CHOICE(S) est un projet chorégraphique participatif et interactif. Pour la 2ème édition de CHOICE(S) à Tunis, nous avons besoin de votre soutien!

Large_choice_s__foto-1489056860-1489056871

Présentation détaillée du projet

 

CHOICE(S)

est un projet chorégraphique participatif et interactif qui se nourrit d’une recherche et d’une mise en jeu sur le choix.

Une première approche a été présentée Valencia (Espagne) au Sporting Club Ruzafa, en novembre 2016.

En avril 2017, nous sommes invités pour une deuxième édition à Tunis. Pour cette édition l'equipe sera composée de Melanie Venino, Davide Finelli, William Petit, Carlos Molina et un artiste local invité.

Nous recevons le soutien de l'Institut français (mise a disposition d'un studio) mais nous n'avons pas d'autres financement.

Pour la 2ème édition de CHOICE(S) à Tunis, nous avons besoin de votre soutien !

 

“ Entre le stimulus et la réponse, il y a un espace. Dans cet espace est notre pouvoir de choisir notre réponse. Dans notre réponse se trouve notre croissance et notre liberté .” (Victor Frankl)

 

Cf1-1489055587

 

 

Melanie Venino aborde son parcours d’écriture chorégraphique en 2005, de solo en duos, trios et pièces d’ensemble, de compositions pour le plateau à des formes performatives, elle construit des processus sur la durée, ciselant des matières, modelant avec le temps des espaces de partage avec les interprètes qu’elle convoque. Elle fait surgir par le mouvement, les qualités, couleurs, dessins qu’elle distingue et met en frottement par leurs multiples combinatoires. Elle crée ou plutôt provoque des univers intimement liés à son état d’être au monde, de femme auteur, d’amoureuse du corps comme outil d’extension des indicibles, des mots. Elle suscite par le corps, les corps, dans leurs diversités (techniques, culturelles, formelles…), à travers leurs déplacements, la saisie de leurs intimes fragilités, des actes de dévoilement, des propositions chorégraphiques plus que des spectacles ; en structurant cette opération comme on écrit, comme on ourdit un essai, avec scansions, suspensions, accentuations, flux et retenus, émergence de signes, légèreté de la pesanteur, par des tensions subtiles, donnant à chaque interprète, la liberté fondatrice de la géographie de relations qu’elle cherche ; en constant interact avec le public, récepteur et acteur, qu’elle que soit la forme qu’elle met en œuvre.

Chorégraphe auteur, allemande de naissance, de culture, de racines, elle trouve en Espagne le territoire privilégié à sa démarche, tissant par la confrontation à cette nature méditerranéenne (langages, textures, sensations, carnations, perceptions temporelles) les espaces, les pigments qui participent de la singularité de son travail, en réunissant les intelligences structurelles du bâti avec le jaillissement instinctif du geste.

 

 

Avec CHOICE(S), qu’elle amorce en novembre 2016 à Valencia, avec le souhait de dérouler le cheminement de sa création jusqu’en 2018 ; elle offre, aux interprètes comme au public, un terrain de Jeux. Elle propose un outil, articulé de combinaisons, de mosaïques, d’assemblages, qui vont se mettre en place dans l’instant de leurs représentations, dans le plus vif, le plus exigeant engagement des acteurs qui les fomentent, comme du public qui les reçoit. 

Des champs (chants) ouvrés de questionnements :

Qu’en est-il du temps, de la seconde, du moment où ça se rencontre, se côtoie, se joue ?

Qu’en est-il de l’autre, de soi, de la relation, prédestinée, destinée, suscitée, acceptée ?

Qu’en est-il de la répétition, du faire, du segment, de l’unité, de l’ensemble, de l’unicité ?

Qu’en est-il de la rupture, de l’écartelé, du sauvage, du savoir, du pressenti, du ressenti ?

Qu’en est-il du regard, de la peau, du contact, de l’altération, de la détermination ?

Qu’en est-il de l’écoute, des mots émis, reçus, prononcés, dits, des musiques petites ou grandes, traditionnelles, modernes, contemporaines traversées, échouées, des paroles, chants, murmures effleurés, criés ?

Qu’en est-il du mouvement respiratoire, du souffle, des muscles, des os, des présences, des résonances, des échos, de l’organique ?

Qu’en est-il de l’usure, du neuf, du séculaire, du mythe, du simulacre, du fantasme, de l’ici et maintenant ?

Qu’en est-il de l’être ensemble, et qu’est-ce qu’on choisit à l’instant de cet être ensemble ? 

On va où ensemble ?

Est ce qu’on choisit ?

Qu’est ce qu’on choisit ?

 

 

 

   

 

 

 

Melanie Venino, construit cet acte chorégraphique participatif et interactif, par des processus temporels qui s’étayent au fil de leurs expérimentations.

Chaque période, comme on le dirait d’une composition musicale, est structurée vers une représentation d’étape :

Choix d’un lieu de mise en jeu, à la faveur des liens, amitiés, réseaux, appels d’offres, achats, partenariats, et dans le même moment, choix du mode de production, Quelques jours de travail de recherche, ouverts comme workshop de création, à des danseurs/acteurs du territoire où ça se joue,

 

Quelques jours de réflexion, d’échanges, autour des possibles dispositifs qui vont constituer la/les représentation(s), avec les interprètes qui accompagnent la démarche, et,

in fine (sans fin)

La rencontre avec le public, qui s’inscrit comme révélateur de l’évolution du projet, et précipite également, au sens du processus chimique, sa mise en perspectives.

