Deux enfants de Marseille, que presque tout oppose, ont un point commun : le football. Aidez-nous à réaliser ce premier court-métrage.

Large_h3-1472568941-1472568950

Présentation détaillée du projet

Titreok-1472570741

 

Huit ans ont passé depuis que Théo, 20 ans, a rencontré celui qu’il considère aujourd’hui comme son frère, Ilias. À l’époque, les deux enfants fréquentaient le collège Saint Paul, l’un des établissements scolaires les plus huppés de Marseille.

 

C’est dans ce même collège qu’un mercredi après-midi Théo surprend son petit frère, Paul, entrain de traiter l’un de ses camarades de « con de noir ». À la fois touché et circonspect, Théo emmène alors Paul près du lieu des prémices de son amitié avec Ilias, Notre Dame de La Garde. En regardant le Stade Di Giovani, Théo se met à partager son histoire. Une rencontre entre Ilias le seul comorien de son collège, et lui-même l’enfant bourgeois des quartiers sud. Deux mondes qui se sont apprivoisés pour donner naissance, grâce au football, à l’amitié qui fut la plus enrichissante de toute son adolescence.

 

 

 

Storyyy__5_sur_37_-1472635678

 

12 ANS est un court-métrage de fiction qui gravite autour de deux personnages principaux venant de milieux sociaux-culturels opposés. D’un côté, il y a Ilias Moussa qui habite la banlieue nord de Marseille et de l’autre Théo Roussel qui réside dans le huitième arrondissement de la cité phocéenne. Tous deux fréquentent un collège bourgeois de Marseille : Le Collège Saint Paul, et le même club de football. Ilias est d’origine comorienne et vient d’une famille issue de l’immigration. Son père, croit beaucoup en lui c’est pour cette raison qu’Ilias suit l’enseignement d’un collège privé. Théo Roussel, quant à lui, baigne depuis tout jeune dans un univers de dentelle.  Son jeune âge l'éloigne de la maturité nécessaire pour comprendre que cet univers, si particulier, se referme sur lui et ne laisse entrer où s’échapper personne. Ce cocon, dans lequel il évolue, ne lui apporte cependant pas la plénitude escomptée. Le jeune garçon souffre de l’absence de son père et met toute son énergie au service du football pour combler ce manque.

 

 

 

R_ali-1472638232

 

À travers cette histoire je souhaite montrer une vision positive des échanges intercommunautaires à Marseille. Les clivages socio-économiques de cette ville sont parfois traités par les médias de façon romanesque, avec d’un côté des citoyens modèles et de l’autre côté des délinquants. C’est pour cette raison que mes deux personnages principaux viennent de milieux opposés. Je désire aussi montrer qu’il y a de nombreuses personnes, ou organismes, qui œuvrent dans cette ville pour faire de cette génération, marquée par le racisme et la peur de l’autre, une génération plus compréhensive, qui dépassent les différences. Je parle évidemment des éducateurs, des bénévoles et des associations qui œuvrent dans différentes disciplines. Dans mon court-métrage, ce rôle fédérateur est incarné par l’entraîneur de l'équipe de football.  

 

Le choix du football comme vecteur de rassemblement fait appel au lien que Marseille entretient depuis toujours avec le football. Il permet une certaine forme de mixité au niveau de la population, le partage de certaines valeurs, notamment culturelles, qui proviennent de l’immigration. Un match de football est, selon moi, une ode à la vie avec ses moments de souffrance, ses moments de bonheur et de solidarité. Pendant 90 minutes, tout le monde se bat pour gagner, peu importe la provenance du milieu social, l’équipe ne fait plus qu’un, elle est unie tout comme ses supporters.

 

Le football permet à des enfants de passer la barrière des jugements et d’être plus ouvert à leur environnement. Mais ce message est universel, il est convertible à toutes les disciplines où la rencontre est plus importante que la pratique elle-même. J'ai donc choisi d’utiliser le noir et blanc, pendant une grande partie de mon court-métrage, pour renforcer cette notion d'intemporalité et d’universalité.  

 

La volonté de raconter cette histoire avec un rythme axé sur le plan séquence est de créer une fiction avec des moments d’intensité au niveau de l’action et des moments d’émotions. L’intention est de plonger le spectateur dans des rebondissements permanents, similaires au déroulé d'un match de football.

 

 

 

Carac-1472633251

 

Format: HD

Couleur et Noir et Blanc

Langage / Sous-titres: Français

Durée: 12 minutes

Année: 2016

Tous publics

 

 

 

Fullok-1472636536

 

 

HUGO CANTONA – Auteur réalisateur

Hugo_ok-1472635417

 

MARINE GUARINO – Directrice de production

Marine-1472473220

 

CLEMENT COLLANGE – Chef opérateur

Cl_ment.nb-1472473235

 

ANAÏS GONFOND – Assistante image

0095094-1472473289

 

L’équipe de tournage est entièrement composée de passionnés de cinéma.

 

À quoi servira la collecte ?

2 300€ - Location du matériel de tournage (caméra, lumières, son…). Date prévue : Avril 2017.

200€ - Commission KissKissBankBank (8%). Date prévue : fin 2016.

 

Si nous dépassons l’objectif principal ?

 

2 500€ - Merci !  – Grâce à vous nous pouvons tourner le projet, « Silence sur le plateau ! Ça tourne ! Date prévue : Avril 2017.

 

3 000€ - Un grand merci ! – L’argent récolté sera utilisé pour la régie, les accessoires et les costumes du film ! Date prévue : Avril 2017.

 

3 500€ - Super ! – Nous allons pouvoir lancer la post-production (montage, étalonnage). Date prévue : Juin 2017.

 

5 000€ - Absolument fabuleux ! – Nous allons avoir une post-production digne des plus grands films ! Date prévue : Juin 2017.

 

Si vous avez la moindre question sur le court-métrage ou son financement, n’hésitez pas à nous contacter : 12ans.lefilm@gmail.com

 

Les contreparties seront disponibles en 2017, un fois le film terminé. 

Thumb_storyyy__18_sur_41_-1472465220
Canto Bros Productions

Hugo Cantona, est né et a grandi à Marseille. Plongé dans l’univers du cinéma depuis une dizaine d’années, il a participé à de nombreux tournages documentaires comme Foot et Immigration, ou la série des Looking For (diffusés sur Canal+ et Canal+ Sport). Aujourd’hui, fort de cette immersion, il se lance pour son premier court-métrage en traitant un... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne Chance Hugo !
Thumb_default
Félicitation pour ce super projet Hugo et plein de réussite !
Thumb_default
12 Bonne chance à ton projet Hugo Marie