Nous sommes un collectif de femmes 5 femmes 5 couleurs s'harmonisant en une force Nous avons une création en cours et BESOIN DE VOUS !

Large_dsc09559-1421598665

Présentation détaillée du projet

 

Au coeur de notre projet artistique, s’inscrit la femme: son rapport au monde, à la société, aux hommes. 

 

Nous voulons monter le texte de Jean-Luc Lagarce "J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne".

 

Ce texte parle d'un retour, un retour d'un homme au milieu de ses femmes - après une séparation. La séparation reste une grande entreprise humaine souvent douloureuse, non sans heurt; dont on ne sort pas indemne, mais dont on sort, et de fait différent, portant au creux de soi une entaille, future cicatrice plus ou moins lisse, une marque à vie. C'est à cette expérience que j’ai convié les comédiennes de ce projet : revisiter l’état critique de deuil et le réinventer en corps et en esprit ; et enfin, ce sont aux auditeurs quels qu’ils soient que je lance l’invitation de venir l’éprouver.

 

 

Img_6351-1422181525

 

 

Mot de la metteuse en scène - Vanessa Amaral

 

Je suis une femme, je suis la sœur d’un frère et la fille d’une mère et la sœur d’une sœur. J’avais quatorze ans quand j’ai découvert la langue de Lagarce au théâtre, premier émoi dramatique. Aujourd’hui à l’âge adulte, je rends hommage. Son œuvre nous parle de nous et des crises que nous pouvons traverser, inhérentes à la condition humaine. Son théâtre nous sert l’incandescence du quotidien d’êtres engoncés dans leur drame individuel ; l’état fébrile   de l’existence et les virages tragiques d’une vie ordinaire. Son théâtre est intime, universel. Pourquoi rejouer Lagarce ? J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne... ? Pour, guidée par son œuvre, me l’approprier et réinventer cette pièce en y laissant un peu de mon âme; et parce qu’elle traite de l’omniprésence d’un absent éternel, du deuil encouru collectif, en actualiser les étapes pour la paix des vivants.  

 

Vanessa Amaral  

 

 

Vanessal-1423300385

 

 

 

 

 

Biographie de la metteuse en scène

 

Vanessa Amaral

27/08/1987

 

Elle se forma dans la Classe d’Orientation Professionnelle d’art dramatique du Conservatoire Régional de Rouen sous la direction de Maurice Attias (2008-2010). Elle y rencontre et suit les stages de Anton Kouznetsov, David Bobée, Yann Dacosta, Brigitte Jaques-Wajemen,, Claude-Alice Peyrottes, Paul Desveaux, Catherine Delattres. Suite à l’obtention de son Diplôme d’Etudes Théâtrales, elle participe avec ses nouveaux compagnons de jeu à la fondation du collectif  de théâtre Les Temps d’Arts, dont elle est membre actif. Elle joue l’Actrice Principale dans Joanne of Arc, The Return (2012) et la Tenancière dans l’Empreinte d’L (2013), les deux créations originales du collectif. Au théâtre, elle travaille également avec d’autres artistes de la région, elle interprète Carla dans la mise en lecture de Cherche mon pays sur Google par David Bobée - Groupe Rictus (2011), et Caliban dans Une Tempête de Aimée Césaire auprès de la compagnie Caliband Théâtre (2012-2013). Vanessa s’exerce régulièrement à la danse africaine (association Testa Duende) ainsi qu’au chant dans la formation de musique traditionnelle du Conservatoire Régional de Rouen. Lors d’un workshop, elle fait la connaissance de Robert Castle qui la dirige et l’initie à la Méthode de la Formation de l’Acteur. Rencontre décisive à laquelle succèdent de nouvelles aspirations artistiques dont la direction d’acteurs.

 

 

La bio des comédiennes vous intéressent? Il suffit de demander!

 

 

 

 

Img_5214-1421763213

 

Justine Barthélémy

18/10/1985

 

Une licence en Arts du spectacle spécialité théâtre en poche, Justine suit l’enseignement d’art dramatique de Michel Chiron au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Amiens (2004-2007). Justine explore différentes pratiques scéniques (Théâtre du Mouvement, Théâtre Nô, manipulation d’objets et de marionnettes) et fait la connaissance de  Jérôme Wacquiez, directeur artistique de la Compagnie des Lucioles, lors de stages qu’il encadre autour du Théâtre Nô japonais et des auteurs Molière et Vinaver. S’ensuit une collaboration avec la Compagnie des Lucioles. Justine joue dans Molière et son dernier sursaut, d’après “le Misanthrope” de Molière et “Le Dernier Sursaut” de Michel Vinaver (Avignon off 2008), Deux pas vers les étoiles de Jean-Rock Gaudreault (Avignon off 2010), Oubliés de Jean-Rock Gaudreault (Avignon off 2012), Opéra Langue de Laurent Colomb et Cinq jours en mars de Toshiki Okada (Avignon off 2014). Elle est assistante à la mise en scène sur le projet J’aime le monde tel qu’il est de Jean-Rock Gaudreault et propose également une sensibilisation à la pratique théâtrale en milieu scolaire 

