CRAZY HOP: Se rencontrer en dansant, apprendre en échangeant, découvrir en essayant.

Large_crazy-hop2-1461669528-1461669535

Présentation détaillée du projet

"Crazy hop"  https://youtu.be/mIeez2ZxBcE

 

Le projet "Crazy hop" est la continuité du projet "hip hop et migrations " qui a eu lieu en avril 2015 . Ce sont les jeunes qui voulaient poursuivre le projet . L'outil d'expression est la danse . L'objectif est de permettre aux jeunes de s'exprimer par la danse sur un sujet qui les touche . Le projet " hip hop et migrations" leur a permis de s'exprimer sur le thème de la migration en mettant en place 5 flashmob . Lors de l'échange en Tunisie qui aura lieu en juillet 2016, les jeunes aimeraient faire un spectacle sur le thème de «terrorisme d'idées . " Comme nous l'avons dit plus haut , cette idée vient des jeunes et est en relation avec le climat actuel. . "Le terrorisme des idées" est de se demander comment le terrorisme peut naître , comment une idée peut-elle mener au terrorisme? Le principal objectif est de leur permettre de s'exprimer sur un sujet de société autrement que par la parole . Derrière cet objectif principal , il existe plusieurs sous-objectifs . 

 

Les objectifs de ce projet sont: - Prendre conscience de l'importance que l'influence de la culture sur le comportement et l'identité de la personne;  - Reconnaître et être sensible aux différentes cultures et à ce qu'elles peuvent apporter; - Réfléchir sur l'importance , les possibilités et les obstacles de la diversité culturelle lors de l'organisation de projets internationaux de jeunes ou d'autres projets de jeunesse impliquant diverses minorités . -Aidez les jeunes à s'émanciper .

 

Il y a différentes activités prévues au cours de l'échange. Au début de celui-ci il y a des activités qui permettent aux jeunes de se rencontrer et de connaître les nouveaux participants. Ces activités sont les petits jeux qui permettent aux jeunes d'entrer en interaction les uns avec les autres. Il y aura aussi un jeu pour l'établissement de règles de vie au cours de l'échange.

Ensuite, pour aborder le sujet de société "le terrorisme des idées" nous passerons par des ateliers qui vous permettre de réfléchir et de partager sur le sujet. Nous aurons alors un débat sur le sujet qui permettra de recueillir les opinions de chacun. Ce débat et la mise en commun servira de base aux jeunes pour la mise en place de leur spectacle. Les jeunes vont se fonder sur le débat pour décider les choses qu'ils garderont et souhaitent exprimer (et comment) et ce qu'ils préfèrent ne pas exprimer vers l'extérieur. Ensuite, des ateliers en petits groupes se mettront en place pour commencer à penser le spectacle. Chaque petit groupe va travailler sur un sous-thème et des mises en commun seront organisées chaque soir pour s'assurer du bon avancement. Pendant ce temps, le groupe de communication travaillera en parallèle sur le développement de la page facebook. Ils prendront des photos, des vidéos, écriront des articles courts et les mettront en ligne pour tenir à jour la page et la promouvoir.

 

 

 

11136696_1602042560012445_8468320554440805844_n-1459341122

 

 L'année passée nous étions 32 jeunes accompagnés de 4 encadrants.  Nous nous sommes rencontrés à Alanya en Turquie, et nous avons discuté du thème des migrations.  Cette année, nous avons voulu à revivre cette expérience en élargissant le projet puisque nous seront 51 au total à nous rencontrer en juillet 2016 à Djerba.  Il y aura des jeunes de Belgique, de Tunisie, de Turquie et de Serbie.  Belgium_team-1461147635

 

 

L'an dernier, le projet qui s'est déroulé durant 2 semaines à Alanya en Turquie s'est soldé par la mise en place d'un flashmob qui s'est déroulé dans 5 villes différentes. Vidéo flashmob Alanya

 

Durant, cette rencontre nous avons pu apprendre à nous connaître, découvrir de nouvelles choses mais aussi se découvrir soi-même.  Certains d'entre nous n'avaient jamais voyager.  Cela a été une belle découverte. Nous avions aussi organisés des soirées interculturelles pour apprendre sur la culture, l'alimentation et les habitudes des autres.

 

 

 

11088545_1601815546701813_8142439161214995088_n-1459341167

 

A travers cette rencontre nous avons pu débattre d'un thème de société (les migrations), discuter avec des personnes de culture, de nationalité et d'horizons différentes et réaliser un défi commun: la mise en place d'un flashmob.  Parallèlement à la danse, certains jeunes se sont investis dans la page facebook qu'ils ont alimentés et, ce sont également eux qui ont fait le montage final de la vidéo des flashmob.  https://whttps://www.facebook.com/Hip-Hop-Migration-1599710450245656/

 

Crazy_1-1461148295

 

Nous avons pu voir que ce thème délicat des migrations étaient perçu différemment selon notre vécu, notre histoire mais, nous nous sommes rendus comptes que nous étions presque tous des migrants et en tous cas en remontant à nos grands-parents, eux l'avaient été.  

