De jeunes enfants malgaches ont besoin de vous pour croire en un avenir meilleur. Aidez nous à changer leur vie ! Lisez notre projet !

Large_titre-1427929537

Présentation détaillée du projet

INTRODUCTION

De tels projets existent déjà sur des sites de financement participatif, beaucoup ont déjà réuni des fonds avant de demander une somme minimale restante pour finaliser leurs buts. Nous, nous partons de rien, par contre nous connaissons bien nos besoins, avons travaillé dur depuis 1 an pour tout préparer, sommes en contact avec des comités d'entreprise, et surtout, sommes plus que tout déterminer à embellir la vie de ces enfants et de ces familles ! Tout est prêt, plus qu'à réunir cette somme de 15000€ pour commencer à changer la vie du quartier de Lanirano dans cette ville du bout du monde. La population locale est là, en attente, prête à s'investir et à donner main forte à tout cela... C'est notre force ! Notre projet se fait à la demande des habitants et des enfants défavorisés de ce quartier, c'est ensemble que nous vous présentons nos besoins.

Notez que les contreparties (non obligatoires) sont pensées pour vous donner envie d'aller visiter cette région méconnue du sud-est malgache, mais aussi pour vous donner envie et vous permettre de rendre visite à ces gens ouverts qui vous feront découvrir une authenticité dont vous n'avez pas idée ! En outre vos dons sont déductibles de vos impôts si vous êtes sous fiscalité française : un moyen de faire du bien sans pour autant se ruiner ! (66% déductible des impôts pour les particuliers, 60% déductible pour les entreprises).

 

_igp8414-1427926245

Quelques enfants de Lanirano à Fort-Dauphin qui attendent une école dans leur quartier

 

Pour celui ou celle qui aura fait le don le plus important en deuxième et troisième position : leur nom de famille sera donné à une des classes lors de la création de l'école.

Pour celui ou celle qui aura fait le don le plus important durant cette campagne : son nom de famille sera donné à cette nouvelle école ! (où un autre nom de famille de son choix).

 

BUT

Nous sommes deux associations à but non lucratif dont l'un des objectifs principaux est l’aide à la scolarisation des enfants démunis de la région Anosy à Madagascar. En l’occurrence les enfants défavorisés du quartier Lanirano à Fort-Dauphin au sud-est de Madagascar. Nous souhaitons créer une école primaire gratuite et laïque dans ce quartier où les parents n'ont aucun moyen de financer l'école de leurs enfants et ne reçoivent aucune aide d'une quelconque association déjà existante...

 

Situation-mondiale-1427926415

 

Situation-anosy-1427927766

 

QUI SOMMES-NOUS ?

L'Association Fort-Dauphin.org tire ses origines d'un voyage à Fort-Dauphin effectué en 2010 pendant six semaines, en total immersion avec la population. Depuis elle s'efforce de faire connaître cette région méconnue afin d'aider au développement touristique de la région, source principale de revenus pour la population et moyen le plus dynamique pour le développement de cette ville du bout du monde. Fort-Dauphin.org s'appuie sur une autre association à but non lucratif, de droit malgache, établit à Fort-Dauphin et se nommant Fort-Dauphin Anay. Cette dernière a été créée et est dirigée par les principaux intéressés du projet présenté ici. A savoir les habitants et parents des enfants qui pourraient bénéficier d'une école dans leur quartier défavorisé. Ainsi ce projet se fera, le cas échéant, avec la connaissance de leurs coutumes et le respect total de la population. En outre pour que ce projet soit une totale réussite, la population locale sera directement impliquée dans la réalisation de l'ouvrage et la gestion de l'école.

