Fruit d'une seconde année d'exercice de la Troupe en Bois, CHATEAU EN SUEDE, de Françoise Sagan se jouera à Paris grâce à vos beaux yeux.

Large_kisskiss_teb_2013_copie

The project

CHATEAU EN SUEDE

 

Bienvenue_au_ch_teau_des_falsen

Qui sommes-nous ?

 La Troupe en Bois, c’est une compagnie atypique qui aime les beaux textes et le jeu sans se prendre au sérieux. Comédiens et metteurs en scène en devenir, mais aussi décorateurs, communicants et autres acteurs de l’ombre, la Troupe en Bois se définit en premier lieu par ce mélange de personnalités et de talents. Née en 2011, sous l’impulsion de cinq élèves du Celsa, tous anciens de la troupe l’Entracte, la Troupe en Bois a choisi pour sa première année de monter Enfermés, un spectacle composé de deux pièces courtes d’Israël Horovitz, audacieuses et même douloureuses. Nous avons joué Sucre d’Orge et Beirut Rocks tout l’été 2012 à Paris puis en festival (Prix de la meilleure pièce au festival Fri’scènes en Suisse) et a permis de confirmer un esprit de troupe fort riche de nouveaux venus. QUI sommes-nous ? Pour 2013, la Troupe en Bois reste fidèle à son choix de texte contemporain en s’attaquant au Château en Suède de Françoise Sagan. Aussi grinçante que celles de la première saison, la pièce de cette année porte une certaine désinvolture, celle qui a été tant reprochée à Sagan. De quoi rire et pleurer sur les planches brûlantes du théâtre qu’on aime, celui où l’on jubile autant dans la salle que sur la scène.

 

L'équipe

 

Thalass_

 

Thalassa Albertin - responsable costumes et décors  

Thalassa est née à Chartres, c’est un concept. Chartres c’est tout plat. [Ca me stresse les montagnes.] A Chartres, il y a des agriculteurs peroxydés qui conduisent des 4×4 et ont des femmes de 20 ans. [Non mais c’est nul tes questions]. Si elle voulait changer quelque chose, elle changerait ses cuisses. Obviously. Ce qui a de l’importance, la famiglia, of course.

 

Ba-francois

 

François Baillon - comédien – rôle de Gunther / responsable diffusion

Petit, François voulait être réalisateur de cinéma. Une fois il s’est déguisé en lapin mais n’a pas aimé ça. Sa bonne résolution pour 2013 : arrêter de vérifier vingt fois avant de partir de son appartement qu’il a bien éteint le chauffage (je ne vois pas où est le problèeme, je fais pareil…)

 

 

Bo-clement-b

Clément Bourdeleau - comédien – rôle d’Hugo

Clément rêvait petit d’être un Power Rangers, ou un lego mais c’était plus compliqué… Aujourd’hui il rêve d’une pizza parfaite gorgonzola, pepperoni, thon et œuf avec pate fine et filet d’huile d’olive première pression à froid. Et il passe ses weekends entre théâtre, sport, théâtre, amis et théâtre !

 

De-ju

 

Juliette Delvienne - assistante mise en scène / graphiste / photographe

Ce qui attire le plus Juliette dans le théâtre, c’est qu’on peut y « faire les cons en permanence » et multiplier les idées franchement délirantes. Ne lui demandez pas de choisir un dessert préféré, elle aime trop la tarte aux amandes, tout ce qui est au chocolat et les smarties. Toutes ces friandises n’ont cependant aucune comparaison avec le moment véritablement « parfait » qu’elle vécu, à Barcelone, avec des amis, au Parc Guell, posés sur un rocher devant un coucher de soleil. Cliché ? Mais parfait.   Di-clemence1

Clémence Dichamp - conseillère artistique

Clémence affirme être plutôt jupe que pantalon. Dans ses poches avant et arrière, on peut trouver une fille enthousiaste, optimiste et créative. Sa pression artérielle est actuellement évaluée à 8 sur 10, ce qui lui permet d’offrir la joie autour d’elle, mais aussi dans le château des Falsen…     Fra-annelise

