Aidez à créer un spectacle sur des autistes qui ne possèdent pas des capacités hors du commun comme ceux auxquels on réduit souvent l'autisme.

Large_affiche_-_copie_cr_ation-1454424193-1454424208

Présentation détaillée du projet

LONGUE VIE A BOUBOU LE GRIMAUD !

 

Nicolas, la politesse et la propreté, il ne connaît pas, il fait tout de travers ou presque, il ne parle quasiment pas, il épuise ses proches et il a des comportements étranges mais le rythme et les chats le font vibrer.

 

 « Longue vie à Boubou le Grimaud », ça ne veut rien dire mais lui, ça lui parle à la puissance 10 et c'est une petite brèche qui s'ouvre dans son mur et une occasion pour le spectateur de pénétrer dans le monde mystérieux de l'autisme guidé par son grand frère qui a fini par comprendre grâce à Nicolas que l'essentiel n'était pas de comprendre...

 

Un voyage dont on ne ressort pas tout à fait le même...

 

Bienvenue !

 

                                                                   Affiche_sans_titre-1454931015

 

                          

 Naissance du projet :

 

Les réalités qu'on englobe sous le terme d'autisme sont multiples, contrastées et largement méconnues.

 

Certains autistes sont très médiatisés et deviennent des vedettes d'émissions de télévision ou des héros de cinéma, par exemple Rain Man, mais il s'agit généralement d'autistes dotés de capacités hors du commun : mémoire fabuleuse ou génie mathématique, notamment, ce qui est loin d'être le cas de tous les autistes, les autres suscitent nettement moins d'intérêt, ils existent cependant et gagnent à être connus.

 

C'est par ce constat qu'est né le projet de créer un spectacle qui donnerait envie à la société de s'ouvrir à eux

 

Peu de personnes sont conscientes du profit qu'elles en tireraient car la plupart pose sur les personnes autistes un regard dévalorisant, un regard qui se focalise sur leurs incapacités, sur leurs déficiences, ce qui ne fait qu'accroître leur difficulté à prendre pied dans la société en leur compliquant considérablement la tâche pour se forger une bonne image d'elles-mêmes sans laquelle tout progrès dans la vie devient impossible.

 

 

 Écriture du spectacle :

 

 

                                                                          Img_4485-1454929724

 

 

Pour écrire le spectacle, Michel Babillot s'est appuyé sur une collecte de témoignages réalisée notamment au sein des Maisonnées d'Azay-le-Rideau (structure d'Indre-et-Loire accueillant des personnes autistes).

 

Plusieurs lectures publiques du texte ont déjà été réalisées devant des familles, éducateurs, psychologues ainsi que devant des personnes ne connaissant pas bien la thématique de l'autisme, afin de recueillir leurs avis sur le texte. Les retours ont été très encourageants.

 

Un des parti pris du spectacle a consisté à faire du narrateur le frère aîné d'un enfant autiste mais un frère qui va peu à peu, une fois dépassés les multiples tracas que ce petit frère étrange qui s'appelle Nicolas occasionne à toute la famille, se passionner pour lui, garder sa curiosité à son égard constamment en éveil et l'accompagner le plus possible dans son cheminement.

 

Unspecified_1-1455200446

 

                                                       

Comprendre qu'on ne se comprend pas !

 

En retour, le frère va lui aussi se transformer peu à peu, s'ouvrir et opérer des prises de conscience fondamentales qui, si elles se généralisaient à l'ensemble de la population, changeraient probablement de façon significative la face du monde car finalement, la personne autiste ne fait que nous confronter d'une façon exacerbée à ce grand problème qui empoisonne quotidiennement la vie des humains : la difficulté, peut-être l'impossibilité, à se comprendre les uns les autres, difficulté que nous gérons tant bien que mal sur différents modes mais certains d'entre eux, hélas, nous mènent tout droit à la guerre sous de multiples formes pour peu qu'on se mette à juger l'autre au lieu de comprendre tout simplement qu'on ne le comprend pas.

