Soutenez l’initiative écotouristique d’un autochtone mongol en lui offrant un reportage photographique et vidéo pour promouvoir son activité

Large_banni_re_kkbb_mongolie_title_copie

Présentation détaillée du projet

Soutenez l’initiative éco-touristique d’un jeune autochtone mongol en lui offrant un reportage photographique et un documentaire vidéo de qualité professionnelle, nécessaire à la promotion de son projet ! Ce support médiatique, témoin de la richesse de son patrimoine culturel, lui permettra de partager son univers avec une clientèle internationale afin de vivre, à terme, de son activité touristique.

 

Mon projet : soutien à l’initiative d’écotourisme d’un autochtone mongol

 

Amgalan est un jeune entrepreneur mongol, et un guide expérimenté dans son pays natal.

 

Son rêve: proposer aux voyageurs une expérience authentique de quelques semaines, durant laquelle ils partiront à ses côtés à la rencontre des Tsaatans, un peuple nomade éleveurs de rennes. Suivez ce lien pour découvrir le parcours qu'il propose.

 

Mongolie

 

Mon intervention: je souhaite accompagner Amgalan durant le premier test de ce parcours, et réaliser un reportage photographique ainsi qu’un documentaire vidéo sur le peuple des Tsaatans. Une fois que les images et le film documentaire seront prêts, ils seront remis à Amgalan, afin qu’il puisse s’en servir pour sa communication, et ainsi rencontrer des voyageurs intéressés par la participation à ce circuit. Plus tard, je me chargerai également de publier ces ressources sur le site de Native Immersion (un portail regroupant des séjours authentiques en immersion chez les peuples autochtones) afin d’encourager l’organisation de conférences, d’expositions, et la diffusion du film sur divers canaux. En collaboration avec un producteur/diffuseur partenaire, le film documentaire bénéficiera aussi d’une diffusion télévisée, d’une participation à des festivals et d’une projection dans un ou plusieurs cinéma partenaires. Le tout permettra de rendre visible aux voyageurs du monde entier l'initiative locale d’Amgalan.

 

Mongolie2

 

Qui suis-je ?

 

Je suis Aurélie Mayoke Debusschère, photographe et consultante en tourisme de 29 ans.

 

Passionnée par les Premières Nations d’Amérique du Nord depuis mon enfance, je vis une partie de l’année en immersion dans les réserves amérindiennes. J’y réalise des reportages photographiques et des documentaires afin de permettre à tous de mieux comprendre le mode de vie des populations autochtones et de favoriser la préservation de leur patrimoine. Je participe également au développement de structures touristiques stables, durables et responsables dans ces communautés, qui comptent environ 70% de chômage, l’objectif étant à terme, la création d’emploi et la sauvegarde de leur culture. Vous pouvez consulter un aperçu de mon travail photographique ici et accéder à une biographie plus détaillée .

 

Manawan

 

L'histoire de Native Immersion

 

Mes expériences au contact des populations autochtones, en Amérique du Nord et à Madagascar, m’ont permis de me rendre compte que de beaucoup de personnes ont, localement, la volonté et les idées pour faire découvrir au plus grand nombre leur culture et leur patrimoine. Les initiatives de projets d’écotourisme émanant directement des populations locales sont en pleine émergence. Malheureusement, ces offres de voyages responsables, équitables ou engagés sont souvent proposées dans un cadre associatif qui ne dispose pas de visuels aussi attrayant que les gros tours opérateurs. Par ailleurs, les autochtones sont en général ceux qui possèdent le moins de ressources financières pour valoriser leur propre culture et en faire un outil de développement économique à long terme.

 

C’est pour cela que j’ai créé le portail Native Immersion : au coeur des cultures autochtones. L'objectif de ce site web est de relayer des informations sur des séjours authentiques en milieu “indigène”, organisés, guidés et vendus par des autochtones du monde entier.

 

Ni

À quoi servira la collecte ?

Pour mettre toutes les chances du côté d’Amgalan, qui cherche à développer son activité, je prends en charge l’intégralité des frais de prise de vue, de montage et de diffusion des reportages photographiques et vidéo. Je ne fais appel à votre générosité que pour financer mon billet d’avion et mon séjour sur place, ainsi que ceux de Juliane, mon assistante sur ce projet. Juliane sera chargée de divers tâches techniques, dont la prise de son pendant les tournages et la préparation du matériel équestre au quotidien. La location du matériel de prise de son est également indispensable et intégrée à notre levée de fonds. L’entrepreneur n’aura ainsi rien à débourser pour bénéficier de notre coup de pouce.

 

Détail de notre collecte:

¤ Billets d'avion Aurélie + Juliane : 1345 € x 2 = 2690 €

¤ Frais de séjour {visa, nourriture, transports} = 2260 €

¤ Equipement rando cheval et bivouac : 1250 €

¤ Equipement de tournage {chargeurs solaires, batteries additionnelles, dévideur de cartes + location du matériel sonore} : 1150 €

¤ Autres frais {dont coût des contributions + KKBB} : 800 + 650 = 1450 €

TOTAL = 8800 €

 

Je dispose déjà de matériel professionnel requis pour réaliser les prises de vues : un boîtier Canon 5D Mark II + 4 objectifs de gamme professionnelle polyvalents : le 35 mm f1.4, le 50 mm f1.2, le 85 mm f1.2 et le 70-200 f4, adaptés pour le portrait et le reportage photo, ainsi que deux caméras GoPro.

 

Si votre générosité dépasse le montant minimum, les fonds supplémentaires seront d’abord utilisés pour assurer la présence d’Amgalan à l’avant-première de la diffusion du documentaire vidéo en France, afin qu’il puisse témoigner en personne de son histoire et de son projet. Ensuite, ces fonds permettront d’acheter du matériel de prise de vue et de son qui complétera celui dont je dispose déjà, par exemple en investissant dans un steadycam, un équipement de micro-cravates et un rail de travelling portatif. Ce matériel sera utilisé pour promouvoir l'activité d'Amgalan et d'autres entrepreneurs autochtones.

 

Un grand merci d'avance à toutes celles et ceux qui vont nous encourager! (:

 

Team

Thumb_avatar
Mayoke

Ardéchoise d’origine (sud de la France), Aurélie « Mayoke » Debusschère passe son enfance à rêver de loups et de grands espaces, bercée par les romans de Jack London et James Oliver Curwood. C’est à l’adolescence qu’elle rentre en contact pour la première fois avec de jeunes amérindiens du territoire Cree de la Baie James (Canada), avec qui elle... Voir la suite