Nous souhaitons créer au mois d'août prochain notre nouveau spectacle "George Dandin" de Molière en résidence dans le village de Toulon sur Arroux, et d'en donner cinq représentations. Nous espérons ainsi continuer à créer des liens entre les comédiens parisiens et les habitants de la région.

Large_georges-dandin

The project

Pour la première fois en août 2007, la compagnie est venue s’installer à Toulon sur Arroux pour une résidence d’un mois dans la salle d’animation du « Moulin des Roches », durant laquelle elle a créé son spectacle "Boucha Ventris".

 

 

A l'issue de ce mois de travail, cinq représentations ont été données (depuis, le spectacle s'est joué une quarantaine de fois, notamment à Paris et au festival d'Avignon 2008).

 

 

Ravis de l'implication de la population, nous avons décidé de renouveler l'expérience en août 2009 dans les mêmes conditions en créant «On ne Badine pas avec l’amour».

 

 

La nouveauté de notre dernier spectacle fût d’y faire participer les habitants de Toulon et des alentours. Ainsi nous nous sommes retrouvés avec un chœur composé de volontaires extérieurs à la compagnie, les costumes ont été réalisés par une habitante de Toulon et un groupe de musique locale a assuré la musique du spectacle.  

 

                                                  

Cette année encore, il nous semble judicieux de mettre ce projet en œuvre durant le mois d'août, hors des saisons culturelles proposées par les théâtres des villes alentours. En effet nous avons constaté précédemment qu'il existe une réelle demande des spectateurs durant cette période de fermeture des institutions culturelles traditionnelles.



De plus, pour la population ne partant pas en vacances, l'installation d'une compagnie de théâtre professionnelle constitue une réelle animation.



Au sujet de la pièce :

« George Dandin »  a été écrit en 1668 par Molière pour le grand divertissement royal de Versailles afin de célébrer la paix d’Aix-la-Chapelle. Librement inspirée de la farce « La jalousie de Barbouillé », l’histoire est simple : George Dandin, un riche paysan, rêve de s’élever de sa condition et épouse la jeune Angélique de Sotenville, fille de nobles ruinés. Mais les Sotenville continuent de faire sentir à George Dandin la différence de rang qu’il a avec leur fille. Angélique, elle, considère que le mariage ne doit pas la priver «des plaisirs du monde» et se laisse courtiser par Clitandre, un vicomte du voisinage. Le mari délaissé va tenter par trois fois de la prendre en flagrant délit…  



 Dans cette pièce, la mise en scène questionnera deux thèmes intemporels :

 -Le paraître : ce besoin d’ascension social qui détermine la personne que tu es d’après le regard des autres.

 -L’amour et toutes les cruautés que ce sujet engendre lorsque l’on aime sans retour ou lorsque l’on doit aimer.



 Pour cela, l’utilisation de la vidéo sera la fondation de ce spectacle où apparaîtront des témoignages spontanés de personnes de différents âges et de différents milieux sociaux de la région de création du spectacle.   



  Notre intention est de travailler à la mise en scène de cette pièce, en résidence à Toulon sur Arroux (du 3 au 31 août 2011). Pour cela nous disposons du soutien de la commune qui met à notre disposition la salle d'animation du "Moulin des Roches" ainsi que le matériel technique nécessaire à la création lumière et aux projections vidéos du spectacle. A l'issue de ce mois de travail, cinq représentations seront données dans cette même salle (du 25 au 29 août 2011). 



Pour ce nouveau projet la troupe sera composée de sept comédiens, du metteur en scène et de son assistant. 



  Cette année encore, nous envisageons de créer un véritable échange avec la population : avec une vidéo-projection de témoignages au début du spectacle. En faisant partie de l’organisation des représentations (accueil, billetterie, buvette…). En réalisant un film documentaire autour de la résidence et de la rencontre entre les comédiens et les habitants de la région, qui sera gracieusement  projeté par la suite à Toulon.



  Toujours dans cette démarche, des répétitions seront ouvertes au public et l'installation d'une buvette et d'un buffet (au premier étage de la salle d'animation du « Moulin des Roches »), où les acteurs iront à la rencontre du public à la fin des représentations, ce qui favorisera l'échange entre acteurs et spectateurs. Ce sera un temps de convivialité où le partage d'un verre permettra des rapports simplifiés.



 Pour clore ce mois de collaboration, nous organiserons une rencontre/débat entre l'équipe artistique et le public à l'issue de la dernière représentation.

Qui suis-je ?

Présentation de la Compagnie Cipango


 La compagnie Cipango est une compagnie de théâtre professionnelle créée en 2005. Elle regroupe une dizaine de jeunes comédiens dont la moyenne d'âge est de 25 ans, issus du cours Florent et du conservatoire national de Paris, unis par un même désir de proposer des spectacles à la fois riches et accessibles. Nous appliquons cette exigence aussi bien au répertoire classique (« Le Dénouement imprévu » de Marivaux, mise en scène par Etienne Durot, « On ne Badine pas avec l’amour » de Musset, mise en scène par Fanny Sidney) qu’au répertoire contemporain ("Le vif saisit le mort" de Fabien Fenet , mise en scène par l’auteur, "Treize objets" de Howard Barker, m.e.s  Vanasay Kamphommala).

