Aidez la création théâtrale. AIDEZ LA COMPAGNIE ROUTE66 !

Large_jj-1478552618-1478552627

Présentation détaillée du projet

Chers tous,

 

Comme vous l'avez peut-être remarqué, le titre de ce kisskiss bank bank n'est plus Baby Doll, mais porte simplement le nom de la compagnie. La compagnie Route66.

 

En effet, nous avons perdu les droits d'auteurs.

Aujourd'hui, après plus de 7 mois de répétitions et une équipe de 13 personnes, nous sommes dans l'impossibilité de monter cette pièce de Tennessee Williams.

 

La nouvelle étant très récente, le kisskiss étant déjà lancé, (nous voici à quelques petits jours de la fin de la collecte), il a fallut prendre une décision.

 

J'ai décidé aujourd'hui, de ne pas arrêter les répétitions, d'entamer un nouveau projet, et ce qui est magnifique, c'est qu'absolument toute l'équipe est là et poursuit l'aventure.

Toutes ces heures de travail ont été utiles. Utiles à former un groupe, une équipe. Nous avons pu découvrir la joie de travailler tous ensemble. Une chose est sûre, je suis merveilleusement entourée, par des gens talentueux. 

 

Aujourd'hui plus que jamais, il faut qu'on fasse du théâtre.

 

Ce KissKiss n'a donc plus pour objectif de soutenir la création de "Baby Doll", mais de soutenir la jeune compagnie Route66 dans un nouveau projet.

 

Nous avons encore 6 semaines de travail ensemble.

Le théâtre de Chaoué nous fait toujours confiance et nous jouerons quand même là-bas les 6 et 7 avril 2017.

C'est le moment de libérer la parole. La nécessité est là, et nous nous en emparons.

 

Aujourd'hui, au moment où j'écris ces lignes, nous sommes le lundi 7 novembre, et ce que je sais , c'est qu'on se réunit dans 2 semaines et qu'on a tout à inventer.

Que nous avons , nous 13 , en commun ce travail autour de Tennessee Williams.

Que nous sommes un groupe uni et travailleur.

Et que nous sommes là aujourd'hui pour prendre la parole et inventer la place qui sera la nôtre demain.

 

C'est en toute transparence que j'écris ces mots.

Car vous dire que j'ai un texte en tête serait vous mentir. 

Mais que je porte l'envie de repartir de tout mon coeur, ça je peux l'écrire.

 

Je laisse volontairement ci-dessous, le texte de l'ancien Kiss Kiss bankbank tel quel. Afin que vous puissiez imaginer ce qu'aurait été ce spectacle... et peut-être ce que sera le prochain...?

 

Le chemin est long, mais la route est belle.

 

Bien à vous,

 

Camille Lopez

Menteuse en scène de la compagnie Route66

 

 

 

 

 

 

" Le cœur est attiré par une chose légère et la main par une chose si chaude"   T. Williams

 

 

 

L'auteur

 

Tennessee Williams est un auteur américain né en 1911 et mort en 1983.

Il a écrit de nombreuses pièces de théâtre mais aussi des romans, des nouvelles ou de la poésie.

Beaucoup de ses écrits ont été portés au cinéma.

 

C’est d’ailleurs spécialement pour le cinéma qu’il écrit Baby Doll, en 1956.

Cette œuvre est une commande d’Elia Kazan, qui souhaitait que Tennessee Williams fasse une seule histoire de deux de ses pièces : Le Long Séjour interrompu et Vingt-sept remorques pleines de coton (1956).

 

La pièce

 

Printemps 1953, Mississippi.

 

Baby Doll Meighan, 20 ans dans quelques jours, est mariée à Archie Lee, un exploitant de coton dont les affaires ne marchent pas fort. Archie a promis au père de Baby Doll de ne pas consommer leur relation avant son prochain anniversaire. Mais ses pulsions grandissent de jour en jour à l’approche de la date fatidique. Archie est aussi au bord de la faillite. En effet, depuis que le gros exploitant Silva Vacarro a installé son égreneuse à coton, les petits producteurs peinent à travailler correctement.Nombre d’entre eux se retrouvent alors à devoir travailler pour Silva.

