Nous voulons faire par le biais de ce projet chorégraphique, une réflexion sur l'identité. L'identité culturelle et l'identité sexuelle.

Large_zentai

Présentation détaillée du projet

CORPS PERDU

 

 

Chorégraphie

Ludovic PARTY

Musiques

Jasser HAJ YOUSSEF

 

 

 

Nous voulons nous interroger sur la question de l'identité thème très cher à nos sociétés occidentales qui s’interrogent  sur son évolution, qui reste difficile à définir parce que changeante et parfois très subjective, car elle englobe des notions comme la représentation de soi et la conscience de soi.

 

Nous traiterons de l'identité culturelle et sexuelle. L'identité racine ou identité rhizome?

L'image de la racine évoque toute identité fondée sur l'appartenance ancestrale à une culture, alors que celle du rhizome admet une identité multiple, née non pas du passé mais de relations qui se tissent au présent.

 

En Martinique on enseignait aux enfants à l'école que leurs ancêtres étaient Gaulois et pas Africains, les politiques disaient que les martiniquais étaient français à part entière mais une fois émigrés en France ils étaient accueillis comme des étrangers. Ceci à crée beaucoup de confusion et de mal- être

au sein de la population.

 

Moi en tant que fils du métissage de père antillais et de mère afro-portugaise, l'identité a pendant longtemps été difficile à définir en grandissant sur une ile dont la population se questionnait sur ses origines et sur son devenir.

 

Suffit-il que l’on ait une position sociale, un travail, une famille, une religion, un parti politique pour que nous sachions qui nous sommes ? La question « qui suis-je ? » n’est pas facile à éluder. Il y a ce que nous croyons mettre dans notre identité personnelle et il y a ce que nous sommes et il n’est pas sûr  que nous ayons une conscience exacte de ce que nous sommes.

 

L’identité culturelle :

  L’identité culturelle est un concept anthropologique qui désigne une période historique pendant laquelle une communauté, un peuple se reconnaît par des valeurs précises dans ses pratiques, ses concepts, ses pensées, ses croyances, son art etc.

Ainsi l’identité culturelle se définie dans le temps et dans l’espace car les valeurs qui la déterminent ont un caractère dynamique, évolutif dans le temps.

L'identité culturelle renvoie à une catégorisation des personnes ou des groupes ‎en fonction de leur culture.‎ Selon les approches, qu'elles soient objectives ou subjectives, le terme d'identité ‎culturelle n'a pas le même sens. ‎Enfin, parler d'identité culturelle au singulier n'est pas possible. ‎L'identité n‘est pas une notion statique, elle se construit, se déconstruit, se reconstruit à ‎chaque interaction entre groupes.‎ De plus, chaque être humain peut adopter une stratégie identitaire et choisir une position ‎différente face à un autre groupe.

 

 

 

 

L’identité sexuelle :

Si le défini mâle ou femelle des organes génitaux est établi, en général, dès avant la naissance, c'est seulement à l'issue d'un long processus, chez l'enfant puis chez l'adolescent, que l'identité sexuelle est définitivement acquise. L'identité sexuelle dépend plus d'un processus d'identification complexe lié à la trajectoire personnelle que d'une réalité uniquement biologique, bien que les travaux sur la différenciation sexuelle précoce du cerveau demandent à être approfondis. Elle est en effet dépendante de nombreux facteurs, tels que le sexe chromosomique, l'environnement affectif, culturel et social.

 

Nos sociétés occidentales s’interrogent  sur l’identité et son évolution, qui reste difficile à définir parce que changeante et parfois très subjective car elle englobe des notions comme la représentation de soi et la conscience de soi.

Qu’est-ce qui pousse un groupe d’individus à penser qu’il est meilleur qu’un autre ? Pourquoi une suprématie culturelle ? Et comment s’exprime-t-elle? Quelle identité pour les peuples colonisés ou déracinés ? Identité racine ou identité « rhizome »?

L'image de la racine évoque toute identité fondée sur l'appartenance ancestrale à une culture, alors que celle du rhizome admet une identité multiple, née non pas du passé mais de relations qui se tissent au présent. Alors que l'identité « racine » est héritée des ancêtres, localisable dans un lieu géographique et une histoire familiale, l'identité « rhizome » reste à se construire au présent. Elle n'admet ni un seul lieu d'origine, ni une histoire familiale précise, elle naît des relations qu'elle crée.

