Participez à la création d'une plateforme innovante de partage et d'échange rémunérés de savoirs et de services basée sur les "Communs"

Large_screencivy-1442680081-1442680092

Présentation détaillée du projet

Nous savons tous faire quelque chose d'utile aux autres.

Quel que soit notre savoir-faire, il y a autour de nous des gens qui en ont besoin mais qui ne peuvent pas se l'offrir parce que la vie est trop chère, parce que ça leur paraît inaccessible, parce que leurs horaires ne leur permettent pas, etc.

Ces gens détiennent eux aussi des savoirs : ils sont universitaires, artisans, professionnels, artistes, passionnés, experts dans leur domaines ; tous savent faire ce dont nous avons besoin, que ce soit réparer un vélo, nous aider à déménager, relire une thèse de doctorat, nous apprendre la calligraphie japonaise, animer un événement ou nous initier aux bases de la cuisine végétarienne.

CIVY est une plateforme sur laquelle vous vous inscrivez et où vous déposez vos offres : ce que vous savez faire et que vous avez envie de partager.

Chacune de vos offres (3 maximum par inscrit) aura une valeur horaire minimale en monnaie interne virtuelle (les CIVs), valeur qui variera en fonction de votre implication.

 

Sur CIVY la valeur c'est vous !

Vos savoirs valent de l'or... Leur valeur ne dépend pas du prix du marché - comme dans la vie de tous les jours - mais de votre propre valeur : plus vous serez ouvert aux autres, réactif, engagé, sympa, disponible, compétent, actif, et plus votre valeur augmentera et plus vous apparaîtrez bien placé dans les outils de recherches de savoirs ou de services (par listes de domaines/rubriques/activités, par thématiques, par entrée au clavier : par exemple "Je cherche des leçons de piano pour ma fille") qui afficheront les offres disponibles classées par ordre de pertinence. Plus vous serez socialement impliqué dans votre environnement, plus vous serez valorisé.

Inversement, n'être que consommateur ou simple spectateur peu actif vous rendra de moins et moins visible et de moins en moins attractif dans les outils de recherche.

Ce qui distingue CIVY des autres systèmes de partage de temps ou de services, c'est que vous êtes rémunéré : vous êtes payé pour donner et partager.

La personne intéressée par votre offre prendra contact avec vous et vous définirez ensemble quand, où, comment... et surtout combien. Vous ne gagnerez pas des euros mais des CIVs, une monnaie interne à la plateforme (il n'y a aucune relation entre le CIV et l'euro, ni aucune conversion possible) basée sur des technologies blockchain sécurisées spécifiques à CIVY.  Pour chaque savoir/service partagé dans la communauté vous augmenterez la valeur en CIVs de votre porte-monnaie virtuel, ce qui vous permettra à votre tour d'acheter les savoirs ou les services dont vous avez besoin.

 

Dans la vie de tous les jours vous devez toujours faire des choix : payer le soutien en math de votre fils ou réparer la fuite du garage ? Vous faire faire un massage relaxant ou faire mettre à jour votre PC ? Avec CIVY vous faites tout ça. Tout ça est possible parce que vous aurez donné aux autres ce que vous savez, parce que vous aurez partagé ce que vous aimez faire.  

 

1. Les fondamentaux de CIVY

 

La philosophie centrale de CIVY est à la croisée de l'économie des communs (les biens relevant d'une propriété partagée, ne relevant ni du "marché" cher aux entreprises qui en tirent des profits, ni de l'Etat qui organise leur gestion à notre place en dehors de nos besoins et de nos attentes) et de la question du travail (à ne pas confondre avec l'emploi salarié), de la valeur (comment l'évalue-t-on?) et de la monnaie (à quoi sert-elle, comment est-elle produite, etc).

