Soutenez Ciné Salé, le festival qui aime la mer et le cinéma. Ciné Salé, c'est la promesse de voir des dizaines de films liés à la mer !

Large_capture_d_e_cran_2016-05-09_a__08.58.10-1462777137-1462777157

Présentation détaillée du projet

Ciné Salé, qu'est ce que c'est ?

 

Ciné Salé, c'est le festival international du film de mer et de marins du Havre, lancé l'an dernier. Un festival qui veut, au fil des ans, montrer tout le cinéma lié à la mer : les fictions et les documentaires, les films récents et ceux du patrimoine, les films de pirates, de requins, de pêcheurs, de sous-marins, de paquebots, de courses en mer,de plage, d'îles, et même de fleuves ou de rivières ! Faites le test autour de vous : "quand on te dit "film de mer", à quoi penses-tu ?" Vous verrez la variété et l'étendue des réponses, du Crabe Tambour à Charlot à la plage, de La petite Sirène à Moby Dick, de Terre-Neuvas à Titanic, d'Océans à Shark attack et bien d'autres !

 

Un petit aperçu ici :

 

Capture_d_e_cran_2016-05-19_a__12.20.41-1463653278

 

 

Seulement des films ?

 

Non ! autour du cinéma, colonne vertébrale du festival, Ciné Salé propose des rencontres et lectures de textes liés à la mer. En 2015, Viriginie Ledoyen a lu des extraits de Naufragé volontaire d'Alain Bombard et de L'expdition du Kon Tiki de Thor Heyerdahl.

 

Melaniebunel6-1463763665

 

Virginie Ledoyen à la librairie La Galerne © LSVP / Mélanie Brunel

 

Ciné Salé propose aussi des rencontres, des débats, des expositions, des ateliers en lien avec la mer et/ou le cinéma. Cette année, des rencontres et débats autour de la pêche et des poissons, des ateliers de matelotage, de ramendage et d'orientation.

 

Capture_d_e_cran_2016-05-20_a__19.51.42-1463766724

 

 

Ciné Salé, c'est qui ?

 

Odile Conseil, journaliste, a élaboré le projet : "Je ne suis ni cinéaste ni navigatrice, mais jadore les films qui montrent la mer, qui la mettent en scène. Ça me touche, ça me parle, ça me berce, ça me remue, un peu comme si le poisson que nous étions il y a des milliards d'année vivait toujours un peu en moi. Ciné Salé, imaginé dès le milieu des années 2000, est né de la volonté de faire partager cet amour des films de mer. Et un plan de licenciement dans le journal où je travaillais, Courrier international, a été le facteur déclenchant !"

 

Capture_d_e_cran_2016-05-20_a__20.04.52-1463767526

 

© Sébastien

 

L'association qui organise le festival est présidée par Gérard Mordillat, écrivain et cinéaste. Il a fait son service dans la Marine à Toulon ; l'un de ses romans, Notre part des ténèbres, se passe sur un paquebot ; il est aussi le réalisateur du film L'île Atlantique (Arte).

 

Autour d'eux se greffe une équipe  qui connait le cinéma et les festivals, dont Jean-Michel Ausseil, ancien secrétaire adjoint de la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, jean-Michel Arnold, président du Conseil international du cinéma, de la télévision et de la communication audiovisuelle (CICT) auprès de l'Unesco, Jean-Charles Canu, attaché de presse...

 

Et aussi des "figures de proue " !

 

De nombreuses personnalités du monde du cinéma, de la littérature et de la mer apportent leur soutien moral à Ciné Salé. Parmi ces figures de proue : Isabelle Autissier, navigatrice et présidente du WWF France, Georges Pernoud, créateur et animateur de Thalassa, l'acteur François Cluzet, le réalisateur Lucas Belvaux, le navigateur Eugène Riguidel, l'académicien Erik Orsenna, l'ancien président d'Arte Jérôme Clément... et bien d'autres

 

Ici : Georges Pernoud, de Thalassa et Gérard Mordillat, président de Ciné Salé, le 15 mai à Saint Malo.