 

_igp8420-1427926613

 

LA SITUATION

En 2006, 88% des enfants malgaches étaient scolarisés. Le gouvernement prenait en charge les salaires des instituteurs des écoles publiques, il distribuait également des kits scolaires aux écoles publiques ou privées. Malgré tout le taux d’achèvement du primaire restait précaire : 40% seulement des élèves rentrés en CP parvenaient au CM2. Depuis la crise de 2009 récemment terminée, la situation est devenue dramatique. Officiellement le taux de scolarisation depuis le début de la crise de 2009 est d'environ 80% en ville et 71% en campagne mais ce chiffre varie selon le milieu familial et les régions. Certaines ONG avancent un taux de scolarité descendu à 40% vu que Madagascar s'est enlisé dans la plus plus grande pauvreté qu'elle n'ait jamais connue à ce jour. Les frais d'écolage (frais scolaires) restant à la charge des familles que ce soit dans le publique ou le privé, et vu le taux de pauvreté du pays aujourd'hui, l'école reste destinée aux plus aisés. En région Anosy, dont Fort-Dauphin est le chef lieu, le taux de scolarisation est en-dessous de 50%.

On estime que seulement 22% des enfants entrant aux 27000 écoles primaires du pays arrivent aux collèges, seulement 6% d’entre eux atteignent le lycée, tandis que seulement 1% d’entre eux ont leur baccalauréat. Ainsi une étude évalue à 32% le nombre de chefs de familles malgaches étant illettrés, 49% ayant connu l’école primaire, 14% ayant suivi l’enseignement secondaire de la classe de sixième à la classe de terminale et seulement 4% ayant eu leur diplôme de Baccalauréat pour continuer leurs études à l’université. Du coup 81% des chefs de familles ne peuvent pas suivre et contrôler les études de leurs enfants.

 

Ce problème principal est une des causes premières de l'enfoncement du pays dans la misère et d'une souffrance des enfants de plus en plus insupportable.

 

_igp8447-1427926807

 

« L'école, c'est le creuset où s'élabore l'avenir d'une génération. » (Henri Rolland de Villarceaux)

 

Les principaux obstacles à la réussite scolaire sont la pauvreté (premier facteur d’abandon scolaire) et un taux d’absence élevé du à la longue distance qui sépare la maison de l’école en brousse. Ici au quartier de Lanirano c'est le manque d'une école de proximité liée à la grande précarité des habitants du quartier qui sont le frein majeur d'une scolarité allant au bénéfice de jeunes enfants demandeurs mais abandonnés à leur sort. Nous sommes pourtant dans une ville qui se développe rapidement depuis quelques temps mais ce quartier est aujourd'hui un peu oublié : la nouvelle route qui relie le port moderne à la mine d'ilménite de Rio-Tinto/QMM a mis de côté la rue, anciennement passagère, qui traverse le quartier de Lanirano. Ceux qui y passent ne sont plus que les habitants et le bus de la ville qui dessert les hameaux au nord de la ville. En outre l'école publique existante à Lanirano est surchargée et payante pour financer une parti des salaires des instituteurs.

Ainsi, à Fort-Dauphin, à des paysages de rêves, des étendues sauvages majestueuses, un écotourisme sous-développé, se mêle une pauvreté aiguë qui touche en premier les plus faibles, c'est à dire les enfants.

 

Fd_enfants-1427926975

 

NOTRE ACTION

L’éducation est un droit fondamental dans notre pays mais un privilège pour les enfants à Madagascar. Les besoins sont importants et les enjeux immenses car un jeune sur trois ne sait ni lire ni écrire. La scolarisation d'un enfant change considérablement son quotidien et est souvent la promesse d’un avenir meilleur. Les parents ont souvent conscience de cela mais les frais d'écolage leur empêche d'envoyer leurs enfants à l'école.

Notre projet consiste en la construction d’une école gratuite et laïque réservée aux nombreux enfants déshérités de ce quartier. L’établissement pourra accueillir entre 50 et 60 élèves répartis dans deux classes de 25 à 30 enfants. Le niveau sera celui de T1 (équivalent CP) et s'il y a suffisamment d'enfants du niveau supérieur, une parti de la classe pour des T2. Nous espérons pouvoir faire évoluer les choses par la suite. Notez que les enfants pouvant bénéficier de ces classes auront des différences d'âge importantes, tout doit être pris à partir de zéro !