Anne-Lise François -  photographe / responsable diffusion

Anne-Lise pense que l’univers est composé d’électrons libres, comme elle, un peu. Elle pense aussi qu’il y a des particules, comme elle, un peu. Et aussi des boules de feu, beaucoup, passionnément. En cas d’unique chanson à fredonner dans un scaphandre, la peur de couler la saisit. Nonobstant, Bachelorette de Bjork remporte le suffrage pour s’élever, ne pas couler au fond des abysses. Oui, c’est un peu dark. En tant que troupe en polyester, elle n’aimerait pas se prendre une bûche de la troupe en bois, pour rester dans la légèreté, l’amitié et le professionnalisme. Bon, elle touche du bois pour l’avenir et la continuité.

  Fre-eva

 Eva Freitas - comédienne – rôle d’Ophélie

Eva est une jeune étudiante de 21 ans, souriante, positive et généreuse. Mais étant une fille, elle est aussi têtue, maniaque et un peu trop timide à son goût. Dans dix ans, elle se verrait bien vivre à la campagne entourée de chèvres et de champs. Mais comme ça ne paie pas elle donnera des cours de théâtre au village du coin. Elle admire beaucoup Keira Knightley pour son parcours, son naturel et son jeu tout en finesse et retenue.    

 

Ga-sidonie

 

Sidonie Gaumy - comédienne – rôle d’Agathe Sidonie a toujours voulu être comédienne, danseuse étoile, joueuse de clarinette et danseuse de claquettes. Si elle devait vivre dans un pays, ce serait en Suède, dans un château avec beaucoup de neige, et une folle qui appelle aux Dieux odieux les vieux des yeux adieux audio des dieux. A choisir, elle serait la Schtroumpfette, parce que Betty Boop c’est vraiment son opposé.

  Ma-clement-m

 

Clément Martin - comédien – rôle de Sébastien

Clément rêverait de jouer Figaro dans Le mariage de Figaro, mais il jouera Sébastien dans Château en Suède. Il se souvient du jour où ses pieds ont décollé du sol la première fois qu’il a fait du parapente. S’il était une femme il s’appellerait Eugénie, il aurait une belle poitrine et beaucoup d’assurance.   Na-yoni

Yoni Nahum -  comédien – rôle de Frédéric Quand il était jeune, Yoni rêvait d’être animateur télé. Mais le destin en décida autrement ! Aujourd’hui comédien, son expérience théâtrale la plus marquante reste le jour où il a du annoncer devant un public de 700 personnes « Pensez à éteindre vos portables ! ». Haha…traumatisant ! D’autant plus que les gens ont tendance à le trouver prétentieux au premier abord.  

Ra-ariane

Ariane Raynaud - metteur en scène Petite, Ariane voulait être la reine. La Reine Ariane. Bon, elle a aussi voulu être directrice d’école (dans un souci de mégalomanie sans doute, ndlr). Si elle se retrouvait sur une île déserte, elle emmènerait Je sais cuisiner de Ginette Mathiot (pour pouvoir agrémenter le manioc et la coco ? ndlr). Les trois phrases qu’elle aimerait absolument prononcer avant de mourir : « Je ne suis pas folle vous savez », « Change de trou ça fume » et « J’aspire à une vie plus simple ».    

 

Ro-laure

Laure Roldes - comédienne – rôle d’Eléonore Au premier abord, pour mieux la connaître, Laure vous dira « je ne suis pas folle vous savez ! Bonsoir… » et « j’adore les lapins » comme la fille dans les Looney Tunes mais Laure, elle ne les tue pas. Elle ne veut pas changer sa vie, peut-être plus de théâtre, de lapins et de soleil aussi. Ou bien devenir une star célèbre et en haut de l’affiche (triple pléonasme). Exactement la même vie quoi. Il est bon de savoir également qu’elle vous dira plutôt oui que non.

