Commissariat/Int.Nuit est le nom d’un projet de court métrage que nous aimerions financer grâce à votre soutien. Le Synopsis : Un veilleur de nuit, gardien de studios de cinéma, est le témoin d’événements paranormaux lors de son service.

Large_2commissariat.int.nuit

The project

Commissariat/Int.Nuit se situe dans la lignée des nouvelles fantastiques d’Edgar Allan Poe, telles que William Wilson ou La chute de la maison Usher, dans lesquelles un personnage est confronté à des évènements paranormaux qui remettent en question sa conception de la réalité. Le point de vue adopté ici est celui d’un veilleur de nuit dont le morne quotidien est troublé par une présence fantomatique au sein des studios de cinéma qu’il garde la nuit.

 

Mêlant les codes du fantastique et du thriller horrifique, Commissariat/Int.Nuit est un film qui joue sur la limite de nos perceptions sensorielles quand il s’agit de distinguer la réalité du fantasme. Dans le film, la matérialisation des peurs du veilleur de nuit soulève une ambiguïté concernant sa santé mentale sur laquelle s’appuie le récit.

 

Quasiment sans dialogue, Commissariat/Int.Nuit est un film avant tout d’ambiance, pour lequel le son et la musique joueront un rôle fondamental. Le hors champ jouera également un rôle déterminant au sein du film ; le pouvoir de suggestion étant à mon sens plus angoissant que celui de montrer au spectateur ce qu’il attend.




Dans le role du veilleur de nuit : 




Jean Michel Martial. Acteur au Cinéma et à la Télévision. Comédien au théâtre 

Qui suis-je ?

Providence Films est l'association de deux amis d'enfance qui ont toujours voulu réaliser des projets ensemble. Notre parcours est différent, et cela vous est détaillé en quelques lignes ci-dessous.

 



Stanislas Marsil - Passionné de cinéma depuis l’enfance, je travaille actuellement en tant qu’assistant réalisateur sur des longs métrages et séries de fiction, après être passé par la case étudiant en cinéma à l’ESRA puis à Paris 7. Commissariat/Int.Nuit est mon troisième court métrage, que j’écris et réalise, après Aqua et Purple Haze, qui se situaient eux aussi dans des univers « hallucinogènes ». J’écris par ailleurs un premier long-métrage.


 

 



Edouard Tardan - Très intéressé depuis l'enfance par le cinéma ainsi que par les productions animées, je fais ma première rencontre avec l'univers du court métrage en organisant, à Lille, pendant 2 ans le troisième plus grand festival de courts métrages de France : Le Festival du Cinema européen. Ensuite, je travaille en production de documentaires chez UpsideTV, et finis un master de Finance à l'Edhec. Depuis quelques mois je travaille sur un mémoire qui traite de la situation du secteur cinématographique en France, tout en préparant différents projets avec Stanislas.

 

Why fund it?

Le film se passe dans des studios de cinema et est réalisé avec une camera professionnelle numérique. L'équipe de tournage offre son temps afin de mener à bien ce projet.


Ces différents postes de dépenses sont déjà couverts. En revanche, il nous faut encore 3000 euros afin de réaliser ce court métrage dans de bonnes conditions :

- Maître chien (500euros) : très important pour la sécurité aussi bien de l'équipe de tournage que du chien qui va tourner.

- Une voiture (500euros) : cette voiture va connaître le triste sort de finir dans un pilier de parking; on devrait pouvoir la dénicher sur un site d'annonces gratuites

- Régie (800euros) : Des professionnels du cinema allouent leur temps libre pour exercer leur passion : réaliser des films. Le poste régie ne saurait être négligé.



Et pour le montage :


- Encodages, digitalisation et synchronisation (200euros)

- Sound system et Mixage son (1000euros): c'est notre plus gros poste de dépense, mais la qualité de l'ambiance sonore est fondamentale à la réussite de ce projet!