Pourquoi laïque : parce que les organismes religieux qui financent les écoles ont souvent une intention quelque peu prosélytique...

Pourquoi gratuite : parce que les habitants de ce quartier n'ont pas de quoi payer les frais d'écolage, par contre ils ont la ferme intention d'aider de leur temps au fonctionnement de l'école. La population locale attend la construction de cette école depuis longtemps, mais en vain. Nous avons décidé de prendre les choses en main, avec son aide, pour pallier à ce manque. Les conditions sont aujourd’hui réunies pour relever ce défi : un terrain est déjà alloué et borné, les besoins en matériel définis : il ne manque plus que vos dons !

 

_igp8453-1427927279

Quelques enfants et familles sur le site de la future école en plein centre de Lanirano

 

Pour le coût de fonctionnement de l'école nous procéderons à différentes actions à Madagascar et en France afin de lever des fonds : recherche de subventions et autres événements multiples. En sachant que nous avons déjà des possibilités de financement pour le coût mensuel de fonctionnement par des comités d'entreprise ou des associations de solidarité internationale, ces structures attendent la création proprement dite pour aider à son fonctionnement. Elles souhaitent s'assurer de la solidité du projet et de sa bonne mise à exécution avant de s'engager...

Un membre de l'Association Malgache « Fort-Dauphin Anay » offre pour 4 ans la location du terrain à l'école. Plus tard le loyer sera de 150€/mois. Des habitants du quartier sont volontaires pour suivre une formation d'instituteurs et ensuite travailler dans cette future école. Deux instituteurs seront nécessaires plus un suppléant pour superviser les élèves et remplacer en cas d’absence. Un gardien sera nécessaire aussi de jour comme de nuit. Le tout pour un salaire de 200.000 ariary par mois par personne (soit environ 60€ par personne).

Nous souhaitons très vite mettre en place ensuite un repas enrichi par enfant et par semaine pour le déjeuner. Pour cela il faut compter 40 à 50€ par semaine pour l'ensemble des enfants pour le riz et légumes ou aliment enrichi. Les parents étant motivés, ils tourneront à tour de rôle pour préparer la nourriture, chaque élève amenant son assiette, couverts et un morceau de bois pour le feu... Il est à noter qu’à Madagascar, moins de 30 euros permet à un enfant malgache de déjeuner pendant un an. Un nettoyage de classe est prévu également par roulement par les parents. Ces derniers n'auront qu'à leur charge, pour ceux qui peuvent, les ardoises, craies, cahiers, crayons et bulletins.

 

Un webdocumentaire sera réalisé et diffusé sur YouTube concernant l'ensemble du projet et sa réalisation jusqu'à la rentrée scolaire d'octobre 2015.

 

FAVORISER LE DEVELOPPEMENT

Au sein du quartier de Lanirano nous espérons que la construction de cette école capable d'accueillir 60 élèves incitera les parents à envoyer leurs enfants à l’école. L’impact sur le taux de scolarisation pourrait être non négligeable. On espère ainsi que ce projet sera initiateur d’un cercle vertueux et d'un plus grand investissement de la part des adultes, voir des autorités locales.

D’autre part notre action aura aussi un impact dans le domaine de la santé : l’ouverture le plus rapidement possible de toilettes aux normes sanitaires et d'actions de prévention en hygiène élémentaire, la sensibilisation à une meilleure gestion des déchets, le tout dispensé dans cette future école. Ainsi l’impact de votre aide dépassera le seul secteur de l’éducation et pourra insuffler un vent nouveau au quartier et promettre des lendemains plus heureux.

