Soutenez un collectif qui donne la parole aux “voix minoritaires” par le biais de la photo et du Street Art.

Large_bb-1420809998

Présentation détaillée du projet

Imaginez un instant...

Vous marchez tranquillement dans la rue et faites une rencontre impromptue.

 

Face à face soudain avec une photographie au détour d'une ruelle.

 

Img_1397-2_-_copie-1421743781

                                                   Cahora - jeune guerrier papou

 

Cette photo est l'extrait d'un reportage réalisé par notre collectif "Vies de Quetzal". Elle est accompagnée  d'une brève légende qui invite à en savoir plus sur le témoignage proposé.

 

C'est en effet dans la rue que notre collectif de photojournalistes désire proposer ses reportages. Diffuser du journalisme à hauteur de coeur de manière libre et gratuite afin d’humaniser une information qui se masque bien trop souvent derrière des chiffres et des statistiques.

 

Notre point fort? La complicité!

Nos reportages sont réalisés la majeure partie du temps via des ateliers photos effectués bénévolement. Ils permettent ainsi d'utiliser le langage universel de l'image afin de donner la parole "aux sans voix" (peuples indigènes, clandestins, sdf, enfants des rues, autistes ...).

 

Img_6924_-_copie-1421061498

                                                           Ateliers photo au Cap-Vert

 

Afin de diffuser au mieux ces témoignages, nous optons pour la puissance de la rue, informer de manière novatrice par le biais du street art.

Mêler ainsi l'art et l'action, l'engagement et le partage.

 

Collage-1421063613

 

Vous aimeriez alors en savoir plus sur la photographie face à vous...

 

Quelle est l'histoire de Cahora, ce jeune guerrier papou?

Savez-vous ce qu'est un « shégué » en République Démocratique du Congo?

Envie de voguer un instant aux côtés des Mokens, peuple nomade des mers en Birmanie/Thaïlande?

 

Rien de plus simple!

Dans un coin de la photographie se trouve un QRcode (vous savez ces petits carrés noir et blanc que l'on voit partout). Il vous suffit alors de le scanner (avec votre smartphone) et vous voici directement sur le reportage en ligne lui étant dédié. Les reportages seront alors gratuitement visibles par tous.

 

A-1421064607

 

 

"La photographie se fait alors porte voix des sans voix...

... l'image se convertit en vecteur de rencontres,

et les rues du monde deviennent leur lieu d’expression."

À quoi servira la collecte ?

Créant ces projets parfois aux côtés de communautés et d’organisations indigènes, nous ne souhaitons accepter ni subventions gouvernementales, ni fonds émanant d’entreprises susceptibles de violer les droits des peuples indigènes. Alors comment partager ces réalisations de manière saine?

La voie du financement participatif nous semble la plus adéquate!  

 

Depuis octobre 2009, nos photographes ont travaillé de manière autonome sur divers thèmes auprès de “voix minoritaires”. Des peuples Guambianos de Colombie, aux Tzutujil du Guatemala, en passant par les nomades des mers (Moken) en Birmanie et les tirailleurs sénégalais...

Aujourd’hui nous désirons rassembler ces volontés de témoigner par le biais de ce collectif.

Vies de Quetzal veut donner l'envie d’oser y croire, de déployer ses ailes et de partager toutes ces émotions qui composent un paysage humain étonnant et qui montrent que des alternatives sont possibles.

De croire en l’Homme, au partage, en nos points communs et au respect de la différence ; inviter à la réflexion par l’humour, informer par le biais du street art et montrer ce qui est beau pour donner envie de le préserver.

 

Les coûts de production :

-2160€ afin de produire une revue annuelle regroupant nos travaux de l'année 2015 (elle nous permettra de financer nos réalisations en 2016 et nous garantir une certaine autonomie financière d'une année sur l'autre)

-380 € Frais de communication ;

-400€ afin de financer la création d’ateliers photo durant l’année 2015
 ;

-300€ pour la production des premiers collages en France ;

 

-260€ (8% de frais Kisskissbankbank) ;

 

=3560€

 

NOUVEL OBJECTIF = 3800€

Ces fonds supplémentaires nous permettront de travailler sur la conception de nouveaux ateliers photo au Mexique et en Haïti.

Ci-dessous un exemple de photographies de "cité soleil", bidonville de plus de 300.000 personnes situé à la périphérie de Port-au-Prince (Haïti) - © 2014

 

Cite__soleil_montage-2-1424764152

 

 

Ils sont membres du collectif :

 

 

Equipe-1421082022

 

Anne Becel (géographe et écrivain) ;

Camille Szklorz (photographe, street art) ;

Clément Burelle (photographe, street art) ;

Elsa Frering (photographe, écrivain) ;

Jean-Felix Fayolle (photographe et réalisateur) ;

Julien Masson (photographe et réalisateur).  

 

Aujourd’hui nous sommes d’ores et déjà en mesure de proposer des reportages sur :

-le peuple Moken, nomades des mers d’Asie du Sud- Est ;


-les enfants shégués en République Démocratique du Congo ;


-les tirailleurs Sénégalais ;

-les quartiers populaires mexicains ;


-les artistes africains engagés contre les dictatures.

 

Et des réalisations sont en cours auprès des femmes du Congo, de migrants faisant la traversée Afrique/Europe, en Haïti, et sur la situation critique au Sahara Occidental.

 

Ils nous soutiennent déjà :

+Le festival du Grand Bivouac  ;

+L’hebdomadaire l’Age de Faire ;

+Le magazine Grands Reportages ;

+Le collectif de la Croisée des Routes ;

+Le photojournaliste Patrick Bard.

 

D'avance merci pour votre soutien!

 

Img_9788_-_copie-1421082321

Thumb_wnq18orf-1413974601
Clément Burelle

A l'initiative du Collectif Vies de Quetzal, Clément Burelle effectue des travaux photographiques depuis 2011 auprès des peuples indigènes (Papouasie, Guatemala, Colombie, Bolivie) et des voix minoritaires (Sdf, enfants des rues, migrants, quartiers populaires, autistes). Photographe, cadreur et monteur freelance, il a opté pour le langage universel... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Dernière petite contribution avant les dernières minutes pour un compte rond... Bonne continuation et bon vent à ce magnifique projet qui va maintenant pouvoir se concrétiser et voir le jour. Bravo à vous.
Thumb_portrait_jonathan_guyot-1200px-1425282930
Un petit coup de pouce financier cette fois-ci pour soutenir cette belle initiative.
Thumb_default
Désolé pour le retard... Tard c'est mieux que jamais :) La bise mon ami.