 

 

 

 

 

Lr72-s-4832-2-1421763307

 

 

Marie-Charlotte Dracon

10/01/1989   

 

Elle étudie l‘Art dramatique au Conservatoire à Rayonnement Régional de Rouen, auprès de Maurice Attias. Durant ces deux années d’études, elle rencontre, travaille et se forme auprès de metteurs en scène tels que David Bobée, Yann Dacosta, Brigitte Jacques-Wajeman, Ahmed Madani, Catherine Delattres, Thomas Germaine… A l’obtention de son diplome en 2010 elle joue dans plusieurs créations telles que le Laboratoire Henry VI mis en scène par Thomas Jolly,  Monsieur et Madame Silverdust mis en scène par Bruno Bayeux, Une tempête mis en scène par Marie Mellier / Compagnie Caliband Théâtre. En parallèle, elle devient membre actif du collectif Les Temps d’Arts.  Marie-Charlotte a récemment joué dans Projection le premier court métrage de Léo Devienne. Après cette première expérience cinématographique elle décide de s’orienter d’avantage vers le cinéma et de se perfectionner auprès de Kim  Massee,  réalisatrice et directrice d’acteurs, dans l’un de ses stages intitulé «L’acteur face à la caméra». Elle ajoute à son parcours quelques expériences de figurations, voix off et dispense des cours de théâtre.      

 

Lr72-s-4833-1421763465

 

 Alice Lestienne

12/07/1984    

 

 

Elle s’est formée au Conservatoire d’art dramatique à Rayonnement Régional de Rouen sous la direction de Maurice Attias, puis au théâtre des 2 rives, avec le Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualifi cation (GEIQ Haute-Normandie), sous la direction d’Elisabeth Macocco. Elle a travaillé avec Brigitte Jacques-Wajeman, Alain bezu, Jérome Hankins, Claude Alice Peyrottes, Elizabeth Macocco, Le Caliban Théatre, Bernard Rozet, le théâtre des Crescites, ainsi que Thomas Jolly, Catherine Delattres et avec la compagnie Eulalie lors de laboratoires de travail. En parallèle, elle crée le collectif Les Temps d’Arts en Octobre 2010 avec des membres de sa promotion du conservatoire de Rouen. Ainsi, elle écrit et met en scène l’Empreinte d’L puis Joanne of Arc, The return, les deux premières créations du collectif. Alice a joué au cinéma dans I need Shine de Mustafa Mazouzi, Mrs Aylwood ne veut pas mourir de Johann G. Louis, et Murmures de Myriam Lotton.      

 

Lr72-s-4845-2-1421763796

 

Marion Vaïtilingom

18/05/1988  

 

 

Marion Vaïtilingom a commencé sa formation théâtrale au conservatoire de Rouen, dirigée par Maurice Attias (2008-2010). Elle y rencontre des metteurs en scène tels que David Bobée, Yann Dacosta, Paul Desveaux ou encore Catherine Delattres. C’est aussi l’occasion pour elle de commencer à travailler avec les futurs membres du collectif les temps d’arts, auquel elle appartient. Elle joue Sacha, le travesti dans L’Empreinte d’L (2011-2012) pièce née au sein du conservatoire, puis la Réalisatrice dans la seconde création du collectif, Joanne of arc, The Return (2012-2013). Après l’obtention de son Diplôme d’Etude Théâtrale (DET) en 2010, elle joue dans un court métrage avec les BTS audiovisuel de Rouen. Elle est Anna dans All my love. Cette nouvelle expérience lui vaut d’être remarquée par Bénédicte Pagnot qui réalise son premier long métrage Les Lendemains récompensé par le prix du public au festival d’Anger. Elle y joue Myriam. Marion poursuit la pratique du théâtre pendant 3 ans aux côtés des enseignants Bruno Wacrenier puis Stéphanie Farison.      

 

727-0113_215b__1_-1421763820

 

Estelle Petit

12/05/1982

 

Elle s’est formée en interprétation dramatique au Conservatoire National de Région de Rouen de 2000 à 2004, puis à l’INSAS à Bruxelles. Diplômée en 2008, elle s’investit alors beaucoup au sein de jeunes compagnies dont L’Arrêt Création avec laquelle elle aborde la performance dans le spectacle Mais qui donc a la main mise sur moi ? joué en salle et en rue en Belgique, en Suisse et en France; ou encore la compagnie Furiosa avec laquelle elle crée un seule en scène pluridisciplinaire : Je est un arbre. Au théâtre, Etelle joue entre autres en 2009 dans la création Comida de Gabriel Da Costa au théâtre Les Tanneurs à Bruxelles, dans Tripalium Bordello mis en scène par Frédérique Lecomte en 2011 à la Maison Folie de Mons, ou encore dans Les Reines de Normand Chaurette mis en scène par Philippe Sireuil en 2012 au théâtre de la place des Martyrs à Bruxelles. Elle est également régulièrement l’assistante de Martine Wijckaert à l’INSAS et profes- seur de diction/déclamation à l’Académie des Arts de Bruxelles. Depuis 2012, ayant repris une formation de jazz vocal avec Marie-Sophie Talbot à Bruxelles, Estelle travaille au sein du collectif Show Me How You Burlesque en Belgique où elle propose des numéros de cabaret chantés et dansés sous le nom de Betty Swing 

 

--------

 

 

   

Histoire du Collectif

 

8 Septembre 2008

Première rencontre de tous les prochains comédiens au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Rouen lors du stage d’entrée en

Classe d’Orientation Professionnelle d’Art Dramatique.

