"Clown(s)" est un projet de long métrage (thriller noir) en phase de préproduction. Après avoir eu des retours très encourageants de professionnels du cinéma vis-à-vis de ce scénario écrit par Sébastien Joubert, nous voulons maintenant étoffer notre dossier de production pour pouvoir démarcher des financiers. Nous avons donc choisi de tourner une bande annonce "coup de poing" avec l'aide des KissBankers pour mettre en exergue le potentiel du scénario.

Large_large_kkbb

The project

.: QUELQUES IMAGES DE NOTRE UNIVERS :.

 

Img_2038

 

Img_1596

 

 

.: NOTE - POURQUOI UNE BANDE ANNONCE ? :.

 

Ce choix est atypique pour un dossier de production, habituellement construit autour d'un court métrage. Mais une bande annonce nous permet de nous démarquer et de montrer de façon rythmée l'ensemble des personnages et des idées maîtresses du script.

 

Passer par KKBB nous donne l'opportunité de réaliser une bande annonce à la hauteur de l'ambition du long métrage : une vidéo riche d'images alléchantes autour de l'ambiance inédite de la Commedia dell'Arte, le tout agrémenté d'une musique composée sur mesure pour cette vidéo.

 

La bande annonce sera axée autour du concept de l'émission de TV réalité Game On décrite dans le script et sera tournée en anglais.

 

Img_0523

 

 

 

.: L'INTRIGUE :.

 

Fin des années 2030. Jordan Lester, homme énigmatique aux faux airs de clown, est arrêté pour le massacre de 6 citoyens et de 2 officiers de police dans la petite ville de Riverdale, en Californie.

 

Les médias s'intéressent de près au fait divers, d'une rare atrocité, et la population américaine fait preuve d'un engouement féroce pour le procès de Lester.

 

La peine de mort a été rétablie dans presque tous les états nord américains par les gouvernements républicains qui se sont succédés depuis les dernières décennies. L'église catholique a également largement soutenu ce retour de la peine capitale. Malgré cela, l'homme est jugé irresponsable de ses actes et est condamné à une peine d'emprisonnement à vie dans la branche psychiatrique de la prison d'état de Pelican Bay.

 

Unique survivante de cet épisode tragique, Emily Morgan essaie tant bien que mal de renouer avec la vie. Elle se débat avec une paranoïa extrême qui inquiète son entourage. Ses parents l'hébergent et se battent contre l'avis des spécialistes qui souhaitent la voir interner. De plus, l'acharnement des médias à en faire une victime héroïque ne fait qu'aggraver la psychose de la jeune femme.

 

De son côté, Lawrence Anderson, respectable professeur en sociologie de l'université de Berkeley en Californie, s'intéresse de près aux meurtres de Riverdale et à la condamnation de Lester. L'homme a eu l'occasion d'étudier le psychopathe par le passé, avant qu'il ne devienne un criminel notoire, dans le cadre de l'écriture d'un livre évoquant l'influence des réseaux sociaux sur le comportement des adolescents.

 

En parallèle, le studio de cinéma qui a, quelques mois après la condamnation de Lester, mis en image le calvaire subi par ses victimes, souhaite financer un nouveau projet offrant l'opportunité à la jeune Emily Morgan de se reconstruire devant les yeux des Californiens : une émission de TV réalité pendant laquelle Emily sera entourée de personnes au passé aussi lourd que le sien.

 

Img_0824

 

 

 

.: L'EQUIPE DE TOURNAGE :.

 

Caroline H., Emily Morgan / Scaramuccia

Hubert T., Jordan Lester / Pulcinella

Camille Peysselon, Erin Matthews / Arlecchinella

Vincent H., Jimmy Evans / Pierrot

Jing Chen, Sandra Aoki

Anne-Laure D., Figurante

Théo D., Figurant

 

Florent Buisson, Cadreur

Florentin Drugeon, Ingénieur du son

Eglantine Chanut, Costumière

Florian Quincy, Costumier, photographe plateau

Cyril Girard, Compositeur

Mélanie Benetier, Maquilleuse, coiffeuse

Emily Saura, Assistante réalisation, monteuse

Adelaïde Basson, Etalonneuse

Sébastien Joubert, Réalisateur

 

Nous recherchons encore actuellement un chef opérateur.

 

Img_0836

 

Why fund it?

Essentiellement à financer le tournage !

 

Nous avons fait un budget à minima pour le tournage de l'ensemble des séquences nécessaires à cette vidéo auquel nous avons déduit ce que nous pouvions investir de notre poche. Mais il manque encore 3300€ répartis comme suit :

- costumes (4 costumes ont été déjà conçus, il nous manque la matière première pour 2 costumes restants) : 200 €

- maquillage : 100 €

- matériel pour le tournage (location du matériel de prise de vue et son) : 1200€

- location du studio de tournage : 400 €

- effets spéciaux numériques et incrustations (nous faisons appel à un professionnel de renom pour un résultat à la hauteur de nos exigences) : 1000 €

- musique (composition / enregistrement) : 200 €

- post-production (étalonnage, montage de la bande annonce et de son making of) : 300 €

 

 

Thumb_351_33730057658_4833_n
Sébastien Joubert

Bercé par le 7ème art depuis mon plus jeune âge, je n'ai malheureusement pas eu la chance de suivre des études de cinéma. Mais l'exposition constante à des oeuvres de tous horizons m'a poussé à franchir le cap : mettre sur papier une idée que j'ai eue il y a maintenant 10 ans, sans prétention particulière. J'ai tellement pris de plaisir à écrire ce... See more

Newest comments

Thumb_default
hmmm... intéressant. un film français qui traitera de la dérive de la TV ? enfin un peu d'audace !
Thumb_default
Bonne chance ! Hâte de voir le résultat final ^^