'Climbing for Nature', c'est l'action concrète d'un jeune passionné d’alpinisme, sensible à la cause environnementale de son ile.

Large_profile_pic_kkbb-1486883351-1486883359

Présentation détaillée du projet

Une passion, un besoin d'agir!

 

Climbing for Nature - L’ascension du Chulu Far East pour la Mauritian Wildlife Foundation

 

'Climbing for Nature', est un projet initié par un jeune étudiant mauricien de 21 ans, passionné d’alpinisme et sensible à la cause environnementale de son île. Il tente à travers ce projet, de sensibiliser le grand public aux défis environnementaux et aussi aider à lever des fonds pour la Mauritian Wildlife Foundation, (MWF) ONG mauricienne qui œuvre pour la préservation de la faune et de la flore endémique de Maurice.

 

Dsc_0141__1_-1486624737

 

Alexis Marrier d'Unienville a 21 ans. Né en France mais ayant grandi à l'Ile Maurice, Alexis a appris à respecter et à aimer la nature sous toutes ses formes depuis son plus jeune âge. Ayant constaté que l'Ile Maurice fait face à des défis environnementaux importants il veut agir et y apporter sa contribution. Passionné d'alpinisme, l’idée lui est venue de concilier cette passion pour la montagne et une levée de fonds. En 2015 il s’inscrit à l'École de glace de Saint Gervais (sur le glacier de Tré la Tête à 3 300 m). Il escalade ensuite le pic de la Bérangère (3 425 m) et le Mont Blanc par le Dôme du Goûté.

 

Cette aventure l’aide à découvrir la fragilité de la nature et il s’intéresse à la cause environnementale. En vacances a Maurice en 2016, il participe à un ramassage d’ordures dans le Parc National de Bras d’Eau et il constate l’étendue du problème environnemental à l’Ile Maurice. En une matinée, près de 1,2 tonnes de déchets sont collectés, et pour Alexis c’est le déclic. Il sent un besoin d’agir, et l’idée d’un projet éco-responsable se dessine.

 

Avec l’aide de son père Pierre, Alexis imagine ‘Climbing for Nature’. Tous deux s’intéressent à la Mauritian Wildlife Foundation, ONG mauricienne œuvrant pour la préservation de la faune et la flore endémique de Maurice, Rodrigues et les ilots avoisinants. Constatant le travail efficace abattu par cet organisme depuis plus de 30 ans, et les difficultés de lever suffisament de fonds pour mener a bien tous ces projets de conservation, Alexis et Pierre s’accordent a tenter le pari d’apporter leur contribution, aussi minime qu’elle puisse être.

 

‘Climbing for Nature’ se concrétise en novembre 2016. L’ONG Mauritian Wildlife Foundation s’associe au projet, pendant que Pierre lève les fonds nécessaires pour couvrir les frais de l’expédition. Alexis hésite entre 2 sommets : le Chulu Far East, sommet reculé du massif des Annapurnas, et l’Island Peak, situé dans le parc de Sangarmatha. Alexis opte finalement pour le Chulu Far East.

 

Le défi que va se lancer Alexis à partir du 25 mars 2017 sera à 2 volets. Réussir son aventure en atteignant le sommet de ce pic mais aussi remettre une donation de 8 000 Euro à la Mauritian Wildlife Foundation. En même temps, Alexis espère que la couverture médiatique que suscitera cet événement sensibilisera aussi les mauriciens. 

 

Le Chulu Far East, culminant a 6160 Mètre 

Le-sommet-du-chulu-east-peak-dans-la-region-dannapurnas-600x300__1_-1486628839

 

 

À quoi servira la collecte ?

‘La totalité des fonds récoltés sur la page de crowdfunding ira à la MWF,’ tient à souligner Alexis. Les fonds récoltés seront alloués au projet de sauvegarde de la Crécerelle de Maurice.

 

 

‘Le travail qu’effectue la MWF a besoin de médiatisation et de financement. Nous pensons que l’aventure népalaise d’Alexis offrira cette opportunité à notre organisation. Avec les restrictions qu’apportent les nouvelles lois mauriciennes régissant la Responsabilité Civile d’Entreprise applicables cette année et la situation économique qui ne s’améliore pas, le financement des projets de conservation de la MWF pourrait etre un souci majeur à partir de fin 2017. Nous espérons que le projet ‘Climbing for Nature’ atteindra ses objectifs de sensibilisation, ainsi que le montant de Rs 300 000 (environ 8 000 euro) qu’Alexis et Pierre se sont fixés a remettre à notre organisation.’ affirme quand a lui Jean Hugues Gardenne, responsable de levée de fonds de la MWF.

 

La MWF est la seule organisation non gouvernementale (ONG) de l'Ile Maurice à s'occuper exclusivement de la préservation des espèces végétales et animales endémiques de Maurice en danger de disparition. Sa mission a pour objectif de sauver les espèces menacées de l'Ile Maurice grâce à la restauration d'écosystèmes entiers, d'obtenir de nouvelles informations grâce à la recherche sur le terrain, la gestion des données, l'étude sur des espèces captives ainsi qu'une collaboration scientifique afin d'adopter des méthodes de restauration et de gestion efficaces, de partager les connaissances lors de programmes de restauration organisés pour les Mauriciens et les défenseurs de l'environnement internationaux, de partager les joies et bienfaits des régions sauvages et de la nature endémique avec les Mauriciens et enfin de garantir le futur des espèces endémiques grâce à la génération de revenus et à la bonne gestion des ressources humaines, fiscales et de capital.

 

Le travail effectué à Maurice est un des exemples les plus réussis en matière de conservation dans le monde. En effet, le travail de restauration de la MWF a débuté dans les années 1970 et a permis de sauver de l'extinction la Crécerelle de Maurice, la Grosse Cateau Verte et le Pigeon des Mares. La MWF développe également des protocoles de récupération d'espèces végétales endémiques et travaille sur l'Ile Rodrigues afin d'y restaurer la faune et la flore et de replanter la forêt indigène. De plus, la MWF participe activement à la restauration des îles et îlots, en particulier l'Ile aux Aigrettes et l'Ile Ronde. Ces deux îles abritent une biodiversité d'importance mondiale hautement menacée.

 

 

Ces efforts de conservation bénéficieront aux générations futures. Enfin, la MWF soutient le renforcement des capacités locales et, par ses activités, crée de l'emploi local. Malgré les contraintes et les difficultés, elle continue de prospérer en tant qu'organisation solide, dynamique et novatrice.

 

Les fonds récoltés seront versés sur le compte d'Alexis Marrier d'Unienville, mais ils seront reversés en totalité à la Mauritian Wildlife Foundation.

 

 

 

Thumb_alex_d_unienville_mwf_logo-1487245613
MriClimber

Alexis Marrier d'Unienville a 21 ans. Né en France mais ayant grandi à l'Ile Maurice, Alexis a appris à respecter et à aimer la nature sous toutes ses formes depuis son plus jeune âge. Ayant constaté que l'Ile Maurice fait face à des défis environnementaux importants il veut agir pour aider à surmonter ces défis. Passionné d'alpinisme, l’idée lui est... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Wish you all the best for this excessively challenging climb.
Thumb_default
Come on Alex! Madame
Thumb_default
Super projet plein de courage