 

 

                                Unspecified_2-1455200471

 

Une invitation à s'ouvrir et remettre en question ses certitudes

 

La rencontre avec une personne autiste, aussi difficile soit-elle, oblige, si on l'accepte, ce qui n'est pas le cas le plus fréquent, à rester ouvert et curieux, ce qui ne peut se faire que dans la détente et la douceur et c'est exactement ce qui arrive au grand frère de Nicolas, c'est en ce sens que les personnes autistes sont une chance pour tous les humains, elles sont une invitation à aller dans toutes nos relations vers plus de souplesse, de sérénité, d'ouverture, d'acceptation et de douceur puisque ces relations se caractériseront de toute façon par énormément d'incompréhension, c'est ainsi, c'est la condition humaine et il y a moyen de voir cela positivement : cela permet de garder notre esprit et notre curiosité constamment en éveil même s'il est bien plus facile de se crisper sur nos certitudes,  pourtant presque toujours illusoires.

 

 

M_tal-1454930306

 

Rendre compte des problèmes rencontrés par les familles

 

Il ne s'agira pas cependant d'être dans le déni par rapport aux immenses problèmes auxquels une famille se retrouve confrontée quand un de ses membres a des troubles autistiques sans compter ce que vit lui-même le principal concerné en proie très souvent au rejet.

 

Au contraire même, la première moitié du spectacle sera largement consacrée à cet aspect afin de sensibiliser ceux qui ne connaissent pas ces difficultés à leur dure réalité tant il est clair que beaucoup d'autistes et leurs familles ont souffert et souffrent encore de méconnaissance.

 

                                                                         Chat-1454930565

 

Le titre...:

 

Le titre du spectacle : Longue vie à Boubou le Grimaud peut sembler énigmatique et il l'est comme l'est le fonctionnement d'une personne différente pour ceux qui ont bien intégré la normalité ou comme l'est le fonctionnement d'une personne qui a bien intégré la normalité pour une personne autiste car l'incompréhension est réciproque, il ne faut jamais l'oublier.

 

En même temps, cette petite phrase étrange est devenue d'une façon tout aussi étrange un pont entre les deux mondes, celui de Nicolas et celui des « normaux », une sorte de clé qui a introduit une brèche dans le mur qui les séparait et ainsi ouvert tout un champ de possibles.

           

Un titre mystérieux pour un spectacle qui se propose d'éveiller l'intérêt du spectateur pour une réalité elle-même des plus mystérieuse! Il est sans doute plus sage, par respect pour le futur spectateur qui lira ces lignes, de ne pas en dire plus afin de ne pas trop déflorer le spectacle...

 

_quipe_artistique-1454931446

 

 

Michel Babillot

 

 

Img_4529-1454931557

 

Comédien, clown, conteur, auteur et metteur en scène, Michel Babillot est le créateur de la Compagnie Ophélie, une structure de théâtre professionnelle initiée en 2000.

 

Natif de Saint-Florent-sur-Cher, ce professeur de philosophie détient des diplômes universitaires en droit, lettres et philosophie. Il enseigne encore à temps partiel dans un établissement de l’agglomération tourangelle.

 

Il découvre le théâtre en 1983 et le pratique en tant qu’ «amateur » participant à de multiples stages de découvertes et de formation.

« C’est à cette époque comme lors de mes études philosophiques que j’ai puisé une approche du théâtre qui se veut humaniste et pas exclusivement technique. Je recherche de la profondeur et de l’authenticité dans le rapport qui s’établit avec le public. Je suis amoureux du théâtre parce qu’il sert à la fois le corps, le cœur et l’esprit ».

 

Au cours de ces fertiles années, Michel Babillot se forme au contact de nombreuses troupes de théâtres et de personnalités reconnues dans la profession. Il travaille d’abord sur la voix avec le Roy Hart Théâtre, une compagnie anglaise qui s’est installée dans les Cévennes.

 

Roy Hart, son fondateur, dégagea l’étendue extraordinaire du registre vocal des contraintes inhérentes au chant et au théâtre classique.

