Participez au premier film retraçant l’histoire du Musée de la Solidarité. Une épopée artistique inédite à la faveur du peuple chilien.

Large_4-1417374517

Présentation détaillée du projet

Capture_d__cran_2014-11-28___18.19.11-1417195031

 

1000 MERCIS à tous ceux qui nous expriment de 1000 façons leur soutien et enthousiasme pour ce projet.

 

A maintes reprises, nous nous sommes posés la question du financement de "Chileno no estás solo". Si pour vous aussi ce projet fait sens, nous vous invitons à vous joindre à nous en participant à travers cette plateforme de financement participatif. Faire partie de ce projet, même si cet apport est minime, représente déjà beaucoup. 

 

Ces « petits » gestes et signaux encourageants nous inspirent et nous poussent à donner le meilleur de nous pour mener ce projet le plus loin possible. 

 

Bien à vous.

 

Tomás Strahovsky et Marion Marchand

 

Tommar-1417094929

 

Capture_d__cran_2014-11-28___18.21.12-1417195157

 

“Chileno no estás solo” raconte l’incroyable épopée d’un musée unique au monde, composé de milliers d’œuvres d’art qui furent léguées au peuple chilien, au nom de la liberté.

 

Né à l’initiative d’artistes et d’intellectuels fidèles au projet politique de Salvador Allende, le Musée de la Solidarité fut condamné à l’exil après le coup d’Etat militaire qui secoua le Chili en septembre 1973.

 

Matta-1417173666

R.Matta "Hagamosnos la guerrilla interior para parir un hombre nuevo" (1970) Collections du Musée de la Solidarité Salvador Allende. 

 

 

Vouée à l’itinérance, cette collection fut alimentée pendant les longues années de dictature par des dons d’artistes du monde entier, illustres ou anonymes, animés par la conviction que l’Art et la Culture sont des armes redoutables contre l’oppression.

 

Grâce à ce formidable élan de solidarité, des milliers d’œuvres d’art furent léguées au peuple chilien. Le Musée de la Solidarité fit le tour du monde et devint un peu malgré lui une icône de la résistance.

 

Cartel_mexico-1417094375

Affiche de l'exposition du Musée International de la Résistance Salvador Allende, Institut National des Beaux-Arts, Mexique (1977).

 

 

Cependant, la suite de l’histoire fut moins heureuse.

 

Au retour de la démocratie au Chili en 1990, ces œuvres se perdirent dans les affres de la transition politique. Urgence de tourner une page noire de l’histoire, conflits d’intérêt politique, faute de moyens : l’héritage du Musée de la Solidarité fut dilapidé parmi d’autres collections et sa formidable fresque condamnée à l’oubli.

 

S’appuyant sur les témoignages des artistes du Musée de la Solidarité, notre objectif est de retracer l’histoire de cette collection singulière, jamais contée à ce jour. 

 

 

Capture_d__cran_2014-11-28___18.19.59-1417195092

 

 

Trois ans plus tôt, en Espagne, un article dans un journal attise notre curiosité : il s’agit de la (re)découverte d’une oeuvre d’art, qui avait été déclarée perdue durant plusieurs décennies. Cette œuvre, signale le journaliste, appartient à une collection d’art, léguée des années plus tôt au peuple chilien par des centaines d’artistes à travers le monde.

 

Cette histoire nous laisse perplexes : nous n’en avions jamais entendu parlé. 

 

 

Article-1417095668

 

Nous en parlons autour de nous, nous effectuons des recherches et retrouvons la trace de personnes intimement liées à l’histoire du Musée de la Solidarité. Nous réalisons nos premiers entretiens auprès d’artistes, de politiques, d’intellectuels.

 

Au fil des témoignages, nous nous rendons compte de l’importance de ce mouvement artistique dont on retrouve des traces et témoins sur plusieurs continents : le projet "Chileno no estás solo. L’histoire du Musée de la Solidarité“ commence à prendre forme.

 

Investigando-1417095083

 

 

Capture_d__cran_2014-11-28___18.15.58-1417194839

 

0'01 / Qui sommes-nous?                                             

0'33 / Pourquoi réaliser ce film?                                   

1'21 / Trame narrative                                                  

2'11 / Mise en scène

2'38 / Pourquoi y'a t-il urgence à faire ce film?

3'33 / Pourquoi le crowdfunding?

