Premier numéro du magazine (print) CHEAPER, magazine Art et Société, "pop", transdisplinaire et bilingue

Large_une_kk_cheaper_copier

Présentation détaillée du projet

"Un journal doit être un événement"

 

Le collectif Zero Zeros (Marseille / Bologne / Barcelone) prépare pour le premier trimestre de l’année 2014 la publication du premier numéro de CHEAPER, "pop" magazine  art et société d’un type nouveau : curieux et collaboratif, transdisciplinaire et iconoclaste, bilingue.

 

Résolument «cheap», édité en collaboration avec d’autres medias culturels et alternatifs, fabriqué avec l’économie de moyens qui sied à sa philosophie, CHEAPER est connecté sur les cultures insolites, branché sur les idées qui agitent nos sociétés, faisant une large place aux artistes et aux acteurs de toutes les disciplines, intellectuelles ou militantes, comme aux citoyens qui s’impliquent.

 

- QUI SOMMES-NOUS ?

 

Le collectif Zero Zeros qui coordonne CHEAPER Magazine est un collectif européen d’artistes, «d’activistes» culturels et de journalistes en provenance de plusieurs pays, dont les moyens sont mis en réseau pour produire des contenus éditoriaux inédits.

 

- QUELS SONT LES SUJETS QUE CHEAPER VA TRAITER ?

 

Tous les sujets qui interrogent nos sociétés contemporaines, qui les remuent et nous font avancer.

 

CHEAPER, c’est un regard neuf sur les événements et tendances, mettant en relation les artistes et les citoyens avec les grandes interrogations de fond. Nos focus sont transversaux, transfrontières, parfois transgressifs, toujours irrigués par l’art et la culture.

 

CHEAPER revient ainsi sur les thèmes qui concernent au plus près notre citoyenneté, sans préjugés : les grands mouvements qui remuent nos sociétés, les interrogations qui les traversent, le politique et l’écologie, le sociétal et les préoccupations citoyennes, tout ceci concerne CHEAPER qui n’oublie jamais de les confronter à la pensée et au regard libres des artistes. Car ceux-ci, à travers leurs oeuvres, ont quelque chose à dire sur cela, souvent bien mieux que tous les discours, les analyses, les positions arbitraires.

 

- SOMMAIRE DU NUMERO 01 :

 

Au sommaire du numéro 1 actuellement en préparation, le «chemin de fer» prévisionnel répercute de grands sujets qui interrogent notre époque :

 

- Entre autres, un reportage sur les suites des événements stambouliotes de la place Taksim et le désarroi d’une jeunesse turque coincée entre deux mondes, un sujet sur les théâtres occupés en Italie, les ravages de la crise immobilière en Espagne vus au travers d’images d’artistes et de citoyens, un reportage photographique dans les camps Rroms dans divers pays d’Europe, le désastre écologique chinois, un reportage sur la situation culturelle dans une Grèce dévastée par la crise et la montée de l’extrémisme…

 

- Mais aussi des sujets plus «légers», avec notamment des focus sur un portrait de l’artiste iconoclaste Wim Delvoye et un autre de Raymond Pettibon, graphiste rock et artiste plurimedias, un grand sujet sur le Flamenco de Jerez, berceau du genre, un focus sur le travail musical de David Lynch et ses liens que celui-ci entretient avec son cinéma, un portrait de Patti Smith, icône rock toujours engagée, également un portrait du collectif russe Voina dont sont issues les Pussy Riot

 

Des reportages sur la vie musicale bahianaise au Brésil ou sur les ateliers d’artistes à Leipzig (Allemagne), un regard photographique sur Lisbonne, cité des poètes mélancoliques et de l’absence, vaisseau urbain posé sur le Tage et l’Atlantique. .. 

 

Et également des interviews de performeurs, auteurs ou musiciens… Et puis, bien sûr, des focus «découvertes», mettant en exergue des artistes de la scène européenne dite «underground», dans toutes les disciplines…

 

Voici la Une (provisoire, of course) du premier numéro de CHEAPER :

 

Jpeg_cover_cheaper

 

 

- A QUOI VA RESSEMBLER CHEAPER ?