 

Archie Lee vivote dans la nostalgie d’une époque révolue. Sa maison tombe en ruines et les meubles ne tarderont pas à être saisis.

 

En dernier recours, il décide de mettre le feu à l’égreneuse de coton de Vacarro pour relancer ses affaires. Vacarro prend le prétexte d’aller faire égrener son coton chez lui pour tendre un piège à Baby Doll... Cela marque le début d’une relation électrique et tendue entre les deux hommes. Baby Doll, qui n’a toujours pas 20 ans, se retrouve dans ce combat de coqs, prise dans le piège d’un jeu dont les règles sont floues, et dans lequel la réalité n’est jamais très loin…

 

C’est le commencement d’une passion violente et fragile, étrange et drôle, entre ces trois personnages.

C’est le télescopage de trois mondes dans une Amérique en pleine mutation…

 

 

L'origine du projet.

 

Année 2012 - Conservatoire d'art dramatique de Rennes. Nous travaillons avec Pierre-François Garel sur différentes pièces de Tennessee Williams. Parmi ces pièces, "Parle moi comme la pluie et laisse moi écouter." Je trouve ce texte magnifique.

Je lis ensuite d'autres pièces de cet auteur, ses poèmes, ses nouvelles et ses mémoires. "Les mémoires d'un vieux crocodile". Tout aussi magnifiques.

Il me semble désormais que l’œuvre est indissociable de l'homme.C'est absolument lié. Et j'ai été si passionnée par ses mots d'Homme que je n'ai plus quitté ce livre, qui me suit partout. Comme un objet rassurant. Rassurant de vie et de vérité.

 

Printemps 2015. A la bibliothèque, je découvre "Baby Doll". Sans réussir à m'arrêter, je ne me relèverai qu'une fois le livre terminé. Absolument chamboulée. Il m'était désormais impossible de faire comme si rien ne s'était passé. Je devais le garder avec moi et en faire quelque chose. Je devais rendre ces personnages vivants, sur scène. Rentrer dans cette histoire.

C'était trop tard, et j'étais bien.

 

La graine était là et le projet était dans mon ventre.

 

Octobre 2015. Je décide de réunir des acteurs autour de ce projet. Des acteurs que j'avais rencontré quand je faisais partie de la promotion de l'Atelier du Théâtre National de Toulouse (TNT). Et puis d'autres acteurs encore. Ceux qui m'apparaissaient en lisant.

 

Février 2016 - L'équipe est réunie dans un village isolé des Pyrénées, où nous passons 15 jours entourés de neige, à lire, tout, absolument tout.15 jours à nous remplir de l'homme et de son œuvre, à regarder des films, des images d'archive, des interviews, à écouter de la musique, à lire des pièces, des poèmes, des romans.15 jours, tous ensemble.

 

Mars 2016 - Ce projet aura lieu. Et il faut qu'il soit entier. Je décide de monter ma compagnie pour qu'il existe. Elle s'appellera la Compagnie Route66.

 

Avril 2016 -  Au TNT, première résidence au plateau. L'équipe s'est agrandie. Nous avons désormais 3 personnes au son. Nous travaillons pour la première fois avec de la technique (son, lumière, plateau). Pendant 2 semaines nous testons des choses. Nous tentons de rendre vivantes les images qui nous ont traversées durant la première période de travail.

 

Img_8284_-_copie-1474820047

 

 

Présentation du projet

 

Nous nous sommes lancés le pari de travailler au théâtre le script cinématographique. L'idée étant de rendre vivante la matière script (présence de didascalies, indications sons et lumières très précises, focals, etc.) sans utiliser de micro ou vidéo.

 

Cette pièce n’est pas tiède : elle est radicale. Quand il pleut, c'est à torrent. Et quand il fait chaud, on ne peut plus respirer. Je veux que le travail aille dans ce sens.

 

Les didascalies de ce script sont très longues et très précises. J'ai eu envie qu'on les traite toutes. Ce qui m'intéresse c'est d'être au plus proche de la lumière décrite, des sons évoqués, du vent et de la pluie. Il m’est impossible de me défaire des didascalies quand elles sont au cœur de l'action.

 

 

Ce projet doit être un véritable tout, où chaque élément évolue avec les autres. Le son et la lumière sont aussi des personnages. Et le texte est la sève même de cet ensemble.

