Finie la coopération à Papa! Aidez à réinventer une architecture en terre moderne, audacieuse, conçue par des Africains pour des Africains

Large_kisskissbankbank7-1449735879-1449735904

Présentation détaillée du projet

Pour plus de détails sur le projet, n'hésitez pas à regarder notre blog: http://hinnoudo.blogspot.com!

 

CARRÉ HINNOUDO, QU'EST CE QUE C'EST?

 

 

Carré Hinnoudo, c'est au départ l'histoire d'un homme africain de la diaspora, Monsieur Théophile Mensah, pas très riche mais croyant dans les ressources matérielles et humaines de son pays d'origine, qui de retour pour sa retraite a voulu construire une maison en utilisant des matériaux locaux et des savoir-faire modernes au Bénin.

Portrait_pola_theo-1449002054

 

Ce souhait d'apparence simple se retrouve confronté à un problème:

 

L'économie de la construction ouest-africaine est développée exclusivement autour du ciment.

 

 

Sampleconcretecotonoukisskiss-1448883050

Habitations et chantiers dans la capitale économique du Bénin, Cotonou

 

Loin de se décourager, ambitieux pour son pays et croyant en sa jeunesse, il décide de consacrer une somme équivalent à la construction de 4 maisons conventionnelles de taille similaire, pour construire une habitation qui servira d'expérimentation et de modernisation de nouvelles techniques de construction, d'apprentissage de savoir-faire et disséminera les bonnes pratiques issues de cette expérience.

 

Portraits_groupe_kisskiss-1449000725

 

Une équipe s'est formée et a accompagné Monsieur Mensah dans son envie. C'est ainsi qu'est né le projet CARRE HINNOUDO Maison-Modèle/Chantier-Ecole.

 

Hinnoudo est le surnom de Théophile Mensah et signifie en Mina, le lien de la famille. Cela correspond assez à ce qu'est l'architecture: un lien structurant entre des disciplines variées autour d'un seul ouvrage.  

Modèle, car il faut convaincre par l'exemple les Béninois que l'on peut construire une maison adaptée au confort moderne mais utilisant des matériaux locaux et des savoir-faire présents ou développés au Bénin. Il faut bâtir accessible et avec qualité afin que ce modèle se diffuse dans la classe moyenne, c'est elle qui détermine les goûts et en cascade vers les classes populaires.

 

Rendu_pers_kisskiss_copyrightboboe-1449018129

© Romain Boboe

 

École car un apprentissage et un travail d'intégration dans l'économie de la construction est nécessaire pour que ce projet ne reste pas isolé. Le projet se fait dans le respect et le souci de s'adapter aux besoins des africains et de l'économie de la construction.

A la différence des projets humanitaires d'architecture menés en Afrique, le processus de formation est aussi important que le produit fini! Le projet est ainsi VRAIMENT durable!

 

Afin de partager l'expérience Carré Hinnoudo, le chantier-école est documenté régulièrement sur le blog conçu à cet effet:  Des visites du chantier, des articles dans la presse locale et spécialisée, un musée en plein air sur l'enceinte du carré (c'est ainsi qu'on appelle un lot au Bénin) ainsi qu'une salle d'exposition pour les professionnels du bâtiment complètent le volet communication.

Carré Hinnoudo est donc une arme de séduction massive!

 

 

L'ATELIER PISÉ CARRÉ HINNOUDO, COMMENT CA MARCHE?

 

 

Organigramme_chantier_kisskisseng-1449015020

© Romain Boboe

 

Le projet se divise en plusieurs ateliers d'apprentissage, la climatisation passive de la maison, les isolants à base de fibre de coco, la brique en terre cuite, etc. feront l'objet de formation; le plus important étant celui touchant le pisé.

 

Le pisé est un système constructif en terre crue très ancienne, comme la bauge ou le torchis. Il est constitué de terre crue comprimée, d'agrégats (gravillons) et de sable. Il ne contient pas de ciment mais il est pourtant aussi dur que du béton et offre des avantages en terme de qualité de vie, de régulation de l'humidité et de coût énergétique dans la construction incomparablement supérieurs à ce dernier!

 

L'architecture en terre crue est certes écologiquement durable mais a été longtemps fragile et nécessitait un entretien permanent. Heureusement, le pisé a été réinventé par un Autrichien nommé Martin Rauch qui a adapté les standards de ce système aux besoins modernes.

 

Cette technique est peu chère, fiable et écologiquement durable et permettrait en plus de se relier à la tradition architecturale du Bénin tout en convenant parfaitement au style de vie urbain contemporain en l'Afrique de l'Ouest!

 

 

 

2 des anciens assistants de Martin Rauch, sont partis d'Autriche pour Porto-Novo au mois de Novembre 2015 pour voir comment adapter la technique autrichienne à la réalité du terrain et ainsi valoriser au mieux une économie locale dont tout le monde profitera: du petit exploitant minier sans marché qui livrera les gravillons en basalte ou granit, au producteur d'huile de palme qui valorisera un déchet de production le noyau, utilisé dans le mélange pour le pisé, ou encore les fabricants du coffrage spécial et des outils de travail sur mesure et bien sûr tous les acteurs de la construction qui disposeront d'une nouvelle technique économique et rendue concurencielle face au béton!

 

Début janvier, ils repartiront  et formeront 20 personnes actives dans l'économie de la construction: ingénieurs du bâtiment, maçons, personnes au chômage et désireuses d'apprendre.

 

Agyongo_copyright_angeles_hevia-1449916415

Kente House (Ghana), Agyongo © Angeles Hevia

 

En tout, ce sont près de 50 personnes qui bénéficieront de cet atelier, que ce soit dans la diversification de leur production et activités, que dans la formation et la structuration d'une nouvelle branche du secteur de la construction.