 

Les modèles éditoriaux «historiques» de CHEAPER sont, par exemple, «l’Autre Journal», publié par Michel Butel, ou encore les fanzines américains et européens des années 70 et 80. 

 

Surtout et plus près de nous, une presse alternative curieuse et non commerciale, des revues culturelles comme «l’Impossible», «Toiletpaper» , «Mousse magazine»… Mais aussi des médias alternatifs d’information, présents sur le net ou imprimés. 

 

Physiquement, l’objet magazine CHEAPER est un trimestriel (un numéro par «saison»), bilingue Anglais-Français, imprimé en rotative sur papier «cheap», très grand format (27×37 cm), sur 120 pages quadri et n&b, avec beaucoup d’images et de liens actifs vers les sites de nos partenaires.

 

Le tirage du numéro 1 est prévu à 50 000 ex, distribués en France (kiosques et lieux culturels), dans les capitales européennes et dans celles de quelques pays emblématiques dans le monde : Brésil, Inde, Liban, Egypte…

 

Il sera vendu à 2 euros, (ou 3 $) un prix qui correspond à l’idée que l’on se fait d’un magazine vraiment populaire et accessible à tous.

 

Voici quelques exemples de maquette de pages (en faux texte, bien sûr) :

 

 

Exemple_page_cheaper_2

 

 

 

Exemple_page_cheaper_1

 

- QUELLE EST LA PHILOSOPHIE DE CHEAPER ?

 

Avec CHEAPER, Zero Zeros renoue avec l’utopie d’un media universel, un media qui s’engage et porte haut le modèle d’une presse d’idées, d’art et de culture(s).

 

Un media indépendant vécu comme une expérience enrichie du monde*, dégagée de ses convenances culturelles, «morales», voire idéologiques propres à la presse ordinaire, comme de ses contingences commerciales usuelles et de ses impératifs de «rentabilité» .

 

* Un journal doit être un événement (Michel Butel)

 

Tiré en très grand nombre sur rotative, son prix de vente à 2 euros, son bilinguisme français-anglais, comme sa distribution grand public sur plusieurs pays, ont pour objectif de créer une expérience universelle, partageable par tous, fondée sur l’échange, la capillarité et la transversalité.

 

CHEAPER est collaboratif : Ouvert à toutes les contributions, dès lors qu’elles collent à la «philosophie» du magazine, CHEAPER est de surcroît réalisé en collaboration et interraction avec d’autres partenaires médias sensibles aux mêmes préoccupations dont nous reprenons avec leur accord et complicité certains des contenus, en complément de nos propres contenus exclusifs.

 

- QUELLES SONT LES REFERENCES DE CHEAPER ?

 

Journalisme : Voici les magazines et journaux que CHEAPER suit et qui font référence pour nous dans le domaine du reportage : 21, El Pais, Polka, La Reppublica, Slate.fr, Mediapart, Rolling Stones, Haaretz, Now, Il Manifesto, Washington Post, Village Voice...

 

Culture :

Art : voici quelques artistes -entre autres- que CHEAPER aime bien : les Chapman Brothers, Ryan Trecartin, Maurizio Cattelan, Raymond Pettibon, Wim Delvoye, Cindy Sherman, Robert Filliou, Bansky, Louise Bourgeois, Robert Crumb ...

Musiques : voici quelques musiques -parmi d'autres- avec lesquelles CHEAPER a des affinités : John Zorn, David Lynch, Estrella Morente, Residents, Ibrahim Maalouf, Philip Glass, Nick Cave, Titi Robin, Stooges, Patti Smith, Rokia Traoré, Goran Bregovic...

Ecrivains et poètes : voici -quelques uns- des auteurs dans lesquels CHEAPER se reconnaît : Thomas Pynchon, Charles Pennequin, John Giorno, Christophe Fiat, William Burroughs, Pierre Guyotat, Arturo Pérez-Reverte, Fernando Pessoa, Cormac McCarthy ...

