Livre de photos inédites de la Chapelle de Ronchamp du Corbusier venant des archives familiales de Charles Bueb, photographe disparu en 2007

Large_coverprojetkk-1409581735

Présentation détaillée du projet

 

D’une histoire intime….

 

De ces négatifs rangés soigneusement pendant 50 ans dans un classeur, à part la famille de Charles Bueb, presque personne n’en connaissait l’existence. Uniquement 5 photographies et une carte postale ont été publiées en un demi siècle.

 

Voilà comment l’histoire a commencé : en 2012, David Liaudet un ami responsable du blog «architecture de carte postales» trouve dans une brocante une image de la Chapelle Ronchamp photographiée par Charles Bueb. Il s’agit de la photo d’une petite fille posant en contre plongée devant la chapelle.

http://archipostcard.blogspot.be/2012/03/extremement-fort-et-incroyablement-pres.html

David publie un article avec la carte postale et puis décrypte et analyse les rares photos publiées dans un livre sur la Chapelle de Ronchamp. L’originalité des photos donne envie d’en connaître plus sur l’auteur. Il finit donc son article par un «qui aurait des informations sur ce photographe ?»….

 

Quelques mois plus tard, les deux filles de Charles Bueb, en faisant des recherches sur leur père, tombent sur l’article paru dans le blog. Elles entrent alors en contact avec lui et le rencontrent.

En sortant du rendez vous, David me téléphone et me dit : « j’ai vu une série de photographies incroyable d’un DS Citröen et de la Chapelle Ronchamp, il faut que tu fasses quelque chose avec ça ! ».

 

Rapidement, je prends contact avec la famille et me voilà le 30 mai 2013 chez les Bueb, à Orléans, à la découverte de ce trésor oublié : 2 énormes classeurs sortis du reste des archives du défunt Bueb me sont présentés par Madame Bueb et Emmanuelle, une de ses filles.

Je suis immédiatement émerveillé par le regard décalé et ludique du photographe devant son sujet. Nous sommes très loin de la photo d’architecture traditionnelle.

 

P0001106-1409201043

 

Qui est cet homme disparu il y a maintenant 7 ans ?

 

A l’origine, Charles Bueb photographiait et filmait les mines de potasse d’Alsace pour son travail de rédacteur en chef du journal de l’entreprise minière. En 1953, son ami L’Abbé Marcel Ferry, qui faisait partie de la « commission d’art sacré » du diocèse de Besançon, lui parle du projet de reconstruction de la Chapelle de Ronchamp, dont l’architecte, Le Corbusier, avait accepté de faire les plans. Cette commission, qui défendait l'idée de la nécessité d'accueillir dans l'Église des œuvres de haute spiritualité issues de l'art des grands créateurs, venait de donner son accord pour la construction de la nouvelle chapelle de « Notre Dame Du Haut ».

En seulement deux années (1953-1955) la nouvelle Chapelle perchée sur une colline avait pris forme. Charles Bueb était arrivé dès le début du chantier avec son Rolleiflex et avait été attiré comme un aimant par ce bâtiment. Une amitié très forte se lia entre lui et l’Abbé René Bolle-Reddat, chapelain pendant 42 ans de la chapelle.

Après avoir photographié le chantier, il revint pour l’inauguration avec Le Corbusier, puis avec sa famille qu’il photographia et même pour y marier son fils.

 

P0001127-1409201012

 

….à l’édition d’un livre.

 

 

Qui sommes nous ?

 

Réalisateur de films de fictions et de documentaires, je suis aussi photographe. Plusieurs de mes films parlent d’architecture.

Auteur de plusieurs publications dont un livre d’entretiens avec Pascal Häusermann, architecte de maisons bulles, je développe avec Denis Gielen et Grégoire Romefort (graphiste) plusieurs projets avec les éditions Facteur Humain.

http://www.facteurhumain.be/

Les éditions Facteur humain sont distribuées en librairie par Exhibition International.

 

A l’origine cette petite maison d’édition belge a été créée pour publier des livres d’entretiens avec des artistes. Aujourd’hui nous voulons l’ouvrir à d’autres champs comme celui de la photographie. Les photographies de Charles Bueb a été un des déclencheurs de cette envie.

 

L’édition du livre des photos de Bueb a une ambition originale : il s’agit de montrer un regard décalé sur une œuvre ô combien solennelle du Corbusier. Nous n’avons pas sélectionné d’images où l’architecture et la lumière seraient les seuls sujets, comme les ouvrages de Lucien Hervé, photographe officiel du Corbusier. Ces livres existent déjà. Charles Bueb nous joue une autre partition : plus facétieuse, plus étrange, plus intime. Avec ses photos, il éclaire une facette plus sensuelle de la Chapelle.

Le livre se divise en plusieurs parties.

 

Une introduction biographique de Charles Bueb. C’est un recueil d’entretiens mené avec la famille du photographie. Il y sera présenté d’autres photos que celles de Ronchamp et on découvrira la personnalité du photographe alsacien.

 

Une deuxième partie sera consacrée à une surprenante série photo : un objet étranger devant la Chapelle : une Citroën DS. 

