Aidez-moi à financer mon premier court métrage « La Piscine » ! Merci! Rosa

Large_banniere-kkbb-lapiscine

Présentation détaillée du projet

Pitch

 

« La Piscine » est l’histoire d’une jeune femme, Rebecca, qui a décidé d’aller à la piscine. Nous suivons toutes les distractions qu’elle est capable de trouver en une journée, juste pour retarder le départ de son appartement vers la piscine. Parce toutes les excuses sont bonnes et aussi parce qu’elle déteste la piscine, mais qu’elle a décidé d’y aller, ces distractions vont devenir de plus en plus comiques.

 

 

 

Img-rosa-lci

 

 

 

Intentions

     

« La Piscine » est donc une comédie sur la peur. La peur d’agir, de passer à l’acte et de mal faire. C’est une parabole sur la création artistique : la difficulté de se lancer, de plonger, de faire « le saut ». Et puis c’est également le récit de nos petits drames quotidiens, nos fainéantises, nos fatigues, tous ces micro-gestes que l’on fait dans l’intimité, sans témoins. Les ridicules de la solitude.

 

 

 

N_b

 

 

 

A travers ce court-métrage, je tente de parler également de la procrastination. Que traduisent ces moments où l’on préfère tourner autour du pot, perdre notre temps, plutôt que d’attaquer ?

Est-ce un acte de fuite ? Une stratégie ? Une angoisse ou un désir de perfection ?

Cet acte - remettre au lendemain - vient peut-être de l’enfance et des premières fois où la mère dit « Range ta chambre ». Acte de résistance, prémisses d’une indépendance chérie, l’enfant timidement rebelle va jouir des quelques moments qu’il s’octroie avant de ranger sa chambre.

 

«  Va dans ton bain !

-       Pas tout de suite

Sors de ton bain !

-       Encore cinq minutes »

 

« A table !

-       J’arrive »

 

Ces moments où l’on résiste doucement à l’autorité maternelle en jouant avec le temps, que deviennent-ils à l’âge adulte ? Peut-être continuons-nous de jouer, mais seuls ? On tarde, on n’ose pas, on délaie. La tache la plus facile apparaît insurmontable, lointaine.

 

« Lundi, je me mets au régime.

Ce soir, je fume ma dernière cigarette. 

Cette année, mes résolutions … »

 

Quelles sont les limites de notre volonté ? Comment s’obéir et accepter la discipline que l’on s’impose ?

 

 

 

Img_3313

 

 

 

 

Concrètement, mon but est d’alterner des rythmes extrêmement rapides où Rebecca est prise d’élans autistes, guerriers, suivis de moments plus lents, qui sont ceux de la rêverie

 

Je souhaiterais également créer un contraste entre l’intérieur - l’appartement doux, coloré et chaud et « le dehors », froid, gris, effrayant. La lumière jouera un rôle fondamental puisqu’elle indiquera au fur et à mesure la journée qui passe, de l’aube au plein jour à la lente tombée de la nuit. 

 

La caméra suivra le personnage, emprisonné, encadré dans son espace (tel un hamster dans sa cage, pédalant sur sa roulette) en optant pour des plans qui accentueront le comique de situation. Les sons, indices de l’extérieur, auront également une importance majeure dans ce film, puisqu’il est pratiquement muet.

Chaque détail pouvant cerner l’intime, ces petits bruits du quotidien seront retenus, travaillés.

 

J’insisterai sur les mises en espace, le jeu des couleurs et les contrastes visuels afin que l’actrice soit au maximum servie par l’atmosphère environnante ; que le décor soit lui-même élément de jeu et au service des effets comiques.

 

 

Décor

 

Le Studio de Rebecca

 

Img_0103

 

La caméra entre dans le studio parisien. Contraste étonnant du lieu trop rose et romantique pour être celui d'une parfaite intellectuelle et pourtant, présence éparse de revues, livres, journaux, textes... Linge sale, débordant du panier, linge propre sur des chaises. La vaisselle en vrac dans la cuisine contredit la présence ça et là de parfums, bijoux et sacs féminins.

