Promotion de l'identité européenne, organisation d'un congrès européen d'élèves décrocheurs par le dispositif Nouvelles Chances de Saint-Denis

Large_jeunes-1487607010-1487607034

Présentation détaillée du projet

UN PROJET AMBITIEUX POUR UNE JEUNESSE PLEINE D'ESPOIR! Permettez, grâce à vos dons,  aux jeunes de Seine Saint Denis de promouvoir leur territoire, leurs cultures, leurs identités lors de l'accueil de jeunes européens et grâce aux échanges qui auront lieu du 27 février au 4 mars à l'auberge de jeunesse de Saint-Denis.

 

Tous vos dons permettront aux éléves de la Seine Saint Denis de pouvoir être hebergés avec leurs camarades et ainsi de fédérer la cohésion de groupe et consolider les valeurs telles que la solidarité, l'entraide et l'ouverture culturelle.

 

QUI SOMMES-NOUS ?

 

 

Les Ceméa, Association nationale se sont donnés cinq grands objectifs :

 

• Construire l’éducation nouvelle au 21e siècle.

 

• Faire vivre l’éducation formelle et non formelle, développer les pratiques culturelles et la lutte contre toutes les exclusions.

 

• Agir dans les institutions pour la jeunesse et l’éducation populaire.

 

• S’engager pour le développement durable et pour les solidarités nouvelles, entre les générations, en Europe et dans le monde.

 

• Consolider les centres de vacances et de loisirs et se mobiliser pour le droit aux vacances pour tous.

 

 

POURQUOI CE PROJET ?

 

 

Les Ceméa sont organisés en réseau national, européen et international. Ce projet s"appuie sur les valeurs de l’éducation nouvelle et la mise en action des individus, par les méthodes d’éducation active. De plus, il s'appuie sur un échange de pratiques pluri-professionnelles de personnes engagées dans des pratiques, pour transformer les milieux et les institutions. C'est en travaillant tous ensemble et sur une dynamique européenne que nous pourrons donner de l'espoir à notre jeunesse . C'est pour toutes ces raisons nous avons choisi de travailler avec le dispositif Nouvelles Chances de l'Education nationale afin de répondre au mieux aux besoins des jeunes, des élèves. 

 

QUI EST AUTOECOLE DISPOSITIF NOUVELLES CHANCES ?

 

Depuis la rentrée 2002, "l’Autoécole" de Saint-Denis( école auto-gérée...) devient, sous l’impulsion de l’inspection académique, un dispositif Nouvelles Chances de l'éducation nationale destiné à des jeunes de 16 à 18 ans déscolarisés, désireux de se réinvestir dans un parcours de formation personnalisé.

L’admission des élèves se fait sur la base du volontariat. 

L’équipe pédagogique et éducative propose une pédagogie innovante, adaptée aux besoins  des élèves et qui répond aux objectifs suivants : 

 

 

Entrer dans un processus de rescolarisation, redonner du sens aux apprentissages, travailler sa posture d’élève Construire un projet scolaire et/ou professionnel cohérent Découvrir sa créativité en s’investissant dans des projets culturels.

L'objectif est de permettre aux élèves de restaurer leur estime de soi, de restaurer la confiance dans l'institution scolaire et ce, grâce à un projet fédérateur ambitieux : LE CONGRES DES JEUNES. 

 

 

 

Thématique du congrès : Citoyenneté européenne et décrochage scolaire.

Comment le travail autour de l’identité européenne peut permettre à des jeunes de 15 à 18 ans de construire un parcours )de raccrochage ?

 

 

Par un travail partenarial entre pays européens ( France, Allemagne, Finlande, Grèce et Lituanie ) les jeunes rencontrant la même problématique se retrouvent pendant une semaine, à l'auberge de jeunesse de Saint-Denis, autour de démarches et  d’activités qui leur permettent de se connaître, de découvrir des cultures, de leur donner goût à l’initiative, à la responsabilité et à l’autonomie.

Ce projet amènera également une vision plus claire/explicite de la société dans laquelle ils évoluent, développera l'esprit critique, permettra le positionnement et renforcera leur capacité individuelle et collective d'être pleinement acteurs de leur parcours et avenir.

 

Enjeux : développer l’apprentissage par les pairs pour renforcer les valeurs telles que l'autonomie, la solidarité et la démocratie.

La découverte des cultures de chacun va sensibiliser les jeunes à la différence et à la dimension interculturelle européenne.

Un des enjeux  est l’explicitation, la reconnaissance par les formateurs et les apprenants des connaissances, des compétences  et de savoirs-être et faire mobilisés durant le projet pour développer la capacité et le pouvoir d'agir.

Ce projet vise l’implication des jeunes participants dans le projet, les actions, les activités, la société et dans la réflexion autour de ce qu’on appelle la citoyenneté européenne.

Enfin, ce projet va permettre aux jeunes de créer leurs propres réseaux de partenaires dans le but de développer ou d’améliorer leur sens de l’initiative et de découvrir l'autre...

 

POURQUOI ? 

 

L’idée est de sortir  de l’identité de « décrocheur » pour construire une identité européenne, loin des critères scolaires et institutionnels.

Les jeunes n’ont que très peu de représentations de l’Europe, des particularités des pays, des cultures de chacun et des valeurs européennes.

