Le portrait du village de Doel menacé par l'extension du port en utilisant les maisons abandonnées comme immenses camera obscuras!

Large_visuel_kkbb_sans_bord2

Présentation détaillée du projet

 

A l’origine de ce projet il y a une nouvelle annonce de destruction imminente du petit village belge de Doel près d’Anvers. Pris entre le marteau du port d’Anvers -en expansion permanente et l’enclume de la centrale nucléaire de Doel, le village est régulièrement menacé de disparition. 

A ce jour, plus de 90% des habitants ont abandonnés les lieux et seuls quelques-uns résistent encore à la pression immobilière et à la dégradation des ce qui était un village typique des polders. 

 

De Doolen

 

L’histoire, bien qu’hyper locale, semble être toujours la même, aux échos universels. Le port d’Anvers veut s’agrandir sur les terres de ce village le long de l’Escaut afin de pouvoir accepter toujours plus de marchandise exportées. Les habitants sont priés de quitter leur environnement pour faire place au nouveau port.

La particularité de cette histoire c’est que les premières annonces remontent déjà aux années 60’ et bien que les habitants aient fui par vagues successives, aujourd’hui le village est toujours présent, en grande partie abandonné, mais toujours présent. 

De manière assez épique, une poignée de villageois a décidé de résister pour rester ou, du moins, exiger des conditions décentes d’expropriation. 

 

 

66 engelsesteenweg

 

 

En attendant une décision définitive, la société du port, qui est propriétaire de la majorité des maisons abandonnées de Doel, est contrainte de veiller à la sécurité de celles-ci et pour éviter le vandalisme se voit régulièrement obligée de retourner occulter toutes les portes et fenêtres de ces presque ruines. A l’aide de grandes plaques de bois, les maisons sont transformées en bâtisses aveugles définitivement closes.

En voyant ces fenêtres et portes occultées depuis des années, il m’a semblé qu’au travers des fissures et des trous dans la toiture la lumière devait inévitablement rentrer à l’intérieur des  maisons. Dans ce cas, dans les chambres, salles de bains, salon etc. on devait voir, comme à l’intérieur d’un immense appareil photo. L’image de l’extérieur reconstituée par les rayons de lumière devait être visible à l’intérieur de ces murs.

Etant photographe, cette situation m'a tout de suite semblé intéressante, la technique dusténopé m’a tout de suite semblé être la plus juste pour raconter l’histoire de Doel. Sans compter que d'utiliser les moyens mis en oeuvre pour empêcher la survie du village comme outil pour précisément documenter la situation ajoute évidemment une petite touche ironique.

 

 

5 scheldenmolen straat

 

 

Mon travail consiste donc à transformer les chambres, salons, cuisines, garages de Doel en immenses chambres noires pour y construire de grandes chambres noires et de disposer du papier photosensible sur toute la surface des murs de ces espaces. 

Ensuite, par un petit trou, au niveau de la fenêtre, la lumière vient insoler lentement le papier photo et créer l’image du paysage de Doel comme la maison le « voit ». Mon objectif est de constituer une série d’une dizaine de photos de cette manière dans différents espaces de Doel. Ce qui signifie d’une part, de recréer un nouvel « appareil photo » pour chaque maison mais qui, d’autre part, me permet aussi d’obtenir une photo unique, différente dans chaque espace. 

 

Mini steno (1 of 1)-3

 

Au delà de documenter la situation visible de Doel aujourd’hui et la menace pesant sur l’avenir de ce village, le procédé révèle aussi un paysage dont l’image latente pourrait avoir imprégné les murs de ces maison au fil des ans. Dès lors le procédé interpelle également sur le lieu abandonné et sur les traces laissées par leurs habitants.

 

À quoi servira la collecte ?

 

Ca fait maintenant plus deux ans que je travail à ce projet, ce qui m’a permis de maitriser cette technique simple mais exigeante, établir une relation de confiance avec les habitants, construire et déjà constituer les premières photos de ma série. 

J’ai ainsi vite réalisé que ce projet nécessite du temps pour être bien fait. Or le temps est précisément l’inconnue dans cette équation, nous ne savons pas combien de temps les habitants vont encore pouvoir résister contre le port d’Anvers. 

En 2010 la destruction de certaines maisons par la société du port avait dû être interrompue car la mobilisation et la solidarité s’étaient propagées en Flandre. Mais nul ne sait comment et quand se déroulera la prochaine tentative. 

 

Polas_doel_72

 

C’est pour cette raison que j’ai décidé de faire appel à votre aide. Afin de terminer la série et de l’exposer au mois d’Aout  à Doel, je vais aller vivre sur place et consacrer 100% de mon temps à faire avancer le projet. 

J’ai estimé le budget à 4300 euro, ce qui me permettra de financer l’achat du matériel (papier photo sensible, matériel de construction pour occulter chaque maison, matériel de labo pour développer les photos chez moi, 8% de frais pour kisskissbankbank.com et aussi un petit budget pour organiser  l’exposition).

 

Detail_polas-3

 

Afin de remercier les personnes qui soutiendraient le projet, j’ai réalisé une photo dans une maison de Doel par la technique de la camera obscura sur 100 polaroïds. Chaque polaroïd constitue un élément de l’image complète. J’aime l’idée qu’ensembles, toutes les personnes qui m’auront soutenues auront chez elles une image unique de Doel. Afin de ne pas faire de jaloux, les polaroïds seront tirés au sort. 

 

Detail_polas-2

 

Si le projet vous plait, sachez que votre soutien est vraiment vital, car la seule chose qui pourrait empêcher la réalisation de ces photos serait de ne pas atteindre le budget et de devoir le remettre à une date inconnue.

 

Detail_polas

 

Merci d’avance pour votre soutien et n’oubliez pas de diffuser l’information autour de vous !!

 

Pierre Silverberg 

 

 

Thumb_polas_doel_72
Pierre S.

Né, à Bruxelles, j'ai 30 ans. J'ai étudié la photographie et les sciences politiques. Je suis passionné de cinéma italien!

Derniers commentaires

Thumb_default
Bon succès pour ton projet ! Johnny Bubble / Montréal
Thumb_default
le mur arrive à grands pas!
Thumb_polas_doel_72
Encore merci a Roger et Nelly!!