CIVY tente d'apporter une solution à l'appauvrissement progressif d'une part de plus en plus importante de la population. Cet appauvrissement est, selon nous, lié à 4 causes :

- la privatisation des savoirs et des services qui rend la vie quotidienne plus chère

- la suppression progressive du salariat (chômage endémique)

- la dévalorisation des savoirs socialement utiles au profit de ceux immédiatement générateurs de revenus

- la financiarisation de la monnaie qui perd sont rôle d'intermédiation de l'échange pour devenir en soi un objet de marché et de spéculation

 

Soutenir le projet CIVY s'est s'inscrire dans cette vision et cette dynamique. C'est avoir envie de tenter d'autres solutions.

 

2. L'interface utilisateur de la plateforme

 

Mobiles-1442607218

 

Imac-civy-1442609914

 

Un soin particulier a été apporté l'interface utilisateur qui se doit d'être rapide (une seule page pour faire : toutes les fonctions sont générées dynamiquement à la volée), efficace (tout est pilotable en un clic), ergonomique (comprendre à quoi tout sert), informative (tableau de bord synthétique et rationnel), prédictive (savoir quoi faire à tout moment) et adaptative (s'adapter aux différents écrans).

 

3. Quelques-unes des fonctions CIVY en images écran

 

Le système de notation/évaluation dynamique produit en temps réel un social graph pour chaque fiche CIVYste le situant dans son environnement

 

Capture_d_e_cran_2015-09-16_a__16.12.13-1442594350

 

Les outils de recherche :

 

• par domaines/rubriques/activités en navigant dans les menus/sous-menus

 

Capture_d_e_cran_2015-09-18_a__18.41.18-1442594768

 

Capture_d_e_cran_2015-09-18_a__18.41.42-1442594788

 

Capture_d_e_cran_2015-09-18_a__18.41.58-1442594802

 

• par recherche clavier avec assistance orthographique + script d'intelligence artificielle analysant les ULS (unités lexicales sémantiques) permettant d'outrepasser les fautes d'ortograf possibles

 

Capture_d_e_cran_2015-09-18_a__18.44.44-1442594824

Capture_d_e_cran_2015-09-18_a__18.51.32-1442595125

 

Une interface riche et ergonomique

 

• vos CIVs, messages, fans, dials etc. en lien direct

 

Capture_d_e_cran_2015-09-18_a__18.52.45-1442595252

 

• un accès rapide et fluide à vos paramètres persos

 

Capture_d_e_cran_2015-09-18_a__18.55.00-1442595339

Capture_d_e_cran_2015-09-18_a__18.55.10-1442595351

 

interaction avec les offres : contacter, aimer, mettre en favori, signaler offre litigieuse

 

Capture_d_e_cran_2015-09-18_a__18.56.23-1442595475

 

et de nombreuses autres fonctionnalités : parrainage, promotion savoirs rares, zoom sur un CIVYste, alertes nouvelles offres dans des domaines prédéfinis, outils d'aide et assistance, etc

 

Capture_d_e_cran_2015-09-18_a__19.00.22-1442595653

 

 

Capture_d_e_cran_2015-09-18_a__19.01.13-1442595718

 

 

4. La blockchain en action

 

La gestion des CIVs fonctionne selon un principe particulier à CIVY : contrairement aux blockchains de type Bitcoin qui ont besoin de miners pour reconstituer le "livre de compte" (35 Mo d'informations et 10 minutes de calcul en moyenne pour valider une transaction) la nôtre est construite sur un système appelé "Frères-Cousins". Toutes les machines connectées sont disposées dans un espace 3D virtuel, espace dans lequel l'utilisateur qui se connecte pénètre en n'importe quel point ; d'où qu'il entre il va interroger (enfin pas lui, sa machine, on est là dans de l'internet des objets) les 5 machines les plus proches (ses "frères") d'abord pour se faire reconnaître ; une fois reconnu il va leur envoyer des informations pour vérifier que les parcelles codées/cryptées de la blockchain qu'il détient sont à jour. Si les "frères" renvoient leur approbation on s'arrête là, le nouvel utilisateur et son bout de blockchain sont approuvés ; si ce n'est pas le cas il y a litige : on part alors interroger la génération plus éloignée, les 15 "cousins". Un algorithme est chargé d'évaluer statistiquement les réponses des uns et des autres et d'approuver ou de désapprouver l'état de la blockchain du nouvel entrant. Une fois l'entrant mis à jour (si besoin est) toutes les transactions le concernant seront garanties vraies.

