Documentaire en immersion dans la vie d'un squat d'artistes parisien.

Large_visueltitre

Présentation détaillée du projet

Chroniques d'un Squat est un projet de documentaire sur un squat d'artistes parisien, Le Point G. 

 

Ulule_facade_pointg

 

Il s'agit d'un projet personnel, que j'ai tourné seul, en immersion dans le squat. En effet, ce documentaire est déjà tourné. Le tournage s'est déroulé de fin mai à début juillet, puis de mi-septembre à mi-octobre. 

 

Le but de ce documentaire est de faire découvrir au grand public la culture squat, et de changer l'avis souvent négatif des gens. En effet, le squat n'est pas forcément un lieu où les drogués viennent échouer, il s'agit aussi souvent de lieux abandonnés pris par des artistes pour les faire vivre, et par la même occasion en faire profiter les alentours avec des expositions, concerts, évènements... Et ce dans des quartiers souvent abandonnés par ce genre d'initiatives.

 

Travaux

 

J'ai donc filmé tout le mois de juin, temps pendant lequel expositions, concerts, tournages, et autres se succèdent, jusqu'à début juillet et leur exposition au Carrousel du Louvre, Nomad Utopia

 

 

J'ai repris le tournage en septembre lorsque les membres du Point G ont appris qu'ils allaient être expulsés. J'ai alors filmé la fin de leur aventure dans ce lieu, mais qui n'est en fait que le début de quelque chose de bien plus vaste, car les artistes et membres du collectif ont actuellement de nombreux projets et vous en entendrez surement très bientôt parler.

 

Cela fait plusieurs mois que je travaille sur ce projet avec mes propres fonds et l'aide d'amis bénévoles (comme Franck Hélaine  graphiste), mais aujourd'hui, à l'heure du montage, du mixage, de la promotion et de la future diffusion, je me tourne vers les gens qui pourront m'aider à finaliser ce projet, d'un petit coup de pouce financier.

 

Un site internet existe déjà (www.chroniquesdunsquat.com) et une page Facebook accueille déjà une belle communauté de personnes intéressées par le sujet. Une première bande annonce est déjà en ligne.

 

L'idée est aussi de mettre en avant les artistes de ce collectif, au dela du documentaire, sur le site internet, avec la présentation de leur travail et de leur actualité, et pourquoi pas de nouvelle vidéo les suivant dans leur travail. 

À quoi servira la collecte ?

Si le projet est déjà tourné, il reste pourtant des frais que je ne peux plus assurer de ma propre poche. Il va en effet y avoir des frais pour un montage / mixage de qualité. La durée totale du projet sera d'environ 1h30 et il est difficile de tout faire gratuitement quand il y a tant à faire.

 

Il y a aussi des frais :


 

- de serveur pour le site internet 


En effet celui-ci fait partie intégrante du projet car plateforme de diffusion du documentaire mais aussi du travail des artistes qui gravitent autour du squat.


 

- de disque durs


8 semaines de tournage dont cinq 7j/7, ça fait beaucoup de rushs... ajoutez à ça les photos, vidéos d'archives et les copies de sauvegarde. C'est plusieurs Teraoctets de données.

 


- de communication


L'idée est de promouvoir le lieu pour défendre l'idéologie du squat. Mais pour diffuser plus largement ce documentaire, l'idée serait de mettre en place quelques moyens de communication (en rapport avec lea culture squat, le street art, les réseaux alternatifs)


 

- pour la vie en festival


Afin de mettre en avant ce documentaire dans le milieu professionnel, un bon moyen est de l'inscrire en festival. Pour ça, l'inscription est parfois payante, et ajoutez à ça les frais d'impression, de sortie sur DVD, d'envoie, à multiplier par les nombreux festivals existants.

 

- et enfin à continuer le tournage, suivant les opportunités qui se présenteront.


En effet ce documentaire peut très bien se continuer dans le futur si il y a matière (et c'est bien parti pour qu'il y en ai.) L'idée serait donc de les suivre sur une durée plus longue, suivant leur évolution.
Le projet est en effet extensible à l'infini aussi bien dans le temps que dans le contenu, je pense par exemple aussi à suivre les artistes séparemment afin de montrer leurs procédés créatifs personnels.

 

Il y a donc plein de projets à l'intérieur de celui-ci ;-) 

Thumb_photo_profil
Maxime Gaudet

Après des études d’audiovisuel à Nantes (CinéCréatis) j'emménage directement sur Paris. J'y développe mes compétences dans le milieu professionnel (i-télé, France 2, TF1). Et parallèlement, en freelance, je m’attache à développer mes projets personnels (courts-métrages, documentaires, clips). Ce documentaire s'est imposé à moi lorsque j'ai découvert... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne chance à votre projet, vive les jeunes pêchus qui changent le monde par leurs expériences pas banales!
Thumb_default
Il faut aider "Chronique d'un squat", ce docu est témoin d'une nouvelle ère arty ! Les "under radar projects" doivent exister pour préserver la sincérité de la création, et ne pas dénaturer l'intention de départ de l'artiste. Be generous :-)
Thumb_default
good luck!