 

Img_0102

 

Au-dessus du lit, des cartes postales de différentes capitales, des mini portraits des reines d'Angleterre mais aussi des posters de danseuses de l'Opéra Garnier, des pages de magazines : Cate Blanchett pour Giorgio Armani, Nathalie Portman pour Miss Dior Chérie, Jessica Chastain pour Yves Saint Laurent, Keira Knightley pour Chanel, etc.

 

Accessoires

 

Img_3318

 

Img_3091

 

Img_0248

 

Img_3890

 

Img_0209

 

Img_3929

 

 

Musique:

 

Green Hornet Them, Flight of Bumblebee 

 

 

 

Peut-être La Paresseuse de Benabar 

 

 

Et certainement des airs Kletzmer du groupe Les Yeux Noirs

http://en.wikipedia.org/wiki/Les_Yeux_Noirs

http://www.lesyeuxnoirs.net/Les_Yeux_Noirs/Welcome.html

 

 

Equipe

 

Rosa Bursztein, scénariste, réalisatrice, comédienne principale

 

"J’ai eu l’idée de ce court métrage il y a deux ans. A cette époque, je jouais sur scène un personnage comique, pathétique et naïf, Cécile de Volanges (au Théâtre de l’Atelier dans la mise en scène de John Malkovich des « Liaisons Dangereuses »). L’amour que j’avais pour mon personnage m’a donné envie de lui écrire des aventures. Ou du moins de creuser un humour féminin, sensuel et exubérant. 

 

Puis, le temps passant, ma jeune femme s’est mutée en un homme mûr, elle s’est même dédoublée lorsque j’imaginais un couple burlesque se rencontrant à la piscine, après leur préparation maniaque et fantaisiste.

 

J’ai fini par revenir à mon intuition de départ, à l’idée d’une jeune fille qui a la mauvaise habitude de remettre au lendemain ce qu’elle pourrait faire le jour même".

 

090b

 

 

Johann Cuny, collaborateur artistique & partenaire au sein de l'Association Les Coeurs Insolents

 

Partenaire de jeu depuis 2007, Johann a étudié avec Rosa Bursztein à l'école du Studio d'Asnières. Ils créent en 2009 l'Association "Les Coeurs Insolents" et signent ensemble la mise en scène d'une pièce de Werner Schwab "La Ravissante Ronde" qui se joue à l'Amphithéâtre de l'Université Censier Paris III. 

Rosa et Johann ont un projet de co-écriture pour 2015, "Moi, Mort, Jamais".  

 

johann

 

 

Christophe Legal, chef opérateur

 

Christophe Legal a travaillé avec des réalisateurs tels que Michel Gondry, Claude Lelouch, Coline Serreau... sur des films tels que The Pink Panther, The Bourne Identity, Pédale Douce, Les Visiteurs, et enfin des séries à succès Kaboul Kitchen, Fais pas ci, fais pas ça, Avocats & Associés...

 

Christophe_legal

 

 

Clémence Bezat, chef déco et accessoiriste 

 

Photo_clemence

 

Diplomée de l'école Boule et assistante de Richard Peduzzi, Clémence a travaillé sur les décors de l'opéra Elektra, mis en scène par Patrice Chéreau en 2013. Elle est très douée pour la constructions des maquettes - celles qu'elle réalise en ce moment sont pour la prochaine pièce de Luc Bondy, Ivanov, qui se jouera la saison prochaine au Théâtre de l'Odéon - Théâtre de l’Europe. 

 

Img_3816

 

 

Emma Bursztejn, chef costumière

 

Emma

 

Formée à la Chambre Syndicale de la Haute Couture et à l’Ecole du Louvres, Emma enchaine les tournages en tant qu'assistante costumière (Le Père Noel, Papa was not a Rolling Stone... avec Virginie Montel) ; les court-métrages (“Tout pour grand mère” réalisé par Elliott Corvigar et pièces de théâtre ( « Les Soirées Plaisantes », « Jeux de Massacre ») en tant que chef costumière. 