 

LES RISQUES POTENTIELS

Afin d'établir une relation sincère avec vous, nous avons dressé la liste des risques possibles qui pourraient gêner notre mission :

- Malversations de la part de certains prestataires sur place

- Absence de fonds suffisants

Sinon vos dons, si l'objectif n'est pas atteint, vous seront intégralement restitués (voir les conditions de financement sur ce site).

 

VOTRE AIDE

- Vos dons

- Partager le lien de cette page KissKissBankBank sur vos réseaux sociaux et partout où vous le jugerez utile

- Nous mettre en lien avec d'éventuels partenaires ou associations pouvant nous accompagner dans notre projet ou pour des événements (tombolas ou autres)

- Diffuser notre site sur lequel se trouve la page internet présentant notre projet et son avancement

 

CONCLUSION

_igp8441bis-1427928800

Ces enfants attendent votre aide et votre soutien ! Ils veulent aller à l'école !

 

Nous sommes plus que jamais déterminés à prêter assistance aux enfants de ce quartier, mais nous avons besoin de vous. En nous aidant, et en les aidant, vous pouvez contribuer à la réalisation de cette école et ainsi changer l’avenir de générations d’enfants et de leur entourage. Si nous parvenons à lever 15000€ grâce à votre participation, une soixantaine d'enfants au-moins verront un avenir se dessiner devant eux, car nous n'en resterons pas là !

 

_igp8412-1427928905

AIDEZ NOUS S'IL VOUS PLAÎT !

 

_igp8418-1427928978

AIDEZ-LES  !

 

NOTRE ÉQUIPE

Shah-abad_titina-1427935782

Shad-Abad ALIBAY et Honestine RAZAFINDRAMAMY (dit Titina), membres fondateurs de l'Association Fort-Dauphin Anay. Chargés des aspects matériels de ce projet, c'est à dire de l'achat des matières premières et de la construction de l'école. Ils se chargent également du recrutement des futurs instituteurs et du lien qui sera établi en permanence avec les parents du quartier de Lanirano.

 

Salvatore-avallone-1427936014

Salvatore AVALLONE, Photographe du projet (http://www.salvatore-avallone.com), habitant Fort-Dauphin et membre de l'Association Fort-Dauphin.org.

 

Guillaume-pontonnier-1427936138

Guillaume PONTONNIER, Président et fondateur de l'Association Fort-Dauphin.org, webmaster des sites Fort-Dauphin.org et Fort-Dauphin.gallery. Chargé du financement et de la communication générale du projet.

 

 

CONCERNANT LES CONTREPARTIES

Afin d'illustrer davantage les contreparties à vos dons, voici quelques photos.

Notez que les contreparties concernant l'accueil, l'hébergement à Fort-Dauphin, la nourriture et la prise en charge, sont "offertes" par l'Association Fort-Dauphin Anay et les habitants du quartier de Lanirano.

Tous ces efforts d'accueil sont faits pour vous donner envie de faire un don, et vous en remercier !

 

Dsc01919-1427934530

Dsc01923-1427935116

L'hébergement chez l'habitant à Lanirano

 

Lanirano-repas-1427934931

Un repas familial au quartier de Lanirano

 

Dsc01915-1427935016

Visite du quartier avec Shah-Abad

 

Dsc00295-1427935202

Hébergement dans un bungalow en bois au quartier de Libanona (à deux pas de la plage)

 

Dsc02640-1427935316

Une terrasse bien confortable avec vue sur la plage de Libanona

 

Fort-dauphin_vue-aerienne_libanona_mars-2014_200pix-1427935500

 

 

EN SAVOIR PLUS SUR FORT-DAUPHIN

Soif d'authenticité et de grands paysage ? Alors l'occasion se présente : aidez-nous, venez découvrir cette terre fantastique et soyez accueilli par les habitants. Madagascar est un pays pauvre mais les personnes qui y vivent sont d'une richesse humaine incroyable !

Site de référence : www.fort-dauphin.org

Site complémentaire : www.fort-dauphin.gallery

Vidéo de présentation de la région sur YouTube réalisée par l'association ici.

