amazilia présente

Chiro77

Aidez-nous à faire l'inventaire des chauves-souris de notre commune. Les données iront au MNHN de Paris pour l'opération vigie-nature.

Large_bandeau_ch-souris_1-1433014659-1433014724

Présentation détaillée du projet

Que voulons-nous faire ?

La biodiversité et l’impact de l’Homme sur notre environnement sont des préoccupations majeures pour ce début de XXIème siècle.

 

Cela fait dix ans que j’habite la Ferté sous Jouarre. A mon arrivée, lors des périodes de migration, les fils électriques étaient couverts d’hirondelles, elles se font maintenant très rares. Est-ce le fait du hasard, le fait de notre action sur l’environnement ? Beaucoup s’interrogent, mais la raréfaction des insectes semble être une raison possible. Au même titre que les hirondelles, les chauves-souris de nos régions sont insectivores et sensibles à la disparition des insectes.

 

Vitr__rue_baudrairie_006-1432981084

Figure 1 :  Chauve-souris sur un bâtiment de Vitre en Ille et Vilaine

 

Si le métier des chercheurs est de nous donner des réponses, il n’en est pas moins vrai que nous pouvons apporter notre aide à cette tâche.

 

Le Muséum d’Histoire Naturelle de Paris (nous ne parlons pas en leur nom même s'ils accueillent notre projet avec grand plaisir) ne s’y est pas trompé et a lancé une opération nommée Vigie-Nature (http://vigienature.mnhn.fr/).

 

L’un des programmes de Vigie-Nature est d’impliquer les écoles et les associations avec Vigie-nature Ecole  (http://www.vigienature-ecole.fr/).

 

Tout comme Kiss-Kiss-Bank-Bank est un programme participatif de financement de projet, Vigie-Nature Ecole est un programme de sciences participatives ouvert à tous.

 

Participez et vous arpenterez les rues de votre village pour inventorier les plantes sauvages, vous admirerez les fleurs en comptant les insectes pollinisateurs, vous arroserez vos pelouses à coups de moutarde de Dijon (je vous laisse découvrir), et j’en passe.

 

Mais chose plus importante dans notre histoire, vous enregistrerez les élucubrations ultrasoniques des chauves-souris pour faire un état des lieux de la biodiversité de ces charmantes petites bêtes.

 

Pour se faire, Vigie-Nature prête des enregistreurs, mais la demande est élevée et le nombre d’enregistreurs très limité. Nous n’en aurons ni pour juin ni pour septembre.

 

L’idée nous est donc venue de vous demander de l’aide pour acquérir un enregistreur et réaliser ces inventaires de chauves-souris.

 

Si nous avons notre propre matériel, inutile de prendre celui du Muséum qui peut ainsi servir à d’autres. Nous pouvons même prêter le nôtre aux autres établissements scolaires ou associations de la région pour augmenter le nombre d’enregistrements. Nous pouvons aussi nous assurer d’avoir les moyens de faire régulièrement des enregistrements, l’idée étant aussi de voir l’évolution des populations de chauves-souris.

 

Savons-nous faire ce genre de choses ?

Dans une vie passée, j’ai eu la chance de travailler dans un laboratoire de recherche à l’Université Rockefeller à New York. Ce laboratoire étudie le comportement animal et travaille entre autre avec les oiseaux. Ce laboratoire, il y a très longtemps, fut créé par Donald Griffin qui découvrit l’écholocation, la méthode utilisée par les chauves-souris pour se déplacer et se repérer dans l’espace grâce à des ultrasons.

 

J’ai aussi eu le plaisir de travailler avec les gens du Laboratoire d’Ornithologie de Cornell et d’apprendre à leur contact comment enregistrer les animaux. La Macaulay Library de Cornell possède l’une des plus grandes collections d’enregistrements au monde.

 

Il m’est donc arrivé de faire des enregistrements et de les analyser dans le cadre de mon travail. J’ai pu ainsi faire des enregistrements en allant dans la Sierra Nevada, en Inde ou au Brésil, mais aussi dans mon jardin. Il est temps de transmettre ce savoir-faire.

À quoi servira la collecte ?

Comment pouvez-vous nous aider ?

Le problème avec les chauves-souris, c’est que leurs écholocations se font avec des ultrasons que ni nous, ni les microphones utilisés pour les oiseaux, ne peuvent percevoir. Il faut donc un matériel très spécial. Aucun des enregistreurs ou microphones ou paraboles que nous possédons ne feraient l’affaire.

 

Le but de ce financement est d’acheter un enregistreur pour ultra-sons. Le matériel choisi est le même que celui utilisé par le Muséum National d’Histoire Naturel, le SM2bat+. Le matériel sera acheté et détenu par le club de science de l’école.