 

Peignoir

 

 

Fabrice Sakoun, 1er assistant réalisateur

 

Diplomé de l’EICAR, Fabrice Sakoun a travaillé en tant que 1er pour Keystone film, So Films, TF1 Production. Il développe également des projets au sein de sa société Vendetta Films (longs, courts, docus et clips musicaux).

 

10014627_10152281749913276_1479212367_n

 

Joseph De Laage, Ingé son

Alice Maurel, scripte 

Adrien Donzelot, perchman

Franck Lependu, chef electro

Dominique Bursztejn, catering

 

COMEDIENS FIGURANTS: Jina Djemba, Marive Jaime Cortez, Maxime Coudour, Ismaël T Nieto, Nina Rajgrodski... et plus à venir! 

 

Francesca Ritrovato, traductrice italienne du projet   

Claudia Paterson, traductrice anglaise du projet

 

 

 

Un grand MERCI à La Villa di Ulignano, magnifique résidence d'écriture grâce au talent et à la bienveillance de Paola Stellato, Caroline Goodall, Olivia Hetreed, Joanna Murray Smith ou encore James V. Hart

 

Villa_ulignano

 

Caroline__paola...

 

James_v_hart

 

 

 

Influences

 

Les humoristes américains: Louis CK (la série "Louie"), Kristen Wiig, Tina Fey, Amy Poehler ("Parks & Rec"), Lena Dunham ("Girls"), Chris Rock, Adam Samberg ("Brooklyn 99"), le SNL ... 

 

et anglais: Ricky Gervais ("Extras), Stephen Merchant (" Hello Ladies") ...

 

Img-compo

 

Mais aussi... 

 

Le cinéma de Billy Wilder

 

Sunset-boulevard-1950-wallpapers

 

The-apartment-1960-wallpapers

 

Celui des Frères Cohen

 

A-serious-man-last

 

La magie des films de Wes Anderson

 

The-grand-budapest-hotel-2014-wallpapers

 

La poésie des films de Demy

 

 

L'auto-dérision de Woody Allen 

 

 

La beauté des films de Truffaut

 

 

Ces artistes ont le talent d’aller explorer cette zone entre le rire et les larmes, la mélancolie drolatique.

À quoi servira la collecte ?

6000€ est le budget minimum pour la réalisation d'un court métrage!

 

Aidez moi à dépasser ce montant pour:

-  prévoir un jour de tournage 
supplémentaire 

- louer le lieu de tournage idéal (avec le camion transportant le décor)

- louer du matériel (rail de traveling, steady cam, micro, perche, éclairages...) de meilleure qualité

- prévoir deux caméras pour le dernier jour de tournage 

- permettre à la chef deco l’achat d’accessoires supplémentaires


- assurer un bon repas et une belle table régie à l'équipe 


- envisager sereinement la post-production (montage image, son, mixage, étalonnage et création d'un DCP - DIGITAL CINEMA PACKAGE -, fichier destiné à l'exploitation numérique du film en salle et en festival)


- payer les droits musicaux, la BO du film

- assurer les imprévus, avoir une petite marge de sécurité! 

 

 

Images-1Images-3

 

 

 

1966718_10203097734101771_2040510183_n

Thumb_av-kkbb
Les Coeurs Insolents

« Les Cœurs Insolents » est une association crée par Johann Cuny et moi-même. Je m’appelle Rosa Bursztein, j’ai 25 ans et suis actrice. « La Piscine » est mon premier court métrage en tant qu’auteur. Avec votre aide, j’aimerais le réaliser.

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo pour cette belle initiative!
Thumb_biscuits-1425863935
Plus que quelques modestes dons et c'est parti pour le court-métrage. Ça ne devrait plus être qu'une question d'heures, bon courage pour la concrétisation du projet maintenant !
Thumb_default
C'est une très bonne idée que celle de montrer ce que l'on est capable de faire pour repousser un moment que l'on a voulu mais que l'on a le plus de mal à réaliser ! J’espère que ce projet aboutira.