Nous poserons un regard et réfléchirons, peut-être sans y apporter réponse, à ces aspects liés aux identités en nous concentrons sur l’identité culturelle et l’identité sexuelle, ayant toujours présent les concepts d’identité « racine » et d’identité « rhizome » dont nous parlons ci-dessus.

Nous utiliserons des costumes Zentai* qui permettent une identification totale et immédiate entre ceux qui les portent  et annulent l’identité de genre, mais donne une identité mystérieuse, empêchent  le contact physique direct mais accentuent l’appartenance à un groupe, en opposition à la nudité qui accentue l’identité de genre mais abolit l’identité sociale qui englobe tout ce qui permet d'identifier le sujet de l'extérieur et qui se réfère aux statuts que le sujet partage avec les autres membres de ses différents groupes d'appartenance.

Le personnage central de cette pièce que nous appellerons, L’homme, servira d’intermédiaire aux autres acteurs par ses transformations et grâce à sa poésie, amènera ces derniers à faire des choix autres ou divers de ceux faits jusque-là.

 

 

*Un zentai (ou zentaï) est une combinaison recouvrant le corps dans son intégralité. Il est le plus fréquemment constitué d’élasthanne. Son nom lui vient du japonais.  Le photographe japonais Marcy Anarchy serait à l'origine de ce mouvement.

Cette tenue est le plus généralement utilisée en danse (académique comprenant une cagoule fermée), ainsi qu’au cinéma (combinaison de couleur verte, bleu, ou noir, utilisée en effets spéciaux).

Le Zentaï est aussi né de l’aboutissement d’un fétichisme sexuel lié au vetement moulant assimilé à une seconde peau. C’est ici le corps dans sa totalité que le(la) fétichiste va chercher à recouvrir. Non seulement pour la sensation que lui procure cette tenue, mais aussi pour l’aspect qu’elle va lui donner. Il existe donc plusieurs types de zentaï (ouvert ou non au niveau des yeux, de la bouche, des mains,des pieds ou encore des parties génitales), de toutes couleurs et de tissus différents.

 

 

 

Qui sommes-nous?

14_07_2013_5317-edit-2-web

 

 

Ludovic Party

Martiniquais de naissance, il termina sa formation artistique à Mudra International à Bruxelles, centre de perfectionnement fondé par le chorégraphe Maurice Béjart. Privilégiant la danse contemporaine comme son moyen d'expression, il danse et collabore avec des artistes italiens et internationaux.

Ses débuts comme chorégraphe remontent à l'année 2010 avec un spectacle s'inspirant du mythe d'Antigone.

 

 

Jasser

 

Tout autant à son aise dans les répertoires classique d’orient ou d’occident que dans le jazz, le jeune violoniste et compositeur Jasser Haj Youssef est une étoile montante : une musicalité rare, une profonde culture musicale, une technique impressionnante mais toujours au service de l’essentiel : la mélodie, le rythme, l’émotion. 

Le monde de la musique se l’arrache et on le retrouve tour à tour dirigeant l’orchestre des jeunes de la Méditérranée pour l’Académie d’Aix en Provence (juil 2013), en répétition avec l’orchestre de chambre de Paris et Simone Kermes pour le Festival de Saint Denis (mai 2014), ou avec le projet Arab New Sounds créé par l’Aga Khan Music Initiative. 

 

 

À quoi servira la collecte ?

5000,00 euros financeront les cachets des danseurs auxquels sera proposé un forfait pour les répétitons et les spectacles. Les cachets des danseurs sont une part importante dans un plan de financement pour un projet chorégraphique.

Les répétitions pour ce projet dureront trente jours et se dérouleront dans un studio équipé pour la danse, six jours par semaine pendant six/sept heures par jour.

Les fonds nécessaires à la mise en scène du spectacle, c'est à dire costumes, décors et musicien seront fournis par les collectivités locales.

 

1.500,00 euros serviront à la réalisation des costumes.

 

1.500,00 euros pour la location du studio de répétitions.

Thumb_14_07_2013_5317-edit-2-web
Creonte

Ludovic Party nait en Martinique où il découvre la danse avant de se rendre à Paris puis à Bruxelles où il se perfectionne à Mudra International, centre de recherches et perfectionnement fondé par Maurce Béjart. A son arrivée en Italie il danse pour le chorégraphe russo-belge Micha Van Hoecke.De la rencontre avec l'artiste italo-canadien Mario Piazza il... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Un piccolo sostegno anche da parte mia! Stefano Ciafrone
Thumb_default
Amazing project by Ludovic Party. Absolutely talented. Dan Morian
Thumb_default
Amazing project by Ludovic Party. Absolutely talented. Dan Morian