 

Pernous_mordillat2016-1463666260

 

 

Pourquoi Le Havre ?

 

C'est parce que Le Havre est une ville qui existe par et pour la mer - François 1er l'a créée en 1517 pour pouvoir disposer d'un port en eau profonde - que Ciné Salé a choisi d'en faire son port d'attache.

 

Avec son immense port de commerce, son port de pêche, son port de plaisance, Le Havre est un lieu d'excellence pour Ciné Salé. Sa grande histoire avec le cinéma en fait la ville idéale pour ce festival. Sa lumière, ses décors portuaires comme l'architecture d'Auguste Perret, l'architecte qui a reconstruit le ville après guerre ont inspiré et continuent d'inspirer bien des cinéastes.

 

 

Img_7742-1463653855

 

En savoir plus, en voir d'avantage :

 

Ciné Salé a été lancé en 2015, sur deux jours, en présence de personnalités du monde du cinéma et de la mer (Georges Pernoud, Virginie Ledoyen, Thierry Lhermitte, Eugène Riguidel, Lucas Belvaux...). Voici le film réalisé pour l'occasion, par les étudiants du BTS audiovisuel de Rouen.

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte s'inscrit dans le financement global du festival - composé de subventions, d'aides des chambres consulaires et des sociétés civiles, de partenariats avec des entreprises et  pour une petite partie de billetterie (le tarif des entrées est volontairement modeste, et quasiment gratuit pour les scolaires).

 

Le budget total du festival (comprenant les salaires, les locations de films et de salles, les frais de communication, l'accueil de trente à quarante invités, l'organisation de la compétition) est légèrement supérieur à 200 000 euros, répartis comme suit

- Frais de personnel : 25 %

Frais de production : 43 %

- Frais de communication : 29 %

- Frais de gestion : 3%

 

La collecte servira en particulier à financer la section de films sur la pêche (dix à douze) et des activités environnantes que nous présentons cette année : vidéotransmission, débats, ateliers (matelotage [noeuds marins], ramendange [réparation des filets de pêche], instruments d'orientation.

 

• Recherche des films, des ayants droits, négociation des tarifs : un salarié pendant deux semaines (charge comprises) : 2800 €

• Location et transport des films (dont plusieurs viennent de l'étranger) : 3000 €

• Réalisation des sous-titres en français pour le film japonais Kanikosen : 2500 €

• Invitations des réalisateurs ou des intervenants qui présenteront les films et débattront ensuite avec le public  (transport, hôtel, nourriture pendant 4 jours) : 3000 €

• Organisation d'une vidéotransmission sur la pêche (dialogue avec un équipage de pêche et avec un spécialiste en halieutique de l'Ifremer) : 4000 €

• Invitation et défraiement des animateurs des ateliers marins : 1200 €

 

Soit 16 500 euros.

 

Les donateurs recevront un reçu de don aux oeuvres qui permettra de d'avoir une réduction d'impôts de 66% du montant du don pour les particuliers et de 60 % pour les entreprises.  Exemple : vous contribuez à hauteur de 100 euros, vous pourrez déduire 66 € de vos impôts. Cela ne vous coûte en réalité que 34 €.

Thumb_capture_d_e_cran_2016-05-19_a__14.51.32-1463662320
Ciné Salé

Ciné Salé, festival international du film de mer et de marins du Havre est organisé par l'association du même nom. Il a été lancé en 2015. Président de l'association : Gérard Mordillat. Vice-président : Jean-Michel Arnold. Déléguée générale : Odile Conseil. Président du Jury 2016 : Jean-Paul Rappeneau.

Derniers commentaires

Thumb_default
Allez, plus que deux jours pour aider le festival Ciné Salé à boucler son financement ! C'est maintenant ou jamais.
Thumb_default
allez Ciné Salé - l'association vient de verser 950 euros correspondant aux dons pour la collecte reçus en chèque
Thumb_default
C'est le moment de mettre du braquet. Jean-Yves