4'52 / Notre motivation                                               

5'26 / Ce projet c'est aussi le vôtre !

 

////

 

Le film « Chileno no estás solo », motivé par la nécessité d’un travail de mémoire, part du constat que peu de personnes aujourd’hui – au Chili comme ailleurs - connaissent l’existence de ce patrimoine artistique unique. Par ailleurs, l’urgence de recueillir le témoignage des protagonistes encore vivants est un autre élément moteur de notre démarche.  

 

Pour cela, nous devrons visiter les artistes et pays qui ont accueilli les expositions itinérantes du Musée de la Solidarité - notamment au Chili, à Cuba, aux Etats-Unis, en Espagne, en France, au Mexique,en  Pologne et en Suède.

 

Ce long-métrage, destiné à un large public, sera diffusé sur plusieurs continents : Amérique Latine, Europe et dans le monde. Ainsi, les entretiens se réaliseront en plusieurs langues et le film sera sous-titré en conséquence.  

 

 

Capture_d__cran_2014-11-28___18.16.37-1417194883

 

// ACTE 1: LA FORMATION DU MUSEE DE LA SOLIDARITE

 

Santiago du Chili. C’est en 1971 que l’idée d’un Musée de la Solidarité, en soutien au gouvernement populaire, arrive sur le bureau de Salvador Allende. Il s’agit d’une initiative unique au monde : lancer un appel aux dons aux artistes du monde entier dans le but de constituer le premier musée d’art contemporain d’Amérique Latine. Dès lors, le retentissement est international et des centaines d’œuvres sont envoyées au Chili.

 

1973, coup d’Etat militaire : dans le tumulte des événements, toutes ces œuvres disparaissent sans laisser d’adresse. 

 

Capture_d__cran_2014-11-27___14.48.22-1417096007

Affiche de la première exposition du Musée de la Solidarité, Musée d'Art Contemporain de la Quinta Normal, Santiago du Chili (mai 1972) 

 

 

// ACTE 2 : LE MUSEE DE LA SOLIDARITE EN EXIL

 

Les premières années d’existence du musée au Chili et ses succès convainquent les initiateurs du projet de poursuivre leur dessein malgré les circonstances politiques et l’exil: nait alors l’idée de perpétuer cette initiative en dehors des frontières du Chili en créant « le Musée de la Résistance » et en organisant des expositions itinérantes de par le monde.

 

Entre 1973 et 1991, ce mouvement artistique recueille plusieurs milliers d’œuvres d’art en soutien au peuple chilien. 

 

Capture_d__cran_2014-11-28___12.44.33-1417174973

Affiche du Musée International de la Résistance Salvador Allende, France. 

 

 

// ACTE 3 : LE RETOUR AU PAYS DU MUSEE DE LA SOLIDARITE

 

Il faudra attendre 1990 pour remettre la main sur les œuvres d’art qui avaient disparues lors de l’acte I. La coïncidence est inespérée. L’année 1990 signe aussi le retour de la démocratie au Chili. Les organisateurs du Musée de la Solidarité jusqu’alors en exil décident que le moment est venu pour que ces oeuvres reprennent la route du pays

 

Artistes-1417096290

Artistes donateurs du Musée International de la Résistance Salvador Allende, réalisation d'une peinture murale, Stockholm, Suède (1978). 

 

 

// ACTE 4 : LE MUSEE PRIS DANS LES AFFRES DE LA TRANSITION DEMOCRATIQUE

 

Les années de transition démocratique qui s’en suivent menacent l'installation du Musée de la Solidarité à Santiago et sa pérennisation. On recense alors de nombreuses anomalies et difficultés qui affectent son essence même : conditions de préservation des oeuvres précaires, manque de moyens financiers, gestion du musée déléguée à une fondation privée…

 

En réaction à cette situation inacceptable, certains des artistes bienfaiteurs font pression auprès du gouvernement chilien afin d’attirer l’attention de l’opinion publique sur le devenir de la collection. 

 

 

Stop_junta-1417172075

K. SLETTEMARK, "Bojklottra juntan, stoppa matchen!" (1975) Collections du Musée de la Solidarité Salvador Allende. 

 

 

// ACTE 5 : DENOUEMENT

 

Fin de l'histoire. 

