Élevage d'escargots biologiques au cœur d'une belle vallée bretonne, avec accueil pédagogique (école et jeune public) et touristique

Large_titre

Présentation détaillée du projet

 Pourquoi les escargots ? 

 

Ayant toujours eu une attirance pour la nature et le travail en extérieur, je projette depuis 5 ans de m’installer comme « héliciculteur » (éleveur d’escargot pour les novices)

Domicilié à TONQUEDEC dans les Côtes d’Armor, en bordure de la Vallée du Léguer, l’emplacement géographique du lieu est idéal pour  l’implantation d’un petit élevage en agriculture biologique et  se prête à l’accueil du public.

 

Capture_d__cran_2013-12-05___16.01.16

 

 

Au hasard d’un week-end en famille, j’ai eu l’occasion de découvrir un élevage dans le nord Finistère. Ce projet m'a immédiatement intéressé, celui-ci semblait correspondre totalement à mes aspirations.

Ayant déjà un champ de 4100 m2, cet élevage est réalisable chez moi. Le plein air, l’élevage, l’autonomie et le travail à domicile sont les points forts de mon "idéal" professionnel. 

J’ai durant ces dernières années fait plusieurs démarches pour rencontrer d’autres éleveurs, visiter des exploitations et affiner le projet. 

 

 

Capture_d__cran_2013-12-05___16.00.34

 

 

Capture_d__cran_2013-12-05___16.12.19

 

 

 

Le pas est franchi

 

En décembre 2012, je prends la décision de me former et de monter le projet pour le début d’année 2014. J’effectue donc toutes les démarches auprès de la chambre d’agriculture pour pouvoir m’installer en tant que jeune agriculteur et bénéficier d’aides à l’installation. Ce parcours est enrichissant mais aussi long et éprouvant. 

 

Pour bénéficier des aides, il y a 2 conditions : avoir moins de 40 ans et posséder la capacité professionnelle. Il va donc falloir que je retourne au lycée pour obtenir un Brevet Professionnel de Responsable d’ Entreprise Agricole. (BPREA) 

Cette formation se déroule de septembre 2013 à juin 2014. Je suis actuellement en formation au lycée agricole de Kernilien. (Côtes d’Armor)

 

Afin de me former à l’héliciculture, je suis également allé 3 mois (de avril à juin 2013) en formation dans un centre et une exploitation en Charentes.

 

 

 

Le projet en détail 

 

Le projet se veut au maximum autonome, respectueux de la nature et ouvert sur l’extérieur. Pour ces différentes raisons il comporte les phases suivantes :

 

 

La reproduction 

Cette phase se fera dès la deuxième année de fonctionnement. Elle nécessite la construction d’une pièce chauffée et de plusieurs bacs de reproduction ainsi qu’une écloserie. 

 

Proj1

 

 

L’élevage

 

En parc extérieur, les premiers naissains sont mis en parc vers le 15 avril, les escargots sont nourris avec un couvert végétal semé auparavant et un mélange de céréales broyées. L’alimentation est certifiée AB.

Les premiers escargots sont ramassés vers la fin du mois de juillet et au plus tard, fin septembre les derniers escargots sont mis à jeuner. 

Cet aspect nécessite la mise en place d’un parc de 1200 m2 et le forage d’un puits pour l’arrosage. 

 

 

La transformation 

 

Les escargots seront transformés sur place par mes soins concernant les produits frais. Pour les conserves, dans un premier temps je travaillerai avec un autre laboratoire équipé en autoclave. Pour aménager le laboratoire, je prévois la rénovation et l’aménagement d’un hangar existant sur la parcelle attenante au parc d’élevage. 

 

Cuisine

 

 

La commercialisation

 

En plus de la vente directe sur l’exploitation, je serai présent sur trois marchés hebdomadaires locaux. 

 

Capture_d__cran_2013-12-05___16.07.17

 

Au cours de mes démarches, j’ai pu échanger avec différents restaurateurs et traiteurs locaux qui se sont engagés à travailler avec moi et commercialiser mes produits dès que cela sera possible pour moi. 

 

Un directeur d’hypermarché s’est engagé par écrit à commercialiser mes produits dans son établissement dès l’année prochaine. D’autres modes de commercialisation décrits plus tard confirment aussi la viabilité économique de mon projet. 

Les marchés de noël, foires gastronomiques, marchés de producteurs et autres animations touristiques sont bien sûr au programme. 

 

Pour ce faire, je possède actuellement un fourgon que je vais donner à l’entreprise et il me faudra investir dans du matériel de marché (tables, parasol, vitrine réfrigérée…)

 

 

 

 

 

L’accueil pédagogique

 

A ce jour, plusieurs écoles primaires s’intéressent déjà au projet. Différentes interventions sont envisagées : la mise en place de mini élevage dans les écoles, des visites de l’exploitation à la journée avec différentes activités axés sur la découverte et le respect de l’environnement. 

Ces accueils nécessitent la mise en place d’une structure d’accueil couverte et de sanitaires. 

 

 Capture_d__cran_2013-12-05___16.08.41

 

 

 

L’accueil touristique

 

Au cœur de la vallée du Léguer et à proximité de la mer, l’exploitation bénéficie d’un rayonnement touristique important. De mai à septembre différents types de visites seront mises en place : visite simple de l’élevage, visite et dégustation, visite semi-nocturne(les escargots sont plus actifs la nuit) avec possibilité de repas, accueil de groupe ….

En plus de l’activité principale de l’élevage d’escargots, d’autres animaux seront présents sur l’exploitation : âne, chèvres, volailles, moutons,….Et une petite production de cidre fermier permettra de boire un verre tout en dégustant les produits de la ferme. 

Ces différents accueils permettent aussi de développer du lien social qui manque cruellement dans nos campagnes aujourd’hui. 

 

A l’avenir, ma femme, qui est assistante sociale, et moi-même envisageons de développer de l’accueil touristique social et solidaire sur l’exploitation.

 

 

Proj2   

À quoi servira la collecte ?

 Pour débuter le projet , les postes de dépenses sont les suivants :

 

 Achat naissains : 1 800 €   Alimentation pour une saison : 1500 €    Parc d’élevage : 5 000 €  Forage d’un puit : 5 000 €  Construction des murs : salle de reproduction : 2800 € laboratoire de transformation : 4000 € accueil : 3000 €

 

SOIT 23100 €

 

 

Si comme moi vous croyez en l’autonomie, le respect de le nature et de l’homme, la sensibilisation à l’environnement pour les jeunes et les moins jeunes, et que vous souhaitez soutenir ce projet je vous en remercie d’avance. 

Par avance, je vous remercie tous de votre soutien et espère pouvoir vous voir rapidement sur l' exploitation dont l’accès sera gratuit pour l’ensemble des personnes soutenant le projet.

 

Sout1

 

 

Thumb_proj2
chapeaulescargot

Passionné de nature, sensible au développement d'une agriculture soucieuse de son impact sur l'environnement et animé par le désir de créer mon emploi, j'ai depuis plusieurs années le projet de devenir "héliciculteur" ( éleveur d'escargots). Après plus d'un an en immersion dans le monde de l'héliciculture (diplôme agricole, stages, formations, ...),... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Meilleurs vœux et bonne chance pour ce projet! Ciao-
Thumb_default
Bonne chance pour ce beau projet, je croise les doigts pour que ça marche !
Thumb_default
Bonjour Steve, Dominique et moi te soutenons - modestement - mais si tout le monde en fait autant, ça peut fonctionner. Quel dommage que les banques ne te suivent pas. C'est pourtant un projet sérieux et viable. Ne perd pas courage. Martine