L'Ensemble Langast vous propose de redécouvrir la polyphonie médiévale au cours d'un concert exceptionnel à l'église Saint-Etienne-du-Mont.

Large_affiche-1475672128-1475672139

Présentation détaillée du projet

 

Ex Oriente Lux : la musique médiévale au croisement de l'Orient et de l'Occident

 

L’Ensemble Langast a pour vocation d’explorer les sources de la musique médiévale en soulignant notamment le legs décisif des influences orientales.

 

Le prestige qu’exerça Byzance sur l’Europe chrétienne naissante, puis la découverte du raffinement de la civilisation ayyubide, ont durablement inspiré nos fondations et repères esthétiques et musicaux. Ces mondes orientaux transmettaient les lumières d’autres sphères plus lointaines encore, qui se succédaient le long de l’antique Route de la soie, de la Perse au Japon.

 

Parce qu’elle continue de porter en elle cette universalité et de se nourrir des recherches harmoniques de mondes inconnus, la musique médiévale est capable de nous transporter dans des ailleurs inouïs et de susciter des émotions insoupçonnées semblables à celles des créations contemporaines.

 

C'est à ce type d'expérience que nous souhaiterions vous inviter à l'occasion de notre prochain concert, "Ex Oriente Lux", au croisement des passions et des influences des membres de notre ensemble.

 

 

Où et quand ?

 

Le concert du mardi 6 décembre prochain à 20h30, à l’église Saint-Étienne-du-Mont, emblème de la séculaire Montagne Sainte-Geneviève à Paris, doit marquer les débuts en concert de notre ensemble.

Image-1477750370

 

Qu'allons-nous chanter ?

 

Nous chanterons des pièces que vous avez peu l'occasion d'entendre habituellement. Vocalement exigeantes, elles demandent à être transcrites depuis les partitions anciennes sur lesquelles nous nous appuyons, et qui sont pour certaines conservées à la Bibliothèque Nationale de France.

 

Apt16bis-f.30__1_-1475505190

 

Programme  :

 

Missa in Adventu

 

Procession d'entrée : Beata Viscera 

Introït : Rorate Caeli  (Organum improvisé)

Kyrie: la messe de Guillaume de Machaut

Alleluia adorabo 

Canticum Annae ( Faux bourdon improvisé)

Alleluia Nativitas a magister, Perotinus

Credo : polyphonie avignonnaise

Agnus dei : polyphonie avignonnaise

Ite missa est : la messe de Guillaume de Machaut

Procession de sortie : Beata Viscera

 

 

Qui sommes-nous ?

 

L'Ensemble Langast est formé de quatre musiciens participant aux cours d’Improvisation polyphonique et de lecture sur les sources de la musique médiévale de Raphaël Picazos au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, dont une étudiante du master professionnel d'interprétation de la musique médiévale à la Sorbonne, coordonné par Katarina Livljanic, Benjamin Bagby et Isabelle Ragnard.

 

30092016-image3-1475401935

 

 

Ayako Kondo

 

 

Image-1477948058

     

      Pianiste, chanteuse et chef de chœur. Ayako vit et travaille en France.      

      A l’âge de dix ans, elle chante dans l'oratorio "Jeanne au bûcher" d'Arthur Honegger et Paul Claudel avec l'orchestre philharmonie du NHK à Tokyo.  Elle suit alors l’enseignement de piano de Yuko Takeyama, ancienne élève de Wilhelm Kempf au Conservatoire de Berlin. Son professeur souhaitait qu'elle choisisse une voie similaire à la sienne, Mais Ayako est restée  habitée par son expérience d'enfance, celle de "Jeanne au bûcher" et par les sons de la langue française. Ayant passé un concours avec le pianiste et compositeur Jean-Michel Damase au Japon, elle est acceptée à l’École normale de musique de Paris pour suivre l’enseignement de Dominique Joffroy et perfectionner son répertoire français. Elle en sort diplômée de piano et de musique de chambre.       

      En 2012, Henri Farge, ancien chef de choeur de la maîtrise de Radio France lui confie la direction d’un ensemble vocal féminin venant d'être créé. Elle organise et dirige plusieurs concerts autour de pièces de la Renaissance et du Baroque. Au cours de ses recherches de pièces à l'unisson pour voix de femmes, elle découvre les compositions d'Hildegarde von Bingen. Dès lors, elle trouve dans la musique médiévale l'occasion d'approfondir et d'exprimer la réconciliation entre la musique occidentale et celle de l'extrême-orient. Elle rejoint ainsi la classe de Raphael Picazos au CNSM de Paris, où elle rencontre d'autres musicien.ne.s passionné.e.s qui lui donnent envie de fonder l'ensemble Langast et partager ainsi avec un public plus large les fruits de leur travail.  

 

Maud Haering

 

23102015-024-3-1475508199

 

           Maud Haering découvre très jeune le chant grâce à Maîtrise Boréale de Lille. Après un parcours de chant en conservatoire et lors de sa licence de musicologie à la Sorbonne, elle commence à travailler en 2012 avec la cantatrice Ilona Baldo puis participe à la création de l’ensemble baroque Il Parnasso in Festa en 2014.

           Attirée depuis toujours par la musique ancienne, Maud mène parallèlement à ses études de chant lyrique une maîtrise professionnelle en interprétation de la musique médiévale à la Sorbonne. Convaincue qu’on peut chanter tous les répertoires avec la même technique vocale, elle voyage avec passion dans toutes les époques : du chant grégorien au bel canto, du baroque flamboyant de Haendel aux motets de Machaut, de la musique italienne du début du 16e siècle aux messes de Josquin Desprez.

