Aidez à financer un projet au-delà de l'aspect sportif

Large_crowd

Présentation détaillée du projet

« Pour les supporters, aller à la coupe du monde du Brésil c’est un peu comme aller à La Mecque pour les musulmans ». Cette phrase, lancée par le président de l’UEFA Michel Platini, résume parfaitement le sentiment que peut animer chacun des fans du ballon rond à l’occasion de cet événement.

 

Grand fan de football depuis l’enfance, j’ai pour projet de vivre cette manifestation bien au-delà des enjeux sportifs du football. Je souhaite me plonger au cœur des questions politiques, économiques et surtout sociales de l’événement sportif phare de cette année 2014.

 

 

Ricardo-voerckle

 

Rappel:

 

Le dernier voyage au Brésil du secrétaire général de la FIFA, Jérome Valcke, a confirmé les inquiétudes qui préoccupent les instantes dirigeantes du football mondial depuis quelques mois déjà. En effet, les motifs d’inquiétude sont légions notamment en ce qui concerne les infrastructures :

- des stades en proie à des retards de construction (stade de Curitiba…), de financements (stade de Porto Alegre : le club International, propriétaire du stade se refuse, au même titre que la FIFA, d’assumer les coûts liés à l’installation de structures temporaires), d’accidents (stade de Cuiaba « dégâts structurels » liés à un incendie en octobre dernier ; le stade de Sao Paulo qui a été le théâtre d‘un accident meurtrier lors de l’installation de la toiture à la fin de l’an dernier).

- des transports en commun pointés du doigt : les réseaux de transport public de la ville de Sao Paulo à l’aéroport de Guarulhos où le terminal 3 n’existe toujours pas. Le métro de Salvador attire de vives critiques puisque il ne devrait pas être opérationnel pour le 13 juin, date du choc Espagne-Pays-Bas.

 

De surcroît, la radicalisation de certaines manifestations populaires fait redouter à la FIFA des affrontements violents. Ce mouvement fait suite à l’augmentation du prix des transports en commun et du prix exorbitant des places (plus de 672 euros alors que le salaire minimum brésilien est de 250 euros). Les brésiliens ont le sentiment de devoir payer de leurs poches les sommes dépensées pour la construction des stades, environ 2.5 milliards d’euros.

Un autre motif de discorde concerne le Fan Fest de Recife, folklore local, que la mairie a souhaité annuler afin d’éviter un « choc des sponsors » malgré l’attachement profond de ses résidents aux fêtes de Saint-Jean.

 

Pour ne pas arranger les choses, le dernier numéro de FIFA Weelky publié le 21 mars a provoqué l’ire de nos futurs hôtes. Les dix recommandations pour « éviter tout malentendu culturel » sur le ton de l’humour s’apparente plus à une vague de clichés (« les brésiliens ne sont pas ponctuels, sont tactiles » ou encore « attendre patiemment dans une file d’attente n’est pas dans l’ADN des brésiliens ») qu’à des conseils touristiques. La FIFA a fait marche arrière et retirer le document de son site.

 

Clich_s_br_siliens

Jamais dans l’histoire une coupe du monde n’aura soulevée autant d’interrogations et d’inquiétudes que celle qui se déroulera en juin et juillet prochain sur le continent sud-américain. Vous l’aurez compris, cet évènement ne cesse d’agiter les institutions publiques et privées , locales et internationales, et s’annonce comme un véritable casse-tête pour les organisateurs. Les installations seront-elles prêtes à temps ? Comment le gouvernement brésilien va gérer l’épineux problème de la sécurité dans un climat aussi austère ? Les brésiliens pourront-ils vivre cette coupe du monde comme ils l’avaient souhaité ? Comment cohabiterons brésiliens et les 600,000 visiteurs attendus ? Certains scandales/chantiers ont-ils été étouffés avant la venue de la communauté internationale ?

 

Ce climat risque de favoriser certaines tensions qui, inéluctablement, seraient suivies répressions, interdictions, scandales… Peut-être qu’au contraire, cet événement se déroulera de la meilleure des manières et que seules certaines décisions du corps arbitral seront sujettes à débat.

 

A l’heure où les limites de la liberté d’expression font clairement débat en France, mon but est de collecter des informations auprès des locaux et des visiteurs afin de pouvoir présenter un recueil d’articles et de photos qui ne serait soumis à aucune orientation politique, et mieux encore qui échapperai aux versions officielles. Vous l’aurez compris, mon souhait est de recueillir le maximum d’informations brutes afin de permettre aux personnes n’ayant pas eu la chance de mettre le pied sur le contient sud-américain de réellement vivre ce qui s’est passé. Je trouve à ce projet un intérêt collectif dans la mesure où il correspond à une attente de la société.

 

Comme le disait Jean le Rond d' Alembert « Le premier mouvement du public, semblable en cela aux critiques subalternes, est de juger par imitation. »

 

 

À quoi servira la collecte ?

Durée : plus d’un mois

-        arrivée aux alentours du 10 juin

-        départ aux alentours du 15 juillet

 

Communication entre les 2 parties :

-        email et/ou Skype (si possible) 2 fois par semaine

 

Budget : 2,174 euros, décomposé en :

-        vol A/R Paris-Rio : 1000 euros (à acheter)

-        Voyage intra Brésil : 500 euros (Je souhaite voyager à travers le Brésil pour avoir une vision plus précise et globale. Mon but étant de visiter 5/6 villes hôtes).

-        Nourriture et frais de vie: 8*35 jours: 280 euros

-        Hébergement : 11*20 jours: 220 euros (Mon souhait est d'alterner auberges de jeunesses et logements chez l'habitant/couchsurfing pour plus de proximité)

 +  Frais KissKissBankBank: 8% TTC : 174 euros

 

Support & Format :

-        à négocier

 

 

Exemples de data visualisations pouvant être illustrés selon les thèmes (sport, économie, social...)

 

8187992346_1b385a3bf0_z

 

 

 

 

 

Thumb_dscf1871_copie
jgdoulain

Je suis actuellement étudiant à Shanghai en Master "International Trade". Je suis diplômé d'un Bachelor "Développement International" de l'EAC Nantes (Audencia Group). J'ai, depuis quelques années, pris le goût du voyage. je suis conscient des nombreuses opportunités et enrichissements que m'ont apporté chacun des périples que j'ai entrepris. je... Voir la suite