Nous partons au Maroc au mois de mars 2014 afin d'y rechercher des espèces fossiles non décrites et d'y vivre une aventure hors du commun !

Large_5955531389182923-m65x

Présentation détaillée du projet

                                           

         Titre                                                             

                                            Date de l’expédition : 28/02/14 au 11/03/14

 

                                                            

 

 

Quis D5

 

 

P1020273

 

Gabriel Delaroue et Clément Dublanchet, nous sommes deux étudiants en deuxième année de géologie à l'Université du Maine. Parallèlement à nos études, nous consacrons notre temps à la paléontologie, en particulier à la préparation des fossiles. Pour cela, nous avons monté un laboratoire dans une ancienne étable et nous tentons de nous équiper au mieux possible pour la préparation des fossiles. Cela nous a permis de redécouvrir une faune oubliée du Cénomanien Sarthois. Nous avons été conduits après cette découverte à effectuer un prêt d'un fossile contenant 3 Callianassa cenomaniensis (Crustacé) au Museum de la ville du Mans.

 

 

Maro1

 

 

Par cette activité, nous avons découvert qu'un certain nombre d'espèces fossiles n'a pas été décrit dans les publications scientifiques et qu'il existe peu d'écrits actuels sur les gisements fossilifères marocains ainsi que sur toutes les activités annexes (conditions de fouille, impact sur la vie locale, sur l'environnement, etc). Après avoir réalisé déjà trois voyages au Maroc dont deux où Gabriel a pu apprendre des techniques de préparation, nous voulons répondre à ces questions que le citoyen lambda se pose:

 

- L'extraction d'un fossile est-elle autorisée ?

- La vente de fossiles n'est elle soumise à aucune loi ?

- Le commerce est-il bon pour la paléontologie ?

- Quels sont les rapports entre les amateurs et les scientifiques ?

- Comment se fait-il qu'une espèce non décrite peut se retrouver dans une collection privée ?

 

 

  Notreprojet   D4

 

Notre projet consisterait donc, dans un premier temps, à se rendre sur place pour clarifier les zones d'ombres sur le monde de la paléontologie (manque d'information sur les gisements, le personnel, d'un point de vue légal etc... ).

Nous irons donc sur les principaux gisements rencontrer les responsables afin de recueillir le maximum d’informations sur les conditions de fouilles. Ensuite, nous rencontrerons les ouvriers afin de connaître leur point de vue sur la situation, comme le salaire, les risques, et d'autres thématiques plus "symboliques" comme en leur demandant ce qu'est pour eux un fossile.

 

La recherche de fossiles au Maroc permet de faire des découvertes exceptionnelles et permet aussi de faire vivre des milliers de personnes dans le pays. Nous voulons simplement rappeler qu'avant d'être des fossiles de collection ou des curiosités scientifiques, ce sont de simples cailloux et ce sont ces Hommes qui permettent leurs découvertes.

Nous souhaitons rapporter quelques échantillons d’espèces non décrites que nous présenterons aux scientifiques français pour tenter d'obtenir une explication justifiant éventuellement les lacunes sur la diffusion des informations. Savez-vous par exemple que les musées français n'ont pas le droit d'échanger ou de vendre des fossiles... si bien qu'aujourd'hui, dans la conjoncture actuelle, les collections coûtent cher à entretenir (lieux de stockage de ce qui n'est pas exposé, rangement, système de classification etc...). Nous interrogerons donc quelques musées sur leurs intentions futures concernant la gestion des collections.  

 

 

Pour répondre à toutes ces problématiques nous comptons nous rendre sur différents gisements. Ceux-ci ont été choisis car ils sont très populaires et sont probablement les plus connus du Maroc. Néanmoins, nous passerons dans l'Atlas, là ou de nombreux restes de Sauropodes ont été découverts mais dont l'établissement d'une publication scientifique conséquente reste mystérieusement absente. Les gisements ci-dessous sont très connus, chez les amateurs comme chez les scientifiques mais paradoxalement, de nombreuses espèces fossiles ne portent pas encore de nom et ne sont pas officiellement reconnues (certaines mesurant plusieurs dizaines de mètres...).

 

 

Les Phosphates

 

Les principaux gisements de phosphates sont concentrés dans le nord du Maroc et le nord de la Tunisie. Au Maroc, les phosphates sont constitués d'immenses gisements dont le plus grand a une dimension de 100 km de long sur 80 km de la large.

Les phosphates se sont formés à la suite d'accumulation d'organismes marins pendant 40 millions d'années.

Dans ce gisement, crocodiles, reptiles marins, requins et autres vertébrés s'y sont fossilisés.

 

 

Snen

Fossile découvert par Snen dans sa propre mine, facebook.com

 

Squelette complet d'un grand requin du type Otodus. Chaque disque est une vertèbre de ce requin, on peut distinguer quelques dents également.

 

 

Goulmima

 

Goulmima est un gisement daté du Turonien (92 millions d'années) où les fossiles sont trouvés sous forme de bloc de calcaire ovoïde. La faune de ce gisement est immense mais seulement quelques espèces ont été répertoriées dont certaines atteignant de grande taille comme l’Elasmosaure (similaire au monstre du Loch Ness).

 

Maro3

Crâne de poisson appartenant à une espèce non décrite pour le moment, taille : 35 cm (Collection personnelle)                     

 

 

Les Kem-Kem

 

Les monts Kem-Kem se situent au sud-est du Maroc. La zone des Kem-Kem s'étend sur plus d'une centaine de kilomètres au sud de la vallée de la Daoura.

