2 murs frontaliers, 2 équipes de réalisateurs et...VOUS ! Une expérience documentaire en ligne.

Large_connected_walls_-_red-2-1412320506

Présentation détaillée du projet

[En attendant la sortie du webdoc le 9 novembre 2014, venez briser un maximum de murs dans notre jeu en ligne :  www.connectedwalls.com]

 

Brisons_les_murs-1409654992

 

Le 9 novembre 2014, nous célébrerons le 25e anniversaire de la chute du mur de Berlin et la fin de la «Mauerkrankheit», la maladie du Mur. Mais parallèlement à cet événement, 41 MURS DE SÉPARATION divisent toujours les populations.

 

A l'occasion de cet anniversaire, pendant deux mois, nous ciblerons deux murs sur notre plateforme web :

 

- le mur entre les États-Unis et le Mexique

- la barrière entre le Maroc et l’enclave espagnole de Ceuta

 

De chaque côté de ces murs, quatre réalisateurs locaux vont travailler en binôme en vivant chacun de leur côté de la frontière. Tous les 10 jours, les deux équipes réaliseront un documentaire sur une thématique imposée. Entre le carnet de bord et le documentaire d’auteur, ces courtes histoires seront à chaque fois le témoignage du quotidien, influencé par leur mur.

 

- Fidel (Mexique) et Valeria (US)

 

 

- Irene (Espagne) et Youssef (Maroc)

 

 

Notre réelle intention est de mettre la priorité sur VOTRE PARTICIPATION. En effet, vous pourrez choisir les thématiques sur lesquelles les réalisateurs vont devoir travailler, communiquer en ligne avec eux, partager vos expériences et même entrer en contact avec des personnes vivant à l'autre bout du monde pour trouver vous-mêmes d'autres pistes de dialogue.

 

Banner_photo-this_joke_is_a_wall-1409666441

 

 

QUI EST SEBASTIEN WIELEMANS ?

 

Après plus de trois ans de recherche, ce projet est quasi sur le point de se concrétiser. Grâce à votre aide, nous allons réussir à le lancer !

 

Photo_seb-1409656723

 

Une idée qui germe depuis longtemps...

 

En 2010, je réalise un projet de long-métrage documentaire produit par la télévision nationale belge (VRT), « A cycle of fences ».

 

 

Ce tournage, le long de la frontière mexico-américaine, m’a amené à passer d’un côté et de l’autre du «Mur» et à découvrir les effets directs néfastes que cette structure provoquait au sein des populations locales qui avaient l’habitude, il y a à peine 20 ans à peine, de passer d’un côté et de l’autre de la frontière sans trop de souci.

 

Depuis lors, je me suis intéressé aux raisons géopolitiques complexes de l’existence de ces structures de séparation, mais surtout aux conséquences que ces murs ont sur les populations locales vivant le long de ceux-ci. Mes nombreux voyages le long de deux murs de séparation m’ont amené à des conséquences plus ou moins similaires sur le terrain. Malgré certains projets culturels d’échanges binationaux, il apparait évident que ces barrières amoindrissent le dialogue et accentuent les préjugés vis-à-vis des ses voisins. J'ai eu la même impression que l'auteur Marcello di Cintio : " Ces structures créent deux côtés distincts et imposent que l'on choisisse un camp, qu'on le veuille ou non".

 

L'alliance entre les nouvelles technologies et le débat social

 

Paradoxalement, ces trois dernières années m’ont permis aussi d'imaginer d'autres portes de sorties. Parallèlement à mes recherches sur le terrain, je me suis intéressé au pouvoir des nouvelles technologies. Après avoir participé à « Müvmédia 2008 », un concours québécois de vidéastes itinérants diffusé en ligne, et à ma participation à plusieurs séminaires transmédia dans différentes villes européennes, je suis aujourd’hui convaincu que les outils contemporains en ligne peuvent aider à relancer un dialogue entre les peuples séparés physiquement.

 

À quoi servira la collecte ?

Cette année, c'est la bonne !

Pour concrétiser le projet, nous avons besoin de vous.

 

Le but de cette collecte est d'aider matériellement nos réalisateurs locaux à relever le défi en leur assurant des conditions de tournage optimales. Nous avons donc besoin de 5 000 euros (minimum ;-) pour :

 

- Une caméra numérique HD (2800 euros ) : il nous en manque une pour que toutes les équipes puissent tourner correctement

- Deux kits son (micros HF) (1000 euros)

- Les frais de traduction (1200 euros) : pour que les populations locales puissent elles aussi participer au projet, il faut que notre site et les vidéos des réalisateurs soient traduit en anglais, français, espagnol et arabe.

 

Si la collecte dépasse le budget initial cela nous permettra de payer des community managers au Mexique, aux Etats-Unis, au Maroc et en Espagne qui vont nous permettre de toucher les médias locaux (presse, universités, etc,...), afin que le site ait une plus large visibilité au sein d'un public international. Pour cela, il nous faudrait 1 000 euros supplémentaires.

 

En attendant, le projet a été sélectionné dans le cadre du salon du financement participatif Europe Refresh.

Thumb_2014-10-05_16.31.08-1-1414858725
Sebastien

Doté d’un Master en réalisation audiovisuelle mais aussi en gestion de l’environnement, Sébastien travaille depuis plus de 10 ans en tant que réalisateur de documentaire indépendant à travers le monde. Il concentre ses activités sur des thématiques sensibles telles que les droits de l’Homme, les enjeux environnementaux ainsi que les rapports Nord-Sud.... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Mieux vaut tard que jamais.... Bon succès Christian de Goussencourt
Thumb_default
Belle suite !!!
Thumb_default
Tous mes voeux de réussite de votre beau projet ! :)