 

 • les "frères" en rouge et les "cousins" en orange : quel que soit le point d'entrée il y a toujours un "cousin commun" entre A et B.

 

Algocivy-1442608371

 

 

5. Et pour s'identifier...

 

Capture_d_e_cran_2015-09-18_a__23.03.31-1442610247

 

 

A la "verticalité centralisée" des méthodes traditionnelles d'identification classique (renvoyée par une base de données via un serveur) sujettes à piratage, à destruction, à détournement,  CIVY construit ses reconnaissances sur l' "approbation horizontale" de pair à pair.

Cette "approbation horizontale"  ressemble elle aussi à une relation sociale humaine : quand une personne entre dans une pièce, si chacun la connaît personne ne posera de questions. Si les trois quarts des gens présents dans la pièces ne la connaissent pas ils vont se demander qui c'est ; l'un d'eux dira alors "moi je le connais, c'est untel". A la blockchain de crypto-monnaie CIVs s'ajoute donc une seconde blockchain pour se logguer : ce n'est plus un serveur qui vous authentifie d'en haut comme un douanier inspectant votre passeport, mais des pairs qui savent déjà qui vous êtes.

Si un hacker parvient à "voler un passeport" (login+mot de passe)  il ne sera pas pour autant connu et reconnu par les autres puisque sa chaîne d'identification ne remontera pas à un "frère" ou à un "cousin" qui se portera garant de lui... alors qu'une architecture web verticale traditionnelle piratée et trompée lui souhaitera même la bienvenue ! L'inconvénient (minime) est qu'un nouvel inscrit ne pourra pas immédiatement "acheter" un service. Il devra d'abord être reconnu comme nouvel arrivant, ce qui peut prendre de quelques secondes en pleine journée (plusieurs machines connectées simultanément) à plusieurs heures en pleine nuit.

Plus il y  aura d'inscrits, plus statistiquement le nombre de machines connectées augmentera et plus le protocole sera rapide.

 

6. Participer

 

Voilà vous savez tout ou presque sur CIVY, sa philosophie et ses méthodes. Si vous avez envie de nous soutenir et le désir que ce projet existe pour de vrai, un simple click suffit. Merci d'avance. Même si le montant initial demandé est atteint nous trouverons bien comment utiliser le surplus pour rendre l'outil encore plus innovant et plus performant. On compte sur vous :-)

 

À quoi servira la collecte ?

L'application est actuellement en cours de finalisation de développement et de tests.

Pour le moment CIVY n'a bénéficié d'aucune aide ni d'aucun soutien ni d'aucune subvention, l'intégralité du projet a été porté par une petite équipe de quelques personnes bénévoles.

 

Le financement immédiat servira à couvrir partiellement les coûts de développement restant à venir (plusieurs mois de travail à ce jour) et à préparer le lancement mi-octobre. Deux autres phases de financement à venir serviront à assurer les développements ultérieurs de CIVY.

 

Les dépenses prioritaires (lancement de CIVY Strasbourg) sont de l'ordre de 5000 euros :

- un hébergement sur serveur dédié robuste, capable de soutenir quand il le faudra la charge de plusieurs milliers de CIVYstes simultanés et d'assurer la fiabilité et la sécurité des transactions peer-to-peer des blockchains CIVs -> 1000 euros

- développement de la version publique finale, notamment en terme d'ergonomie, d'utilisabilité, d'accessibilité et de portabilité sur différentes machines (PC, tablettes, phones) -> 1500 euros

- le lancement de CIVY : la clé de la réussite du projet est d'obtenir suffisamment d'offres assez rapidement pour que les inscrits puissent trouver au plus vite ce qu'ils recherchent et soient incités à proposer eux-mêmes plusieurs offres de savoirs ou services, ce qui accroît l'offre globale et donc l'attractivité de la plateforme. Pour atteindre cet objectif il sera nécessaire de prévoir des outils de communication auto-promotionnels (flyers, affichettes...) + diffusion massive  -> 2500 euros

