Aidez nous à créer "Champ Libre" un espace de culture et d'agriculture.

Large_couv_fb-1473173546-1473173593

Présentation détaillée du projet

Bonjour, 

 

 

Quoi ?  

 

Quand un musicien, un mécanicien et un animateur parlent d'écologie... Dominique BERNARD, Raynald BOULIC et Sébastien BOUHOT sont installés à Nouakchott en Mauritanie depuis une dizaine d'années.

 

11745385_622649484542248_1165736540533154943_n-1473350430 Ray-1473390169 13265927_1125586504129326_6198171448637076917_n-1473350505

 

 

Touchés par des films comme "Demain", "Solution locale pour un désordre global", les nombreux documentaires et articles sur ce sujet,  et conscients de la situation actuelle, nous avons décidé d'agir pour améliorer les choses.

 

De cette réunion de 3, nous avons fédéré une vingtaine de personnes qui désirent agir aussi.

Ainsi est né "Champ Libre".

 

C'est un potager collectif, Chant libre est un lieu d'expérience sociale autour du partage et des initiatives alternatives dans le social et l'environnement, c'est un espace libre, démocratique, gratuit et collectif avec comme devise "Meilleurs ensemble"...

 

 

 

"Un défi écologique" ... pour demain.   

 

Le jardin se trouve dans une zone salée au cœur de la ville de Nouakchott en Mauritanie ;  Voir Wiki : https://fr.wikipedia.org/wiki/Nouakchott

 

Img_0024-1473170993

 

Nouakchott est la capitale de la Mauritanie au bord de l'océan atlantique, c'est une ville d'un peu plus d'un million d'habitants disposants d'un sous sol souvent salé et de quelques jardins maraîchers qui sont loin de pouvoir assurer un service minimum de fourniture d'aliments aux habitants.  

 

La Mauritanie est un pays de l'Afrique de l'ouest. Elle possède des frontières avec l'Algérie (463 km), le Sahara occidental (1 561 km), le Mali (2 237 km) et le Sénégal.

Le fleuve Sénégal constitue une frontière naturelle entre la Mauritanie et le Sénégal.

Elle est bordée à l'ouest par l'océan Atlantique (700 km). Voir Wiki : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mauritanie

 

Une grande majorité des produits « frais » consommés dans la ville sont issus de l'importation de légumes et de fruits alors qu'une partie non négligeable de ce qui est consommé dans cette grande capitale artificielle née de la décolonisation pourrait être cultivé au local.  

 

La Mauritanie est dans la liste des seulement 10 pays qui ne sont pas en guerre dans le monde en 2016 http://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/764/reader/reader.html#!preferred/1/package/764/pub/765/page/5        

 

 

Qui ?   

 

Une expérience collective urbaine

 

« Champ Libre » est un collectif, une réunion de diverses nationalités et confessions désireuses de promouvoir un développement de l'agriculture locale et de qualité tout en apportant des réponses à l'autonomie alimentaire et soucieuses d'expériences innovantes dans les domaines de l'indépendance alimentaire.

 

L'espace se présente comme un creuset citoyen avec comme devise «Meilleurs ensemble»

  Le jardin est soutenu par l'Association « Chant de dunes » (France) et l' « ONG Arbre » (Mauritanie)

 

Il y a quelques semaines :

 

  File0021-1473171131    

 

Le 11 septembre 2016 - Espace réalisé à 25 % :

 

Img_0001-1473605416

 

Ce qu'il reste à équiper :

3 tentes 4x4 m - 1 tente 7*7 m pour les rencontres et les conférences, le relevage du sol et la pose de la couche de culture (entre autres)

 

Img_0002-1473606019

 

Quoi ? (2)   

 

C'est une structure inspirée des mouvements tels que les « Colibris », les « Incroyables comestibles », de films tels que « Initiatives locales pour un désordre global » ou de « Demain » etc. 

 

Toutefois, nous souhaitons rester indépendants et autonomes de tous mouvements et modèles afin de développer le notre, propre au territoire de l'action.  

L'action se présente sans « bureau » directeur :

 

C'est un collectif démocratique piloté par des modérateurs non élus ou chaque compétence est libre de s'exprimer et de monter une voie à suivre dans des domaines tels que la permaculture, l'agriculture urbaine, la culture sur radeaux, la culture hors sol, le bio, les modes de cultures traditionnels ou alternatifs .    