 

 

 

Sc-chat

 

Ugo Schimizzi – gourou Ugo est fier, fier d’être un homme, un vrai. Surtout que c’est quand même vachement utile pour être régisseur. Grâce à ses forces hors du commun et sa virilité puissante, Ugo du fond de sa petite cabine noire face à la scène pousse ses boutons. Sa plus grosse bêtise est d’avoir grandi, mais bon il rêve quand même de prendre le train de l’espace en écoutant As the Stars Fall, de l’électro planant génial.

 

 

La pièce

 

Il y a Éléonore, sorte de pivot du manège délirant qu’est le Château Falsen. Il y a son indissociable frère Sébastien, espèce perdue entre fin de race et dandy charmeur. Elle est venue s’enfermer dans son mariage avec Hugo, qui ne rêve que d’une chose : la paix. Paix que ne lui laisse pas sa soeur, Agathe, rigidifiée par les années et les frustrations. Elle se rêve d’un autre siècle, et mène la famille à coups de cravache bien portés, doublée par son serviteur dévoué, Gunther. Il y a Ophélie, la première épouse d’Hugo, coincée entre vie et mort, qui joue la folle et parfois se prend à ses propres fables. Au milieu de ce manège qui s’emballe, Frédéric, jeune loup venu de la ville, fou amoureux d’Eléonore, se fera broyer en voulant tuer cette machine completement infernale.     Château en suède C’est une drôle d’histoire que cette pièce écrite par Françoise Sagan en 1960 et jouée pour la première fois au Théâtre de l’Atelier en 1960. Château en Suède est finalement une pièce assez classique dans sa forme : quatre actes, une galerie de personnages coincés dans un huis clos où s’exposent de manière peu pudique les perversions humaines, l’adultère, l’inceste, la folie et même un faux meurtre. Là où Sagan réussit son tour de force, c’est qu’elle réinvente dans cette forme classique une nouvelle forme de marivaudage. C’est un vaudeville qui finit mal, une comédie de moeurs dont les personnages s’ennuient et vont s’inventer une vie, avec un mépris absolu pour « ce qui se fait » et surtout « ce qui ne se fait pas… ».

 

Note d'intention

Château en Suède est avant tout une comédie. Derrière ses atours noirs et grinçants, elle regorge de réparties cinglantes et de quiproquos vaudevillesques. Tout le talent de Françoise Sagan est d’avoir su faire voyager les personnages qui peuplent habituellement son oeuvre pour sortir de l’introspection amoureuse et nous emmener loin là-bas, dans le château enneigé de la famille Falsen. On retrouve avec plaisir son génie de la réplique qui fait mouche et son regard amusé, bienveillant, sur la faiblesse humaine. Mais on découvre aussi que, délivrée du réalisme qu’elle s’impose dans ses romans, Sagan crée des personnages… complètement fous. Note d’intention A force de désoeuvrement, cette famille qui vit en huis clos s’est créé ses propres normes, où l’on permet d’avoir 2 femmes mais pas d’enlever sa cravate. Pas un des habitants n’est sensé, mais ils se complaisent dans leurs incohérences avec naturel. Je me réjouis de raconter cette histoire de fantômes, dépourvue du moindre sentimentalisme et où l'amour finit congelé dans le cynisme le plus pur… Ariane Raynaud  - Mise en scène

 

Thumb_teb_newlogo_vf2-petit-01-1465051894
La Troupe en Bois

Il y a bien longtemps, féru de Math et à la recherche de challenge, j'entrais dans une prépa. Je finissais ma scolarité quelques années plus tard avec une passion pour le théâtre, l'innovation, la créativité et un goût prononcé pour le numérique et les nouvelles techs. Aujourd'hui encore mon coeur balance, et je suis autant comédien qu'ingénieur. L'un... See more

Newest comments

Thumb_default
Pour la création au théatre , pour votre jeune troupe et le plaisir de vous voir donc sur scène le 22mai dans cette belle pièce grincante de sagan , à bientot , didier
Thumb_default
Beau projet ! Avec mes amitiés à la troupe !
Thumb_default
Avec tous nos encouragements. Tino.95