           Sa carrière de chanteuse est marquée par des rencontres qui reflètent ses choix et ses envies musicales. Elle a notamment collaboré avec l’ensemble Gilles Binchois dirigé par Dominique Vellard, et enregistré au sein de Métamorphose et Biscantor! sous la direction de Maurice Bourbon.

           Maud se perfectionne actuellement auprès de Luciana Serra lors de masterclasses organisées par la Scuola di alto perfezionamento musicale à Saluzzo (Italie).

 

Jean-Baptiste Nicolas

 

10407955_371221653063376_3280606731927263661_n-1476170292

 

          En parallèle de ses études au Conservatoire, Jean-Baptiste suit le cursus de License à la Sorbonne, qu’il obtient en 2015.

          Après des Etudes Complètes au conservatoire de Rueil Malmaison aboutissant à un prix de piano et de solfège, Jean-Baptiste Nicolas intègre en 2015 le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en cycle supérieur d’Analyse dans la classe de Claude Ledoux ainsi que celui d’Histoire de la musique dans la classe de Rémy Campos, le tout correspondant à un cycle de Master de Musicologie. Il y étudie également l’écriture auprès d’Olivier Trachier, la direction de chœur grégorien auprès de Louis-Marie Vigne, ainsi que tout le pôle d’histoire, de théorie et de pratique médiévales enseigné par Isabelle Ragnard et Raphaël Picazos. Il fait également partie de la classe de direction d’orchestre de George Pehlivanian.

            A plusieurs reprises, Jean-Baptiste a eu l‘occasion de se perfectionner dans des académies internationales, comme celles de Nancy ou d’Aix-en-Provence, auprès de Professeurs comme Marie-Paule Siruguet, Claude Bessman, Brigitte Bouthinon-Dumas, Karolos Zouganelis, que ce soit en piano ou en accompagnement.

            Passionné par le chant, il a eu l’occasion d’étudier le chant choral auprès de Roland Lemetre ainsi qu’auprès de Patrice Baudry. Il a également pu assister à des master-class de chant donné par Sophie Herve et Daniel Ottevaere.

            Jean-Baptiste fonde, avec Valérie Vonbank, l’ensemble Tour-à-Tour en 2014, qu’il dirige depuis à moyenne de quatre sessions par an, jonglant entre répertoires ancien et moderne, petits et grands effectifs.

 

Brice Ramondenc

 

27082016-dsc_0087-1475401510

 

           Musicien éclectique, sa formation débute par la guitare, ou il aborde des styles très variés des musiques du monde au métal, en passant par la chanson. C’est à l’université de Montpellier qu’il se passionne pour les musiques médiévales, avec Gisèle Clément pour la partie musicologique, et l’ensemble Mora Vocis pour la pratique. Il a également étudié auprès de Brigitte Lesne (Alla Francesca, Discantus), Marcel Pérès (Organum), Dominique Vellard (Gilles Binchois)…

           Il forme en 2013, avec d’autres étudiants, l’ensemble vocal Hortus Deliciarum, spécialisé dans l’interprétation des musiques médiévales. Ensemble, ils ont réalisé près d’une quarantaine de concerts en France, notamment aux rencontres de lutheries de Largentière (2013, 2016) et Puivert (2014), pour le festival Avanti la musica ! au château d’Amboise (2014) ou à l’occasion des journées européennes de la musique ancienne à Montpellier (de 2014 à 2016).

          Depuis 2014, il étudie l’écriture au CNSM de Paris et suis les cours de musique médiévale de Raphaël Picazos (improvisation, lecture sur les sources et contrepoint médiéval).

          Il travaille également sur la musique sacrée du XIVe siècle, plus particulièrement le manuscrit d’Apt et la messe de Barcelone, dont il prépare une édition nouvelle.

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte de 1710 euros servira à financer les dépenses suivantes.

 

Impression des affiches et programmes du concert : 280 €

Location de l'église pour la soirée du 6 décembre, ainsi que pour la répétition générale : 800 €

Rémunération du régisseur : 130 €

Défraiement des chanteurs et chanteuses : 500 €         

 

Le calendrier des paiements est le suivant :

Fin octobre 2017 : Avance de la moitié des frais de location de l'église et de rémunération du régisseur soit 465€ 

Mi-novembre 2017 : Conception et impression des affiches et programmes du concert : 280 €

Fin novembre 2017 : paiement du solde des frais de location de l'église et de rémunération du régisseur soit 465€

Fin décembre 2017 : Défraiement des chanteurs et chanteuses : 500 € 

 

En cas de dépassement de la collecte, l'argent sera intégralement utilisé pour l'organisation d'une deuxième représentation de l'Ensemble Langast, au printemps 2017.

Thumb_image-1477947504
AyakoKondo

Pianiste, chanteuse et chef de chœur. Ayako KONDO vit et travaille en France. A l’âge de dix ans, elle chante dans l'oratorio "Jeanne au bûcher" d'Arthur Honegger et Paul Claudel avec l'orchestre philharmonie du NHK à Tokyo. Elle suit alors l’enseignement de piano de Yuko Takeyama, ancienne élève de Wilhelm Kempf au Conservatoire de Berlin. Son... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Chère Ayako, Félicitations pour ton projet ! A bientôt, Francine LOUIS
Thumb_default
Bon courage du Japon !
Thumb_default
Pour ce très beau projet d'équipe et de haute volée culturelle, je vous adresse tous mes encouragements. Au-delà du travaille considérable que cela doit nécessairement impliquer, je vous souhaite d'y atteindre toutes des satisfactions et joies espérées dans cet accomplissement.