 

Crazy_6-1461148317

 

Nous avons pu aussi aborder la différence linguistique pour aborder le mot.  En Français nos avons le mot migration, le mot immigration, le mot émigration ce qui n'est pas le cas en hongrois ou turc ou seul le mot migration existe.  

 

Crazy_5-1461148337

Nous avons utilisé l'anglais pour avoir une langue orale commune et avons dû dépasser nos a-priori et notre peur de se sentir ridicule dans une langue que nous ne connaissions pas bien.

 

 

 

Certains d'entre nous ont eu un peu de mal avec la danse, nous avons donc discuté entre nous pour que tout le monde puisse trouver sa place.  Nous avons veillé à utiliser les talents de chacun, c'est ainsi que l'artiste peintre du groupe, a pris l'initiative de peindre les logos des associations.

 

 

11074295_1651626738394207_7652279958941445435_n-1459341196

 

A l'issue de ce voyage qui a eu lieu il y a un an maintenant (04 au 19 avril 2015) nous avons décidés de retenter l'expérience dans un autre lieu, avec d'autres personnes, avec un autre thème.  nous avons décidés de traiter d'un thème ô combien d'actualité, et ô combien délicat: "le terrorisme des idées".  Cette rencontre doit avoir lieu à Djerba (Tunisie) du 01 au 15 juillet.  Nous serons des jeunes de Belgique, de Tunisie, de Turquie et de Serbie.

 

Crazy_2-1461148400

 

Nous avons choisi ce thème, car nous sommes touchés par ce qui se passe à l'heure d'aujourd'hui dans notre société et nous voudrions comprendre comment des idées, de simples idées, peuvent mener au terrorisme et à des tragédies.

 

Crazy_3-1461148418

 

 

 

 

11129213_1601480096735358_5887642677901615713_o-1459341225

 

Pour ceux qui se poserait la question: mais pourquoi donc pas en Belgique?  Nous avions tenté l'expérience il y a deux ans mais aucun des jeunes tunisiens n'avaient obtenus leurs visas, d'où l'idée de délocaliser le projet.  https://www.youtube.com/watch?v=Q6EhZ_jirw4

 

 

1513251_1601323773417657_7472369796653127098_n-1459341284

 

Qui sont les associations qui représentent ce projet?

 

Pour la Belgique c'est la Confédération Parascolaire ASBL qui soutient le projet.  

  La Confédération Parascolaire est une organisation de jeunesse reconnue par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle a aujourd'hui plus de 40 ans. Elle propose des animations pour les jeunes âgés de 6 à 30 ans, et propose aussi des formations pour les travailleurs de jeunesse à Bruxelles et en Wallonie. Pour mener à bien ses actions, elle repose sur une équipe multidisciplinaire de dix personnes expérimentées. Son but est d'amener les jeunes, à travers des activités ludiques, de faire l'expérience de la démocratie et de prendre confiance dans leur capacité à devenir des citoyens engagés et responsables. La vision de l'association: Donner aux jeunes de participer, de comprendre et de prendre en charge des questions sociales en débatant, en définissant de nouveaux contours, l'organisation, et l'engagement dans des initiatives sociales, politiques et culturelles.    

 

Pour la Turquie, le partenaire est: Keçecider.  Keçecider est une organisation non gouvernementale sans but lucratif fondée en 2006 dans le but de fournir un large éventail d'activités dans les domaines d'activités artistiques, sportives et de temps libre. Keçecider compte 100 membres qui ont des emplois différents et des groupes (jeunes enseignants, ingénieurs, médecins) . Les membres travaillent en tant que bénévoles pour l'association. En général, nous coordonnons beaucoup de projets de jeunesse de l'UE tels que K1 jeunesse mobilité K1 travailleurs de jeunesse mobilité. Par ailleurs, les activités d'éducation (projets d'éducation dans les écoles et en extra-scolaire. Nous avons une méthode d'éducation non formelle axée sur la citoyenneté active, les événements culturels (conférences, séminaires, Cineforum, concerts, expositions d'art). Pour nous, le travail est un travail de tous les jours avec les jeunes. Notre organisation vise à attirer le plus possible les jeunes ayant moins d'opportunités et des jeunes qui sont exclu de la société (jeunes des régions rurales, les jeunes non motivés non-actifs, les jeunes qui ont des difficultés à l'école, ne pas avoir un emploi, les jeunes qui sont rejetés par le système d'éducation) et de donner toutes les possibilités d'acquérir des compétences pour devenir actif, social, créatif, entrepreneur, jeunesse réussie dans la société.

 

En Serbie, l'association partenaire est Sfera. Sfera Srbija est une ONG de Novi Sad, Serbie, qui est la branche du réseau ONG international. Elle a été créée à de l'initiative des jeunes de Macédoine. L'objectif général du SFERA SERBIE d'éduquer la population en Serbie à propos de la protection de l'environnement, le patrimoine culturel et naturel, dans le but de sensibiliser tous les groupes d'âge sur l'importance du mode de vie sain. Ce sont des activités régulières de l'organisation.