 

 

Capture_d__cran_2014-11-28___18.17.33-1417194945

 

> AGUSTIN IBARROLA

 

Artiste peintre, sculpteur et donateur du Musée de la Solidarité 

 

Découvrez son travail

 

> JULIO LE PARC 

 

Artiste et donateur du Musée de la Solidarité

 

Découvrez son travail

 

> RAFAEL CANOGAR

 

Artiste peintre et donateur du Musée de la Solidarité 

 

Découvrez son travail

 

> MARTIN CHIRINO

 

Artiste sculpteur et donateur du Musée de la Solidarité 

 

Découvrez son travail

 

 

_quipe-1417194800

 

> TOMÁS STRAHOVSKY

      Auteur et réalisateur

 

Img_1001-1417100101

 

Après un diplôme obtenu en sciences économiques, Tomas décide de s’engager dans une toute autre voie : la réalisation. Passionné depuis toujours de cinéma, de lecture et d’écriture, Tomas a déjà participé à différents projets cinématographiques. « Chileno no estás solo » est son premier long-métrage. 

 

 

> MARION MARCHAND

     Assistante réalisatrice, chargée de production et de communication

 

Foto_marion-1417099871

 

Après un master de sciences politiques et un autre en management de projets culturels, Marion a travaillé pour plusieurs structures culturelles, favorisant la diffusion des arts vivants en France comme en Europe. Férue de culture et de voyages, Marion joue à l’apprentie réalisatrice, jongle avec la caméra, son téléphone et démêle les câbles s’il le faut, pour assurer la production et la communication du projet « Chileno no estás solo ». 

 

> MATIAS TUPPER

     Musicien, ingénieur du son

Tof_matias-1417097020

 

Matías travaille au Chili pour plusieurs projets audiovisuels depuis plus de 8 ans. Matías travaille sur un projet de collecte du patrimoine sonore chilien. 

 

////

 

Ce documentaire est le fruit de la réflexion et de la compilation des témoignages de nombreuses personnes qui ont œuvré à travers le monde à faveur de ce mouvement artistique solidaire avec le peuple chilien. 

 

 

AIDEZ-NOUS à reconstituer cette étonnante histoire, si peu connue du grand public! 

À quoi servira la collecte ?

 

Crowd_2-1417194541

 

Monter des documentaires pour le cinéma est difficile. Si plusieurs partenaires se sont déjà montrés intéressés par le projet, nous n'avons pas encore les fonds nécessaires pour démarrer la réalisation. Or, le temps presse.

 

 Pour cela, nous faisons appel à vos soutiens

 

Crowdfunding-1417100607

 

L’autre raison pour laquelle nous avons choisi d’utiliser le crowfunding repose sur l’idée de générer une communauté citoyenne autour de ce projet.

 

« Chileno no estás solo” est un documentaire qui évoque la solidarité, l’importance de notre patrimoine artistique et de l’accompagnement de politiques culturelles pour le préserver. C’est pourquoi nous pensons que ce projet doit-être financé par la plus grande quantité de citoyens, désireux de faire bouger les lignes de la politique culturelle chilienne, et plus largement, de défendre l’Art et la culture - armes redoutables contre toute forme d’oppression.

 

Plus nous serons investis autour de ce projet, plus le message envoyé sera fort et plus le projet « Chileno no estás solo » aura de répercussions. 

 

 //// 

 

La réalisation du film “Chileno no estás solo” devrait coûter aux alentours de 100.000 euros.

                                                                                  

Pourquoi ce coût ? 

Notre intention est de pouvoir diffuser ce documentaire dans des salles de cinéma et des festivals internationaux. C'est pourquoi le documentaire doit être réalisé avec des moyens techniques et humains adaptés aux exigences du cinéma, et ce, durant toutes les étapes de sa réalisation. 100.000 euros représente le coût du projet dans sa version "optimum" (équipe de 3 personnes, investigation en Europe, aux Etats-Unis et en Amérique centrale où les soutiens au Musée de la Solidarité ont été nombreux). 

 

 

BUDGET PREVISIONNEL

 

 

Budget_3-1417125775 

 

Capture_d__cran_2014-11-28___18.24.52-1417195377

 

Après deux ans de travail de recherche complètement autofinancés et des dizaines d’heures d’entretiens préliminaires, nous avons besoin de retourner visiter les principaux protagonistes de l’histoire de “Chileno no estás solo” afin de les filmer avec du matériel professionnel.