 

Le lieu est un jardin, mais ce n'est pas qu'un jardin, c'est un espace de pépinière, de potager, un lieu de découverte et de culture du végétal, mais aussi un lieu de rencontre, de débats, d'expositions, de manifestations culturelles et artistiques en rapport -ou non- avec les plantes, de la conférence au concert, en passant par la lecture de contes et légendes.  

 

 

 

Le lieu est tourné vers tous les publics, enfants, adolescents, adultes de toutes nationalités et de toutes confessions

 

30a6f4_thumb_l-2-1473171276

 

 

Img_0245-1473605533

 

La structure est tournée vers les habitants de Nouakchott avec une forte volonté d'essaimer dans la ville plusieurs expériences telles que l'agriculture sur jardins flottants, le développement de « mini jardins » individuels, la promotion de la culture de légumes ou d'herbes aromatiques en complément de plantes d'ornement dans les maisons, associations, structures ou quartiers.  

 

Tout ce qui peut être tenté pour améliorer les conditions d'accès aux comestibles de qualité devrait l'être, c'est un but, plus qu'un but, une nécessité.  

 

L’insécurité alimentaire des populations des zones urbaines du Sahara constitue un défi de développement.

 

Le nombre de personnes vivant dans les villes croît plus vite que l’offre en infrastructure et services de base au profit des populations. 

Ce qui résulte en des mégapoles surpeuplées qui sont incapables d'assurer leurs besoins de base.  

 

Plus particulièrement la situation alimentaire des populations urbaines pauvres est inquiétante car elles sont sujettes à des pénuries alimentaires saisonnières et à la volatilité des prix pour exemple, le prix des tomates à Nouakchott peut passer de 200 um le kg (0.50€) à 800 um le kg (2€) en l'espace d'une seule journée.  

 

Aussi, les produits tels que les fruits (fraises, figues, raisins, bananes etc), les légumes (carottes, patates douces,choux, navets, haricots, arachides, millet etc...), les herbes (salades menthe, persil, basilic etc), cultivés sur place dans des petits jardins de quartier pourraient améliorer considérablement les choses.       

 

La gamme du possible : 

 

36495904-enfants-d-tenant-jeune-plante-dans-les-mains-contre-le-ressort-sur-fond-vert-ecology-concept-jour-de-1473171810

 

- Création et développement de potagers communautaires

- Système d'irrigation par évaporation (permet d'utiliser l'eau saumâtre pour arroser les plantes)

- Création de cultures sur buttes

- Création de composts et mise en place d'un système de production de BRF (bois de ramification fragmenté) en recyclages des bois de taille des jardins d'agrément privés

- Création de jardins flottants (Sebkha - Socogim PS - etc)

- Adaptation locales de solution existantes dans d'autres régions du globe

- Création d'un modèle local de production et de distribution

- Valorisation des cultures locales

- Appui en soutien d'actions menées par d'autres structures  

- Montage d'un mécanisme de micro crédit SANS INTERETS (Déjà un micro crédit sans intérêt effectué pour un montant de 20 000 um le 10 septembre 2016)

 

 

Comment ?  

 

L'objectif de ce lieu est aussi de favoriser l'émergence d'un lieu de rencontre, d'échange d'idées et de culture par la mise en place d'un espace sous tente (49 m²) sous laquelle se passeront toutes sortes de rencontres.

De la formation sur la gestion des jardins, les différentes techniques de taille, le bouturage, le marcottage etc.

 

Des stages ou des manifestations avec en point d'orgue la gratuité, la diversité, l'échange libre, un lieu alternatif aux espaces "culturels" contrôles par les ambassades ou les "espaces culturels d'état" c'est pourquoi le lieu désire démarrer avec votre aide et sans subventions "institutionnelles"

(La subvention d'organisme comme il est de mise à Nouakchott et certainement dans pas mal de coins d'Afrique d’ailleurs...

 

Img_0237-1473605878

 

Un espace ou l'on exclut les notions d'élitisme culturel ou de distillation d'un modèle de pensée "néo-colonial"  unique et prédigéré.

   

Dscf0007-1473172030

 

Champ libre est un projet ambitieux à échelle humaine   

 

Où en sommes nous ?  