Je crois très fortement à l'importance des mots. Ici nous cherchons à ce qu'ils existent pour ce qu'ils sont, le plus concrètement du monde.

 

Les mots de Tennessee Williams sont francs et vifs.

Comme une urgence brûlante entre nos mains.

Nous sommes jeunes et plein de vie, de cris et d’envies.

Notre urgence est là, et nous allons nous en emparer.

 

 

Img_81471333-1474822295

 

 

Img_82160000-1474822218

 

Le projet sera créé les 6 et 7 avril au Théâtre de Chaoué, à Allonnes

Deux autres résidences sont prévues. (Novembre et février)

 

Il reste encore 6 semaines de travail.

Nous sommes tous bénévoles, et croyons très fort en ce projet.

Aujourd'hui nous avons besoin d’un financement, afin d’acheter : costumes, éléments de décors, matériel pour le son...

 

Si vous nous lisez, vous avez déjà témoigné de votre intérêt à encourager des aventures artistiques.

Maintenant, si vous croyez au projet que vous venez de découvrir, nous soutenir, c'est aussi vous y impliquer activement.

 

Aider la création théâtrale, c'est aider Baby Doll !!!

Il n'y a pas de petite somme, mais seulement des grands MERCI!!

 

Cfxbfx-1474911556

 

                                                                           

 

                                                           L'équipe

 

 

Mise en scène

 

Camille Lopez

 

Fvedrf-1474822964

 

Après avoir obtenu un diplôme d'études théâtrales (DET) au Conservatoire de Rennes, sous la direction de Daniel Dupont, Camille encadre pendant 4 ans un atelier théâtre avec de jeunes ados, pour qui elle écrira et mettra en scène 4 projets. Elle poursuit sa formation de comédienne au Conservatoire de Montpellier sous la direction d'Hélène de Bissy, Lucas Franceschi et Gérard Santi, après avoir participé à de nombreux stages notamment avec André Markowicz, Marie Payen, Pierre-François Garel, Oscar Valsecchi, Katia Ogorodnikova et Anne Fischer.

Elle intègre la promotion de L’ATELIER du Théâtre national de Toulouse Midi-Pyrénées en 2014-2015. Durant cette année, elle travaille avec des metteurs en scène comme Catherine Marnas, Franck Manzoni, Julien Gosselin, Daniel Jeanneteau, Sylvain Maurice, Nicolas Laurent, Jean Bellorini, Sébastien Bournac, Irène Bonnaud, ou Aurélien Bory. Elle joue également dans de nombreux courts-métrages et dans plusieurs spectacles comme L'Atelier d'Hamlet, Le Silence de Sarraute et Le Procès de Kafka, mis en scène par Daniel Dupont, ou Masculin Féminin – Variations, mis en scène par Laurent Pelly.

Actuellement, elle travaille auprès de Nicolas Laurent pour son dernier spectacle: "Meaulnes, et nous l'avons été si peu", qui sera créé en Janvier 2017 au CDN de Besançon.

Elle créé à Toulouse en 2016 la compagnie Route66.

 

 

 

Les acteurs

 

 

Alexis Ballesteros –  

 

Alexis_ballesteros_nb-1474819170

 

Formé à l'école Claude Mathieu, Alexis Ballesteros poursuit son apprentissage du théâtre dans plusieurs spectacles de la compagnie Les-Pieds-dans-l'eau, mis en scène par Violette Campo, de 2011 à 2013 (Le Songe d'une nuit d'été, Roméo et Juliette, de W. Shakespeare, Une ardente patience d'Antonio Skarmeta).

En 2012, il participe à la création d'une lecture pupitre de Fragment M de Sylvie Chastain, mis en scène par Jean-Luc Paliès, au théâtre du Rond-Point à Paris.

Il participe en 2013 aux créations collectives de La Révolte des Anges d'Enzo Cormann avec la Compagnie "Jeux de Maux" et de C'est Tout Pour Cette Nuit à partir des contes de Michel Ocelot avec la Compagnie 16 Francs.

Depuis 2012, il travaille avec Blandine Laignel avec laquelle il se forme à la danse contemporaine notamment pour la pièce Credo (en cours de création).