 

Au moment de la représentation, l’espace de jeu, incluant le plateau et les spectateurs, est scénographié par la lumière, simple, enveloppant l’espace, suggérant éventuellement des zones, des contours, des endroits, si le sens comme le déroulement de l’interaction les rend pertinents. La lumière est « moteur » de cet « être ensemble » comme de ses respirations.

 

Les interprètes sont d’abord là, simplement, en accueil des spectateurs venus les rencontrer. Les matériaux qui ont été élaborés sont nommés, écrits sur des fragments/bouts de papiers : Radio, To be or not to be, Une chanson, La mina, Paseo. Ils sont tirés au sort par le public, chacun ayant ensuite la liberté d’accepter ou de refuser la proposition ainsi apparue. L’idée étant, dans le partage direct de cette relation au choix, de poser cette dynamique au cœur de l’acte de représentation. Les interprètes portent, engendrent la mesure des liens, des passages, des liants, entre les fragments, concourant à la perception, la lisibilité, la visibilité, de l’œuvre en jeu, dans son entièreté.

 

 

Chaque étape de CHOICE(S), se présente ainsi, processus cumulatif donc, de par les rebonds successifs d’un espace de mise en jeu vers un autre, processus évolutif et électif aussi, stratification de mémoires communes, sans cesse questionnées, à travers la circulation du projet, avec peut être une apogée, en fin de parcours, CHOICE(S).  

 

 

  Cf2-1489056183      

 

Première édition de CHOICE(S) à Valencia en Novembre 2016 au Sportingclub Russafa et en collaboration avec Sala Saltamontes/ Carmen Bonet avec Lorenza di Calogero, Davide Finelli, William Petit, Eva Poussel, Melanie Venino

photo: Alain Dacheux  

 

Pour la 2ème édition de CHOICE(S) à Tunis, nous avons besoin de votre soutien !

 

Pour cette édition l'equipe sera composée de Melanie Venino, Davide Finelli, William Petit, Carlos Molina et un artiste local invité.

Avec votre soutien nous allons pouvoir réaliser CHOICE(S) à Tunis en Avril 2017!

 

Les prochaines éditions auront lieu à Marseille, Bruxelles, Berlin, Buenos Aires et Corbigny.  

 

Ce cheminement est actuellement soutenu par Fabrik Nomade, la compagnie des Alentours Réveurs, Serge Ambert, la compagnie La Liseuse-Georges Appaix et les artistes performers Lorenza Di Calogero, Davide Finelli et William Petit.  

 

Dans chaque ville, CHOICE(S) c’est

• Un stage pour ouvert à toutes les personnes amateurs ou professionnelles ayant une pratique corporelle. Pendant 3 jours, autour des matières des performances CHOICE(S), nous allons explorer physiquement la notion du choix, s'abstenir ou choisir, la notion du risque et du jeu. Nous allons découvrir ensemble comment créer une manière informelle de partager avec le public cette aventure avec une performance publique à l’issu du stage ;

• Des répétitions avec les interprètes et les artistes invités prolongent le stage afin de préparer la performance publique ;

• 1, 2 ou 3 performances publiques, à chaque fois unique dans sa forme et toujours en interaction avec le public  

 

 

“ J'aimerais créer de manière simple, prendre le risque de “ne pas savoir”, entrer en contact avec des personnes dans chaque ville et partager un temps autour de cette chose universelle que nous pratiquons tous chaque jour… choisir. ” (Melanie Venino)

 

 

 

    Cf3-1489056652    

 

À quoi servira la collecte ?

Votre soutien va participer au financement du projet CHOICE(S) à Tunis. Cette étape du projet est un véritable tremplin pour le développer dans d'autres villes, avec d'autres partenaires et ainsi aller à la rencontre d'un public toujours plus nombreux et curieux.

 

Les dépenses se ventilent en : - Masse salariale artistique : 900€ - Frais de production (comprend les transports, les hébergements et la restauration, les accessoires et le matériel technique) : 1.300€ Soit un budget à minima de 2.200€.

 

Un dépassement de la collecte serait fléché prioritairement sur le renfort de la masse salariale artistique et permettrait également de financer d'autres postes que nous assumons sur fonds propres (communication...).

 

Melanie Venino recevra les fonds de la collecte.

Thumb_melanie-1489142927
melanievenino

Mélanie Venino, née en1981, est titulaire d’une maîtrise en danse contemporaine de Hogeschool voor de Kunsten Arnhem (Hollande). Pendant sa formation, elle danse entre autre avec Olga Pona, Tony Verzich, Istvan Juhos ou Roberto Galván. De 2002 à 2007 elle est interprète en Allemagne pour Pick up Dance Company et Malaika Kusumi Ballet Theatre et en... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
On y croit!!! bisoux from brussels...
Thumb_default
Bonne route pour ce projet !!
Thumb_default
ALLEZ ALLEZ ...