 

25 septembre 2008

Jour de stress. Résultats. Qui restera ? Qui partira ? L’enquête était ouverte.

Ils furent 5 filles et 4 garçons à être choisis. Parmi eux se trouvaient les 5 comédiennes du futur groupe de création artistique prénommé:

« Les Temps d’Arts Collectif ».

 

Aux alentours d’octobre 2009

Depuis quelques mois déjà, Alice Lestienne, la petite blonde aux yeux bleus du groupe, s’était mis à rêver une histoire. Elle profita alors des TP (Entendez : Travaux Personnels) imposés au Conservatoire par le professeur Maurice Attias, pour donner naissance à la future première création du collectif, ci-nommé « L’Empreinte d’L ».

C’est alors que dans les semaines qui suivirent, avec les moyens du bord, ou plutôt ceux du plateau, le monde d’Eléonore et de Dorothy se créa…

 

Quelques mois passèrent...

Chacun vaqua à son enseignement, toujours le Conservatoire pour les uns et le GEIQ Théâtre Haute-Normandie (Groupement d’employeur pour l'insertion  et la Qualification) pour les autres.

 

10 octobre 2010

Petite réunion entre anciens élèves du Conservatoire autour d’un verre.

Conséquence : création immédiate du collectif.

Les questions fusaient. Pourquoi ? Pour qui ? Comment ? Cluedo ?

Réponse :

Notre envie de travailler ensemble était évidente. Nous partagions des savoirs, des méthodes pédagogiques, souvent les mêmes références, mais nous avions également chacune sa personnalité et son caractère respectifs. Nous n’avions pas le même regard mais les mêmes attentes.

L’idée, c’était de laisser à chacune le champ libre, lui donner la possibilité de créer, tout en sachant que chaque individu partenaire, membre actif ou artiste associé,  la soutiendrait en étant présent, comédien, technicien, danseur, chanteur ou écrivain…

Enfin, acteur pour commencer; de là est né l’idée d’un collectif.

Et en dépit de nos différences de taille, de poids, de pointure ou de chevelure, un style commun s’est imposé : de l’absurde en passant par le drame, nous aimons surprendre le spectateur en lui proposant de nouvelles formes artistiques hybrides où théâtre, vidéo et danse se rencontrent; d’où Les Temps d’Arts.

 

16 octobre 2013

Après 3 ans d’existence, 2 soirées Esquisses au Théâtre de la Chapelle Saint Louis de Rouen, 1 hébergement administratif par la Cie La Dissidente et plusieurs représentations des deux premières créations, Christine de Cintré s’est joint au collectif afin d’en être la Présidente.

 

    Dsc09477-1422181999

À quoi servira la collecte ?

 

 

La collecte servira d'abord à notre collectif LES TEMPS D'ARTS de continuer à exister. 

Le montant que nous espérons représente tout juste de quoi nous rémunérer pour une représentation du spectacle. Cela nous permettrait donc de monter le spectacle, de le montrer au public, aux professionnels du spectacle vivant afin qu'il puissent ensuite le faire vivre lors d'une tournée.

 

Grâce à votre cotisation quelle qu'elle soit nous pourrons financer:-

 

- La scénographie

 

- La location pour notre local scénographie

 

- La communication (Site internet, flyers, affiches…)

 

- Le fonctionnement de l'association

 

- De l'essence pour nos rendez-vous professionnels afin de diffuser au mieux nos spectacles en cours et à venir

 

- La location d'un camion pour le déplacement de notre scénographie

 

- Des billets de trains  pour des rendez-vous professionnels

 

- De nouveaux costumes ou au mieux une costumière

 

- Notre assurance Maif

 

- Des raviolis, haricots verts et autres condiments pour nos semaines de créations

 

Nous pourrons vous offrir vos contributions (affiches) à partir du mois de Mai 2015, quand nous aurons récolté la somme collectée sur KissKissBankBank, et le reste des contributions (invitations) lors des dates de représentations.

 

 

 

Img_6343-1421764868

 

 

Thumb_affiche_lagarcejpeg-1422180971
Les Temps d'Arts

Nous sommes un collectif de femmes, 5 femmes, 5 couleurs différentes s'harmonisant en une force, une sensibilité, un objet artistique commun. Au coeur de notre projet artistique, s’inscrit la femme: son rapport au monde, à la société, aux hommes. La femme peut être féconde ou stérile, mère ou enfant, seule ou en groupe, victime ou coupable,... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
J'espère que je pourrai être là à la première, j'aime bien Lagarce moi :)
Thumb_default
Bon courage à tous pour la fin de la création ! Je verrai ça avec plaisir en espérant être sur Rouen les jours de représentations.
Thumb_default
yihaaaaaa