Bonjour Je sors un nouvel album, le 3ème, qui s'intitule : « Crépuscule de l’idéal », une ode à la chanson à texte, festive et militante. C’est aussi un clin d’œil à Brassens, dont nous venons de fêter le 30ème anniversaire de sa mort. Il fait froid en ce moment, n’oubliez pas que votre participation réchauffera mon cœur.

Large_avatar_cr_puscule

The project

Les textes des 18 titres de l’album « Crépuscle de l’idéal »  ont été travaillés, façonnés. J'y ai mis tout mon coeur et de grands artistes y ont laissé quelques empreintes :

- Nicolas Rastoul : multi-instrumentiste et arrangeur (Salif Keita, Anggun, Marina Xavier, Pascal Obispo…)

- Doro Dimanta : musicien de jazz , saxophoniste, né au Tchad. Il a travaillé avec Archie Shepp, Abou Fall (conte et danse), Kangni Alem (théâtre) et différentes formations de jazz ;

- Flavy Bato : elle s'est produite sur toutes les grandes scénes africaines : Sénégal, Burkina Faso, Côte D'Ivoire, Cameroun, Gabon, Maroc.... À ces occasions, elle travailla avec des artistes réputés comme Eboa Lotin au Cameroun, Pierre Claver Akenbdengué au Gabon...

- Claude Renon : guitariste, contrebassiste et membre du groupe Chorda Trio

- Et d’autres encore…



 Photo prise par Anthony Martinet   
Tous ont légué à cet album, un peu de leur âme, de leur cœur, avec tant de générosité, de professionnalisme, d’amitié…. De très grands artistes !

Cette démarche me permet également de conserver une ligne de conduite héritée du rap, et transmise au travers de mes chansons ou l’écriture de mes romans : la liberté d’expression par les mots, les notes et une certaine musicalité de l’ensemble…. « Ma littérapture !»   J’ai également très envie de vivre et poursuivre cette grandiose aventure humaine partagée à chaque marche gravie lors de la réalisation d’un album : de la conception au concert, en passant par les enregistrements, les choix artistiques à corroborer, les rencontres avec le public, les organisateurs…

Je souhaite partager, échanger avec les gens qui viennent m'écouter afin d'enrichir mon parcours : la musique, c'est aussi faire partager aux autres sa culture, sa différence, les emmener vers des terrains qu'ils ne connaissent pas.   Je compte sur vous pour que cette flamme grandisse encore et encore !


 
Photo prise par Anthony Martinet   

Qui suis-je ?

J'ai la lourde charge de parler l'homme que l'on nomme Kaar Kaas Sonn, qui sonne, raisonne, tonne dans le microphone... En vrai, je suis un architexte, un littéRapteur, que dis-je… Non, mais je vais le faire en mieux, par la plume de quelques grands journalistes ; j’en mets trois (vous pouvez voir les autres sur www.myspace.com/kaarkaassonn )
 
1. « Kaar Kaas Sonn… c'est d'abord une écriture précise, rapide comme la mitraillette qui tire dans N'aime pas les Bonbons, zoom sur un enfant-soldat et sur le cynisme qui permet ce genre d'horreur. Plus loin, la plume bombarde des fabricants de mines antipersonnels, met à nu la réalité du fils d'Afrique en France, allume, dans des textes brillants, le pouvoir de la monnaie, les frimeurs ou les propagandes fumeuses. … Tout cela estamené entre rap et chanson, d'une voix parfois un peu fragile, pas si loin du slam finalement, sur fond de tranquilles mélodies aux guitares et d'une excellente base rythmique assurée par Nicolas Rastoul et David Tessier. Un album autoproduit aussi atypique que séduisant. Un talent assurément à suivre. » (Michel Troadec, Ouest-France )
 
2. Parti du rap, son style s’affirme dans les chansons à texte. Plus proche de Keziah Jones que de Brassens qu’il vénère, il offre un cocktail de divers styles musicaux sur lequel coule un langage critique et intelligent et une bonne dose d’ironie. Poussant parfois la provocation à l’extrême, Kaar Kaas Sonn joue de la langue de Molière comme d’une arme de destruction missive. Préférant l’acoustique, il s’accompagne de sa guitare avec laquelle il fait faire un voyage musical entre éveil et sommeil dans la profondeur de ses textes. (Le Tranzistor)
3. "Inscrite dans la durée, la démarche appelle à la fois l'intimité, la connaissance de l'autre, la culture et une sorte de virginité, d'oubli de ce qui a été chanté avant, ailleurs. Cette musique a clairement son identité. Il y a là une alliance généreuse et puissante, un moment arrêté qui se vit au-delà des références philosophiques, politiques, historiques, unique. (Le Monde)



 

Why fund it?

Les fonds recoltés, grâce à vos dons, sur KissKissBankBank, seront utilisés pour les dépenses liées : 

- au pressage sur 1000 CD physiques : 1900 euros

- aux droits de reproduction mécanique : 530 euros

- à sa mise en vente sur internet en téléchargement : 40 euros

- ainsi que la part revenant à kisskissbankbank : 247 euros

- soit un total de 2717 euros.   À ce jour, j'ai déjà pris en charge les salaires des musiciens et techniciens intervenant sur le projet ainsi que les frais de location du studio. Malheureusement, je n'ai pas encore le montant nécessaire à la distribution de cet album. C'est la raison pour laquelle je fais appel à vous, amis, connaissances, mélomanes et internautes !
Thumb_2
Kaar Kaas Sonn

Kaar Kaas Sonn, c'est un mélange de l'oralité africaine et de la tradition littéraire française, bref, c'est un OMNI (objet musical non identifié), venu de nulle part. Ou plus précisément du Tchad, d'où il débarque en 2001, guitare à la main. Lointain cousin de MC Solaar, fan absolu de Brassens, il tape bientôt dans l'oreille de Hélène Hazéra (France... See more

Newest comments

Thumb_2
soutien. Merci pour cet élan de générosité, le fait de croire en mon projet et de bien vouloir m’accompagner jusqu'au bout de l'aventure. Comme l'objectif n'est pas atteint dans le délai de 40 jours qui nous était imparti, votre compte ne sera pas débité par Kisskissbankbank. Dans ce cas, il vous est toujours possible de nous transmettre le montant de votre promesse par chèque ou autre. Les contreparties restent inchangées. Celles et ceux qui ont hésité à participer sur Internet peuvent maintenant se rattraper en envoyant leur chèque. Les chèques à libeller à l’ordre de l’association Tchadanthropus, 48 quai Albert Goupil, 53000 Laval, France. Dès que nous aurons les fonds, nous enverrons le disque à la fabrication. Merci d’avance de votre diligence !
Thumb_izi
J'espère que cava le faire... Après en 5 jours... c'est short :(
Thumb_2
Encore merci à tous ceux qui ont contribué! Merci aussi à ceux qui sont venus voir. Il reste moins de 10 jours et je ne suis pas serein quant à l'aboutissement du projet. Je vous mets un lien de France 3 : http://www.francetv.fr/culturebox/kaar-kaas-sonn-le-brassens-venu-du-tchad-62593