 

CALENDRIER DES REALISATIONS :

 

Nettoyage du terrain : Juillet 2016

Installation du jardin (première partie)  : Aout 2016

Premières réunions et lancement du groupe de coopération : septembre 2016

Création de la butte de culture, premiers camions de coquillages pour relever le terrain : Septembre 2016

Première soirée musicale : 10 septembre 2016 puis tous les 15 jours

Montage du "mini-restaurant" : mi septembre 2016

Relève du terrain (deuxième partie) : Octobre 2016

Plantations : Novembre 2016 (l'avantage de cultiver en Afrique :)

 

Ensuite ? Des soirées, des conférences, des cecis et des celas... le plus souvent possible.

 

Le projet à 36 jours au 6 septembre.  

 

Img_0020-1473172757

 

Le jardin est déjà doté d'un matériel de base, le terrain a été nettoyé et dépollué, quelques plantes sont déjà plantées et des semis sont en cours de germination.

 

 

Img_0016-1473172722

 

Nous sommes en train de monter  une butte de culture, l’électricité est installée dans le jardin pour le soir, ça pousse  ! 

 

Img_0250-1473605982

 

NOS PARTENAIRES :

 

Nous sommes d'ore et déja engagés avec

 

- "Les Echos du Sahel" (Ecole d'art à Nouakchott),

- Walf Music Record (ste de production musicale) pour le matériel sono des concerts,

- L'école d'équitation de Nouakchott pour le fumier de cheval pour le jardin,

- La Maison des artistes qui tient une exposition au local du projet (10% des ventes est reversé au projet)

 

 

  Dscf0023-1-1473172157    

 

Autres thématiques locales à développer Équité - Solidarité - Gratuité

 

Merci de votre lecture :)  

 

Le collectif "Meilleurs Ensemble"

À quoi servira la collecte ?

L'initiative à besoin d'environ 2 000 000 um (soit plus ou moins 5 000 euros) pour pouvoir assurer son démarrage et son indépendance financière tout au long de son existence :   

 

2000 € soit 800 000 um de location annuelle et frais généraux (eau et électricité) - 

1500 € soit 600 000 um de salaire annuel pour le permanent - 

500 € soit 200 0000 um de coquillage pour relever le terrain

250 € soit 100 000 um de sable pour la couche de culture - 

750 € soit 300 000 um de matériels divers, tentes, chaises, tables, bancs, bois, tubes, fils électriques, matériel de sono etc

---------

5000 €  

 

Les belles enceintes qui sont mises gratuitement à disposition du lieu et que nous souhaitons acheter :

Img_0005-1473605643

 

 

Application du budget :

 

Le budget sera dépensé intégralement et dès réception des fonds dans le projet du jardin, et ce, jusqu'au dernier centime, votre contrepartie sera donc immédiatement mise en oeuvre au premier jour.

 

 

Tous les jours, des petits morceaux de cette somme sont dépensés pour faire avancer le projet

 

Par cet appel, nous espérons réunir la somme en totalité rapidement afin de démarrer dans les meilleures conditions. Nous vous demandons de nous aider à accélérer la réalisation du projet.

 

Cet argent servira à continuer la formation du sol du jardin (achat de sable et de BRF) - achat de graines et de plants, d’acquérir un peu de matériel et à développer un espace rencontre et restauration qui aura pour but de générer les revenus permettant d’assurer la pérennité de l'action.

 

Au cas ou nous dépasserions le montant de la collecte demandée : 

50% de la somme partira dans l'aménagement du jardin (il y a toujours quelque chose à faire de plus) et

50% seront cautionnée pour la caisse de micro-crédit que nous souhaitons mettre en place pour soutenir d'autres projets locaux.  (Qui effectue déjà des prêts à 0%)

 

 

Pérennité et indépendance :

 

L'Espace sera donc financé par vous tous et entretenu grâce à votre participation au delà des notions réductrices de territoires Les contributions seront financières pour ceux qui veulent-peuvent, matérielles, temporelles. 

 

On demande à chacun d'apporter à l'édifice la pierre qui lui est la plus facile à porter.  

 

Merci de votre aide !

Thumb_nouakchott5-1473175656
memoirecontinent

Quand un musicien, un mécanicien et un animateur parlent d'écologie... Dominique BERNARD, Raynald BOULIC et Sébastien BOUHOT sont installés à Nouakchott en Mauritanie depuis une dizaine d'années. Touchés par des films comme "Demain" "Solution locale pour un désordre global" et conscients de la situation actuelle, nous avons décidé d'agir. De cette... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne chance!