 

Nous sollicitons 5.000 € pour financer une première étape de tournage en Europe (France, Espagne, Suède et Pologne) durant les mois de mai et juin 2015. De notre côté, nous investissons 10.000 € pour la location du matériel et le salaire de l’ingénieur de son.

 

Pourquoi demander 5.000 euros via le crowdfunding ?

Nous sommes bien conscients que le crowdfunding seul ne pourra nous permettre de financer l’intégralité du documentaire. Néanmoins, il nous a paru essentiel de faire appel au financement participatif pour en produire une partie, afin tout d'abord de créer une communauté "d’aficionados" autour de ce projet, de le faire connaître par le plus grand monde et enfin, permettre que chacun des "coproducteurs" puisse s'approprier l'esprit de "Chileno no estás solo" et en devenir un relais privilégié.

 

Ces 5.000 euros nous permettront d'entamer une phase de tournage en Europe. Quant aux autres étapes de la réalisation, nous faisons appel à divers financements (festivals internationaux, mécénat, bourses diverses). 

 

 

Capture_d__cran_2014-11-28___18.23.47-1417195339

 

Pour vous remercier de votre soutien, mais aussi pour nous aider à diffuser notre projet, nous vous proposons de vous offrir des contreparties inédites. L’idée n’est pas de faire des cadeaux comme dans les « kinder suprises ».

 

Nous avons imaginé des contreparties qui puissent à la fois vous faire partager l’expérience du film (tournage, journal de bord, informations inédites, bande originale, ect…), nous aider à le rendre le meilleur possible (projections et réunions de post-tournage), et le diffuser le plus largement autour de vous !

 

 

Et si nous dépassons notre objectif initial ... 

 

> à 5.000 €

L’équipe de tournage utilisera ces fonds supplémentaires pour réaliser des prises de vues en Finlande et en Allemagne, où des expositions itinérantes du Musée de la Solidarité ont été accueillies. De plus, nous réaliserons dans chacun des pays visités un épisode, de 3 à 5 minutes, que vous pourrez découvrir dans le making-off du film disponible sur internet.

 

> à 10.000 €

L’équipe de tournage pourra se rendre au Chili, à Cuba, aux Etats-Unis et au Mexique où l’on retrouve des expositions du Musée de la Solidarité, et de nombreux intellectuels et artistes qui ont soutenu cette initiative. Ce financement nous permettra également de créer un site internet où vous pourrez trouver les dernières avancées du projet, et de l'alimenter au fur et à mesure avec des épisodes inédits du tournage de « Chileno no estas solo ».

 

> à 15.000 €

A cette longue liste, s’ajoutent les destinations du Vénézuela, de la Colombie et du Panama. 

 

 

Capture_d__cran_2014-11-28___18.25.29-1417195411

 

Pour la distribution ce projet, nous avons décidé d'utiliser les canaux traditionnels tout en misant sur les circuits plus alternatifs de diffusion afin de toucher un public large et diversifié. 

 

1-14171929732-14171929853-1417192994

 

 

 

                                            UN ENORME MERCI !

 

                                 L'équipe de « Chileno no estás solo »

 

 

Capture_d__cran_2014-11-27___17.00.34-1417103930

 

Vous pouvez nous écrire, nous poser des questions, nous suggérer des idées, nous faire des propositions en envoyant un mail à l'adresse du projet: 

 

                                     chilenonoestassolo@gmail.com

 

Fb-1417125004

Pour suivre toute l'actualité de « Chileno no estás solo », connectez vous sur notre page facebook !

 

 

Laissez_un_msg-1417103827

 

Thumb_avartar2-1417376139
Tomás & Marion

TOMÁS STRAHOVSKY (versión en castellano) Autor/Director de Cine y Fotografía Después de una corta carrera como Economista, Tomás se dedicó al área de realización audiovisual. Este documental es su primera experiencia como director, sin embargo, ha participado de diversos proyectos cinematográficos como jefe operador y asistente de dirección. ///... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Dans l'art il n'y a pas d'immoralité . l'art est toujours sacré. Auguste RODIN dit patdenvero !
Thumb_default
Vous y êtes presque ! Si chaque KissBanker rajoute une dizaine d'euros ce sera bon. Un petit effort pour que vive ce projet
Thumb_default
Bonjour, c'est avec plaisir que nous apportons notre modeste contribution à votre beau projet bon courage pour la suite ghislaine et serge FLAGEUL