 

Les dépenses à venir (seconde phase de financement) : 5000 euros

-> 2000 euros pour adapter et préparer CIVY à d'autres villes de France. Strasbourg est la ville-pilote de la v.1 mais à terme toutes les villes importantes auront vocation à être CIVYisées

-> 3000 euros pour offrir d'autres fonctionnalités prévues mais non-encore implémentées en v.1 : dials directs, enrichissement des offres : photos, vidéos..., visualisation en réalité augmentée des CIVYstes dans le paysage urbain environnant, etc.)

 

Les dépenses ultérieures (troisième phase de financement) : 5000 euros

-> 5000 euros pour transformer le système blockchain CIVY en API opensource (créez vos propres crypto-monnaies de projets)

Thumb_logocivy-1442581347
Wolden Avro

Le projet CIVY est né en mars 2014. Il s'appuie sur la théorie des "communs" (voir la FAQ : le principe CIVY) et a nécessité une première phase de conception théorique menée en partenariat avec des sociologues et des économistes, puis ensuite une phase très technique avec la mise au point d'outils spécifiques (blockchain, crypto-monnaie interne). Il... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Sur quoi est basé le principe de CIVY ?

Sur la théorie des "Communs". Les biens socialement utiles - comme les savoirs ou les services - n'ont pas à être détenus par des entreprises qui génèrent des profits sur nos besoins, ni par une administration d'état qui contrôle et décide quels savoirs sont utiles ou pas selon ses propres critères. Ils sont un "bien commun" non-monnayable via un marché qui fixe sa valeur non pas en fonction de la valeur humaine et sociale de qui le détient mais en fonction de la rentabilité qu'il rapporte.

+ Que vaut un CIV en euro dans la "vraie vie" ?

Rien. Il n'y aucune interdépendance entre le jeu de l'offre et de la demande interne à CIVY et sa monétarisation financière dans la réalité économique du monde, ni aucun critère de conversion possible. Un CIV n'a de sens et d'utilité qu'à l'intérieur de la communauté : il ne sert qu'à valoriser les CIVYstes les plus socialement actifs et leur permettre d'accéder à encore plus de savoirs ou de services

+ Peut-on s'endetter en CIVs sans rien offrir aux autres en échange ?

Non. Le seuil maximum d'enrichissement ou de surendettement est fixé à 1000 Civs. Prenons deux exemples : Xavier a une offre hyper-attractive et finit par détenir 1000 CIVs dans son porte-monnaie virtuel. Il ne peut plus partager son savoir - donc encaisser des CIVs - tant qu'il n'aura pas lui-même demandé un service ou acquis un savoir d'un autre CIVYste. Grâce à cette limite de 1000 CIVs les détenteurs d'offres très attractives sont contraints d'enrichir les autres membres de la communauté. CIVY est un outil d'équité sociale, pas un outil de financiarisation de savoirs. Inversement, Léa est surendettée de 1000 CIVs pour avoir énormément demandé aux autres sans jamais rien rendre en échange : son inactivité en tant que "prestataire de savoir/service", et donc une sorte de "désocialisation" va faire fortement baisser le coût de ses offres. Simultanément, le système va détecter que Léa a besoin d'aide et va assurer la promotion de son offre pour inciter les autres CIVYstes à faire appel à elle. Là encore CIVY n'est pas un outil de déclassement mais d'équité sociale.

+ Qu'est-ce qui m'empêche de profiter de CIVY et de m'en aller ?