Charles Bueb a placé devant la Chapelle le véhicule mythique des années 50, la DS. Produite pour la première fois (et pour vingt ans), l’année de l’inauguration de Ronchamp. Le photographe s’amuse de ce que le Corbusier faisait avant-guerre : photographier un véhicule devant ses créations. La DS judicieusement bien placée va entamer un dialogue avec les courbes du bâtiment. Le mariage de ces deux objets des années 50 apporte un regard sur la modernité de cette époque.

 

P0001140-1409200983

 

Une troisième partie traite de l’échelle humaine face à la monumentalité de la Chapelle.

Au cours des années, Charles Bueb est devenu un intime de Ronchamp. Sa famille qui l’accompagnait souvent est devenue modèle en posant volontairement ou non devant l’édifice. Hormis sa femme, ses filles et son frère, on retrouve les abbés Marcel Ferry et René Bolle-Reddat. Pour la première fois dans la représentation photographique de l’architecture du Corbusier, on découvre la figure de l’Homme !

 

 

Une dernière partie : le Chantier. À l’origine de la construction : des fers, la forêt de six cents troncs de pins dressés et serrés les uns contre les autres pour soutenir le coffrage de la voûte.

Mais en découvrant les photographies, on s’aperçoit aussi que le chantier du Corbusier ne ressemble à aucun de ses autres chantiers : une partie des moellons de l’ancienne chapelle est réutilisée ici. Contrairement aux bâtiment parallélépipédiques du Corbusier, la Chapelle se construit avec une trame beaucoup plus complexe : les angles droits et les ouvertures sont rares.

 

P0001146-1409200913

 

Plusieurs textes vont introduire chacune des parties du livre. Il s’agit ici de montrer un autre regard sur ces photographies, un regard qui ouvre des portes. David Liaudet, l’auteur du Blog écrira avec ses mots et son regard en quoi une DS et un bâtiment du Corbusier font bon ménage, Jean François Matey, vice-président de l’Œuvre Notre-Dame-du-Haut, l’association propriétaire du site, nous donnera un texte intitulé « Le Corbusier sur la colline » et qui commence ainsi « Il y a donc eu au printemps 1950, comme on le raconte, ce rapt de l’architecte pas tout-à-fait déterminé encore, emmené en automobile par Maurice Jardot afin de lui faire découvrir la colline de Bourlémont et sa chapelle, endommagée par les éclats d’obus et provisoirement retapée »… Le premier texte sera confié à un architecte reconnu, pour qu’il nous livre son regard sur l’architecture « habitée » de la Chapelle de Ronchamp. Le nom de l’auteur sera donné au cours du financement du livre….

 

Julien Donada

À quoi servira la collecte ?

Nous avons  choisi de faire un livre avec une qualité irréprochable,  donc onéreuse!

L'impression sera trichromique sur un papier d'édition.

 

Format : 18x19,5 cm

80 pages

Cousu fil de lin

Couverture cartonnée.

1000 exemplaires

 

L'impression, en Belgique, coûtera 7 106,24 euros

 

La numérisation, la préparation des fichiers image et la sauvegarde des négatifs par le photograveur coûtera 1 815 euros.

 

 

Les droits d'auteur (parce que nous reproduisons une œuvre du Corbusier) s'élèveront à 1 369 euros.

 

Le tirage d’une série de 6 cartes postales éditée à 500 exemplaires, le tirage des petites épreuves 15 x15cm et le tirage limité de 5 photographies numérotées et tamponnées par le cachet original de Charles Bueb, garantissant l’authenticité des photos coûteront 973 euros...

 

Soit un budget total de 11 263,24 euros

 

 

La mise en page et le suivi d'impression sera exécuté par nos soins.

 

Nous allons prendre en charge la somme la différence entre le coût du livre et l'argent que l'on aura réussi à collecter avec kiss kiss bank bank.

 

Alors participez en pré-achetant le livre, et aussi faites circuler autour de vous notre projet!

 

 

Si nous avons décidé de faire ce livre maintenant, c'est pour être prêt avant l’ouverture d’une grande exposition au Centre Pompidou à Paris consacrée à l’anniversaire des 50 ans de la mort du Corbusier en avril 2015. 

 

 

Thumb_photo_du_75440615-08-___20.57-1408215588
Facteur Humain Ed.

Le projet du livre est porté par Julien Donada, réalisateur et photographe et Grégoire Romefort, graphiste et photographe. Facteur Humain débute son activité en 2002 dans le domaine des arts plastiques en publiant une série de conversations avec des artistes. Progressivement, ce champ éditorial s’élargit à d’autres domaines artistiques, comme... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_alex_4
Les photos semblent magnifique,et la couverture du livre donne une folle envie de l'ouvrir tout de suite. BRAVO pour ce projet !
Thumb_default
Mes racines franc-comtoises ont frémit à l'évocation de votre projet. Il me rend impatiente de regarder "autrement" cette chapelle bien connue. Bravo pour votre travail et votre esprit d'entreprise. Lucette
Thumb_default
très bon projet, je suis partant. L'abbé BOLLE REDAT m'avait donné une photo avec une DS sur la butte devant la chapelle et le cercle philatèlique de RONCHAMP que je préside, l'avait utilisée pour faire une flamme postale annonçant une concentration de véhicule de collection à RONCHAMP Haute_Patate.