Dans un souci de diffuser largement notre travail, nous donnons rendez-vous aux spectateurs, en parallèle de nos représentations, dans des lieux insolites (ainsi une des créations : « Boucha Ventris » m.e.s Vanasay Kamphommala, s’est aussi bien jouée dans des théâtres que sur des places de marchés ou dans des hangars désaffectés).

 

 

Depuis 2007, la compagnie pose régulièrement ses tréteaux à Toulon sur Arroux pour y créer ses spectacles.


L'équipe :

Sabrina Aliane est une des fondatrice de la Compagnie Cipango, elle y a joué "Le dénouement imprévu" de Marivaux ( mise en scène Etienne Durot), "Le vif saisit le mort" de Fabien Fenet (mis en scène par l’auteur) et "Boucha Ventris" (mise en scène Vanasay Khamphommala). Elle joue également dans différents courts-métrages notamment dans "Raging Ball" film primé  de Nicolas Duval, dans "Une pierre au coeur" de Julien Suaudeau. En 2004, elle réalise "Un soir en rentrant", son premier court-métrage. De plus, elle participe à l’opéra "Don Giovanni" sous la direction de Michael Haneke et joue en 2009 dans le "7eme Kafkana" mis en scène par Laurent Morel. La saison dernière, elle a joué au théâtre de La Madeleine dans les Trois "Mousquetaires" sous la direction d’Ismaël Djema.


C'est par la singularité de son parcours que Baptiste Chabauty se démarque. En effet, c’est à travers la musique qu’il est amené au monde de la comédie.
Il suit de nombreuses formations, il obtient notamment le prix du conservatoire de Strasbourg en percussions ainsi qu’un Deug d’Histoire de l’art et de Musicologie.
Il fait partie depuis 2002 de la troupe du Théatre-en-vie avec laquelle il joue dans 7 spectacles comme comédien et musicien.
En 2008, il intègre la Classe Libre du Cours Florent, au sein de laquelle il travaille avec Jean-Pierre Garnier sur l'œuvre d'Howard Barker, Mathieu Genêt qui le met en scène dans "Faust" de Goethe. En parallèle, il joue dans "le Dindon" de Feydeau mis en scène par Fanny Sidney.



Elève au conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris, Etienne Durot a débuté sa formation au cours Florent où il a été l'élève de Jean-Pierre Garnier, Paul Desvaux, Loïc Corbery, etc, au seins de la classe libre. Il est l'un des créateurs de la compagnie Cipango. En 2005, il monte "le Dénouement imprévu" de Mariavux qui s'est joué à Paris et en tournée. Il a déjà à joué une dizaine de pièces dont "Les autres" aux cotés de Daniel Russo et Evelyne Buyle, "les Fourberies de Scapin" au théâtre des Variétés, "le mariage de Figaro" au théâtre du Lucernaire...
Cette année il joue au Théâtre 13 à Paris une pièce de Christoper Marlowe, "Le massacre à Paris". Pièce qui sera reprise la saison prochaine au théâtre de Vanve.
En plus de son activité sur les planches, il tourne régulièrement pour la télévision. Il a joué notamment dans "Ah c'était ça la vie!"," Alice Nevers", "Les jurés"... Depuis 2009, il joue le rôle de Tintin, le neveu d'Evelyne Buyle dans la série "Louis la brocante".


Louise Danel commence le théâtre en 1996. Après s’être essayée à des classiques, comme "la Dispute" de Marivaux, elle intègre la troupe Du Zieu dans les Bleus avec laquelle elle créera 4 spectacles.
A partir de 2003, elle joue dans "Mes meilleurs ennuis" de G. Mélanie, "Un petit jeu sans conséquence" de J. Dell et G. Sibleyras, "Au bal des chiens" de R. Forlani, "Week-end en ascenseur !" de JC. Barc, "Couple ouvert à 2 battants"  de D. Fo et "Arrête de pleurer Pénélope!" de C. Anglio, C. Puget et J. Arnaud. Elle est aussi à l’affiche de spectacles pour enfants comme :"Un Amour de Sorcière"  mis en scène par S. Lelouch, "Frankenstein et ses amis" de K. Dubernet et plus récemment : "La Fiancée du Magicien" de S. Mossière, à Paris et en tournée. Parallèlement, elle tourne dans des courts-métrages, dont "La Pelote de Laine" de F. Zohra Zamoum (Diffusé sur Arte - Primé dans plusieurs festivals).