Il apprend aussi au contact de Philippe Hottier, un comédien du «Théâtre du Soleil » qui interpréta le rôle de Falstaff dans la période shakespearienne de la compagnie dirigée par Ariane Mnouchkine.

 

 

Chaperon071107_01-1455892740

 

Son engouement pour le théâtre l’entraîne toujours sur le chemin de la remise en cause et de la découverte. « J’ai envie d’apprendre et de restituer tous les registres de la scène, de la comédie à la musique en passant par le chant, la danse, le conte, le jeu masqué et l’improvisation ».

 

Il donne trois missions à la Compagnie Ophélie : écrire des spectacles, les jouer et former des comédiens. La compagnie Ophélie affiche à son répertoire 16 spectacles.

 

« La variété des spectacles est la richesse de la Compagnie. Elle permet d’aller à la rencontre de publics très divers au travers du théâtre traditionnel, du théâtre clownesque et burlesque, des contes traditionnels et contemporains, des impro-contes et des arts de la rue » conclut Michel Babillot.

 

 

Article_vannes_en_jpeg_sdv002__399x800_-1455892576

 

Convaincu que le théâtre est un excellent vecteur pour sensibiliser et délier la parole sur des sujets sensibles, il aborde, grâce à certains de ses spectacles, des thématiques sociales, souvent tabous dans notre société.

 

Avec "le Temps du départ" en 2004, il parle de la fin de vie, en 2009 il crée "T'as vu comment il est...", spectacle sur le handicap et l'acceptation de la différence, en 2011 c'est la perte d'autonomie des personnes âgées qui est traitée dans "Aidez-moi, un peu, beaucoup, pas trop..." Ces spectacles sont joués dans de nombreux contextes: associations de bénévoles, hôpitaux, établissements scolaires ou de formations, collectivités locales, en France et dans les pays francophones.

 

" Le Temps du Départ " tourne depuis 11 ans et va bientôt atteindre sa deux-centième représentation.

C'est dans cet état d'esprit que le projet sur l'autisme a vu le jour.

 

Pour nous retrouver sur le web : 

 

Le site: http://compagnie.ophelie.free.fr/

Le blog: http://cieophelie-atelierscours-theatre.blogspot.fr/

Le Facebook: https://www.facebook.com/Compagnie-Oph%C3%A9lie-174673056012059/

À quoi servira la collecte ?

Les 2000 euros de la collecte

 

Ils serviront à la création de la musique originale du spectacle.

 

En cas de dépassement:

 

Celui-ci servira à la réalisation d'un support vidéo présentant le spectacle renforçant ainsi la communication.

 

La compagnie a déjà obtenu des aides:

 

- 3500 € (de la Fondation Caisse d’Épargne Loire-Centre):

qui seront utilisés pour les décors, costumes et impression des supports de communication.

 

- 3000 € (Prix Carsat Centre des Trophée Régionaux de l'Innovation Sociale organisés par AG2R La Mondiale):

qui seront utilisés pour les frais de répétitions.

 

- 10600 € sur trois ans (aide Cap Asso du Conseil Régional de la région Centre)

C'est une aide au financement du poste de chargé de diffusion dont une partie du travail est consacrée au développement de ce projet.

 

MERCI À TOUS !

 

 

 

 

Thumb_logo-bleu-2013-cie-ophelie-1453215464
CieOphélie

La Compagnie Ophélie est une association loi 1901, née en 1985, ouverte à toute personne motivée par ses objectifs. Elle crée des spectacles dans des registres variés allant de la création aux textes contemporains ou classiques en passant par le conte ou l’adaptation théâtrale d’œuvres littéraires ou philosophiques. Depuis 1999, la Cie Ophélie... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Super projet à l'image de ce que vous faites depuis longtemps ! Bravo
Thumb_default
Une démarche, un texte et un auteur remarquables, tout est réuni ! Longue Vie à Boubou le Grimaud ! Et à ce spectacle hors du commun. Biz Monique
Thumb_default
J'espère que ce spectacle passera en Corrèze ou dans le Lot ! J'aurai grand plaisir à le voir. Bon courage et bravo pour vos créations.