 

À quoi servira la collecte ?

Nous commençons avec rien, mise à part le terrain, et la première chose dont nous avons besoin c'est l'infrastructure. Le financement participatif que nous proposons ici servira à cela en priorité. Nous souhaitons travailler avec les locaux et à leur manière afin de proposer un modèle malgache apprécié par ses habitants.

 

Quartier-lanirano-1427927700

 

Ce financement permettra : la création des deux classes (8x6 mètres chacune) construites en briques avec toit en tôle ; Une grande véranda est également prévue ainsi qu'un bureau d'accueil (qui pourra éventuellement servir de salle informatique, Fort-Dauphin.org se chargeant de cet aspect ludo-éducatif par le biais de dons) ; Bancs et tables ; Un toit en feuilles de l'arbre du voyageur (ravinala) au milieu du terrain carré ou rond pour s'abriter du soleil ou de la pluie ; Une petite habitation pour le gardien (deux pièces et toit en taule). Si notre budget le permet nous envisageons un mur d'enceinte.

 

Coûts matériels, matériaux, main-d’œuvre (transport compris) :

Briques (environ 4 camions) : 1000€

Moellons carrés (4 à 6 camions) : 400€

Moellons simples (1 à 2 camions) : 200€

Sables d'eau* (4 camions) : 500€

Gravillons (3 à 4 camions) : 350€

Ciment (200 à 250 paquets) : 1800€ à 2300€

Tôles (160 à 200 unités) : 2300€

Bois de coffrage : 100 à 200€

Bois carré dur 120 : 500€

Sable simple* pour nivellement : 200€

Outillage (brouette, bidons, bêches, clous, visseries...) : 300€

12 fenêtres et 5 portes : 1000€

Peinture : 150€

Fer rond pour les piliers et le pont en béton** : 200€

24 tables et 24 bancs, deux bureaux et un tableau : 1000€

Main-d’œuvre : 3500€ à 4000€

Permis de construire : 400€

Total : 15000€

* : le sable d'eau c'est le sable des lies de rivières pour le béton qui sert à tout usage du ciment (fondations, murs,...), alors que le sable simple, plus fin, sert au lissage. ** : le pont est en prévision de l'installation future de toilettes qui seront de l'autre côté du canal d'asséchement qui passe le long du terrain. Un travail sera alors nécessaire pour apprendre les règles d'hygiène élémentaires aux enfants qui, pour la plupart, n'ont jamais utilisé de toilettes ! Mais ceci sera un autre projet...

 

_igp8402-1427927876

_igp8404-1427927901

_igp8405-1427927915

_placewc8460-1427927941

L'ensemble du terrain qui doit accueillir l'école

 

Si nous parvenons à un montant en dons supérieurs à notre devis de départ, ils seront utilisés pour la mise en place de l'électricité (1000€), de l'eau courante potable (1000€) et éventuellement le mur d'enceinte. Le reste dans l'achat de matériel pour l'école. Dans le cas contraire ce sont des projets à venir rapidement par la suite.

 

_igp8450-1427928245

_igp8451-1427928269

Des enfants qui vous présentent le terrain où ils rêvent de voir émerger leur école !

Thumb_guillaume-pontonnier-1427935566
Kotoko

Guillaume PONTONNIER, Président et fondateur de l'Association Fort-Dauphin.org, webmaster des site Fort-Dauphin.org et Fort-Dauphin.gallery. Chargé du financement et de la communication générale du projet.

Derniers commentaires

Thumb_default
Chers Shah Abad et Titina, j'espère de tout coeur l'aboutissement de ce beau projet. Grosses bises de Bretagne. Nirvana
Thumb_default
Hey bonjour à Shabad mon oncle ! Avec toi je sens que je peux faire confiance au projet ;) Bon courage pour la collecte Ram
Thumb_default
Bon courage pour la réalisation de ce projet, qui, dans une société juste et équitable, ne devrait pas exister.