Plus encore, repérés comme décrocheurs par les différentes structures accompagnantes (françaises et européennes : structures de la deuxième chance, structures proposées par l’Education nationale, associations proposant le « productive learning » dans les pays européens) ces jeunes n’ont jamais ou peu mis en place de projet d’échanges.

 

Ce projet leur permettra ainsi d’ouvrir leur champ de connaissances et de compétences et de les amener à travailler ensemble.  La motivation en est le moteur.

 

Enfin, le projet propose d'appréhender les jeunes dans leur globalité et de valoriser leurs compétences autour d'un projet fédérateur ambitieux : le congrès des jeunes!

 

Le projet sera l'occasion de valider 2 compétences du YOUTHPASS.

Ce projet se finalisera par un séjour d'une semaine à Paris du 27 février au 4 mars 2017 où tous les jeunes ayant pris part au projet se retrouveront pour des activités de présentation d'ateliers, de débats et d'activités sportives.

Ce projet donnera lieu à la création d'une publication à  destination des professionnels et acteurs de la communauté éducative,  d'un livret sur les pratiques de raccrochage vus et pensés par les élèves. Des outils seront élaborés et communiqués au niveau européen. Ce projet permettra d'engager des échanges sur les pratiques et politiques éducatives intégrant les dimensions complémentaires de l'éducation formelle et non formelle et c grâce à l'impulsion de toutes les équipes, CEMEA, éducation nationale associations ( Voices Ars, Collectif Adrénaline, Seedzik....). Et avec le soutien logistique et financier de la ville de Saint-Denis et en partie un financement d'ERASMUS +.

 

 

Ce projet est l’occasion de créer une coopération en matière d’innovation et d’échanges tant culturels que de bonnes pratiques, entre des jeunes français et des jeunes européens repérés comme décrocheurs dans leur pays.

 

 

Ce congrès s ’inscrit dans une volonté de partage de compétences.

Cette manifestation amènera l’implication de l’ensemble des jeunes dans la mesure où ils participeront à toutes les étapes du projet. En effet, les volontaires proposeront et organiseront des activités qu’ils animeront durant la semaine.

 

Par cette semaine, les jeunes :

-       prendront conscience de leur appartenance à la citoyenneté européenne

-       deviendront des citoyens actifs de l’Europe,

-       découvriront de nouvelles cultures et prendront conscience de la diversité européenne

-       développeront l’expression et l’utilisation de langues vivantes avec la certification du Youthpass

-       amélioreront l’estime qu’ils ont d’eux,

-       participeront plus activement à la société, en découvrant et développant des activités qui rendent explicites les valeurs de l’Union européenne. Les savoirs et compétences ainsi acquis permettront aux jeunes d’améliorer leur développement personnel.

-       pratiqueront des techniques d’information et de communication (TIC).

 

Au terme du projet, il est prévu une production d’un DVD permettant une diffusion aisée du projet et des actions élaborées et mises en place par les élèves.

 

Quels impacts ? 

 

Nous souhaitons que ce projet amène à la réflexion de tous les acteurs impliqués dans le décrochage qu'il soit scolaire ou éducatif (associations, éducation nationale, organismes de formation...).

Une vaste diffusion du projet permettra un impact à différents niveaux :

 

Au niveau local : avec  un impact sur les institutions scolaires : en leur faisant découvrir les outils créés et utilisés durant le projet, développement de partenariat , coopération dans les méthodes dites formelle et non formelles.

 

Au niveau européen : Valorisation des pratiques pour chaque pays partenaires, création ou impulsion d'un réseau de partenaires dans l'idée de créer des partenariats stratégiques avec la possibilité de créer des "lieux" pour accueillir des jeunes Volontaire Service Européens.

 

Au niveau international : le projet amènera la réflexion sur des méthodes de travail avec les jeunes décrocheurs. Cela permettra la valorisation du projet européen de lutte contre le décrochage scolaire et la rédaction d'articles de références et de recherches ainsi que d'analyses de pratiques .

 

 

Voilà, pour toutes ces raisons et pour notre jeunesse, aidez-nous à financer ce projet !

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

Nous accueillons 55 élèves européens, 10 accompagnateurs et 45 élèves français.

 

 

 

 

Dépenses

 

 

Hébergement à l'auberge de jeunesse de Saint-Denis + restauration  : 15314

Activités OLYMPIADES  500 €

Transport sur Paris- carte Navigo à la semaine-location de car sur 2 jours 6200 euros

Fournitures (porte vues, stylos, feuilles…):  2000€

Edition des DVD : 2000€

Intervention théâtre : 1500€

Organisation de 2 spectacles 1 800€

Divers ateliers (cuisine, vidéos, café pédagogique…) 2000€

 

Total : 31 314€

     

 

Recette :

 

ERASMUS+,

- Dons de l'association Voice Art

- Mairie de Saint-Denis (logistique et financier)

- Participation des élèves et des enseignants

TOTAL RECETTE au 13 janvier 2017

16 314 euros!!!!

 

Reste à financer : 15 000 euros

 

Les fonds seront directement versés sur le compte de l'association CEMEA.

Thumb_cemea-1484313986
Ecole autogérée

À L’origine de la naissance des Ceméa il y a l’histoire d’une époque, celle de 1936 et du Front Populaire, époque pleine de promesses, de projets audacieux, de bouillonnement d’idées neuves et de réformes sociales. Si, en 1936, les vacances des adultes sont une préoccupation nationale entièrement nouvelle avec l’avènement des congés payés et de la... Voir la suite