"L'amour est une étincelle, perdue dans le noir, à toujours voyager".

Large_affiche_tous_coprod-1488305696-1488305706

Présentation détaillée du projet

 

À PROPOS

Scénario & réalisation : Timothée Potée

Production : Enola Films

Durée : 25-30 minutes

Genre: Fiction

 

Histoire

Deux êtres chassent la même chose à travers les vagues. Le corail se cache, se déplace, fuit. Quand la mer rugit et qu’elle caresse comme l’amour peut-être doux tout autant que brutal, c’est le bon moment pour l’attraper. Tenter de saisir ce corail est leur but pour trouver et partager ce sentiment amoureux inatteignable.

 

 

 

                                          Présentation du projet

                                                                                

Corail est un film court racontant la projection intime du désire amoureux. C'est une histoire d'amour viscérale et nostalgique qui prend place dans les paysages intemporels des Côte-d'Armor, rythmée par une nature impétueuse et les caprices du climat. Le film contemple deux être qui se cherchent éperdument à travers le temps et l'imaginaire, les vagues et les roches. Et quand les nuages se dissipent, les sentiments s’éclaircissent et donnent à voir l'amour dans ses formes multiples.

 

 

Julie_kiss_kiss00-1488730482

 

 

Le film invite lentement à entrer dans l'esprit du personnage, ses sensations et ses souvenirs. Il revoit alors ses chasses au corail vert dans le bleu de la Manche, irréelle, al mor Breizh. 

 

 

 

 

Huitres0-1488314905

 

Après plusieurs mois d'écriture et de nombreuses versions du scénario j'ai décidé de me mettre en quête des décors du tournage en parcourant les rivages du nord de la France. C’est en découvrant les Côtes-d'Armor que j'ai trouvé de quoi nourrir et terminer mon scénario. En explorant la pointe de Kerarzic, l'abbaye de Beauport et l'île de Bréhat j'ai rassemblé tous les éléments nécessaires à la composition visuelle du film. Ce qui m’a amené ensuite à retravailler le scénario en adaptant chaque scènes aux décors visités, ajustant ainsi la narration et l'identité de Corail.

 

Seq_hd0-1488316174

 

 

 

Lors des nuits fraîches proche de la Manche, il est dit que si l'on regarde entre les rochers avec innocence, l'on peut voir une lumière verte se déplacer et nous éviter. On dit alors : -"Le corail vert dans le bleu de la mer sera dans l’attente d’être saisie par deux mains et deux esprits”.

 

 

 

                                                   L'image

 

Corail est une expérience sensorielle.

Par des cadres et des mouvements de caméra proche de la peau, depuis le regard d’un personnage amoureux, je souhaite montrer comment l’on se jette dans l’adoration du corps et des éléments.

 

 

Rocher___vague0-1488730497

 

 

Chaque images et chaque sons, seront intimement liés à la nature qui sera un personnage à part entière. Les cadres comme des tableaux vont leur donner le temps de vivre ensemble en se mélangeant puis en se séparant.

 

Et dans l’accalmie, on se rapprochera de l'intimité des personnages en les laissant parler à leur rythme et avec leurs mots. On se sentira dans un espace de répit, comme une sorte de marée basse stagnante ; donnant un moment de calme suspendu avant que l'océan ne se remet à monter. 

 

L'expérience sensorielle doit nous frapper aussi fort qu'elle frappe les acteurs. Je veux qu'on se retrouve comme eux, chahuté par la nature incontrôlable, et dépassé par le Vieil Océan qui rappel sans cesse notre condition. Et face à ces immensités chacun va devoir se rassembler et trouver où se protéger, à l'image d'un banc de corail.

 

 

 

 

                                                   La musique

 

 

Dès l’écriture du scénario, j’ai imaginé des musiques synthétiques, des sonorités aquatiques et marines. Un corps sonore qui ne fait qu’un avec les vagues, lent, calme et vibrant selon le rythme cardiaque d’une apnée. Je m’inspire d’Ashra, et plus particulièrement de l’un de leur premiers albums, The New Age of Earth (1976) qui mélange synthétiseur et ambiance de nature par des mélodies sensorielles et proches de notre circulation sanguine.

 

 

 

                                                  Les références

 

 

L’ambiance de Lost Highway de David Lynch, pour ses lumières découpées, ses cadres soignés, les tensions brutalement insérées dans des ambiances lentes.

 

La sincérité des personnages de La Grande Bellezza de Paolo Sorrentino. J'aime la manière qu'il a de laisser voir comment une personne ressent ce qu’elle voit.

 

Un film tel que Le Grand Bleu de Luc Besson qui m’anime encore pour la douceur avec laquelle il montre la mer comme étant cette vie dans laquelle on se plonge sans jamais la dompter. 

 

 

                                                                                                                        

 

                                                    L'équipe

 

 

Img_8177_copie_4-1488659745

                               

                                      Timothée Potée, réalisateur

 

 

Julie_04-1489583019

 

                                                 Julie, actrice

 

 

Padou_02-1488557290

 

                                      Pierre Valente, producteur

 

 

Thomas_04-1488557041

 

                    Thomas Pantalacci, directeur de la photographie

 

 

Fran_02-1488557144

  

                         François Rivière, 1er assistant réalisateur

 

 

                                          

À quoi servira la collecte ?

6000€ : La somme à atteindre pour compléter notre budget et nous permettre de faire le film avec des moyens suffisants.

 

Ce qui comprend pour les dix jours de tournage avec une équipe de 12 personnes :

- 1200€ pour le logement de l’équipe,

- 1300€ pour des repas nourrissants et équilibrés,

- 1000€ pour le transport des personnes et du matériel,

- 1000€ de location de matériel,

- 1000€ de frais de campagne et de contributions,

- 500€ de commission et de frais financiers de la plateforme KissKiss BankBank.

 

A ce budget s’ajoute des apports personnels de l’équipe : une caméra cinéma numérique capteur 35mm, une gamme d’objectifs et une station de montage et de post-production.

Et aussi, bien sûr, tous les apports venants de collaborateurs bénévoles de la région et du reste de la France.

Les fonds seront directement versés sur le compte bancaire du porteur de projet qui est ici le réalisateur du film : Timothée potée.

 

8000€ : 2000€ supplémentaires pour des moyens techniques et humains qui nous serviront à tourner des scènes en mer au large des côtes.  

 

12000€ : 4000€ supplémentaires pour que les moyens technique du film atteignent de très hauts standards de qualité technique. Tournage et post-production en 4k, location d’objectifs anamorphiques cinéma, prise son Multi-canal 5.1, etc...  

 

15000€ : 3000€ supplémentaires pour augmenter les moyens de machinerie sur le film : location de grue et de travellings  

 

20000€ : 5000€ supplémentaires afin d’enregistrer la bande originale et l’intégralité du design sonore en studio.

Derniers commentaires

Thumb_default
Pfiouuuu, un bout d'chemin parcouru! Bang bang, You shot me down. Va, vis et deviens! Kiss, kiss
Thumb_unknown-1488472488
2 nouveaux Kissbankers contribuent à ton projet, tu les connais depuis longtemps, ils sont toujours la pour toi. Belle réussite mon p'tit bonhomme!
Thumb_default
Vas-y titi, fonce mais en douceur.