Rien. On peut imaginer qu'un inscrit profite de tous et quitte la communauté sans avoir jamais rien rendu à quiconque. Il devra alors rejoindre le "marché" et payer ses besoins en euros. Juste un exemple : un cours particulier de dessin coûte disons 60 euros/h sur le marché. Notre type prend 10 h de cours de dessin à disons 40 CIVs/h, soit 400 CIVs, et quitte CIVY bien content de cette aubaine parce qu'il a économisé 600 euros. Oui et non, parce qu'à partir de là il retombe dans l'économie traditionnelle : faire réparer sa voiture, payer une baby-sitter, réinstaller son PC, etc... à terme ses 600 euros sont dépensés en besoins qu'il aurait pu trouver en restant dans CIVY. En s'impliquant dans la communauté il aurait en quelques jours ou semaines pu reconstituer en CIVs ces sommes qu'il devra gagner en euros, soit en heures de travail en plus (ce n'est pas toujours possible) ou en faisant des choix : je fais réparer mon PC ou je prends une baby-sitter ? Dans CIVY la question ne pose pas : on fait les deux.
Le principe est que le "coût de reconstitution" est toujours plus élevé hors-CIVY qu'en restant membre et en participant. Toujours valoriser l'implication sociale.

+ Quel est le business-plan de CIVY ?

Il n'y en a pas. Ni de "modèle économique". CIVY ne vend rien à personne, ne propose aucune publicité et ne financiarise ni ses membres ni leurs données personnelles.

+ Un CIVY dans ma ville ?

Peut-être un jour. En phase de démarrage CIVY est lancé à Strasbourg et ne concerne que les habitants de la ville et environs. Difficile en effet d'imaginer habiter Lyon ou Marseille et de venir donner un cours de chinois chaque semaine à Strasbourg pour quelques CIVs. CIVY est par définition un projet ultra-local. Si tout marche bien des villes s'ajouteront progressivement à mesure des attentes.

+ Comment s'établit ma valeur ?

La "valeur" de chacun (ce que coûte son offre) dépend de très nombreux critères gérés par un algorithme spécifique. Parmi ces critères, citons la compétence, la notoriété, la réactivité, l'implication, l'écoute et la disponibilité, le type et nombre d'offres, le nombre de fans que vous avez, le nombre de "coup de coeur" de chacune de vos offres, leur rareté ou pas, l'utilité de chaque offre évaluée par la communauté et par les consultations/demandes, etc. Chacun de ces critères est pondéré par des coefficients particuliers. Quelqu'un ayant une offre peu experte (par exemple une femme de ménage comparée à un prof agrégé en physique des particules) peut ainsi, par sa socialité globale, valoir beaucoup plus qu'un mécanicien chevronné spécialisé en réglage d'injection diesel. Alors que dans la "vraie vie" c'est juste l'inverse... mais est-ce la vraie vie ?

+ Et si j'ai un savoir "invendable" ?

Tout savoir est utile à quelqu'un. Si vous êtes expert en grammaire des inflexions dans le grec pré-socratique il y a très peu de chance que quelqu'un vous contacte un jour :-) Tout n'est pas perdu : dans sa logique de "socialement équitable" CIVY contient un dispositif interne de valorisation/partage des "savoirs rares" : dans ce cas très particulier vous ne "vendrez" pas votre savoir à une autre CIVYste mais à la communauté. Vous serez "payé" par la communauté pour organiser une conférence, ou une démonstration, ou une initiation (c'est à voir ensemble) dans un lieu réel ou sur directement sur CIVY en web-retransmission. Chaque CIVYste sera prélevé d'1 CIV qui vous sera reversé.

+ Si chaque euro que je donne vaut 1 CIV, alors le CIV vaut 1 euro ?

Non. Avec 20 CIVs (20 euros versés) vous pourrez acquérir mettons une heure de cours de physique pour aider votre fils à passer le bac. Cette heure de soutien peut valoir 50 euros, ce qui mettrait le CIV à 2.50, mais même ce calcul est faux puisque selon les critères d'évaluation de valeurs internes, l'heure de physique de mr. Machinchose peut valoir 15 CIVs ou 80... ce qui met le CIV entre 0.62 et 3.33. Autant dire que la conversion est impossible. Ce "change fictif" de 1 pour 1 est seulement réservé à cette opération de financement participatif