Il intègre, en 2014, L’ATELIER du Théâtre national de Toulouse Midi-Pyrénées où il travaille avec Catherine Marnas, Franck Manzoni, Julien Gosselin, Daniel Jeanneteau, Sébastien Bournac, Aurélien Bory, Sylvain Maurice et Jean Bellorini. Il joue actuellement dans Masculin Féminin – Variations, de Laurent Pelly.

Musicien, il pratique la guitare et le piano.

Il joue également dans plusieurs court-métrages et fait de nombreux doublages pour le cinéma et la télévision.

 

 

Ewen Gloanec –

 

Img_7302-1474819212

 

Ewen Gloanec suit sa formation au Conservatoire de Rennes, avec Daniel Dupont, et y obtient son DET.

Il joue dans quelques mises en scène de Daniel Dupont, Le Procès, Hamlet, Les Trois Sœurs, et La Décision.

À sa sortie du conservatoire, il jouera dans Les Affaires sont les affaires, mis en scène par Laurent Méninger, puis dans De l'autre cote de la mer, mis en scène par Sandra Enel, Vietnam etc, mis en scène par Elsa Rocher, et La Maladie de la famille M, mis en scène par Laurent Méninger.

Il joue également pour le cinéma, son dernier film en date étant Suite armoricaine, une réalisation de Pascale Breton.

 

 

Tara Martinez –

 

Tara-1474819237

 

Tara Martinez fait ses premiers au théâtre à l’âge de 13 ans. Après un baccalauréat littéraire puis une licence d’art du spectacle, elle poursuit sa formation de comédienne au Conservatoire d’art dramatique de Montpellier.

Elle y passera deux ans à travailler avec différents metteurs en scène, tels qu’Hélène De Bissy, Lucas Franceschi, Élodie Buisson, Frédérique Dufour, Sébastien Lagor, Nicolas Pichot, Gérard Santi, etc.

Elle fait ses premiers essais devant une caméra avec Jean Baptiste Durand (jeune réalisateur et artiste plasticien), avec de la figuration pour Léa Fehner, Josée Dayan, des tournages de clips musicaux (Eli, Demi Portion, Roman Electric Band). Ces expériences l’amènent jusqu'à un petit rôle au côté de Leyla Jawad dans Jamais Ensemble, le dernier court-métrage de Nadja Harek, tourné à Montpellier en décembre dernier.

 

 

 

Julien Meynier – 

 

Julienmeynier-pologarat-dsc_3502_1_-1474974502

 

 

Formé au métier de comédien à l'école La Compagnie Maritime à Montpellier sous la direction de Pierre Castagné et Romain Lagarde, Julien Meynier a pu incarner plusieurs rôles, notamment dans Troïlus et Cressida de W. Shakespeare mis en scène par Pierre Castagné mais aussi dans Les Farces de Molière, spectacle itinérant dans les villages de l’Hérault dirigé par Romain Lagarde. En parallèle de sa formation, il anime avec la Cie Ohé des ateliers de théâtre à la Maison d’Arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone . En 2013, il rejoint le Collectif d’Artistes Le Baril. Il y interprète « Le Vieux» dans Les Chaises d’E. Ionesco, mis en scène par Aurélia Gonzalez et Alexandre Cafarelli, joue dans Patatri Patatra, spectacle jeune public. Il écrit avec son équipe, TEMPOS, une création multiforme qu'il met en scène en mars 2016. Durant l’année 2013-2014, il enseigne le théâtre à un groupe d’adultes amateurs.  En décembre 2014, il intègre l’Atelier au Théâtre National de Toulouse. Il y crée en novembre 2015 une première version de son spectacle Le Camaham, un entre-sort participatif toujours en création. Il est actuellement en répétition, pour trois nouveaux projets, Baby Doll de T. Williams mis en scène par Camille Lopez, J'ai la volonté de ne pas rester tel que je suis écrit et mis en scène par Paul Emile Pêtre et Le Dragon d'E. Shwartz mis en scène par Martin Nikonoff.  Il a été dirigé notamment par Catherine Marnas, Julien Gosselin, Jean Bellorini, Sébastien Bournac, Aurélien Bory et Laurent Pelly

 

 

Paul-Émile Pêtre –

 

Img_5629-1474819295

 

Paul-Émile Pêtre intègre les cours Florent en 2009. Il est admis au concours de la Classe Libre Promotion XXXII en 2011 et à L'ATELIER du Théâtre national de Toulouse Midi-Pyrénées en 2014.

