Habillez la Troupe en Bois pour que notre pièce Château en Suède prenne toute sa dimension : costumes d'époque, canapé rococo et jabots!

Large_kisskiss_teb_2013_copie

Présentation détaillée du projet

 

CHATEAU EN SUEDE

Bienvenue_au_ch_teau_des_falsen

 

Qui sommes-nous ?

 La Troupe en Bois, c’est une compagnie atypique qui aime les beaux textes et le jeu sans se prendre au sérieux. Comédiens et metteurs en scène en devenir, mais aussi décorateurs, communicants et autres acteurs de l’ombre, la Troupe en Bois se définit en premier lieu par ce mélange de personnalités et de talents. Née en 2011, sous l’impulsion de cinq élèves du Celsa, tous anciens de la troupe l’Entracte, la Troupe en Bois a choisi pour sa première année de monter Enfermés, un spectacle composé de deux pièces courtes d’Israël Horovitz, audacieuses et même douloureuses. Nous avons joué Sucre d’Orge et Beirut Rocks tout l’été 2012 à Paris puis en festival (Prix de la meilleure pièce au festival Fri’scènes en Suisse) et a permis de confirmer un esprit de troupe fort riche de nouveaux venus.  Pour 2013, la Troupe en Bois reste fidèle à son choix de texte contemporain en s’attaquant au Château en Suède de Françoise Sagan. Aussi grinçante que celles de la première saison, la pièce de cette année porte une certaine désinvolture, celle qui a été tant reprochée à Sagan. De quoi rire et pleurer sur les planches brûlantes du théâtre qu’on aime, celui où l’on jubile autant dans la salle que sur la scène.

 

La pièce

 

Il y a Éléonore, sorte de pivot du manège délirant qu’est le Château Falsen. Il y a son indissociable frère Sébastien, espèce perdue entre fin de race et dandy charmeur. Elle est venue s’enfermer dans son mariage avec Hugo, qui ne rêve que d’une chose : la paix. Paix que ne lui laisse pas sa soeur, Agathe, rigidifiée par les années et les frustrations. Elle se rêve d’un autre siècle, et mène la famille à coups de cravache bien portés, doublée par son serviteur dévoué, Gunther. Il y a Ophélie, la première épouse d’Hugo, coincée entre vie et mort, qui joue la folle et parfois se prend à ses propres fables. Au milieu de ce manège qui s’emballe, Frédéric, jeune loup venu de la ville, fou amoureux d’Eléonore, se fera broyer en voulant tuer cette machine completement infernale.     Château en suède C’est une drôle d’histoire que cette pièce écrite par Françoise Sagan en 1960 et jouée pour la première fois au Théâtre de l’Atelier en 1960. Château en Suède est finalement une pièce assez classique dans sa forme : quatre actes, une galerie de personnages coincés dans un huis clos où s’exposent de manière peu pudique les perversions humaines, l’adultère, l’inceste, la folie et même un faux meurtre. Là où Sagan réussit son tour de force, c’est qu’elle réinvente dans cette forme classique une nouvelle forme de marivaudage. C’est un vaudeville qui finit mal, une comédie de moeurs dont les personnages s’ennuient et vont s’inventer une vie, avec un mépris absolu pour « ce qui se fait » et surtout « ce qui ne se fait pas… ».

 

Note d'intention

Château en Suède est avant tout une comédie. Derrière ses atours noirs et grinçants, elle regorge de réparties cinglantes et de quiproquos vaudevillesques. Tout le talent de Françoise Sagan est d’avoir su faire voyager les personnages qui peuplent habituellement son oeuvre pour sortir de l’introspection amoureuse et nous emmener loin là-bas, dans le château enneigé de la famille Falsen. On retrouve avec plaisir son génie de la réplique qui fait mouche et son regard amusé, bienveillant, sur la faiblesse humaine. Mais on découvre aussi que, délivrée du réalisme qu’elle s’impose dans ses romans, Sagan crée des personnages… complètement fous. Note d’intention A force de désoeuvrement, cette famille qui vit en huis clos s’est créé ses propres normes, où l’on permet d’avoir 2 femmes mais pas d’enlever sa cravate. Pas un des habitants n’est sensé, mais ils se complaisent dans leurs incohérences avec naturel. Je me réjouis de raconter cette histoire de fantômes, dépourvue du moindre sentimentalisme et où l'amour finit congelé dans le cynisme le plus pur… Ariane Raynaud  - Mise en scène

 

L'équipe 

Thalassa Albertin - responsable costumes et décors

  François Baillon - comédien – rôle de Gunther / responsable diffusion  

Clément Bourdeleau - comédien – rôle d’Hugo

 

Juliette Delvienne - assistante mise en scène / graphiste / photographe

 

Clémence Dichamp - conseillère artistique

 

Anne-Lise François -  photographe / responsable diffusion

 

Eva Freitas - comédienne – rôle d’Ophélie

 

 

Sidonie Gaumy - comédienne – rôle d’Agathe

 

Clément Martin - comédien – rôle de Sébastien

 

 

Yoni Nahum -  comédien – rôle de Frédéric

 

Ariane Raynaud - metteur en scène

 

Laure Roldes - comédienne – rôle d’Eléonore

 

Ugo Schimizzi – gourou / régisseur

 

Pour plus d'informations, rendez-vous sur notre site : http://latroupeenbois.fr/

À quoi servira la collecte ?

Vos contributions nous permettrons d'acquérir une partie des décors et des costumes de la pièce.

 

Décors : budget de 250€

> Le canapé 

Canap__rococo

 

> Le faux-mur en arrière plan : tissus ancien tendu sur 3m x 1.90m, le tout tenu par un système de mats, construction maison par Mr Albertin  Pour compléter le tout : tapis, coussins, service à cognac, guéridon et livres  

 

Costumes : budget de 550€

> robes d'époque d'Eléonore et Agathe, 2 robes d'inspirations 19e siècle à faire réaliser par une couturière professionnelle  

 

> costumes d'époque des rôles masculins : habits à basques 19e, pantalons en toile beiges rentrés dans des bottes cavalières, chemise avec lavallière ou à jabot.  

 

Un avant goût :

Diapositive1     Diapositive2

 

Merci de votre aide !

Thumb_teb_newlogo_vf2-petit-01-1465051894
La Troupe en Bois

Depuis 2011, la Troupe en Bois rassemble des jeunes passionnés de théâtre de tous les horizons : metteur en scène, comédiens, photographe, webdesigner, chargé de diffusion ou encore des costumes et des décors… Notre mot d’ordre : créer ensemble, en profitant de nos regards croisés, de nos formations variées, du Cours Simon aux Beaux-Arts, en...

Derniers commentaires

Thumb_default
Pour la création au théatre , pour votre jeune troupe et le plaisir de vous voir donc sur scène le 22mai dans cette belle pièce grincante de sagan , à bientot , didier
Thumb_default
Beau projet ! Avec mes amitiés à la troupe !
Thumb_default
Avec tous nos encouragements. Tino.95