivent, de leur avenir, peut-être. Ils utilisent, dans leurs conversations, dans leurs jeux, les deux langages, mêlant leurs mots au gré de leur fantaisie.

 

 

9

 

À quoi servira la collecte ?

 

Pourquoi AVIGNON OFF ?

 

Aujourd'hui, il est vital pour une équipe artistique de montrer elle-même ses productions hors de la région dans laquelle elle est implantée. 

 

Pour Lili Label compagnie, la participation à des festivals de renommée nationale ou internationale est un enjeu majeur pour le développement de ses projets artistiques et le rayonnement de ses activités.

 

Nous pensons qu'aujourd’hui le Festival d’Avignon OFF est  le seul festival de théâtre pouvant permettre une diffusion plus importante du spectacle Ces gens là et nous avons besoin de vous pour tenter l'aventure.

 

 

Un coût important

 

Faire partie de la programmation du Festival d'Avignon OFF  représente un coût important en termes de location de salle, salaires de l'équipe artistique et technique, hébergement et frais de vie, communication, etc…

Nous recevons pour ce projet une aide à la diffusion de la Ville de Clermont-Ferrand et attendons la réponse d'une aide probable de la Région Auvergne.

Mais ces aides sont loin de financer la totalité d'un budget  important que Lili Label compagnie ne peut assurer seule sans mettre en grand péril son économie.

 

Pour éviter des difficultés financières inutiles à la compagnie, nous faisons donc appel à vous et à vos dons. Nous pensons aussi qu'il est important et nécessaire aujourd'hui que vous puissiez affirmer, par ce genre d'actions, votre soutien direct à la production et à la diffusion de ce spectacle, que certains d'entre vous ont vu et aimé.

 

Nous avons fixé à 2000 € le montant du financement participatif, sachant qu'il s'agit d'un minimum à atteindre pour éviter que la compagnie ne se retrouve en trop grande fragilité économique.

 

Votre aide est donc pour nous précieuse et indispensable. Elle nous permettra de travailler en Avignon en juillet prochain pour que cette participation au Festival d'Avignon OFF soit une belle aventure !

 

 

EXONERATION FISCALE : pour chaque don effectué, Lii label compagnie, association reconnue d'intérêt général,  vous remettra un reçu fiscal qui vous permettra de déduire 66% du montant de votre impôt dans la limite de 20% du revenu imposable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Thumb_logo
Lililabel

Lili label Compagnie crée des spectacles pour tous les publics dans des domaines d’expression  aussi diversifiés que le conte, la narration, l’écriture contemporaine, le théâtre de marionnettes et d’objets,  le théâtre visuel. Dès 2008, une ligne artistique forte se dégage du travail de recherche de la compagnie, en s’inscrivant dans la Vérité du... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
ZAZEN vous souhaite réussite
Thumb_default
De la part de Bart Apach! Bonne chance et bonne route!