 

Pour résumer, le pisé semble être le système de construction le plus adapté aux besoins d'une Afrique contemporaine, soucieuse de son environnement et de développer une économie locale. Fort de l'origine africaine, disposant d'une expertise dans les projets de coopération ainsi que d'un investissement privé presque bouclé, Carré Hinnoudo est un projet crédible, moderne, et qui se distingue des logiques de coopération et de solidarité en Afrique. Il ne manque pas grand chose!

 

Oui mais...

 

Si à l'origine, l'investissement de Monsieur Mensah devait couvrir l'intégralité du projet, sa réalisation a entrainé des surcouts importants que celui-ci ne peut plus assumer seul: il reste environ 20% du montant nécessaire à trouver pour mener à bien cette initiative. Peu d'argent au total mais qu'il est difficile de demander à financer à un ancien gestionnaire-comptable qui paie bien plus que le coût d'une maison normale.

 

C'est là que vous intervenez...

 

POURQUOI PAYER POUR UNE MAISON D'UN PARTICULIER?

 

Nous avons besoin de vous pour soutenir une action d'initiative privée mais d’intérêt public!

 

Cet argument est difficile à faire comprendre pour obtenir des subventions car en général on préfère construire un hôpital, une école, bref, quelque chose dont l'impact sera immédiat et qui soulage souvent notre conscience à court terme. Malgré tout, nous espérons un petit financement public d'Autriche pour le transfert de connaissance. Le sponsoring est également délicat car Carré Hinnoudo promeut des démarches de travail qui ne correspondent pas aux intérêts de l'industrie de la construction.

Les approches humanitaires publiques et privées dans la construction, aussi honorables soient-elles, présentent donc leurs limites.

L'Afrique a besoin d'initiatives portées par les Africains eux-mêmes qui disposent de partenaires en Europe avec lesquels ils peuvent travailler sur un pied d'égalité et de manière complémentaire!

Seul le financement participatif est en mesure d'exposer son idée sans faire de compromissions et que les gens soutiennent un projet, simplement parce qu'ils le trouvent bons et savent que la démarche est honnête, c'est pour cela que nous faisons appel à vous!

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

 Votre contribution sera uniquement investie dans la formation

 

Abass_edward_abu_kofi_copyright_angeles_hevia-1449916368

Kente House (Ghana) Abass, Edward, Abu, Kofi © Angeles Hevia

 

Nous avons estimé que le budget total réactualisé pour l'atelier pisé est de € 28.500-.

 

Cela comprend :

 

-  les dédommagements apprentis (4€/jour/personne pendant 3 mois) pour les apprentis car ceux-ci ne peuvent pas être formés et ne pas ramener d'argent chez eux, ils touchent une rétribution équivalent à 70% d'un salaire moyen dans ce secteur. Une somme estimée à 5.000€

- l'achat du matériel nécessaire à la réalisation des ateliers: 4500€ pour la fabrication des outils, prototypes d'expérimentation ainsi que pour la matière première)

- le salaire des formateurs :12.000€ pour 2 formateurs durant 4 mois

- les vols et les frais de séjour pour les 2 formateurs + un coordinateur d'Europe: 6.000€

 

Comme vous le constatez, cela dépasse largement la somme que nous sollicitons!

Nous voulons atteindre la somme de 5.400euros dans le cadre de cette campagne de financement participatif (400€ couvriront les frais d'opération de cette plateforme de financement). Comme vous le constatez, l'argent engagé revient uniquement aux personnes sur place que ce soit dans la fabrication d'outils ou les fournitures en matières premières. Votre contribution impactera grandement l'ampleur du projet: le nombre d'apprentis peut-être doublé et donc la dissémination du pisé a davantage de chance de s'ancrer dans les pratiques locales! Le bénéfice pour Théophile Mensah ne sera qu'indirect, ne compensant qu'en petite partie l'investissement engagé. Qui plus est, les formateurs ne réaliseront pas la partie pisé de la maison dans sa totalité, les personnes locales formées sur le terrain achèveront elles-même le chantier et seront payées par Monsieur Mensah au cout de la main-d’œuvre au Bénin.

 

Nous entendons investir votre contribution de la manière suivante:

Camembertbudgetkisskiss-1449068078

 

Nous nous engageons à une totale transparence concernant vos contributions, celles-ci peuvent être financières comme matérielles. Nous vous enregistrons dans notre liste de diffusion et vous tiendrons au courant à travers nos mails des avancements du chantier.

 

Dans le cas où nous dépasserions la somme envisagée, celle-ci sera intégralement utilisée pour les autres ateliers du chantier, notamment dans la réalisation de la salle en briques de terre cuite qui nécessitera la construction d'un four.

 

Si vous ne pouvez pas nous soutenir financièrement mais que vous aimez le projet et bien faîtes tourner!

2/3 des fonds du financement participatif proviennent de personnes que les demandeurs ne connaissent pas! Le financement participatif vit de votre diffusion!

 

Crowdfunding_ad_sansref-1448882844

 

 

 

Thumb_portrait_sedjromensah-1448320892
Sedjronovo

Sèdjro Mensah est le fils de Théophile Mensah. Franco-Béninois, il vit depuis 15 ans dans l'espace germanophone et a travaillé ces dernières années dans le secteur de la coopération culturelle. Son parcours l'a amené également à toucher aux médias. Il sera notamment actif dans le secteur de la radio et de la presse et sera le bras droit d'un réalisateur... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
En espérant que cela aidera le projet !
Thumb_default
Es muss sich ausgehen. Viel Erfolg!
Thumb_default
Je croise les doigts pour votre beau projet !