 

Pack-du-chiropt_rologue-d_tecteur-enregistreur-sm2bat--1432981354

Figure 2 : SM2BAT+

(image tirée du site leclub-biotope.com)

 

Si vous êtes très généreux et que nous dépassons la somme demandée nous pourrons acheter plus de matériel comme d’autres enregistreurs et des microphones pour le SM2bat+ mais  cette fois pour enregistrer des hirondelles. Nous pourrons aussi acheter un ordinateur pour pouvoir faire les analyses de sons.

 

Et concrètement ?

L’idée est de donner les enregistrements obtenus à la fois au MNHN de Paris pour l’étude de la biodiversité des chauves-souris, et à la Macaulay Library pour la préservation de ces enregistrements.

En retour, nos élèves auront un projet fantastique de recherche pour leur cours de SVT.

 

Le club et certains élèves du lycée réaliseront régulièrement des enregistrements à des endroits bien précis. Il sera donc possible de voir d’année en année la variation des inventaires de chauves-souris. Nous ferons ces inventaires en ville, à la campagne, près de maisons, de granges, dans des forêts, etc. Nous ferons en sorte de travailler avec des spécialistes et de régulièrement rendre publics nos travaux.

 

Le dépouillement des données sera à la charge du MNHN dans le cadre de leurs études, mais nous ferons notre propre dépouillement dans le cadre des activités du club et des cours de SVT (une partie du cours de SVT du lycée porte sur la biodiversité et l’impact de l’homme sur l’environnement).

 

Les données brutes seront envoyées à la Macaulay Library pour archivage. Toute personne participant au financement du projet pourra aussi avoir accès aux enregistrements, soit en nous les demandant soit en les demandant à Cornell. Toute structure voulant archiver ces enregistrements pourra le faire.

 

Une licence relativement permissive du type Creative Commons pour la préservation des enregistrements et leur utilisation à bon escient sera mise en place.

 

Le dépouillement consiste à utiliser les enregistrements pour identifier les chauves-souris aux ultra-sons émis et grâce à des sonogrammes. Ces sonogrammes sont des représentations graphiques des fréquences émises en fonction du temps. Il s’agit d’une signature caractéristique de chaque espèce.

 

Sono_pipistrelle-1432981386

Figure 3 : Sonogramme De Pipistrelle

 

Le blog de l’école ou du club (en cours d’élaboration) permettra de tenir les personnes nous ayant aidé au courant des avancements du projet.

 

Rien ne vous empêchera, par ailleurs, de participer à ces inventaires. Ce projet étant notre projet à tous, il se doit d’être partagé et ouvert.

 

Et bien-sûr, vous avez tous le droit de venir faire la fête avec nous le 11 octobre 2015 pour la fête de la science. Le thème de la fête est la lumière, mais ces animaux de la nuit sont les bienvenus.

 

Je tiens à remercier

- Greg Budney, curateur de la Macaulay Library de l’Université de Cornell, pour son aide et ses encouragements.

- Gilles San Martin, biologiste étudiant les chauves-souris, pour nous autoriser à utiliser ses magnifiques photos pour nos documents et les magnets cadeaux.

- Sébastien Turpin, coordinateur du projet Vigie-Ecole au Muséum, pour nous autoriser à utiliser les illustrations du livret Vigie-Chiro.

- Moonik qui a mis sur Wikipedia la première image de ce projet.

- et bien-sûr tous les participants à ce projet.

 

Vous pouvez nous contacter à :

 

Institution Sainte-Céline 29 rue Pierre Marx 77260 La Ferté sous Jouarre

http://www.sainte-celine.org

01 60 22 05 92 01 60 22 65 70

L’adresse mail du projet est  projetchiro à chiro77 point net

Demandez Philippe Rousselot

Thumb_avatar-1433016193
amazilia

Je suis professeur à l’école Sainte Céline de la Ferté Sous Jouarre en Seine et Marne, à environ 70km de Paris. J’enseigne la SVT. Les livres c’est sympa, mais se salir les mains c’est quand même plus marrant. Je cherche toujours des trucs bizarres, sortant de l’ordinaire. Les élèves du collège viennent de créer un club de science accessibles aux... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Où trouver les informations sur le projet Vigie-Chiro ?

http://www.vigienature-ecole.fr/chiro

+ Où obtenir ou stocker des enregistrements sonores ou des vidéos ?

Dans beaucoup d'endroits.
Le Laboratoire d'Ornithologie de Cornell possède un département archivant depuis des décennies des enregistrements à des fins éducatives et de recherches. Il s'agit de la Macaulay Library (http://macaulaylibrary.org/).
Vous pouvez également participer à son développement en fournissant vos propres enregistrements.

+ Pourquoi le pseudo d'amazilia ?

Les amazilia sont des oiseaux de la famille des colibri. Je vous laisse lire la légende du colibri à cette page : http://www.colibris-lemouvement.org/colibris/la-legende-du-colibri