Ces principaux buts et objectifs: Protection de l'environnement, patrimoine culturel et naturel; La promotion du développement durable et l'utilisation de sources d'énergie alternatives; Promouvoir mode de vie sain - sport, régime alimentaire sain; Développement des compétences professionnelles et de leadership chez les jeunes; L'éducation des jeunes dans le domaine de la gestion des crises (inondations, tremblements de terre, les incendies, l'érosion et d'autres catastrophes naturelles); Promotion de l'éducation non formelle et à encourager la création de systèmes pour soutenir les jeunes niveaux local, national et international; Promouvoir l'activisme des jeunes et de la citoyenneté active des jeunes et d'informer les jeunes sur toutes les opportunités qu'ils ont; La sensibilisation de l'égalité, la tolérance, la démocratie et la mise en place des droits de l'homme aux jeunes; Soutenir et faciliter le processus d'européanisation du pays. Nous nous concentrons sur notre travail pour atteindre tous ces objectifs sur le plan national, mais aussi au niveau international. Nous avons d'abord commencé avec le programme Jeunesse en action parce que nous avons trouvé quelques sujets de projets communs tels que l'environnement et le sport, l'art et la culture, le patrimoine national, la santé, etc. Maintenant, nous travaillons et nous sommes plus impliqués dans le programme Erasmus + parce que nous pensons qu'il est un moyen pour atteindre nos objectifs sur le plan international, et nous pensons que nous aurons un impact plus important sur notre communauté par ces projets.

 

Le partenaire tunisien est Beit el khibra. C'est une association de développement née après la révolution tunisienne et qui veut réunir des personnes de diverses origines et expériences . Ces gens travaillent ensemble pour apporter leur contribution à l'effort de développement régional dans tous ses domaines: économique, scientifique , culturel et social . Beit el khebra se veut un réseau de réflexion et d'action ouvert et non partisan. Dans ce réseau , la compétence , l'altruisme , le professionnalisme constituent la ligne de conduite de ses membres et adhérents . L'association a une vision et une approche différente. Elle a l'intention de pousser la région et promouvoir la pensée libre et indépendante de tout a priori, politique et économique. C'est une plate-forme ouverte de travail et la collaboration des acteurs de la société civile .. Beit el khebra joue un rôle important dans l'aspect culturel de la ville de Sfax, grâce à ces projets en collaboration avec des artistes et aussi sa conviction que la culture et l'art sont en mesure de changer les choses surtout après la révolution .    

À quoi servira la collecte ?

P1050484-1459341010

 

Cet argent servira à couvrir une partie des frais de transport des participants.  Effectivement, les frais de transport sont élevés.  Le projet est soutenu par la Confédération Parascolaire ASBL (www.confedrationparascolaire.org) et par le Bureau International de la Jeunesse www.lebij.be mais cela ne permet pas encore de couvrir tous les frais.   Nous sommes prêts à payer chacun une contribution mais, nous souhaiterions rendre celle-ci la plus équitable possible.  

 

Sans votre aide, certains jeunes devraient renoncer à participer au projet.

 

Un billet d'avion entre la Belgique et Djerba pour la période du 01 au 15 juillet s'élève à 430 € par personne.  Nous avons besoin donc besoin de 430 * 12 participants = 5160 €, nous avons obtenu auprès du BIJ un montant de 170 € par personne.  Il nous reste donc 3120 € à trouver.

 

Un billet entre la Serbie et Djerba pour la même période s'élève à 350 € par personne.  Nous avons donc besoin de 350 *12 personnes = 4200 €, nous avons obtenu auprès du BIJ un montant de 170 € par personne, il nous reste donc à trouver 2160 €.

 

Un billet entre la Turquie (Samsun) et Djerba pour cette période s'élève à 500 € par personne.  Nous avons donc besoin de 500 * 12 personnes = 6000 €, nous avons obtenu auprès du BIJ un montant de 270 € par personne, il nous reste donc à trouver 2760 €.

 

Les Tunisiens doivent faire le déplacement de Sfax à Djerba, ce déplacement se fera en bus, le budget accordé est de 20 € par personne.  Ce qui est suffisant pour couvrir leurs frais.

 

Nous avons donc besoin pour réaliser notre projet de trouver 3120 + 2160 + 2760 = 8040 €.

 

Notre objectif est d'obtenir la moitié de ce montant auprès de vous et de compléter le reste par nos propres moyens.

 

11078088_1579293175679880_8995671643763971128_n-1459341065

Thumb_logo_proposition_vp-1460978148
Gloria.Boughanmi

La Confédération Parascolaire a pour vision de contribuer à une société plus juste, au sein de laquelle les jeunes possèdent les moyens de comprendre les enjeux sous-jacents à la démocratie, à savoir le libre examen, la libre expression, l’égalité des droits et le sens à donner au bien-être collectif. Elle a également pour vision de permettre aux jeunes... Voir la suite