Il travaille notamment sous la direction de Julien Gosselin, Jean Bellorini, Sylvain Maurice, Laurent Pelly, Sébastien Bournac et Jean-Pierre Garnier.

Il joue également dans de nombreux spectacles comme, pour les plus récents, Les Peintres au charbon de Lee Hall, mis en scène par Marc Delva, Masculin Féminin – Variations, mis en scène par Laurent Pelly, Jeunesse sans Dieu d’Ödön von Horváth, mis en scène par François Orsoni ou encore Autour de Rémi de Vos, mis en scène par Marie-Christine Orry.

Au cinéma, il réalise un moyen métrage Made in Nowhere et joue dans le long-métrage Survivre avec les loups de Vera Belmont.

 

Ambre Piétri –

 

Ambre_pietri_2_2_-1474977113

 

 

Ambre suit une formation au Conservatoire National Régional de Nice, puis à l’école Claude Mathieu jusqu’en 2011. A sa sortie elle jouera Chimène dans   Le Cid   de Corneille, Carole dans  Sallinger  de Be rnard-Marie Koltès, Chet Baker dans La révolte des anges d’Enzo Cormann. En 2013 elle intègr e le Conservatoire National Supérieur D'art Dramatique, où  elle travaillera avec Daniel Mesguich, Daniel Martin et Xavier Gallais. Parallèlement à sa formation elle créera en collectif  C'est tout pour cette nuit  , une adaptation théâtrale des contes de Michel Ocelot. En mai 2016 elle demande à Blandine Laignel de la mettre en scène dans Oh les beaux jours de Samuel Beckett, dans le rôle de Winnie et à Alexis Ballesteros d 'interpréter Willie. 

Par ailleurs, elle est pianiste, diplômée de l’Académie de musique Rainier III de Monaco, où elle aura suivi un cursus en horaires aménagés.

 

 

 

L’équipe technique

 

 

Jules Flodor et Marion Dinse - Création sonore

 

Fullsizerender-1474834991

 

Jules est le créateur de nombreuses bandes sonores principalement pour le théâtre et la danse. Il a collaboré entre autres avec Joseph Russillo, Jacques Rossner et Jacques Nichet. Il a été le régisseur de Pierrick Sorin.... Il travaille maintenant en collaboration avec Marion Dinse qui après des études dans différents conservatoires de musique, expérimente le travail sonore et musical lié au théâtre... Eric et Marion sont déjà coupables de plusieurs installations sonores et spectacles musicaux…

 

 

Simon Arribas - Création sonore 

 

Simon-1474822477

 

Musicien autodidacte, il évolue dans de nombreux groupes de musique allant du ska au rock en passant par le blues. Depuis quelques années il enseigne la guitare auprès d’adultes et d’enfants.

Il participe à un projet théâtre dans le cadre de création de solos par les jeunes acteurs de l'Atelier du TNT en 2015 : J’ai la volonté de ne pas rester tel que je suis, il y a des gens qui se contentent c’est leur affaire.

Il compose, enregistre seul et maîtrise les outils de la création musicale et sonore.

En parallèle, il suit des études d’art du spectacle à l’Université Toulouse Jean Jaurès.

 

 

Artur Canillas - Création lumière

 

Artur-1474822495

 

Artur découvre les métiers de la lumière au festival d’Avignon OFF en 2010 et à  l’association  du  Théâtre  Universitaire  de  Strasbourg  auprès  de Christian  Peuckert de 2011 à 2013.  Pendant  sa  licence  de théâtre,  il  participe  à la création d’une dizaine de spectacle amateurs dont une adaptation de Réservoir Dogs de Quentin Tarantino. Suite à cela, il entre en apprentissage au  service  lumière  du  Théâtre National de Toulouse pendant deux ans,  couplé  à une  formation  théorique dispensée  à  l’ENSATT  par  Christine  Richier.  Au TNT,  il travaille sur les créations de Laurent Pelly : L’Oiseau vert et Le songe d’une nuit d’été. à sa sortie en 2016, il s'associe à plusieurs projets et compagnies en tant que créateur et régisseur lumière. Il rentre également au service lumière du Festival d'Avignon.  