Les Kem-Kem du sud marocain présentent des affleurements correspondants aux niveaux de l'Albien supérieur jusqu'à la transgression cénomanienne. Les fossiles découverts vont des poissons aux dinosaures en passant par les tortues sans oublier une faune de crocodiliens sur l'ensemble des gisements (Gara sba, hamada du Guir, Taouz).

 

 

Spinosaurus_crane

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Spinosaurus_Crane.jpg

 

Détail d’un crâne de Spinosaurus

 

 

Erfoud

 

Erfoud est célèbre pour ses multiples carrières de fossiles, parce qu'elles recèlent de spécimens d’une incroyable diversité, mais surtout parce que ceux-ci sont incrustés dans des plaques de marbre.

Au centre de la ville, de nombreux artisans travaillent dans des conditions difficiles le polissage des fossiles. On en fait de petits objets décoratifs : cendriers, pendentifs, assiettes, vasques, etc. Des usines plus conséquentes en font des objets de plus grande envergure : tables, fontaines, plaques sculptées, etc.

 

Maro5

www.spiriferminerals.com

 

Orthocéras et goniatites dans le désert marocain (Erfoud).

 

 

Orga   D2

 

Pour nous y rendre, nous prendrons l'avion (Aller/Retour) au départ de Paris, arrivée à Rabat (point A). Nous serons attendus sur place par un ami marocain, Ouhouiss Moha, lui-même engagé dans la paléontologie (vendeur de fossiles, spécialisé dans les oursins fossiles et il a aussi permis la découverte de nouvelles espèces d'oursins et de crustacés). Par le biais de ce contact, nous louerons un 4x4 pour nous déplacer.

 

Premièrement, nous nous rendrons à Oued Zem (point B) qui est une ville marocaine située dans les phosphates. (166 km environ depuis Rabat soit 2 heures 25 minutes). Dans ces gisements, nous rencontrerons un certain Snen qui possède sa propre mine de phosphate. Ce personnage adopte des techniques d'extractions très intéressantes comparées à ce qui est fait dans les autres carrières (nombreuses photos, numérotation des os notamment).

 

Deuxièmement, nous irons à Goulmima (point C) située au sud-est de Oued Zem à environ 388 km soit environ 5 heures 30 minutes de trajet. Là-bas, nous rencontrerons Arrou, plus connu sous le nom de Ben Laden (les marocains le surnomme ainsi en raison de sa grande barbe !).

 

Enfin, nous prendrons la route direction Taouz (point E) où se trouvent les gisements des Kem Kem tout en prenant le temps de faire une halte à Erfoud (point D) soit un cumul de 190 km soit 2 heures 30 minutes.

 

Carte_maroc

 

 

Retour   D1

 

Ce projet sera présenté dans divers lieux publiques : bibliothèque(s) universitaire (s), au restaurant « L'Épicerie du Pré » (restaurant bio du Mans) ainsi que dans des écoles primaires (Le Mans, Paris et pourquoi pas chez vous ? ). Nous aimerions aussi partager notre expérience lors du Forum Jeunes au Mans.  De plus, nous envisageons une intervention dans des hôpitaux, maisons de retraites, etc.

Au final, nous sommes prêts à intervenir partout où cela nous sera possible !

 

Pour ceux ayant des idées de lieux, n'hésitez pas à nous les soumettre. Nous sommes déjà intervenus dans une école pour présenter notre mission en aval de l'expédition, nous reverrons les enfants après l'aventure pour leurs raconter le voyage en détail. Nous tenterons également de les tenir informés sur notre position pendant l'aventure via les réseaux sociaux : Suivez nous !

 

 

 

Ecole__2_

 

Sur cette photo, nous deux lors d'une intervention devant les enfants de l'école primaire Gustave Caillebotte (Gennevilliers, banlieue parisienne).

 

À quoi servira la collecte ?

 

 

Cette collecte permettra l'expédition, les frais sont explicités ci-dessous.

 

I. Frais matériel :

 

     a. Photographie

- Appareil photo/caméscope : 300 €

- Stabilisateur de caméra (projet de KissKissBankBank): 130 €

 

     b. Électronique

- GPS : 150 €

- Téléphonie : 50 €

 

     c. Prospection

- Chaussures randonnées : 130 € / personne

- Cartes géologiques : 120€

- Matériel de fouille : 350€

 

 II.  Les frais de déplacement :

 

     a. Locomotion

- Location véhicule / assurance: 1000 €

- Essence : 300 €

- Billet d'avion : 250 € / personne

 

     b. Vitale

- Logement : 300 €

- Nourriture, eau : 200 €

 

     c. Guide

- Guide (connaissance sur place mais défraiement) : 200-300 €

 

 

 

Total ~ 3910 €

 

Frais_totoFrais_mat_rielFrais_deplacement

 

 

 

Thumb_p1020273
Les chercheurs de cailloux

Deux étudiants en géologie et passionnés de paléontologie avec une envie folle de parcourir le monde à la recherche d'espèces disparues ! Nous avons déjà eu la chance de présenter notre projet dans plusieurs écoles primaires, les enfants étaient emballés et nous ont même pris pour les acteurs de Jurrasic Park. Leurs professeurs nous soutiennent et... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Participation pour le voyage au Maroc Mamipapounet --Mémé Labelle --"Françoise et Hubert amis skis"
Thumb_p1020273
On est en train de faire les derniers réglages pour le voyage! La caméra et le stabilisateur sont prêt. Nos contacts nous attendent au Maroc... et nous on commence à stresser ! Merci à tous pour votre soutien, plus que 88% , on y croit !
Thumb_1531691_10202753043810204_973441379_n
Encore un mois les gars ! Votre projet me fait rêver !