Yeelem Jappain débute sa formation de comédienne au conservatoire du XIIIème arrondissement de Paris. Dès la fin de sa scolarité elle tourne dans de nombreux téléfilms ("Famille d’accueil", "Homicides", "Julie Lescault"...).Elle multiplie également les rôles au cinéma comme dans "Pleure en silence" de John Gabriel Biggs en 2005, "Ma vie n’est pas une comédie romantique" de Marc Gibaja l’année suivante. Surout, elle interprète l’un des personnages principaux de "Ceux qui restent" d’Anne le Ny aux côtés de Vincent Lindon et Emmanuelle Devos, rôle qui lui vaudra une prénominnation au Césars. C’est de nouveau au côtés d’Emmanuelle Devos qu’on la retrouvera dans "Complices" de Frédéric Mermoud, à l’affiche en janvier 2010. Entre temps, elle tourne pour Patrice Leconte dans "La guerre des miss" en compagnie de Benoît Poelvoorde. Après avoir interprété Camille dans "On ne Badine pas avec l’amour" pour la Compagnie Cipango, on a pu la voir cette année aux côtés de Salomé Stevenin dans "Cigarettes et bas nylons" diffusé sur France 2 et dans "Les mauvais jours" aux cotés d'Ariane Ascaride diffusé sur France 3 .


C’est enfant que Cédric Moreau a découvert le théâtre. A dix-sept ans, il intègre la compagnie-école du THÉÂTRE DU FIL, dans l’Essone.
Puis il se passionne pour le théâtre contemporain (Mohamed ROUABI, Sarah KANE, Jean-Luc LAGARCE, Howard BARKER), et joue sous la direction de Patrick PINEAU au Théâtre de l’Odéon, Vincent MACAIGNE au Jeune Théâtre National, Nathalie GARRAUD à Mains d’œuvre. IL travaille également avec Franck PENDINO, auprès duquel il découvre Jean-Luc LAGARCE à travers la pièce "Music-Hall", et qui le conduit au Théâtre du Soleil pour interpréter "Grand Peur et Misère du IIIe Reich" de B. BRECHT.
Il devient l’un des membres de la compagnie l’Antichambre (Céline FUHRER et Jean-Luc VINCENT) et participe à deux créations collectives: "Qui Vive", présenté au Théâtre des Amandiers de Nanterre, et "Les Nouveaux Amis" (qui fit l’objet d’une émission, Paris Dernière),
Désireux d’explorer toutes les facettes du jeu d’acteur, il joue dans "Mes Meilleurs Ennuis", mis en scène par Guillaume MÉLANIE.
Parallèlement, il a récemment mis en scène Claire NADEAU dans des textes de Jean-Luc LAGARCE. Il prépare une adaptation de Mythologie de Roland BARTHES pour le festival mises en capsules.

 

Christophe Morillon débute sa formation auprès de Fanny Vallon puis au Cours Florent. Parallèlement il travaille avec Stéphane Braunschweig et Stanislas Nordey, dans le cadre de stages. Afin de parfaire son apprentissage, il s’oriente vers l’actor studio et suit l’enseignement d’Elizabeth Kemp, Blanche Salant et Jack Waltzer. Il a dernièrement joué au théâtre dans "Parlez-moi d’amour" , "La ville", "Characters" et plus récemment, dans "Madame Ka" mis en scène par Delphine Piard.Au cinéma, il fait quelques apparitions dans "Backstage" d’Emmanuelle Bercot et "Camping" de Fabien Onteniente. Il travaille aussi avec Josée Dayan pour la série "Diane femme flic". Actuellement, il écrit son premier seul-en-scène, prépare "La ménagerie de Verre" de Tennessee Williams et fait partie de la distribution de On ne badine pas avec l’amour En 2007, bien que licencié en sciences politiques et admissible à L’Institut d’Etudes Politiques de Paris.


C’est en 2005, que Patrick Piard, fait ses premiers pas au théâtre, en s’inscrivant au cours Simon, où il suivra l’enseignement de Chantal Brière durant 3 ans. Rapidement, il multiplie les expériences professionnelles en se frottant aux plus grands classiques : "Le Conte d’hiver" de Shakespeare en 2006, "La Dispute" de Marivaux en 2007, "Les Fourberies de Scapin" et "L’avare" de Molière en 2008 et 2009.
Passionné par le théâtre d'Harold Pinter il met en scène "Le retour" en 2006 et "Célébration" cette année. Il a aussi l’occasion de travailler pour la télévision, et c’est d’ailleurs à l’occasion du tournage de "Louis la brocante", qu’il fait la rencontre d’Etienne Durot, rencontre qui le mènera à joindre l’équipe d’On ne badine pas avec l’amour".
Cette année, il a joué dans "les autres" aux côtés de Daniel Russo et dans "Henri 4" aux cotés de Jean-Francois Balmer.

 Le visuel a été réalisé par Frederic LAURENT (fredericlaurent.com)

 

Why fund it?

Les fonds collectés serviront a boucler notre budget afin de mener à bien notre résidence. L'argent servira à la création des costumes (800 euros), des décors (800 euros) ainsi qu'au frais de déplacements de la compagnie (700 euros).  

Newest comments

Thumb_aubry_houilliez_portrait_mai_2011
ravi de voir que vous avez plus qu'atteint vos objectifs. Bon courage pour ce Georges Dandin, passez le bonjour à Toulon sur Arroux et aussi à ma tante Geneviève Germain qui y vit... le monde est petit comme le cours Florent on dirait.