 

Voici quelques exemples des artistes visuels dont nous traitons dans le numéro 01 :

 

Chapman Borthers :

 

Ryan Trecartin :

Raymond Pettibon :

 

 

- LE COMITE EDITORIAL :

 

Le comité éditorial ainsi que l’équipe de rédaction de CHEAPER sont constitués de collaborateurs venus de medias culturels et alternatifs ainsi que d’artistes de tous les horizons géographiques et culturels.

 

Le collectif fondateur est emmené notamment par Fiona Risi (artiste et critique, Bologne, collabore à diverses revues d'artistes (Zinco, Vaï..), Arnaud Messi (artiste, France), Amelio Perez (journaliste free lance, Barcelone), Marc Roudier (journaliste culturel, France, dirige Inferno Magazine), Consuelo Ramos (musicienne et critique, Séville, colllabore entre autres à Flamencas, Oy !) Pascal Salles (critique musical, France, rédac-chef de NO Music magazine), Bastien Renault (photographe, Paris), Victoria Mills (artiste, Barcelone) … auquel s’agrège une équipe éditoriale en provenance de plusieurs pays européens.

 

CHEAPER est édité par CHEAPER éditions, association à but non lucratif, Marseille France.

 

- LES PARTENARIATS DE CHEAPER :

 

CHEAPER édite ses propres contenus, mais tient un oeil ouvert sur ce qui se trame autour de lui… 

 

Ainsi, CHEAPER reprend également certains des contenus de nos partenaires media que nous jugeons importants, que ce soit des magazines ou revues, des radios, ou des sites Web culturels et alternatifs .La liste des partenaires intéressés par l’expérience CHEAPER s’allonge de jour en jour.

 

Nos partenaires médias à ce jour :

INFERNO Magazine , magazine de l'art et des scènes contemporaines,  

NO Music Magazine, le mag des musiques vivantes

 

- L’EXPERIENCE CHEAPER :

 

Pour résumer, l’expérience CHEAPER, c’est :

– Un magazine culture et société, accessible à tous, mondialisé et ouvert, véritablement «pop», qui s’inscrit pleinement dans le monde contemporain et l’aborde sous un angle inédit. 

– Un lieu de débat et de réflexion autour des grands sujets sociétaux, politiques et culturels qui bouleversent le monde, mais aussi une fenêtre sur les pratiques en marge, les initiatives citoyennes, les expériences inédites, les expressions de l’infra-mince, du subreptice et de l’intrerstice, où qu’elles se produisent, quelle que soit la forme qu’elles prennent ;

– Un magazine enfin qui fait une grande part à l’image comme aux multiples expressions artistiques.

 

Au delà de cette collecte de lancement, vous pouvez également nous rejoindre en tant que collaborateur. Dès à présent, CHEAPER est ouvert à toutes vos propositions... Bienvenue sur CHEAPER !

 

Allez sur notre site : CHEAPER Magazine (site en cours de construction)

 

Contacts Cheaper :

cheapermagazine@yahoo.com

Tél. Cheaper France : Marc au 06 22 01 06 79

 

 

À quoi servira la collecte ?

- La collecte (6500 euros) servira à financer la réalisation de la maquette du numéro 1 + la traduction du français vers l'anglais des contenus écrits.

 

Si nous collectons plus cela permettra :

- d'augmenter le tirage de ce premier numéro

- de rétribuer (au moins partiellement) nos contributeurs

- de pérenniser l'assise financière du journal et préparer sereinement le numéro 2.

 

Le budget global pour le lancement du numéro 1 est de 25 000 euros (reportages, fabrication + communication), non compris les frais de maquette et mise en page, ni les frais de traduction.

Thumb_cochon-cheaper_1_
fionacheaper

Le collectif ZERO ZEROS, qui constitue le comité éditorial fondateur de CHEAPER est emmené par: Fiona Risi (artiste et critique, Bologne, collabore à diverses revues art (Zinco, Vaï..), Arnaud Messi (artiste, France), Amelio Perez (journaliste free lance, Barcelone,), Marc Roudier (journaliste culturel, France, dirige Inferno Magazine),... Voir la suite