 

 

Clément Martens - Régisseur plateau

 

11008566_10206269092472858_1356463505283603143_n-1474974760

 

Étudiant en deuxième année du diplôme technicien métier du spectacle option machiniste constructeur, il se perfectionne grâce à différentes expériences au Théâtre national de Toulouse.

Un prochain stage est prévu au Théâtre du Sorano à Toulouse. En parallèle de ses études il est bénévole aux Videophages, une association qui programme et diffuse des films et projets audiovisuels innovants et pertinents en développant l'encadrement administratif et la coordination générale de toutes leurs activités.

 

 

Laetitia Daïdé – administratrice de production

 

Sans_titre7-1475938593

 

Laetitia Daïdé suit une formation musicale en horaires aménagés au Conservatoire Régional de Toulouse et y obtient un diplôme de fin d’études musicales en piano. Elle apprend ensuite en autodidacte la guitare et l’accordéon.

Elle est titulaire d’une licence en Droit Administratif et d’un Master « Production artistique et Publics de la culture » qu’elle obtient à l’université Lille 3. Elle se forme professionnellement au travers de divers stages, comme à la Condition Publique en tant qu’assistante d’administratrice de production ou encore au Théâtre National de Toulouse en intégrant le service des relations avec les publics. Elle rédige dans le même temps deux mémoires d’approche ethnologique. A cette occasion, elle se forme à la pratique audiovisuelle du documentaire. Elle est également professeur d’éveil musical, de chant, et piano auprès d’adultes et enfants. Elle fait aujourd’hui partie de plusieurs groupes de musique aux sonorités funk, jazz et celtes.

Elle participe à la création musicale d’une pièce de théâtre mise en scène par Paul-Emile Pêtre, récemment formé à l'Atelier du Théâtre National de Toulouse : J’ai la volonté de ne pas rester tel que je suis, il y a des gens qui se contentent c’est leur affaire. Elle est également depuis septembre 2016 Administratrice de Production de la Compagnie Route 66 dirigée par Camille Lopez.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

Aperçu de notre calendrier prévisionnel :

 

 

Sans_titre-1475007078

 

 

 

 

Sans oublier que le site Kiss Kiss bank bank garde une partie de la somme totale (environs 300 euros).

 

--> Si nous arrivons à dépasser les 3000 euros, nous pourrons défrayer l'équipe, les allers-retours de chacun, et également prendre en charge les frais de repas sur les périodes de création. Et si nous dépassons ce budget nous pourrons également payer un peu l'équipe sur les temps de résidence, ce qui serait assez exceptionnel !

 

 

Merci à tous pour votre intérêt, et construisons ensemble cette belle aventure !

 

 

La Compagnie Route66.

Thumb_dsc_0298-1474822821
Camille Lopez

Après avoir obtenu un diplôme d'études théâtrales (DET) au Conservatoire de Rennes, sous la direction de Daniel Dupont, Camille encadre pendant 4 ans un atelier théâtre avec de jeunes ados, pour qui elle écrira et mettra en scène 4 projets. Elle poursuit sa formation de comédienne au Conservatoire de Montpellier sous la direction d'Hélène de Bissy,... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
MERDE!
Thumb_default
Avec tous nos encouragements : Plus que jamais vous avez besoin de nous : plus que jamais nous croyons en vous!!!
Thumb_default
Bonsoir Camille, Quelle tuile ce refus de droits ! Il y a longtemps, très longtemps, au siècle dernier, il y a un jour, il y a une éternité, j'ai fréquenté le théâtre de Chaoué... Pas comme acteur, pour cela je preferais le jeune public dans les salles de classe, mais comme simple spectateur : bien planqué sur mon fauteuil, encore que pour se planquer à Chaoué, c'était coton... Cela m'amuse assez, je dois dire, que tu te prépares à y jouer. Bon courage à toi la menteuse en scène pour ce nouveau défi et fais bon usage de ces quelques euros que je viens de retirer à l'héritage de mes garçons. Nicolas